18/06/2013

toujours BON...Monfinancier 10h15..marchés inchangés.

 

STATU QUO
Peu de mouvement ce matin en Asie. L'attente du discours de Ben Bernanke a commencé. Chaque mot sera pesé et soupesé pour déterminer quand commencerait la baisse des interventions de la FED sur les liquidités. Et le niveau de nervosité est à son maximum...

HISTORIQUE
C'est quand même étonnant. À force d'être abreuvés de nouvelles chaque minute, on a du mal à discerner ce qui est important. Mais quand même! L'Europe et les États-Unis vont entamer des négociations pour créer un accord de libre-échange ! C'est pas beau ça ?

POUTINE SEUL CONTRE TOUS
sur le sujet de la Syrie hier. Pour marquer sa différence, il est arrivé en jean avec son allure de futur acteur dans "The expendables 5".

LE CHIFFRE DU JOUR
10 00 milliards d'euros. C'est, selon les Échos, la bombe qui menace les contribuables européens. C'est la facture de la crise des subprimes pour l'Europe. Dont 266 milliards d'euros juste pour la banque Dexia.

L'IMMOBILIER VA REPARTIR?
Grand débat après l'annonce de l'abattement exceptionnel sur la plus-value en 2014, probablement de 20%. Peu d'impact à attendre selon certains professionnels. Mais on pourrait tout de même avoir un effet d'aubaine. Allez comprendre.

LE MOT DU JOUR
Modération. Un mot qu'on n'avait plus l'habitude d'entendre dans la bouche d'un dirigeant iranien. Hassan Rohani l'a prononcé plusieurs fois après sa victoire. Croisons les doigts...

UNE BONNE NOUVELLE POUR LA GRECE
Selon le FT, le fait que la Grèce fasse maintenant partie des pays "émergents" dans le classement des indices MSCI est une bonne nouvelle. C'était un nain parmi les pays développés mais elle devient, en terme de capitalisation boursière, un acteur significatif parmi les émergents. Un borgne au royaume des aveugles en quelque sorte...

MERKEL PERSISTE ET SIGNE
Au G8 elle a encore déclaré que la relance ne servait à rien sans réduction des dépenses publiques et réformes structurelles pour libérer la croissance. Vas y Angela !!

QUE S'EST IL PASSé HIER MATIN?
On a cru que c'était la fin du monde à Paris et autour. Le ciel est devenu noir, des trombes d'eau se sont déversées. Et Météo France n'avait rien vu venir. On cherche une explication à ce phénomène surnaturel. Christine Boutin pense que c'est une réaction divine au mariage pour tous. Mais on a appris en fait que notre président voulait prendre son petit déjeuner sur une terrasse. Il faut que celui que les journalistes accrédités à l'Élysée appellent Rain Main arrête de sortir.

TOUJOURS LUI
Jamais l'audience de l'émission Capital n'avait été aussi basse que lors de son passage.

VIRGIN ET LA FNAC
La liquidation de Virgin a été prononcée hier. Et la Fnac entre en Bourse jeudi... avec une baisse de 5.3% du chiffre d'affaires au premier trimestre. L'action aura du mal à éviter une chute...


LE PLUS GRAND DEALER DU MONDE

Prenez un peu de recul pendant quelques minutes. Et observez les prévisionnistes, les traders, les investisseurs avant la déclaration de Ben Bernanke demain. Ils sont tous comme des junkies qui tremblent à l'idée de voir une diminution de leur dose quotidienne de dope monétaire. C'est un peu pathétique. Il va falloir que le monde apprenne à vivre sans paradis artficiel...ni paradis fiscaux...

Une fois de plus, les marchés sont dans l'attente du discours du patron de la banque centrale Américaine demain
Si on prend un tout petit peu de recul, on se rend compte à quel point la situation actuelle est aberrante. Les investisseurs du monde entier attendent de savoir si Bernanke va leur laisser demain leur dose de 85 milliards de dollars ou s'il va la diminuer. Il y a des milliers d'entreprises avec leurs propres fondamentaux, des dizaines de pays avec leurs propres économies, mais on a l'impression que cela ne compte pas et que ce qui détermine l'évolution des marchés, c'est uniquement la poudre monétaire que distribue le plus grand dealer du monde.

C'est peut être aberrant mais c'est vrai
En partie. Si le niveau actuel des indices boursiers et le niveau des emprunts d'état ne dépend que des liquidités fournies par les banques centrales, cela signifie que l'économie mondiale ne survit que parce qu'elle est sous perfusion. Si c'est le cas, on peut être inquiet.

Est ce que la croissance américaine et mondiale peut résister à un retrait partiel de la FED ?
Oui. Avec un taux de croissance certes plus faible mais plus pérenne. Compte tenu du niveau d'addiction des marchés, il est temps que la Banque Centrale Américaine commence à diminuer les doses pour que le sevrage puisse se produire sans accident. Le monde va devoir apprendre à vivre sans paradis artificiel et les marchés aussi. Dans un mois, ou dans 6 mois.

indices à 10h18

 

BEL 20 * 2621.38 -1.75 -0.07 %  
AEX * 350.83 0.02 0.01 %  
CAC 40 * 3857.98 -5.68 -0.15 %  
Euronext 100 * 724.09 -0.63 -0.09 %  
Next 150 * 1614.66 4.12 0.26 %  
DAX 8208.51 -7.22 -0.09 %  
FTSE MIB 16301.94 107.80 0.67 %  
IBEX 35 8187.30 51.00 0.63 %  
SMI 7721.06 -8.65 -0.11 %  
SLI 1172.39 1.85 0.16 %  
SPI 7288.41 -6.64 -0.09 %  
FTSE 100 6354.93 24.44 0.39 %  
Dow Jones * 15179.85 109.67 0.73 %  
Nasdaq 100 2971.26 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3452.13 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1124.74 -1.91 -0.17 %  
OMX Helsinki 25 2308.25 0.18 0.01 %  
OMX Stockholm 30 1192.07 0.68 0.06 %  
OMX Copenhagen 20 520.04 -2.08 -0.40 %  

10:17 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.