29/03/2013

DERNIERE NEIGE?...ET PETIT CONGE.

LE CHOC DU SIMPLISME

Ceux qui attendaient un nouvel élan avec la prestation de François Hollande (il y en avait) se sont réfugiés sous leur couette avec une bonne dose d'antidépresseurs. Pas de vision. Et une satisfaction totale sur "la boîte à outils" qui a été mise en place et qui portera ses fruits un jour. 2013 est déjà enterrée avec une croissance zéro. Il faut prier que 2014 sera meilleure. Comment? Mystère.

 

LE PRÉSIDENT DU SECTEUR PUBLIC
Hollande a dit qu'il n'était plus un président socialiste mais un président de tous les Français. C'est faux. C'est le président du secteur public. C'est normal puisque c'est le seul environnement qu'il connaît. Il ne connaît pas l'entreprise et se méfie du secteur privé. Il veut renverser la courbe du chômage en 2014 avec des créations d'emplois publics mais pas en donnant un peu d'air aux entreprises. Il rêve d'une économie publique. Entièrement publique. C'est son projet.

LES ANNONCES
La croissance va repartir grâce au "choc de simplification". En gros, en faisant moins de déclarations administratives, le pays va rebondir. La croissance sera nulle en 2013. Le chômage va commencer à diminuer en janvier 2014. Les entreprises vont payer 75% de taxes pendant deux ans sur la partie des rémunérations au dessus de 1 million d'euros. La durée de cotisation pour la retraite va augmenter, les retraites de base baisser avec la désindexation. Et la baisse des dépenses publiques reste toujours aussi floue.

POUR RELANCER LA CONSOMMATION
La participation salariale dont bénéficie 4 millions de Français sera débloquée jusqu'à 20,000 euros sans pénalité fiscale.

LA PROMESSE
qu'il ne pourra pas tenir: "Pas de nouvelles hausses d'impôts ou de taxes en 2014". Impossible avec une croissance zéro en 2013 et un objectif de déficit de 3% en 2014.

GOOD FRIDAY
Les marchés vont tourner au ralenti dès aujourd'hui avec le Vendredi Saint. Les marchés américains sont fermés. Ils se sont offerts hier des records. Le S&P clôture à son plus haut historique et le Dow jones enregistre son meilleur premier trimestre depuis 1998.

NE MANQUEZ PAS CE SOIR
C'est votre argent. Votre rendez vous patrimonial décalé. Votre argent est il en danger après Chypre? La crise de la zone euro va t-elle repartir? Hollande va t-il nous sortir de la crise? Le boss de la semaine: le fondateur d'Agregator. Et le thème de la semaine: Comment gagner de l'argent en se faisant plaisir. Ce soir à 19h et 23h30.

PAS DE PANIQUE A CHYPRE
La réouverture des banques s'est faite dans le calme. Il faut dire que le contrôle des capitaux est strict mais c'est tout de même une bonne nouvelle.

L'ITALIE VERS UN GOUVERNEMENT MONTI SANS MONTI
Le leader du centre gauche Bersani ne parvient pas à constituer un gouvernement. On s'achemine donc vers un nouveau gouvernement de techniciens pour une transition jusqu'à de nouvelles élections.

DERNIÈRES CHANCES POUR GAGNER UN MINI-IPAD...
...des appareils photos et des mois d'abonnement à MonFinancier Privé. Notre jeu concours se termine lundi à minuit. Il ne vous reste donc plus que quelques jours pour nous donner votre estimation du CAC à la fin du printemps et peut être gagner l'un de nos lots.

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR
Laurence Parisot a découvert les règles de la démocratie. Elle quittera son poste le 1er Juillet 2013.

BAISSE DE L'IMMOBILIER
Selon les notaires de Paris Ile de France, la baisse des prix devrait être de 4.5% en Mai 2013 par rapport à Août 2012. Selon eux, la baisse est enclenchée.

VIVE LES MAISONS DE RETRAITES
Il y a un secteur qui ne connaît pas la crise: les maisons de retraites. Les spécialistes du secteur cartonnent. Korian, Medica, et Orpea, sur laquelle on a fait récemment un conseil boursier, annoncent des fortes hausses de chiffre d'affaires et de bénéfices.

 

L'ALLEMAGNE EST FACE À SES RESPONSABILITÉS

Les taux d'emprunt Allemand ont encore chuté hier pour atteindre des niveaux records. Un bonus supplémentaire pour l'économie Allemande et pour les finances publiques. Mais l'Allemagne ne va pas pouvoir continuer à faire cavalier seul au sein de la zone euro. Elle va devoir prendre des initiatives en matière de relance. C'est sa responsabilité mais c'est aussi son intérêt.

Les taux des emprunts d'État Allemand n'en finissent pas de chuter.
Hier le taux à 10 ans Allemand, taux de référence, a touché les 1.25%. Une chute libre. Un niveau Inimaginable il y a encore quelques semaines. L'Allemagne bénéficie de trois avantages : l'effet valeur refuge avec la crise Chypriote et les inquiétudes sur l'Italie, le retour à l'équilibre budgétaire en 2014 ce qui signifie beaucoup moins de besoin d'emprunt sur le marché et l'effet rareté des emprunts Triple A. Le stock d'emprunts de pays notés triple A a chuté de 60% depuis le début de la crise sous l'effet des dégradations.

Une aubaine pour l'Allemagne.
Un bonus exceptionnel avec un service de la dette qui coûte de moins en moins cher. Mais l'exercice touche à sa fin. L'économie Allemande commence à montrer des signes de faiblesse. La récession de la zone euro risque de la tirer vers le bas. Et il va falloir qu'elle joue un peu plus collectif maintenant.

