19/06/2013

BONJOUR....9H25...INCHANGE.

 

QUI VEUT REMPLACER BERNANKE?
Obama a été clair hier. Bernanke a accepté de rester à son poste plus longtemps qu'il ne l'aurait souhaité. Il est en poste depuis 2006 et il partira donc en Janvier 2014. La question est de savoir s'il veut commencer à éponger l'océan de liquidités qu'il a créé ou s'il veut laisser cette tâche ardue à la femme qui va lui succéder.

LE G8 S'ATTAQUE (VRAIMENT) A L'ÉVASION FISCALE
Après les particuliers qui se baladent ces jours ci avec des valises de cash en essayent de trouver un paradis fiscal qui veut encore les accueillir, le G8 s'attaque à l'évasion fiscale, on ne parle plus d'optimisation, des grandes entreprises et des sociétés "écrans". La chasse aux bénéficiaires réels des sociétés offshore et la lutte contre les montages super sioux des grands groupes est lancée. Et, cette fois, ils ont l'air sérieux.

LICENCE TO KILL
Assad n'a pas à s'inquiéter. Aucun consensus n'est sorti de la réunion du G8 sur la crise Syrienne. Il faut dire que depuis la Libye, l'Egypte et la Tunisie, les pays occidentaux sont revenus un peu de leur printemps-arabe-béatitude.

LE PRINTEMPS BRÉSILIEN
Les images des émeutes anti-Mondial au Brésil sont saisissantes. Encore plus saisissants les propos des personnes interrogées: "la réalité de la vie quotidienne du Brésil n'a rien à voir avec la fable qu'on raconte aux étrangers". La fable c'est ce Brésil eldorado des nouvelles classes moyennes. Pour les investisseurs, le réveil reste rude. Au Brésil, comme en Argentine et bientôt en Asie du Sud Est. Voir Edito

QUELQUES CHIFFRES QUI RÉVEILLENT
L'indice de la bourse de Sao Paulo a perdu prés de 20% depuis le début d'année après une année 2012 médiocre. L'indice MSCI Amérique Latine 15%. La Bourse Argentine a perdu 14% depuis un mois.

LE CIEL VA T'IL NOUS TOMBER SUR LA DETTE
Je regarde depuis 7 heure du matin les éclairs à travers la fenêtre de mon bureau et je me demande pourquoi le ciel est en colère contre nous. Non, promis, je ne répéterai pas que c'est de la faute de Rain Man. Les meilleures plaisanteries, et celle ci n'en est pas une, sont les plus courtes. Mais quand même, c'est étonnant...

JEUNES DIPLÔMÉS, QUITTEZ LA FRANCE
Les salaires de jeunes diplômés sont, selon les Échos, 15% plus bas en euros constants qu'en 2000. Et la situation se détériore sérieusement depuis plusieurs mois. Salaires de départ en baisse, chômage en hausse et fiscalité écrasante dans un pays qui fustige la réussite entrepreneuriale et financière. C'est triste à dire mais vous devez partir. Vous reviendrez si un jour le pays revient à la raison.

ENCORE UN PLAN DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR ALCATEL
Le plan stratégique à 3 ans a été dévoilé. Encore un. Et toujours la même histoire, licenciements, réductions de coûts et cessions d'actifs.

LA BLAGUE DE CHYPRE
Les leaders de la zone euro n'en reviennent pas. Chypre vient de leur envoyer une lettre pour leur dire que finalement ils n'acceptaient pas le deal qu'ils avaient accepté car ce deal est insupportable pour leur système bancaire et pour leur économie. C'est reparti pour un tour. Virons les de la zone Euro.

JOHNNY A BESOIN DE VOUS
Booba a attaqué Johnny sur Twitter. Mais Johnny l'a bien claqué en répondant "mais qui est Booba". Tous les fans de Johnny appellent à la mobilisation sur Twitter pour défendre l'idole des jeunes et des chirurgiens esthétiques.

INCOHÉRENCE
Les projets anti voitures se multiplient à Paris et en France. Aujourd'hui c'est l'inauguration des quais rive gauche piétonniers. Demain ce sera la hausse des contraventions en fonction des villes et donc une flambée à Paris. Tout cela est très joli. Seul problème: ça marche. Les Français achètent de moins en moins de voitures. Le problème c'est que l'automobile est un des derniers secteurs industriels qui emploient des dizaines de milliers de personnes. On ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et Delanoe.

TRÈS DRÔLE
Dans le Parisien un député PS déclare: "Le film préféré de JM Ayrault c'est vendredi 13. Il n'annonce rien mais commande des rapports comme celui sur les retraites qui font paniquer tout le monde". Je pensais que c'était Camping (en version sous titrée allemande) le film préféré du premier ministre qui endort plus vite que son ombre.

LE SOLAIRE C'EST FINI
Rien à voir avec la météo. Mais l'excitation pour le solaire est retombée en France comme un soufflé froid. La plupart des projets sont abandonnés et l'industrie photovoltaïque est en déroute. Pas de solaire, pas de gaz de schiste et plus de nucléaire: on va revenir à la bougie ?


LA FIN DU MIRACLE SUD AMÉRICAIN ?

Les images des émeutes anti-Mondial au Brésil sont saisissantes. Encore plus saisissant les propos des personnes interrogées: "la réalité de la vie quotidienne du Brésil n'a rien à voir avec la fable qu'on raconte aux étrangers". La fable c'est ce Brésil eldorado des nouvelles classes moyennes. Pour les investisseurs, le réveil rest rude. Au Brésil, comme en Argentine et bientot en Asie du SudEst

L'indice de la bourse de Sao Paulo a perdu prés de 20% depuis le début d'année après une année 2012 médiocre.
L'indice MSCI Amérique Latine 15%. La Bourse Argentine a perdu 14% depuis un mois.
La belle histoire qui a fait rêver des investisseurs consentants est connue: le Brésil en particulier, et une grande partie de l'Amérique latine, a une population dont une partie émerge de la pauvreté pour enfler les rangs d'une classe moyenne qui va consommer, voyager et acheter des produits de luxe. Et à cela on ajoute le fabuleux réservoir de matières premières.

L'histoire n'est pas totalement une fable.
Elle a une part de vérité.Le Brésil, et l'Amérique Latine, constituent des vastes pôles de croissance future.
Mais cela ne se fera pas sans accrocs, sans "crise de croissance".
L'Amérique Latine est entrée depuis longtemps dans une phase de "Boom and Bust". Une succession de périodes d'euphorie et de périodes de dépression. Et la période actuelle est une période violente de correction.

Une correction des excès des dernières années provoquée par l'afflux de capitaix étrangers et par une bulle du crédit.
On retrouve une situation similaire à celle des Etats Unis avant la crise des subprimes. Excès, laxisme et un gouvernement dépassé par les attentes sociales qu'il a favorisées. Avec des dirigeants qui ne sont pas à la hauteur. Dilma Roussef n'est pas Lula, Cristina Fernandez a dépassé depuis longtemps son seuil d'incompétence.
Le réveil pour les investisseurs béats est brutal. Il est encore plus brutal pour les Brésiliens et les Argentins qui avaient fini par croire à leur propre fable.

09:28 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.