03/05/2013

BONJOUR....TAUX à 0.5%...MERCI QUI ?

COMMENT SATISFAIRE TOUT LE MONDE ?

« Je te l'avais bien dit » ou « décevant », tels ont été surement les mots qui ont dû fuser dans les salles de marché. Comme anticipé par le marché, la BCE a baissé ses taux à 0,5%, un niveau historique. Si la place parisienne n'a pas tourné de l'oeil ou pris franchement le chemin de la hausse, l'euro et les taux allemands et français n'ont, quant à eux, pas été insensibles aux charmes de Draghi...

 

0,5%
Le verdict est tombé. La BCE a baissé ses taux directeurs de 0,75% à 0,5%, des taux inédits depuis la création de l'euro. Les banques pourront continuer à se refinancer à un taux fixe et de façon illimitée au moins jusqu'en 2014. Les soldes sont en avance à la BCE.

DRAGHI A DIT AUSSI
Que la BCE restait « prête à agir ». Le patron de la BCE est ouvert sur une éventuelle nouvelle baisse des taux voire sur un passage à un taux de dépôt négatif. Les banques devraient payer pour déposer leurs fonds. Mais il est resté plutôt évasif sur les mesures pour soutenir les entreprises et faciliter leur accès au crédit.

C'EST QUE MA PETITE ENTREPRISE...
Doit batailler pour obtenir des financements. Alors, à chaque problème sa solution : les entreprises de taille intermédiaire ou de petite taille se tournent vers la désintermédiation. Selon la Société Générale, citée par 'Les Echos', sur 100 milliards de crédits accordés, 20 à 30 millions pourraient faire l'objet d'un placement privé obligataire, ou d'une levée de dette... Une aubaine pour les institutionnels qui sont contraints de réduire leur exposition sur les actions.

ET PENDANT CE TEMPS LA...
La China National Offshore Oil Corporation vient d'émettre pour 4 milliards d'euros d'obligations, soit le plus gros montant jamais émis par une société chinoise.

ENFIN !
C'était long mais long... Après une bonne année de tractations en tout genre, le géant minier suisse Glencore Xstrata est né. L'accouchement a été difficile mais il donne le jour à un mastodonte du secteur ! L'énorme bébé pèsera 66 milliards de dollars en Bourse sera coté à la fois à Londres mais aussi à Hong-Kong

PAS CONTENT !
La « Taxe Tobin » n'a pas que des supporters, loin de là. Après les professionnels de la finance, c'est autour des Etats de monter au créneau. Le Royaume-Uni, plus récemment l'Allemagne et maintenant la France n'en veulent plus en l'état et demandent à la Commission européenne de revoir sa copie. Ils craignent l'impact de cette taxe sur le coût de la dette publique sur le marché secondaire. On défend son bout de pain comme on peut...

BIENVENUE EN TURQUIE
Les entreprises françaises veulent faire un carton en Turquie. Areva en partenariat avec le japonais Mitsubishi, va livrer quatre réacteurs tandis que GDF Suez, va être de la partie avec le secret espoir de devenir l'exploitant des futures centrales nucléaires truques. C'est l'un des rares contrats signés entre l'Hexagone et la Turquie. De son coté, ADP va savoir ce vendredi s'il est retenu pour la construction du troisième aéroport à Istambul.

DU RIFIFI A BERCY
L'affaire Dailymotion n'en finit plus de prendre de l'ampleur. La cacophonie règne alors qu'Arnaud Montebourg et Pierre Moscovici se renvoient la balle sur l'implication de chacun dans ce dossier. Une bisbille dont aurait bien voulu se passer François Hollande à quelques jours du premier anniversaire de son élection.

L'HOMME DU JOUR
Ou plutôt du week-end. Pendant tout le week-end, on aura droit au bilan de la première année de mandat de François Hollande. On a déjà un petit aperçu ce matin dans la presse. « Hollande sous le regard critique des Européens » dans 'Le Figaro' ou un peu moins virulent « François Hollande, acte I : l'année du choc fiscal » A vous de choisir !

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR
Non ? Vous ne voyez toujours pas ? Pourtant un indice était donné au-dessus. Allez, c'est bientôt le week-end...

LA MAUVAISE NOUVELLE DU JOUR (?)
France 3 déprogramme Derrick ! Non pas pour l'audience mais pour le passé trouble de son acteur vedette aux 282 arrestations en 24 ans. Fini le somnifère post-déjeuner.

Wall Street, qui a connu un passage à vide après un rapport décevant d'ADP sur l'emploi privé, a repris de la hauteur porté par de bonnes statistiques sur le front des inscriptions au chômage et du déficit commercial.

 

Les opérateurs ont également salué la baisse des taux d'intérêt annoncée aujourd'hui par la Banque centrale européenne. Le DJIA a gagné 0,89% à 14.831 pts, le Nasdaq Composite a grimpé de 1,26% à 3.340 pts, alors que le S&P500 s'est offert un nouveau record en clôture à 1.597 pts (+0,94%)

En Asie, les marchés reprennent des couleurs avec un rebond de 0,23% à Hong Kong Shanghai bondit de 1,5%, Taiwan et Bombay terminent pochent de l’équilibre, avec respectivement de +0,08ù et -0,07%. Séoul grappille 0,39%
Alors que Sydney reste stable.

11:12 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.