La pression monte pour une relance à l'échelle Européenne .
L'Allemagne a joué un rôle moteur, et c'est un euphémisme, pour l'austérité. Mais maintenant elle doit mener l'Europe vers des initiatives de relance de la croissance. Vite . Très vite. Elle a les moyens aujourd'hui de servir de locomotive pour une reprise économique en Europe. C'est sa responsabilité. Mais c'est aussi son intérêt

09:57 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/03/2013

BONJOUR....10H25....CALME

de MONFINANCIER

 

QUAND L'EMPLOI VA-T-IL DEVENIR CAUSE NATIONALE?

Le chômage continue à se dégrader. Et le chômage longue durée explose. Et compte tenu de la dégradation de la situation des PME et ETI depuis le début de l'année et du manque de compétitivité du pays pour les grands groupes, la tendance ne peut pas s'inverser. Sauf si le gouvernement mais aussi l'opposition se mobilisent, au lieu de penser aux municipales de 2014. Mais cela n'arrivera pas.

 

L'EMPLOI FLÉAU NATIONAL
A droite on est focalisé sur la Mairie de Paris et sur le nom du candidat en 2017, le gouvernement lui ne fait rien avec ces deux mous à la barre. Les priorités de chaque camp sont absurdes, voire révoltantes, quand on observe mois après mois, la dégradation dramatique de l'emploi. Aucun "Grenelle de l'emploi" à l'horizon, aucune "grande coalition", même pas une soirée télé comme le Téléthon ou des nuits à l'assemblée comme pour le Mariage pour tous. Dramatique.

 

LE CHIFFRE DU JOUR: 3 187 700
chômeurs en Février. 18 400 chômeurs de plus. Encore 8 000 chômeurs et on aura battu le record de 1997. 22ème mois de hausse d'affilée. Si on inclut les personnes ayant une activité réduite, on est à 4.9 millions de personnes. Et 2 millions de personnes sont au chômage depuis plus d'un an: un record absolu. Je continue?...

 

CHYPRE: MODÈLE OU EXCEPTION
Cette question va nous hanter dans les mois qui viennent. Après la gaffe, mais était-ce une gaffe du patron de l'Eurogroupe, le doute mine les épargnants et pèse sur les valeurs bancaires européennes. Chacun va regarder de plus près la banque dans laquelle il a déposé son argent.

 

AU COMPTE-GOUTTES
Les banques Chypriotes devraient réouvrir demain mais elles n'auront pas le cash nécessaire pour faire face aux retraits même limités...On va voir des images de queue devant les banques qui rappellent de mauvais souvenirs.

 

CONSÉQUENCE, L'EURO SOUS PRESSION
L'euro est sous pression. Il baisse. Lentement mais sûrement. Certains évoquent un complot russe pour se venger de Chypre mais il s'agit probablement de capitaux qui sortent des banques européennes après la faillite Chypriote.

 

UN JEU CONCOURS POUR VOUS REMONTER LE MORAL
Pour fêter le début du printemps (et peut être la fin de la déprime), MonFinancier lance un jeu concours : Donnez votre estimation du CAC à la fin du printemps et gagnez un mini-Ipad, des appareils photos et des mois d'abonnement à MF privé ! Pour jouer, il faut être abonné à MonFinancier Privé et vous rendre sur la page du jeu concours avant le 1er Avril 2013 pour nous donner votre estimation du CAC 40 au 20 juin 2013

 

DE MOINS EN MOINS DE TRIPLE A
Le Financial Times publie des chiffres sur les dégradations et les améliorations de notations des pays. Première constatation: le pool des obligations de pays triple A se réduit comme une peau de chagrin. Moins 60% depuis la crise. Deuxième constatation: les pays développés sont downgradés, les pays émergents upgradés. C'est un peu le sens de l'histoire.

 

L'IMMOBILIER AUX ETATS UNIS
continue à s'améliorer. Le prix de ventes de maison a connu son plus fort rythme de hausse depuis 6 ans. Tant mieux. Enfin une bonne nouvelle.

 

WARREN BUFFETT ET GOLDMAN SACHS
En convertissant les options qu'il avait, le pape de l'investissement à long terme devient l'un des plus gros actionnaires de la banque Goldman Sachs qu'il avait soutenue lors de la crise.

 

LE FMI PLOMBE L'ITALIE
alors que le pays lance un emprunt à 5 ans ce matin. Pour le FMI la récession Italienne pourrait coûter cher au secteur bancaire. Merci au FMI d'exprimer des évidences quand on ne lui a rien demandé.

 

L'AUTRE CHIFFRE DU JOUR: 300 MILLIONS D'EUROS
C'est l'appartement à la vente le plus cher du monde. Un penthouse de 3 300 m2 à Monaco. Selon l'étude Knightfrank, avec 1 million d'euros, vous aurez 22 m2 à Monaco, 26 à Hong Kong, 30 à Londres, 43 à Genève et 50 à Paris...

 

L'EXCEPTION FRANçAISE
Hier, on annonçait la vente à Yahoo pour plus de 30 millions d'euros de la société de ce jeune homme de 17 ans de Londres qui avait inventé une appli il y a deux ans. En France aussi on a nos champions. Le Parisien nous révèle que trois jeunes étudiants ont créé Poople Maps, une appli de géolocalisation...des crottes de chien. Pas d'offre d'achat de Yahoo pour l'instant...

