18/04/2013

BONJOUR LES AMIS...

L' ALLEMAGNE SOUS PRESSION ?

C'est simple. Pour qu'il y ait une politique de relance à l'échelle Européenne, il faut que l'économie Allemande ralentisse du fait de la crise Européenne. Cela commence à se produire. L'activité fléchit même si l'emploi résiste à des niveaux records. Et il y a même eu hier des rumeurs de dégradation de la note Allemande par une grande agence. Une rumeur fausse.

 

LES MARCHéS SECOUéS
Hier ça a secoué très fort sur les marchés. Les indices boursiers ont plongé et l'euro est passé momentanément en dessous des 1.30. Tout cela dans une extrême nervosité. Le CAC et le DAX on perdu plus de 2.30%. Les craintes de récession et de déflation rendent les investisseurs très prudents. Retour du CAC à 3600, en baisse donc sur 2013.

LE COMIQUE DU JOUR
Jean Marc Ayrault: "ceux qui prennent des risques pour la croissance et l'emploi doivent se sentir soutenus". Il parlait des entreprises mais pensait aux fonctionnaires.

ETONNANT
Angela Merkel juge qu'une des causes du chômage dans une partie de l'Europe est...l'existence d'un salaire minimum. Selon elle, le salaire minimum crée une rigidité et empêche la fluidité de l'emploi. Il n'y a pas de salaire minimum en Allemagne... Il fallait oser...

ARRET DES HOSTILITéS SUR LES MONNAIES?
Les ministres des Finances et les banquiers centraux du G20 se réunissent aujourd'hui à Washington et ils devraient se mettre d'accord sur une trêve dans la guerre des changes. Après l'offensive Japonaise qui a provoqué une chute de 20% du yen, tous les pays devraient s'engager à ne pas faire de dévaluation compétitive. La trêve va durer quelques semaines...

LE CLASSEMENT FORBES
Deux banques chinoises sont en tête du classement des entreprises les plus puissantes du monde publié Forbes, détrônant le groupe pétrolier américain ExxonMobil. ExxonMobil est à la cinquième place, derrière deux autres groupes américains, la banque JPMorgan Chase et le conglomérat industriel General Electric

ON OUBLIE L'ITALIE
Mais plus de deux mois après les élections elle n'a toujours pas de gouvernement et...fonctionne. Certaines voix s'élèvent en Italie pour dire que le pays fonctionnerait mieux sans gouvernement de politiques et uniquement avec des groupes d'expert pour chaque domaine. C'est une voie à explorer. En France... la bonne nouvelle: tous les partis sont d'accord sur un candidat à la présidence pour remplace Napolitano. Ce sera Franco Marini, âgé de 80 ans.

LE FMI CONTINUE A SAPER LE MORAL
Ce n'est plus une suite de déclarations. C'est une offensive pro déprime. Le FMI a déjà répété que la croissance mondiale était en danger et voilà qu'elle dit maintenant que l'utilisation excessive de la planche à billets par les banques centrales peut créer des bulles en dehors de l'économie réelle.

ON COMPREND MIEUX
pourquoi l'ambiance est mauvaise au FMI. Christine Lagarde devrait être convoquée par un juge d'instruction sur l'affaire Tapie et pourrait être mise en examen. Après la malédiction des ministres du budget, la malédiction des Français patrons du FMI.

L'I CLAQUE
Rien ne va plus pour Apple. Le cours est passé en dessous des 400 dollars hier. Rappelons qu'il valait 702 dollars en septembre 2012. Des rumeurs de ralentissement de la croissance des bénéfices annoncés mardi, les résultats en forte baisse d'un de ses principaux fournisseurs en Chine ont plombé le cours. Apple va réagir avec le lancement d'un nouvel I phone et d'un nouvel I pad mais surtout en redistribuant une partie importante de sa trésorerie aux actionnaires.

CHAOS AU VENEZUELA
Les violences continuent au Venezuela où l'opposition demande que les voix soient recomptées. L'élément nouveau c'est que les Etats Unis demandent aussi un recomptage des voix. Il faudrait leur envoyer Copé pour leur donner un coup de main ?

BYE BYE THATCHER
Des dizaines de milliers d'Anglais ont assisté aux funérailles grandioses de la Dame de Fer...

LE CHIFFRE DU JOUR
50 millions de dollars. C'est ce qu'a touché Robert Downey Jr pour Iron Man 3. Il devient l'acteur le mieux payé d'Hollywood. Moi aussi je veux être un super héros.

EXIL FISCAL...
Amazon, Apple, Facebook, Google et Microsoft on payé seulement 37.5 millions d'IS en France. La Fédération Française des Télécoms a calculé qu'ils auraient du payer 829 millions d'euros et que le manque à gagner sur la TVA serait d'environ 500 millions d'euros... Moi aussi je veux payer les impôts d'un géant américain du numérique.

 

ARRÊT DES HOSTILITÉS SUR LES MONNAIES ?

