11/06/2013

11H15 -0.7%

DE MONFINANCIER...

 

LE GRAND COUP DE MOU DES EMERGENTS
Rien ne va plus vraiment pour les eldorados réels et fantasmés des investisseurs. Et c'est sur le marché des changes que l'impact est le plus sensible. Hier la roupie indienne a atteint un record de baisse contre le dollar. Au Brésil, malgré la suppression de la taxe sur les investissements obligataires par des étrangers, le real reste faible. Les BRICS ont du plomb dans l'aile.

HONG KONG AUSSI
pleurniche en regardant la flambée de Tokyo depuis quelques mois. Le Hang Seng est en baisse de plus de 4% depuis le début d'année plombée par une Chine molle et les craintes de mesure pour limiter le crédit immobilier...Snif.

LES TAUX MONTENT
Lentement mais sûrement. Les taux des emprunts d'état aux Etats Unis mais aussi en France ou en Allemagne continuent à grimper. Ce n'est toujours par un krach obligataire mais la pression monte. Le 10 ans Français est autour des 2.20%. Il était à 1.66% il y a un mois. C'est toujours la crainte de la décrue de la Fed qui mine les investisseurs.

LA CLAQUE GRECQUE
Pas une offre. Rien. Zéro. La privatisation de la Compagnie Grecque de gaz naturel est un bide total. Le Russe Gazprom avait regardé. Sans donner suite. Et la bourse Grecque a pris une claque.

TOUT VA MIEUX
donc tout va mal... Les marchés ont plutôt mal réagi hier à la bonne nouvelle du relèvement de la perspective de notation sur les Etats Unis par Standard and Poor. On est toujours dans une ambiance: "ne dites surtout pas à la FED que je vais mieux, elle croit encore que je suis très malade..."

COMMENT DIT ON QU'ON LICENCIE
en langage politiquement correct ? "Michelin se réorganise pour rester compétitif...".

C'EST TRISTE
Virgin c'est fini. Plus de Virgin Champs Elysées, entre autres. Aucune offre de reprise sérieuse. Et c'est la liquidation.

LES ANNONCES D'APPLE
Un système d'exploitation IOS modernisé qu'on retrouvera gratuitement à partir de cet automne sur tous les I-quelquechose. Plus une radio en ligne. Plus des nouveaux Mac. L'Iphone 5S ce serait plutôt pour la rentrée. Et le cours de l'action se traîne toujours. Steve, reviens...

UNE BONNE NOUVELLE EN FRANCE!!!
Halleluia mes frères...et soeurs... La production industrielle en Avril a bondi de 2.1% contre une baisse de 0.6% en mars. Grâce au matériel de transport et notamment l'automobile. J'ai du mal à comprendre comment la production industrielle bondit alors que la consommation s'écroule.Mais je ne suis pas économiste...

NOTRE OFFRE DE PARRAINAGE
N'oubliez pas de parler de cette Newsletter autour de vous. Et grâce à notre offre de parrainage, vous pouvez gagner 3 mois d'abonnement à MF privé, en faisant connaître notre newsletter à dix amis.

LE CHIFFRE DU JOUR
6 millions d'euros. C'est ce que coûte la protection policière de Giscard, Chirac et Sarkozy, nos trois ex présidents. Sarko a dix policiers pour veiller à sa sécurité. On est rassurés.

L'AUTRE CHIFFRE DU JOUR
10,000 euros. C'est ce que touchait, en cash, tous les mois Claude Guéant de 2002 à 2004 au ministère de l'intérieur. Une somme prélevée sur la grosse enveloppe des frais d'enquête et de surveillance. Sympa comme pourboire.


LE PARADOXE DES BONNES NOUVELLES AMÉRICAINES

Ne dites surtout pas à la FED que la situation s'est améliorée, elle pense que je suis toujours en crise...: c'est un peu l'ambiance actuelle sur les marchés. Les investisseurs craignent plus aujourd'hui les bonnes nouvelles, comme le relèvement des perspectives de notation hier de S&P, que les mauvaises. Il ne faut surtout pas que la FED s'arrête de fournir de la liquidité...

Bonne nouvelle pour la dette Américaine hier
Standard and Poor qui reste à ce jour la seule grande agence de notation à avoir enlevé son triple A aux Etats Unis a relevé hier ses perspectives de notation de négatif à stable. Les effets positifs des coupes automatiques de dépenses sur le déficit et la dette et la reprise de la croissance ont rassuré l'agence. On est loin d'un retour au triple A mais c'est effectivement une bonne nouvelle.

La nouvelle n'a eu que peu d'impact sur les marchés
C'est ce paradoxe qui est intéressant. Une nouvelle comme celle-ci aurait dû, en théorie, abaisser les taux de la dette américaine, booster le dollar et les indices boursiers américaines. C'est presque le contraire qui s'est produit. On se rappelle déjà qu'il y a deux ans, lors de la perte du triple A, les taux américains avaient baissé, fortement, au lieu de monter. Et hier les taux sont montés au lieu de baisser.

Comment explique t'on ce paradoxe ?

Par le fait que les marchés ne sont obsédés que par une seule question : quand la banque centrale va-t-elle diminuer les doses de dope monétaire ? Et, c'est le paradoxe, toute bonne nouvelle , comme celle d'hier sur la note des Etats Unis, est considérée comme un facteur supplémentaire de risque d'arrêt progressif de l'arrosage de la FED. En fait les investisseurs prient pour que les nouvelles soient médiocres, pas mauvaises mais juste médiocres, et pour que surtout elles ne soient pas bonnes. Heureusement que Standard and Poor n'ait pas décidé de rendre aux Etats Unis son triple A, cela aurait été la panique...

 

 LibelléDernierVar.

 

11:21 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.