 

LA PHRASE DU JOUR
Pierre Moscovici: "Non, je ne suis pas un salopard"

L'AUTRE PHRASE DU JOUR
Carla Bruni: "A la seconde où on serre la main de Nicolas, on sent une forte humanité". Interdiction de rigoler.

 

LA HAUSSE DES INDICES AMÉRICAINS

Rien n'arrête pour l'instant les indices Américains. Le Dow Jones a balayé il y a quelques jours son record de 2007 et le S&P 500, plus large, est à une encablure de son record d'octobre 2007. Quand on regarde de près les actions qui tirent l'indice on s'aperçoit que les investisseurs jouent plus le rendement que la reprise économique.

L'indice S&P 500 a encore frôlé hier son record de 2007.
Il s'en est fallu encore d'un cheveu. 1 559 hier au plus haut et le record d'octobre 2007 était de 1 565. On y est presque. Et on devrait, sauf accident, faire sauter ce record dans les heures ou les jours qui viennent. C'est spectaculaire. C'est vrai que le Dow Jones a déjà battu son record de 2007, mais le Dow Jones est plus symbolique certes mais moins significatif car il ne comprend que 30 valeurs contre 500 évidemment pour le S&P 500.

Cette hausse n'est pas alimentée uniquement par un pari sur le rebond de la croissance américaine.
Et c'est ça qui est intéressant. Quand on y regarde de plus près, depuis le début de l'année la hausse de l'indice est tirée non pas par des valeurs de croissance mais des valeurs de rendement qui offrent des dividendes confortables. En fait la hausse est tirée par cette quête pour le rendement à l'heure où les taux d'intérêt sont au plus bas et les rendements des emprunts d'état trop bas par rapport au risque.

La Bourse serait devenue un placement refuge.
Les investisseurs pensent qu'une entreprise implantée internationalement, bien gérée, avec beaucoup de trésorerie comme c'est le cas de nombreux groupes cotés de l'indice S&P sont plus sûrs que les États et que les actions de ces groupes rapportent souvent plus que les obligations qu'ils émettent.

Et pour l'instant tout leur donne raison même s'il faut rester extrêmement vigilant.

TOUT ME SEMBLE CONFIRMER UNE HAUSSE LENTE ET REGULIERE DU DOLLAR... UBS A UN OBJECTIF DE 1.20 vs €......CC.

 

INDICES à 10H30

 

BEL 20 * 2593.02 -0.68 -0.03 %  
AEX * 348.34 -0.93 -0.27 %  
CAC 40 * 3725.07 -23.57 -0.63 %  
Euronext 100 * 711.23 -3.38 -0.47 %  
Next 150 * 1577.70 -6.41 -0.40 %  
DAX 7871.50 -8.17 -0.10 %  
FTSE MIB 15475.57 -20.35 -0.13 %  
IBEX 35 7934.90 -55.60 -0.70 %  
SMI 7795.39 -4.66 -0.06 %  
SLI 1171.18 -0.43 -0.04 %  
SPI 7225.24 -0.57 -0.01 %  
FTSE 100 6408.20 8.83 0.14 %  
Dow Jones * 14559.65 111.90 0.77 %  
Nasdaq 100 2806.50 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3252.48 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1166.84 5.76 0.50 %  
OMX Helsinki 25 2344.23 5.57 0.24 %  
OMX Stockholm 30 1197.66 2.67 0.22 %  
OMX Copenhagen 20 537.96 -0.81 -0.15 %

 

 

 

10:29 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/03/2013

BONJOUR ET BONNE SEMAINE..CHYPRE..FIN?

DE MONFINANCIER..(bien vu !!)

 

DEAL CHYPRIOTE: GUEULE DE BOIS À NICOSI...

Certains déposants vont sûrement regretter et en vouloir aux députés d'avoir refusé la première version du deal proposé, quitte à l'avoir aménagé. Si en dessous de 100,000 euros les dépôts sont garantis, au dessus ce sera un massacre avec une perte possible de 40%. En attendant, la zone euro a encore passé un obstacle, sans céder sur l'inacceptable, et en sort renforcée.

 

 

LE DEAL CHYPRIOTE
Il ne reste plus qu'une grande banque à Chypre. La Bank of Cyprus. Elle récupère tous les dépôts de moins de 100,000 euros des Chypriotes, des dépôts qui sont totalement garantis. Les autres banques sont mises de fait en faillite. Les prêteurs obligataires seront en partie "nettoyés" et les déposants qui auront plus de 100,000 euros pourront perdre jusqu'à 40% de leurs avoirs... Et le parlement Chypriote n'a pas à se prononcer car tout se fait dans le cadre d'une loi sur la restructuration des banques qui a déjà été votée.

 

LES CONSÉQUENCES POUR L'EUROPE
La zone euro a tenu et a été ferme. Les dépôts en dessous de 100,000 euros sont protégés partout en Europe mais au dessus... Et finalement c'est l'épargne des ménages qui garantit de fait les dettes des États. C'est peut être pour cela que la France bénéficie encore de taux bas car les 12,000 milliards d'épargne couvrent largement les 1800 milliards de dettes d'état.

 

ET EN ITALIE...
C'est Bersani qui va former un gouvernement si il parvient. Il va devoir pour s'en sortir accepter une alliance avec Berlusconi le temps de changer la loi électorale pour éviter le blocage que l'Italie a vécu et revivra lors d'élections qui devront probablement avoir lieu dans les mois qui viennent.

