19/11/2013

bojour...blog débloqué...on recule à 11h05 ce mardi 19 /11

ACTIONS

Les marchés d'actions européens pourraient ouvrir en baisse mardi, dans le sillage de la performance morose de Wall Street lundi soir, alors que le débat fait rage concernant le calendrier d'un éventuel retrait du programme de soutien à l'économie de la Réserve fédérale américaine (Fed).

IG prévoit que le CAC 40 ouvrira en repli de 12 points, à 4.308 points, tandis que le FTSE 100 perdrait 27 points, à 6.696 points, et que le DAX abandonnerait 24 points, à 9.201 points.

"Les déclarations du président de la Fed de New York, William Dudley, qui a dit 'devenir plus confiant' dans le renforcement de l'économie aux Etats-Unis, devraient normalement être perçues comme un signe présageant un éventuel retrait des mesures d'assouplissement quantitatif", observe Evan Lucas, stratégiste chez IG. "Il a toutefois indiqué dans la même phrase que la politique devrait rester accommodante pendant encore un certain temps." Ce double langage trouble les investisseurs, car il peut être interprété de différentes manières et ne donne aucune indication sur la date à laquelle le programme sera réduit ou sur la façon dont il le sera, précise le stratégiste.

Les contrats à terme sur les indices actions américains affichent une performance contrastée mardi. L'indice Dow Jones Industrial Average a franchi la barre des 16.000 points en séance lundi, mais n'a pas réussi à clôturer au-dessus de ce seuil car les investisseurs ont marqué une pause afin d'évaluer la progression récente du marché.

Les actions ont passé la majeure partie de la séance en territoire positif lundi, mais la progression s'est essoufflée en fin de séance, ce que certains opérateurs attribuent aux propos de l'investisseur Carl Icahn concernant une possible correction des marchés d'actions.

En Asie, les valeurs chinoises cotées à Hong Kong ont progressé mardi, soutenues par l'espoir de réformes, tandis que les valeurs japonaises ont été affectées par l'appréciation du yen.

 
 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir sur une note contrastée mardi alors que les marchés attendent de nouvelles statistiques importantes en Allemagne, parmi lesquelles l'indicateur économique avancé ZEW, qui devrait s'être modérément amélioré en novembre, selon Crédit Agricole.

Les obligations du Trésor américain s'inscrivent en hausse mardi. Les marchés ont gagné du terrain lundi, portés par un rapport reflétant une détérioration de la confiance des constructeurs de logements aux Etats-Unis, ce qui soutient l'idée que la Réserve fédérale (Fed) ne commencera pas dans l'immédiat à réduire ses mesures d'assouplissement quantitatif (QE).

Compte tenu d'un agenda économique peu nourri, "la tonalité des commentaires des membres de la Fed cette semaine et le contenu des minutes [de la dernière réunion du comité de politique monétaire] au sujet du calendrier de retrait du QE" dicteront l'orientation des marchés obligataires, observe Adrian Miller, responsable de la stratégie de taux chez GMP Securities. "C'est vraiment ce que les marchés veulent savoir", ajoute-t-il.

 
 

CHANGES

L'euro évolue peu en Asie mardi matin alors que la politique monétaire reste le principal sujet de préoccupation du marché.

"Le climat d'investissement est marqué par la position toujours accommodante des trois grandes banques centrales: la Réserve fédérale américaine, la Banque centrale européenne et la Banque du Japon", indiquent les analystes de Brown Brothers Harriman dans une note.

"Les données économiques continuent de ne pas soutenir fermement un scénario d'appréciation significative" du dollar, observe Alan Ruskin, responsable de la stratégie de changes du G10 chez Deutsche Bank.

 
 

PETROLE

Les contrats pétroliers s'inscrivent en baisse mardi matin après avoir déjà cédé du terrain la veille en raison des craintes que la Réserve fédérale commence à retirer son programme de soutien à l'économie.

