28/01/2014

bonjour ...pose dans les marchés.FIN DE CE BLOG ....

je voulais vous dire que je vais arrêter mes publications sur ce blog.Si vous avez besoin d'un commentaire , ou d'une idée, je suis toujours joignable.CLAUDE.

ACTIONS

Les marchés d'actions européens pourraient ouvrir en légère hausse mardi, dans un contexte d'apaisement avant le début de la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed), et certaines opportunités d'achat pourraient apparaître.

Selon IG, le CAC 40 pourrait gagner 14 points à l'ouverture, à 4.158 points, le FTSE 100 progresserait de 1 point, à 6.551 points, et le DAX avancerait de 8 points, à 9.357 points.

"Des inquiétudes de longue date, centrées sur les économies des marchés émergents, semblent enfin retenir l'attention des investisseurs", indique Mike Ingram, stratégiste de marché chez BGC Brokers. "La volatilité s'est accrue, de même que les volumes échangés et, dans l'ensemble, il semble s'agir du premier véritable accès d'aversion au risque des marchés depuis l'émergence l'été dernier des craintes liées au 'tapering'", explique-t-il.

Les contrats à terme de Wall Street évoluent en ordre dispersé mardi, alors que les actions américaines ont de nouveau fini dans le rouge lundi, les investisseurs ayant opté pour la prudence malgré quelques signes de stabilisation des marchés émergents après trois jours de tourmente.

David Seaburg, responsable du trading actions chez Cowen, note que les investisseurs ont "digéré" lundi le mouvement de vente accusé la semaine dernière. "Je ne pense pas que les investisseurs soient terriblement pressés de revenir sur le marché après l'avoir vu dévisser de 300 points" vendredi, observe-t-il.

Apple a cédé du terrain après Bourse, après avoir annoncé des résultats globalement stables pour le premier trimestre de son exercice 2013-2014.

Ford, Yahoo et AT&T comptent au nombre des entreprises qui publieront leurs résultats ce mardi.

Les opérateurs attendront par ailleurs, mercredi, de voir si la Fed annonce une nouvelle diminution de son programme de rachats obligataires, ce qui pourrait pénaliser encore les marchés émergents. La Fed a déjà diminué son programme de 10 milliards de dollars par mois en décembre, le ramenant ainsi à 75 milliards de dollars par mois dans un contexte de reprise économique. Les analystes s'attendent à une nouvelle diminution de la même ampleur.

Les marchés d'actions asiatiques se sont stabilisés mardi, de nombreuses places boursières restant autour de l'équilibre, alors que la région marque une pause après le mouvement de vente mondial qui a marqué les dernières séances.

 
 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient présenter un tableau contrasté mardi à l'ouverture. Les investisseurs seront attentifs aux adjudications prévues aux Pays-Bas et en Italie, afin de mesurer l'impact éventuel des inquiétudes croissantes à l'égard des pays émergents.

Les obligations du Trésor américain n'évoluent guère mardi. Elles ont enregistré des pertes modestes lundi, les investisseurs étaient partagés entre un rapport décevant sur les ventes de logements neufs en décembre aux Etats-Unis et l'approche de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale.

Selon Gabriel Mann, stratégiste taux chez RBC Securities, de nombreux investisseurs ajustent leurs positions avant la réunion du comité de politique monétaire de la Fed.

 
 

CHANGES

L'euro est quasi inchangé mardi, tandis que le dollar progresse face au yen. Le billet vert récupère une partie du terrain cédé la semaine dernière, les opérateurs prenant leurs bénéfices avant la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale.

"Les traders ont réalisé des bénéfices en adoptant des positions courtes sur la paire dollar/yen et ils débouclent désormais ces positions, car ils ne savent pas quelle orientation suivra la Fed", explique Greg Anderson, directeur de la stratégie mondiale de changes chez BMO Capital Markets.

Les fuites de capitaux demeurent un problème pour les devises des marchés émergents et la situation a empiré par rapport à août, note Richard Gilhooly, de TD Securities. "Alors que la croissance économique ralentit dans ces régions, l'inflation passée continue de peser et de compliquer la résolution d'une période post-crise volatile. Les afflux de capitaux ont provoqué une surchauffe et les sorties de capitaux ont ensuite conduit à un brusque ajustement des devises."