 

ON VA ENFIN SAVOIR QUI MENT
Quand il y a une manif, les organisateurs revendiquent 1 million de participants et la police 300,000. C'était encore le cas hier avec la marche anti mariage pour tous. Mais cette fois, on va connaître la vérité car la manif est restée fixe, sur place, et n'a pas défilé et on devrait avoir dans les jours qui viennent des chiffres scientifiquement déterminés. Ce sera intéressant.

 

HOLLANDE AU PLUS BAS
Il a passé ce week end un double record: le record d'impopularité en un temps rapide et le record de déficit de jours d'ensoleillement en France. Et à mon avis les deux sont liés. Et ça va continuer d'après Météo France. Il faut qu'il quitte le pays quelques semaines pour qu'on retrouve le soleil et un peu de chaleur. Les derniers jours de vrai ensoleillement ont eu lieu lors de son déplacement au Mali...

 

PARISOT NE LACHE RIEN
C'est tout simplement hallucinant. Elle n'a quasiment rien fait pendant ses deux mandats mais elle en veut un troisième contre toutes les règles du Medef. Et ce matin elle accuse ses adversaires de lui refuser le droit de se présenter de peur de l'affronter. Quelqu'un peut il lui expliquer que le Medef n'est pas la Syrie?

 

LE COME BACK DE SARKO
Cela fait des mois qu'il s'ennuie (pour dire les choses poliment). Il faut dire qu'écouter en boucle les répétitions de sa femme pour son disque démolirait même les plus solides. Et soudain le juge Gentil vient de lui donner l'occasion de s'occuper et de se lancer dans ses bagarres qu'il affectionne. On va assister à un vrai pugilat... Un beau spectacle en perspective.

 

MELENCHON, LE MARCEL DéAT DE 2013?
Déat est député socialiste de 1926 à 1928 et de 1932 à 1936. En 1933, il est exclu du parti pour ses doctrines de plus en plus autoritaristes. Il participe à la création le 5 novembre 1933 du Parti socialiste de France et devient le chef de file des néo-socialistes, fascistes. Il devient le fondateur en 1941 du Rassemblement national populaire, parti collaborationniste. Il termine sa carrière politique en 1944 comme ministre du Travail et de la Solidarité nationale dans le gouvernement de Vichy, et s'enfuit à Sigmaringen avec le dernier carré des ultra-collaborationnistes, puis en Italie. Cela vous rappelle quelqu'un ?

 

LA BATAILLE DE WALL STREET
C'est le feuilleton qui va passionner Wall Street dans les semaines qui viennent. Michael Dell a un risque de se faire piquer son groupe par le fonds Blackstone. Belle bagarre en perspective.

 

AXA PRIVATE EQUITY
Un des leaders Français du private equity devient indépendant en se détachant d'AXA. Il sera détenu à 40% par son management, le reste sera entre les mains d'investisseurs Français.

L'ETUDE DU JOUR
Dans le Parisien. "Râler, ça fait du bien et c'est bon pour la santé". On comprend mieux pourquoi l'amélioration de l'état de santé des Français est aussi spectaculaire depuis quelques mois.

 

 

LES ENSEIGNEMENTS DE LA CRISE CHYPRIOTE

Les députés Chypriotes vont regretter d'avoir refusé le premier deal avec un léger aménagement. Car si les dépôts en dessous de 100,000 euros ont été protégés par le deal de cette nuit, au dessus ce sera la débâcle avec une perte possible de 40%... Les Russes vont adorer... La bonne nouvelle c'est que l'Europe n'a pas cédé et a refusé d'être à nouveau le pigeon de service.

Quels enseignements peut on déjà tirer de cet accord de sauvetage de Chypre ?
Cet accord est un accord qui va bien au-delà de Chypre et ses 0.2% du PIB Européen. Tout d'abord il prouve que la zone euro, malgré les critiques, continue à se reconstruire au plan financier. Depuis le tournant de juillet 2012, depuis le changement radical d'attitude de la Banque centrale Européenne, chaque crise donne lieu à la redéfinition des fondements de la zone euro. Avec cet accord, on sait maintenant que la garantie des dépôts de moins de 100,000 est taboue. Mais que toucher à l'épargne en cas de crise majeure n'est plus tabou.

Les leaders européens ont semblé même prêts la semaine dernière à envisager la sortie de Chypre de la zone euro.
C'est l'autre enseignement de cette crise. L'Europe ne veut plus être le pigeon de service. Si un pays ne respecte pas les règles, elle ne cèdera plus. Et dans les mois qui viennent je peux vous assurer que des groupes de travail en Allemagne ou ailleurs vont continuer à travailler sur la façon de faire sortir un pays de la zone euro sans provoquer de tremblement de terre.

Les épargnants des autres pays doivent ils s'inquiéter pour leur argent ?
Non. Mais avec la crise de Chypre, la passerelle entre la dette d'un état et l'épargne de ses habitants a été franchie. ET cela donne raison aux investisseurs internationaux qui évaluent le risque d'un pays non pas à la dette de son état mais au solde net dette état-épargne des ménages. C'est peut être d'ailleurs ce qui explique les taux bas en France car nous avons certes 1800 milliards de dettes mais en face nous avons 12,000 milliards d'épargne des ménages dont près de 6000 milliards en épargne financière. Ce sont finalement les ménages qui garantissent la dette des Etats.

10:35 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/03/2013

IL EST MIDI...MARCHES -0.2%

de MONFINANCIER..