"L'écart de prix entre le WTI et le Brent, qui a atteint des niveaux qui n'avaient été observés depuis mars, suggère un regain de faiblesse du marché pétrolier américain", remarque Deutsche Bank dans une note. Si certains éléments pourraient se révéler favorables aux prix, les fondamentaux de l'offre à moyen terme pèsent sur le marché, explique la banque. Les données sur les stocks pétroliers des Etats-Unis de l'association interprofessionnelle API sont attendues mardi soir et celles du département américain de l'Energie, mercredi.

A 05h00, le contrat de décembre sur le Brent coté à l'ICE de Londres cédait 38 cents, à 108,09 dollars le baril. Vers 07h20, le contrat de décembre sur le brut léger doux du Nymex perdait 25 cents, à 92,78 dollars le baril.

 

 

CercleFinance.com) - Comme prévu, la Bourse de Paris perd du terrain mardi matin dans l'attente de nouveaux catalyseurs alors que la cadence imprimée par Wall Street a connu un coup d'arrêt hier soir.

A 10h30, le CAC 40 lâche 0,7% et repasse sous les 4300 points, à 4290,9 points.

Les indices américains avaient aligné une pluie de records historiques hier avant de piquer du nez suite à la publication de deux tweets alarmistes du milliardaire américain Carl Icahn.

'Je suis très prudent en ce qui concerne les marchés d'actions, qui pourrait très bien subir un lourd décrochage', a notamment prévenu le financier.

'Naturellement, il est difficile de penser que ces deux tweets puissent expliquer à eux seul le recul du Nasdaq ou du Dow Jones', écrivent ce matin les analystes d'Aurel BGC.

'Mais, à l'approche du seuil des 16.000 points sur le Dow Jones ou des 1800 points pour l'indice S&P 500, les investisseurs étaient très nerveux, d'autant que le marché est monté sans information nouvelle et dans des volumes limités', rappelle le courtier parisien.

'C'est l'argent bon marché de la Réserve fédérale qui se situait derrière la récente montée des marchés, mais une fois que le 'tapering' (retrait des rachats d'actifs de la Fed, NDLR) sera lancé, tout cela deviendra une autre histoire', renchérit-on chez Monex.

En Europe, la journée doit être simplement marquée par la parution de l'indice du sentiment des analystes et des investisseurs allemands compilé par l'institut ZEW.

Du côté des valeurs, Alcatel-Lucent progresse de 2,5% alors que la période de souscription des actions nouvelles de son augmentation de capital débute aujourd'hui pour une clôture attendue le 29 novembre.

Renault avance de plus de 1% alors que les derniers chiffres de l'Association européenne des constructeurs d'automobiles (ACEA) font apparaître un rebond de près de 15% des immatriculations du groupe en Europe le mois dernier.

Orpea avance de 0,9%, le cours de Bourse continuant de réagir positivement à l'annonce de la fusion Korian-Medica.

Medica subit au contraire quelques prises de bénéfices (-2,1%) après avoir bondi de près de 5% hier suite à l'officialisation du projet de rapprochement.

 

 

INDICES à 11H1

BEL 20 * 2854.92 -20.30 -0.71 %  
AEX * 395.85 -1.13 -0.28 %  
CAC 40 * 4284.41 -36.27 -0.84 %  
Euronext 100 * 803.62 -5.40 -0.67 %  
Next 150 * 1883.96 -11.74 -0.62 %  
DAX 9190.53 -34.90 -0.38 %  
FTSE MIB 18981.42 -124.04 -0.65 %  
IBEX 35 9701.10 -82.00 -0.84 %  
SMI 8308.59 -42.79 -0.51 %  
SLI 1266.52 -7.10 -0.56 %  
SPI 7906.23 -39.75 -0.50 %  
Dow Jones * 15976.02 14.32 0.09 %  
Nasdaq 100 3388.87 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3949.07 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1234.82 -8.12 -0.65 %  
OMX Helsinki 25 2818.88 -17.23 -0.61 %  
OMX Stockholm 30 1298.51 -6.29 -0.48 %  
OMX Copenhagen 20 590.97 -4.38 -0.74 %  
OBX 500.07 -1.03 -0.21 %

 

 

 

11:10 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.