30/05/2013

BONJOUR LES AMIS...JAPON -5%....

DE CBC

 

En direct des Marchés
 
 
 
 
 
Salle des marchés, le jeudi 30 mai 2013
 
 
 
 
Madame, Monsieur
,
 
« Les voies diverses de la reprise »... « Même si ses performances restent décevantes,
l’économie mondiale progresse, à des rythmes toutefois divers. Cette diversité est elle-même le
reflet de la pluralité des trajectoires adoptées pour parvenir à une croissance autonome,
chacune d’elles présentant un éventail de risques particulier », extrait des perspectives
économiques de l’OCDE lors de la conférence de presse hier. En annexe, nous avons repris
les dernières prévisions de l’OCDE pour les principales zones.
 
 
Le maillon faible, selon l’OCDE, reste la zone euro, et cette dernière pourrait peser sur les
performances de l’économie mondiale si des mesures structurelles ne sont pas adoptées.
Même constat de la Commission européenne dans le cadre de la procédure de
 
déficit excessif
(PDE). Si la Belgique échappe à une amende, il n’en demeure pas moins qu’alors que cette
PDE est levée pour l’Italie, la Lettonie, la Hongrie, la Lituanie et la Roumanie, la Belgique se
voit épinglée. Le rapport de la Commission est sans
complaisance en estimant que « la
Belgique n’a engagé aucune action suivie d’effets pour mettre un terme à sa situation de
déficit excessif »
, et elle demande que la Belgique prenne des mesures pour réduire ce déficit
excessif. Insistant lourdement sur les nécessaires réformes structurelles, la Commission a
confirmé qu’il fallait octroyé deux années complémentaires pour la correction des déficits
excessifs à six pays : l’Espagne, la France, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal et la
Slovénie. Cette décision ne va évidemment pas sans contrepartie, et la Commission a été
assez incisive dans ses remarques, Barroso allant même jusqu’à déclarer , « ce délai
supplémentaire doit être employé à bon escient pour s’attaquer à la compétitivité déclinante de
la France, les entreprises françaises ayant souffert d’une perte inquiétante de compétitivité au
cours de la dernière décennie, et même, pouvons nous dire, au cours des 20 dernières années
». Ces propos ainsi que la recommandation d’une réforme du marché du travail
et du système de retraites a provoqué une vive réaction courroucée de Paris.
 
La perspective de remontée des taux aux États-Unis a pesé sur la bourse américaine et les
bourses européennes aussi.
Le Nikkei ce matin connait une nouvelle chute assez spectaculaire
 
en partie suite au recul de Wall Street et à la hausse du yen et des doutes sur
l’efficacité de la politique de la BOJ. La couronne suédoise a nettement progressé par rapport à
l’euro en passant de 8.6240 à 8.60 après la publication d’un chiffre du PIB nettement meilleur.
En effet, pour le premier trimestre le PIB a progressé de 0.6 % soit en chiffre annuel une
croissance de 1.7 % alors que l’on prévoyait une hausse de 0.3 % et de 1.5 %. Pas de risque
d’inflation pour le moment, mais est-ce que la déflation ne nous guetterait pas, avec une
inflation à-2.7 % contre-1.5 % en Grèce.

 

   
 
 

10:37 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

C'est difficiles à trouver informés personnes A propos sujet , mais vous sembler vous savez ce que vous parlez! Merci

Écrit par : Bennie | 10/07/2013

Les commentaires sont fermés.