 

LA CROISSANCE ZÉRO, LE FLÉAU EUROPÉEN

Je ne partage ni l'inquiétude, ni les clameurs sur la taxe bancaire en ce qui concerne Chypre. On va parvenir à une solution, sûrement ce week end, et les Chypriotes vont regretter de ne pas avoir accepté la première proposition. Mais je suis inquiet pour la croissance en Europe et particulièrement en France. Les indicateurs de croissance publiés hier sont préoccupants.

 

AU LIEU DE 10% CE SERA PEUT ETRE 40%
On s'achemine vers une solution où tous les dépôts de moins de 100,000 euros des Chypriotes seront placés dans une "good bank" qui sera entièrement garantie et financée et tous les dépôts au dessus de 100,000 euros seront bloqués dans une bad bank qui en remboursera une partie seulement et seulement quand elle pourra. Finalement la taxe bancaire ce n'était pas si mal...

 

L'EUROPE NE CèDE PAS
Les leaders de la zone euro font preuve d'une étonnante fermeté, la BCE aussi. Chypre n'échappera pas à un sacrifice de ses "épargnants". Pas question de risquer de l'argent des contribuables allemands ou Français pour garantir en partie l'argent en attente de blanchiment des oligarques Russes. Tant mieux.

 

LA RUSSIE HURLE MAIS N'AGIT PAS
La Russie s'est élevée contre la taxe des dépôts bancaires en promettant une aide pour Chypre. Après deux jours de négociation, la Russie ne fera rien pour aider Chypre mais menace tout de même l'Europe de tout, sauf pour l'instant une attaque nucléaire, si on lui pique une partie de son argent planqué à Chypre. Heureusement que Khrouchtchev n'est plus au pouvoir, il aurait fait de Chypre un nouveau Cuba avec quelques missiles.

 

LE DRAME DE LA CROISSANCE FRANçAISE
Les chiffres publiés hier pour l'Europe montrent des perspectives de croissance nulle sur la zone euro, en ralentissement pour l'Allemagne mais surtout négatifs pour la France avec une chute semblable à celle de l'après Lehman.

 

ANTICONSTITUTIONNELLEMENT
Les membres du gouvernement vont devoir copier cent fois le mot le plus long de la langue Française. La taxe à 75% est morte et enterrée. Elle va se transformer en mini taxation des hauts revenus qui ne pourra dépasser les 4 ou 5% pour ne pas que le taux global d'imposition et de taxe ne puisse dépasser les 66.66%, ce qui est déjà largement confiscatoire. Pathétique.

 

QUAND LE BÂTIMENT NE VA PAS...
Le taux de TVA sur le logement social est abaissé à 5% et les ménages dont les revenus ne dépassent pas 35,000 euros bénéficieront d'une aide de 1350 euros pour isoler leur logement: voilà les grandes lignes du plan de relance de l'immobilier. C'est sûr qu'avec ça on va tout casser. C'est reparti!!! Youpi!!!

 

CE SOIR A 19H C'EST VOTRE ARGENT
Votre émission patrimoniale décalée sur BFM Business à 19h et 23h30. Le thème: Que faire de vos liquidités...surtout avec la crise de Chypre, et l'invité du jour est le patron de Bull qui va nous raconter le retournement spectaculaire de ce champion Français.

 

MES AMIS, MES AMOURS, MES EMMERDES
Et Sarko est mis en examen pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt.

 

NE M'APPELEZ PLUS PPR
Pour marquer son tournant vers le luxe, PPR va devenir Kering. Pas mal non ?

 

LA MONNAIE DU JOUR
Le baht Thailandais. Au plus haut ce matin depuis 5 ans. Plus forte progression de toutes les monnaies asiatiques depuis 2013. Les investisseurs jouent la carte de l'émergence des classes moyennes des pays de l'Asie du Sud Est. La bourse Thai est au plus haut depuis 19 ans...

 

LA CLAQUE DU JOUR
Oracle. Publication de résultats décevants. Et une chute de 10% entraînant la baisse des valeurs technos.

LE DRAME DU JOUR
A partir du 15 Avril, il n'y aura plus de blagues dans les Carambar. Elle seront remplacées par des "exercices ludo éducatifs". Un cauchemar.

 

ET SI ON REPARLAIT DE L'ITALIE...?

 

ET SI ON REPARLAIT DE L'ITALIE...?

Je sais que le plat du jour et de la semaine c'est Chypre. Mais pendant ce temps, on ne lit plus une ligne sur l'Italie et pourtant la situation reste toujours bloquée dans un pays dont l'économie pèse plus que les 0.2% du PIB au sein de la zone euro. Consultations hier avec le président Napolitano (comme la pizza) et toujours pas d'accord, ni d'ébauche de solution.

Alors que tous les regards sont tournés vers Chypre, je voudrais vous parler de l'Italie.
L'Italie oubliée. Et pourtant rappelez vous le choc sur les marchés le lendemain des élections italiennes. Ces élections ont eu lieu depuis quelques semaines mais il n'y a toujours pas de gouvernement. Tous les partis ont rencontré hier le président Italien mais aucun accord n'a émergé et on en parle peu ou pas du tout.

Où en est on exactement ?
Au même point qu'au lendemain des élections. Le parti de centre gauche de Bersani a la main pour former un gouvernement, Beppe Grillo refuse catégoriquement toute alliance et Berlusconi est prêt à participer à une coalition mais personne ne veut de lui de peur qu'il réclame une forme d'immunité pour toutes ses affaires en cours. Ce qui est a priori certain c'est qu'il faudra revoter mais qu'entre temps un gouvernement provisoire devra proposer une modification de la loi électorale pour éviter un nouveau blocage.

