16/09/2013

BONJOUR.....LUNDI 16 /09...+0.8% à 10h.

 

UN WEEK END RICHE EN ÉVÈNEMENTS
Il s'en est passé des événements ce week-end pendant que nous étions planqués sous nos couettes. Le parti allié de Merkel a remporté une victoire écrasante en Bavière, le favori au poste de patron de la Banque Centrale Américaine a jeté l'éponge, et notre président a fait des blagues au 20h de TF1.

 

LA BAVIÈRE
La bonne nouvelle pour Angela Merkel à une semaine des élections fédérales c'est que son allié, le CSU a obtenu la majorité absolue avec une victoire écrasante. La mauvaise, c'est que son allié libéral, le FDP n'a pas passé la barre des 5%...

 

LARRY SUMMERS
Le candidat à la présidence de la FED face à Janet Yellen, favori depuis quelques semaines, a préféré se retirer de la course. Il faut dire que même si Obama l'avait choisi, il se serait fait démolir par le Congrès où Démocrates et Républicains étaient vents debout contre sa nomination. On lui reproche ses choix tranchés, son dogmatisme, son manque d'empathie et la petite fortune qu'il a gagnée comme "conseil" depuis qu'il n'était plus conseillé des présidents.

 

NOUVEAU PLUS HAUT SUR LES MARCHES
avec l'accord Munichois sur la Syrie, les anticipations de victoire de Merkel next sunday, le retrait de Summers opposé au quantative easing...

 

LE COME BACK DES INTRODUCTIONS A PARIS
Les annonces d'introduction en Bourse en France se succèdent. Numéricable, SFR probablement, Blue Solutions du groupe Bolloré, on sent que la Bourse attire à nouveau les groupes Français. Le rebond du CAC depuis 2009, un rebond qui continue, rend les valorisations à nouveau attractives et certains fonds d'investissement privé considèrent à nouveau la bourse comme une véritable alternative. Et on sait que de nombreux fonds ont besoin de trouver de la liquidité sur leurs portefeuilles.

 

VENEZ CHERCHER VOTRE ARGENT EN SUISSE
Les banques suisses ne veulent plus de "petits" comptes offshore. Elles poussent les Français qui ont encore des comptes chez elle à transférer leur argent, mais personne n'en veut, ou à venir les chercher avec une mallette...

 

LES BLAGUES DU WEEK END
Finalement ce n'est pas en 2014 qu'il y aura une pause fiscale mais..en 2015. Et en 2014 on nous dira que c'est finalement en 2016... Il est vraiment amusant François.

 

SUR UN NUAGE
Marine le Pen ne sait plus qui remercier, Taubira, Hollande, ou Fillon mais à son université d'été à Marseille, on la sentait certaine de bousculer les municipales et de compter en 2017.

 

INTERDICTION DE TRAVAILLER
Publicité dans les journaux de Sephora avec témoignage d'employés. La justice pourrait en effet obliger l'enseigne à fermer sur les Champs-Élysées à 21 heures... Vive les RTT.

 

INTERDICTION DE TRAVAILLER. SUITE.
La réforme du congé parental sera examinée au Sénat à partir d'aujourd'hui La mesure-phare: "pousser" voire obliger les hommes, dans un souci d'égalité, à prendre des congés parentaux. C'est vrai que c'est une priorité absolue. Le chômage on s'en fout en fait.

 

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR
pour vous qui comme moi avez un permis qui tombe en ruine, le nouveau permis sort aujourd'hui, format carte d'identité... mais il reste rose...Ouf.

 

LE BIDE DU JOUR
Le fonds Macquarie n'a pas obtenu les deux tiers du capital de Théolia avec son OPA. Or c'était la condition suspensive... A refaire donc.

 

RIEN D'AMUSANT DANS LA PRESSE CE MATIN
ou c'est moi qui suis de mauvais poil comme tous les lundis. I hate Mondays.

 

Le grand retour des introductions en Bourse

Edito 16/09/2013 à 07h17
Depuis quelques semaines, on assiste à un retour en grâce de la Bourse de Paris. Numéricable, SFR probablement, Blue Solutions de Bolloré envisagent d'intégre la Bourse de Paris. Et les patrons de PME et ETI regardent à nouveau la Bourse comme une alternative pour financer leur développement. Après 5 ans de calme, la vague des introductions va reprendre.

Les annonces d’introduction en Bourse en France se succèdent
Numéricable, SFR probablement, Blue Solutions du groupe Bolloré, on sent que la Bourse attire à nouveau les groupes Français. Le rebond du CAC depuis 2009, un rebond qui continue, rend les valorisations à nouveau attractives et certains fonds d’investissement privé considèrent à nouveau la bourse comme une véritable alternative. Et on sait que de nombreux fonds ont besoin de trouver de la liquidité sur leurs portefeuilles.

Y a-t-il également un effet PEA et un effet PEA PME ?
Oui. C’est indéniable. La hausse à venir du plafond du PEA de 132,000 à 150,000 est un élément incitatif et la création du PEA Pme va permettre aux introductions de valeurs moyennes de redémarrer après près de 5 ans de calme plat, si on met de côté les introductions de valeurs de biotech. Face à la politique restrictive des banques en matière de prêts aux PME et à la difficulté de ces dernières à trouver des capitaux propres, la bourse va redevenir une option naturelle.

Mais une option réservée à des entreprises de qualité
Dans un premier temps. Comme à chaque fois que le cycle des introductions reprend, il faut que les entreprises qui optent pour cette solution possèdent les atout nécessaires : une marque forte, ou un avantage concurrentiel indéniable, de la croissance, de la rentabilité et un management de qualité. La Bourse de Paris redonne des signes de vie avec enfin des nouveaux noms à la cote.

10:01 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.