BNP Paribas estime qu'il est attractif de vendre la paire euro/livre sterling sur repli, en raison des divergences attendues au cours des mois à venir entre les politiques monétaires de la Banque d'Angleterre (BOE) et de la Banque centrale européenne (BCE).

 
 

PETROLE

Les contrats pétroliers gagnent du terrain mardi après avoir fortement reculé lundi. Les investisseurs évaluent l'impact de la forte demande observée aux Etats-Unis en raison de la vague de froid qui traverse le pays et la faiblesse des marchés financiers mondiaux. Les spéculations autour d'une nouvelle diminution des rachats obligataires de la Réserve fédérale devraient influer à la fois les prix du WTI et ceux du Brent cette semaine, indique ANZ.

Outre la décision de la Fed mercredi, les marchés pétroliers seront attentifs aux rapports hebdomadaires de l'API et du département de l'Energie sur les stocks de brut aux Etats-Unis.

A 05h00, le contrat de mars sur le Brent coté à l'ICE de Londres progressait de 28 cents, à 106,97 dollars le baril. Vers 07h20, le contrat de mars sur le brut léger doux du Nymex gagnait 9 cents, à 95,81 dollars le baril.

 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes se reprennent à l'ouverture mardi après leurs plus bas d'au moins un mois touchés la veille mais le rebond est prudent, les investisseurs s'inquiétant de l'impact sur les marchés émergents de la réduction des mesures de soutien monétaire de la Réserve fédérale américaine.

L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 0,73% à 3.036,56 points après dix minutes d'échanges et l'EuroFirst 300 reprend 0,55% après avoir perdu 5% en une semaine.

A Paris, le CAC 40 avance de 26,23 points ou 0,63% à 4.170,79. Le Dax gagne 0,63% à Francfort et le FTSE-100 0,38% à Londres tandis que Madrid surperforme avec un rebond de 1,0%.

Les places asiatiques se sont stabilisées autour de leurs plus bas en cinq mois alors que la Fed commence sa première réunion monétaire de l'année, d'une durée de deux jours. Les intervenants attendent une nouvelle réduction de son programme d'assouplissement quantitatif qui a soutenu les places boursières et les économies émergentes tout au long de 2013 mais certains estiment que la tempête sur les marchés émergents pourrait l'amener à différer sa décision.

L'autre point de fixation est la Turquie, l'un des épicentres du coup de tabac des derniers jours. L'annonce d'une réunion d'urgence de la banque centrale - son communiqué est annoncé pour la toute fin de soirée - a fait remonter la livre mais d'autres devises émergentes restent vulnérables, à l'image du réal brésilien tombé à un plus bas en cinq mois.

L'euro/dollar, lui, est stable autour de 1,3665.

Sur le front des valeurs, les banques et financières mènent le mouvement de reprise à l'instar d'ING (+1,9%), d'Intesa Sanpaolo (+1,7%) ou de Société générale (+1,4%). L'indice des bancaires affiche une des plus fortes hausses des indices sectoriels de la zone euro, qui sont tous dans le vert.

Egalement en vue, Airbus, en hausse de 2,1%, signe la meilleure performance de l'EuroStoxx 50 tandis que Siemens (+1,9%) profite de la publication d'un bénéfice d'exploitation trimestriel en progression de 15%.

A la baisse, STMicroelectronics (-1,8%) pâtit de l'annonce d'un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux annonces et Philips recule de 1,2% après avoir prédit une année 2014 délicate.

Sur le marché pétrolier, le Brent de mer du Nord rebondit de 50 cents à 107,18 dollars le baril, bénéficiant de quelques achats à bon compte après avoir subi la veille sa plus forte baisse (1,19 dollar) depuis le 2 janvier. Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

10:24 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Je vous applaudis pour votre paragraphe. c'est un vrai boulot d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : auto ecole paris 17 | 19/07/2014

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE ARTICLE

Écrit par : trafic organique | 18/09/2014

Les commentaires sont fermés.