Et en cas d'élections, ce qui se passe à Chypre ne va pas faciliter les choses.
La crise de Chypre favorise le sentiment anti européen bien sûr. La seule solution c'est un gouvernement Monti, sans Monti lui-même, un gouvernement de transition de techniciens mené par une personnalité au dessus des partis. Mais les candidats ne se bousculent pas car la tâche sera rude, d'autant plus rude que les semaines passent. Il est temps qu'on règle le problème de Chypre pour qu'on passe aux sujets sérieux...

INDICES à MIDI

BEL 20 * 2613.73 0.37 0.01 %  
AEX * 350.71 -1.70 -0.48 %  
CAC 40 * 3765.91 -8.94 -0.24 %  
Euronext 100 * 715.52 -1.79 -0.25 %  
Next 150 * 1592.34 -14.16 -0.88 %  
DAX 7924.27 -8.24 -0.10 %  
FTSE MIB 15968.23 32.24 0.20 %  
IBEX 35 8322.30 -28.90 -0.35 %  
SMI 7725.31 -36.99 -0.48 %  
SLI 1161.04 -7.28 -0.62 %  
SPI 7159.52 -37.99 -0.53 %  
FTSE 100 6389.77 1.22 0.02 %  
Dow Jones * 14421.49 -90.24 -0.62 %  
Nasdaq 100 2774.85 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3222.60 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1146.04 -7.79 -0.68 %  
OMX Helsinki 25 2349.08 -14.53 -0.61 %  
OMX Stockholm 30 1184.53 -3.19 -0.27 %  
OMX Copenhagen 20 533.33 -3.73 -0.69 %  
OBX 437.72 -0.02 0.00 %

12:03 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/03/2013

BONJOUR LES AMIS...

DJIA             14.511,73 points +0,39% 
Nasdaq            3.254,19 points +0,78% 
S&P 500           1.558,71 points +0,67% 
 
Nikkei 225       12.635,69 points +1,34% 
 
Cours de change à 06h50 
Variation par rapport à la clôture à New York 
 
USD/JPY       95,76   -0,26% 
EUR/USD      1,2945   +0,07% 
EUR/JPY      123,96   -0,18% 
 
 
 

 

A SUIVRE EN FRANCE

Les investisseurs attendront, dans la matinée, les indices PMI provisoires pour le mois de mars, puis, à 22h, la note de conjoncture de l'Insee.

Par ailleurs, l'Agence France Trésor procédera à son émission mensuelle de dette de long terme. Elle cherchera à placer entre 7 et 8 milliards d'euros d'obligations assimilables du Trésor (OAT) ainsi que de 1 à 1,5 milliard d'euros d'obligations assimilables du Trésor indexées sur l'inflation en France (OATi) et dans la zone euro (OATei).

Du côté des entreprises, les résultats annuels de Bolloré, Eurotunnel, Havas, Hermès, Paref et Recyclex ainsi que les performances semestrielles de Kindy sont au programme.

 

 
 

 

ACTIONS

Les marchés d'actions européens pourraient ouvrir en baisse jeudi, alors que les investisseurs continuent de surveiller de près la situation de Chypre, même si les annonces de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE) ont permis d'apaiser quelque peu les inquiétudes.

City Index prévoit que le CAC 40 cédera 13 points à l'ouverture, à 3.816 points, tandis que le FTSE devrait reculer de 1 point, à 6.432 points. De son côté, le DAX 30 baisserait de 7 points, à 7.994 points.

Chypre dispose désormais d'une palette d'options réduite pour préserver son secteur financier surdimensionné de l'effondrement, après que ses bailleurs de fonds internationaux ont rejeté mercredi un plan de secours alternatif proposé par Nicosie. Ses partenaires de la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) ont réaffirmé que le montant du plan d'aide accordé à Chypre ne pourrait excéder 10 milliards d'euros.

Des discussions sont par ailleurs en cours entre Chypre et les autorités russes à propos d'un éventuel prêt de plusieurs milliards d'euros de la part de Moscou, en échange d'un accès privilégié aux gisements de gaz naturel découverts récemment au large des côtes chypriotes.

Parmi les contre-propositions formulées par Chypre figurent la possible mise à contribution de fonds de pension publics et la restructuration des deux plus grandes banques de l'île.

Le patron de la Fed, Ben Bernanke, a estimé mercredi lors d'une conférence de presse que Chypre ne devrait pas représenter un risque majeur pour les Etats-Unis, ajoutant toutefois que la banque centrale surveillait l'évolution de la situation.

A l'issue d'une réunion de deux jours de son comité de politique monétaire, la Fed a annoncé mercredi avoir décidé de continuer à acheter pour près de 85 milliards de dollars d'obligations chaque mois et de maintenir ses taux d'intérêt à un niveau proche de zéro, afin de stimuler l'activité économique aux Etats-Unis.

Les contrats à terme de Wall Street s'inscrivent en légère hausse jeudi. Les valeurs américaines ont clôturé dans le vert mercredi, alors que la décision de la Fed de maintenir son dispositif d'assouplissement a relégué au second plan les problèmes de Chypre et de la zone euro.

Les marchés asiatiques ont pour la plupart gagné du terrain jeudi, la place de Hong Kong s'inscrivant en hausse après des statistiques encourageantes témoignant d'une reprise de l'activité manufacturière chinoise.

 

 
 

 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient démarrer la séance sur une note contrastée, alors que les investisseurs soupèsent les risques de voir la crise chypriote perturber la demande pour les obligations des Etats périphériques de la zone euro.