Les ministres des Finances et les banquiers centraux du G20 se réunissent aujourd'hui à Washington et ils devraient se mettre d'accord sur une trêve dans la guerre des changes. Après l'offensive Japonaise qui a provoqué une chute de 20% du yen, tous les pays devraient s'engager à ne pas faire de dévaluation compétitive. La trêve va durer quelques semaines...

Les ministres des finances et banquiers centraux du G20 se réunissent à Washington à partir d'aujourd'hui
Et il y a eu des fuites ce matin sur le communiqué final. Dans ce communiqué, on annonce une nouvelle trêve dans la guerre des monnaies. Les pays membres s'engagent, une fois de plus, à ne pas se lancer dans une concurrence déloyale par un dumping sur leurs devises.

C'est le Japon qui est visé .
Indirectement . Mais il semble que le Japon ne sera pas nommé. Malgré la baisse de 20% de sa monnaie en 6 mois. Comme il a eu l'intelligence d'acheter des emprunts des États américains et européens et de faire donc baisser le service de la dette des pays développés, il a droit à un traitement spécial contre un engagement à arrêter son dumping. Et pour l'économie Japonaise, le réajustement qui a eu lieu est suffisant pour relancer son économie. On l'a vu avec les hausses d'exportation annoncées ce matin.

La Chine semble aussi jouer le jeu
Même elle. Elle devrait annoncer que la fourchette de fluctuation du yuan sera plus large et que le yuan pourra donc s'apprécier. Après l'offensive Japonaise, on semble s'acheminer vers un arrêt des hostilités sur les monnaies. Comme toute trêve, elle ne durera que quelques semaines mais ce sera toujours quelques semaines de tranquillité

       

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse jeudi, après quatre séances consécutives de repli qui ont conduit l'indice EuroFirst 300 à un plus bas de clôture de trois mois et demi, mais le contexte général demeure fragile.

"Après plusieurs séances consécutives de baisse, certains investisseurs pourraient faire la chasse aux bonnes affaires", explique Keith Bowman, analyste chez Hargreaves Lansdown.

Cependant, certains acteurs mettent en garde contre un possible retournement du marché, en raison de la baisse des ressources de base comme l'or, le cuivre et le fer.

Le cuivre, particulièrement sensible à la croissance chinoise, perd 2,1% et est retombé sous le seuil des 7.000 dollars la tonne pour la première fois depuis octobre 2011.

Le baril de Brent poursuit également sa glissade et évolue désormais sous la barre des 98 dollars, pour la première fois depuis juillet.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,48% (+17,14 points) à 3.616,37 points vers 07h25 GMT. À Francfort, le Dax progresse de 0,31% et à Londres, le FTSE est en hausse de 0,16%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 0,44%.

L'indice européen des boissons et aliments enregistre le plus fort recul (-0,82%) avec Nestlé qui cède près de 2% après la publication d'une croissance organique inférieure aux attentes à 4,3% au premier trimestre.

Carrefour a ouvert en hausse de 0,4% après son chiffre d'affaires trimestriel.

Sodexo perd 6,5%, marquant la plus forte baisse de EuroFirst300, après l'annonce jeudi un recul de son résultat opérationnel au premier semestre de l'exercice 2012-2013, en raison de charges exceptionnelles liées à un programme de réduction de ses coûts.

Sur le marché des changes, le yen est en très légère progression, autour de 98,04 pour un dollar et 127,81 pour un euro.

Les investisseurs seront attentifs aux discussions lors de la réunion du Groupe des Vingt qui s'ouvre aujourd'hui à Washington. La politique d'assouplissement monétaire menée par la Banque centrale du Japon ne devrait cependant pas faire l'objet de critiques directes.

L'euro, proche de 1,3032 dollar, est stable face au billet vert, après avoir accusé mercredi sa plus forte baisse journalière (-1,1%) en un an.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bunds allemands sont stables au lendemain des déclarations de Jens Weidmann, le président de la Bundesbank, sur la possibilité d'une baisse des taux de la Banque centrale européenne en cas d'informations justifiant un tel assouplissement.

Les cambistes seront attentifs aux adjudications françaises et espagnoles prévues dans la journée et anticipent une forte demande, les investisseurs étant à la recherche de placements plus rémunérateurs.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Marc Angrand

  INDICES à 10H40

  

BEL 20 * 2532.22 3.82 0.15 %  
AEX * 341.04 0.20 0.06 %  
CAC 40 * 3620.67 21.44 0.60 %  
Euronext 100 * 692.48 1.71 0.25 %  
Next 150 * 1505.83 4.59 0.31 %  
DAX 7535.47 32.44 0.43 %  
FTSE MIB 15493.28 109.52 0.71 %  
IBEX 35 7844.50 41.50 0.53 %  
SMI 7521.57 -12.24 -0.16 %  
SLI 1121.51 -1.14 -0.10 %  
SPI 7046.16 -15.73 -0.22 %  
FTSE 100 6257.36 13.15 0.21 %  
Dow Jones * 14618.59 -138.19 -0.94 %  
Nasdaq 100 2781.98 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3204.67 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1114.24 6.66 0.60 %  
OMX Helsinki 25 2231.54 19.89 0.90 %  
OMX Stockholm 30 1153.09 5.61 0.49 %

                        

10:41 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.