Pacific Investment Management Co., ou Pimco, le premier fonds obligataire mondial, estime que la situation de Chypre est pour l'instant "maîtrisable" et qu'elle ne devrait pas déboucher sur une "spirale négative" au sein de la zone euro, estime Andrew Balls, responsable du portefeuille obligataire européen de Pimco.

Les prix des emprunts d'Etat américains sont en baisse jeudi. La demande des investisseurs pour les titres du Trésor américain a diminué mercredi, pour la première fois cette semaine, alors que les grandes banques centrales mondiales ont apaisé les craintes provoquées par la situation de Chypre. La Banque centrale européenne (BCE) a notamment indiqué qu'elle fournirait les liquidités nécessaires si la situation de Chypre se détériorait.

 

 
 

 

CHANGES

L'euro s'inscrit en légère hausse jeudi face au dollar, qui s'est replié après la décision de la Réserve fédérale de laisser sa politique monétaire inchangée.

La monnaie unique a rebondi mercredi, après avoir perdu du terrain au cours des deux séances précédentes, pénalisée par la situation de Chypre. Même si le dossier chypriote est loin d'être résolu, les cambistes ont été incités à acheter la devise européenne, qui avait atteint ses plus bas niveaux depuis le mois de novembre.

"Il y a eu ce mouvement de vente [lundi et mardi à la suite de l'annonce du plan d'aide à Chypre], mais le marché a fini par considérer que Chypre était un tout petit pays et que quoi qu'il arrive, les conséquences seront très faibles" sur l'ensemble de la zone euro, indique Greg Anderson, stratégiste devises chez Citigroup à New York.

La livre sterling s'est renforcée mercredi, après l'intervention du chancelier de l'Echiquier au Royaume-Uni, George Osborne. Celui-ci a déclaré que l'objectif d'inflation de la Banque d'Angleterre resterait à 2%, ce qui a apaisé les craintes d'une importante révision du mandat de la banque centrale britannique.

 

 
 

PETROLE

Les contrats à terme sur le pétrole brut se sont redressés pendant la séance en Asie, après la publication d'un indice HSBC signalant un rebond de l'activité manufacturière en Chine.

L'indice HSBC des directeurs d'achat du secteur manufacturier en Chine a augmenté à 51,7 en mars, contre 50,4 en février, selon les résultats préliminaires de l'enquête mensuelle réalisée par la banque britannique.

Société Générale note toutefois que si l'économie américaine se trouve maintenant dans "des conditions favorables à la reprise, ce n'est pas encore le cas de l'Europe, et la récente accélération de la croissance économique de la Chine devrait s'étioler d'ici au milieu de l'année, en raison des mesures du gouvernement chinois pour rééquilibrer l'économie"

A 04h00, le contrat de mai sur le Brent perdait 7 cents à 108,65 dollars le baril, tandis que vers 07h20, le contrat d'avril sur le brut coté au Nymex gagnait 28 cents à 93,24 dollars le baril.

09:12 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/03/2013

CHYPRE SUITE ENCORE...LS BANQUES RESTENT FERMEES..

Chypre étudie un "plan B", les banques restent fermées:

 

Les députés chypriotes votent le 19 mars 2013 à Nicosie contre le plan de sauvetage de l'UE

Les banques chypriotes, fermées depuis cinq jours, le resteront cinq jours encore, pendant que les dirigeants étudient un "plan B" pour empêcher une faillite de l'île après le rejet par le Parlement d'une aide européenne prévoyant une taxe sur les dépôts bancaires.

Chypre est prise en tenailles entre les bailleurs de fonds européens -- qui exigent qu'elle mette sur la table au moins 7 milliards d'euros, dont 5,8 mds en taxant les dépôts bancaires, en échange d'un prêt de 10 milliards d'euros -- et son allié traditionnel russe.

Ses partenaires européens se sont dits prêts à examiner un plan de sauvetage remodelé.

Jörg Asmussen, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), s'est dit "persuadé" qu'un plan de sauvetage était "dans le meilleur intérêt de Chypre et de tous les Etats membres de la zone euro", dans un entretien à l'hebdomadaire Die Zeit à paraître jeudi.

Un homme retire de l'argent à un distributeur le 19 mars 2013 à Nicosie

La chancelière allemande Angela Merkel, qui s'est entretenue à plusieurs reprises avec le président chypriote Nicos Anastasiades, a pour sa part affirmé que trouver une solution pour Chypre était un "devoir" pour les pays de la zone euro.

Dans le même temps, le ministre chypriote des Finances, Michalis Sarris, était en Russie pour essayer d'obtenir une extension du crédit de 2,5 milliards d'euros accordé à Nicosie en 2011 et qui arrive à terme en 2016.

La mesure inédite de taxe sur les dépôts, qui met fortement à contribution les fortunes russes placées à Chypre, a provoqué la colère de Moscou.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a estimé que "toutes les erreurs possibles" avaient été commises dans l'approche de la crise financière à Chypre, et souhaité une approche "réfléchie" pour ne pas nuire aux relations Russie-UE.

lA Nicosie, les réunions se succédaient pour trouver une solution à la crise.

Le gouvernement s'est à nouveau réuni mercredi en fin d'après-midi, et le président Anastasiades a convoqué une réunion des chefs de file parlementaires jeudi à 07H30 GMT.

"Un groupe composé d'experts de chaque parti politique s'est rendu à la Banque centrale pour discuter d'un plan B pour le financement et la réduction du montant de 5,8 milliards d'euros", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Christos Stylianides.

Une publicité pour des produits russes dans une rue de Nicosie, le 20 mars 2013

Selon la radio publique, les autorités chypriotes envisagent une loi restreignant les sorties en liquide du pays une fois les banques rouvertes, et scindant les établissements en deux catégories, bonnes et mauvaises banques.

Les établissements financiers, qui n'ont pas réouvert après le week-end pour empêcher une ruée aux guichets de clients inquiets et une fuite massive de capitaux, vont rester fermer jusqu'à mardi, a indiqué la Banque centrale.

S'il est encore possible de retirer de l'argent aux guichets, tous les virements sont bloqués.

"On ne peut pas acheter, on ne peut pas vendre", a résumé Costakis Sophoclides, directeur d'une société de produits surgelés, s'inquiétant pour ses 25 employés.

Russie, Eglise, gaz

Mercredi en fin de journée, aucun accord se dégageait sur une aide de Moscou, selon une source gouvernementale russe.

Selon les agences de presse russes, les négociations devaient se poursuivre jeudi, coïncidant avec une visite programmée du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso à Moscou.

M. Medvedev a souligné que la crise chypriote ferait l'objet d'une "attention particulière", lors de la rencontre.

La Commission européenne a souligné que Nicosie devait présenter une solution garantissant que la dette publique chypriote reste soutenable -- or si Chypre sollicitait un prêt plus important que celui accordé par la zone euro et le FMI, sa dette publique dépasserait mécaniquement le seuil de 100% du PIB en 2020 retenu dans le plan de sauvetage initial.

Le président français François Hollande a souligné lors d'un entretien avec M. Anastasiades la nécessité que Chypre apporte la "contribution convenue" au plan d'aide européen.

Selon un porte-parole du gouvernement chypriote, une éventuelle nationalisation des fonds de pensions d'institutions publiques et semi-publiques pourrait rapporter 3 milliards d'euros. Une autre solution pourrait être la fusion des deux principales banques pour réduire le montant de la recapitalisation nécessaire.

Autre piste: une aide de la puissante Eglise orthodoxe de Chypre. Son chef, l'archevêque Chrysostomos II, a déclaré que l'Eglise était prête à mettre son énorme patrimoine foncier et ses avoirs à la disposition de l'Etat, sous forme de garantie.

Nicosie pourrait aussi jouer la carte énergétique grâce aux réserves de gaz récemment découvertes au large de ses côtes méridionales, qui laissent présager des revenus massifs d'ici une décennie.

Selon le quotidien russe Vedomosti, la banque russe Gazprombank, détenue à 41% par le géant public gazier Gazprom, a proposé à Chypre une aide financière en échange de licences d'exploitation du gaz naturel.

Copyright © 2013 AFP.

20:42 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

CHYPRE SUITE...

de MONFINANCIER..

 

CHYPRE: RAS LE BOL DE LA PENSÉE UNIQUE!

Le Parlement Chypriote a rejeté le plan de taxation des dépôts bancaires .Et c'est le silence radio des terroristes de la pensée unique qui hurlaient au scandale et considéraient cette taxe comme une atteinte à la démocratie. Normal. Les alternatives sont toutes pires que cette taxe. La pire restant que les Chypriotes perdent 100% de leurs dépôts pour avoir refusé de payer 6.75% ! Bien joué.

 

QUE PEUT IL SE PASSER A CHYPRE?
Les alternatives: une aide Russe ? Possible mais limitée. Les Russes se sont indignés mais peuvent-ils réellement justifier de sauver l'argent de leurs exilés fiscaux ? Une aide plus importante de l'Europe ? En échange de quoi ? 5 ans d'austérité comme en Grèce avec des impôts qui ne seront jamais payés. La faillite des banques ? Pourquoi pas. Aux Chypriotes et à nos bobos de proposer une nouvelle solution "démocratique".

 

VIVE L'ANGLETERRE
Obsorne va présenter son budget aujourd'hui. Et même s'il maintient le cap de l'austérité, il va introduire d'éventuelles réductions d'impôts et des incitations à l'investissement. Nous on fait le contraire: hausse d'impôts et pas de baisse des dépenses publiques.

 

LA DEPRIME FRANçAISE
Je suis né en France. Et j'y ai vécu une grande partie de ma vie. Mais je n'ai jamais ressenti une déprime pareille parmi les entrepreneurs et les vraies "forces vives" de la nation. Ce gouvernement qui coule à pic comme le Titanic avec un capitaine mollasson et un second triste comme la mort, a renforcé tous les mauvais penchants Français qu'avaient déjà favorisés les gouvernements précédents: la jalousie, la haine de la réussite et de l'argent, l'assistanat et la paresse. C'est pathétique.

 

JUSQU'A 15 MOIS D'ABONNEMENT OFFERTS
Nous vous rappelons qu'avec notre offre de parrainage, vous pouvez inviter vos amis à partager notre newsletter et bénéficier de 3 mois d'abonnement offerts à Monfinancier Privé pour 10 adresses email, validées, de personnes parrainées à qui on enverra gratuitement la Newsletter. Prenez 10 minutes de votre temps et gagnez jusqu'à 15 mois d'abonnement.

 

L'ARROSEUR ARROSé
Il voulait taxer, taxer, taxer et lutter contre l'évasion fiscale. Et le voilà dehors pour un possible compte en Suisse. No comment.

 

QU'EST CE QU'UNE FAMILLE AISéE?
On a enfin un chiffre. Pour le gouvernement une famille aisée (salauds de riches !!) c'est un ménage avec deux enfants qui gagne 53 000 euros. On retrouve les 4 000 euros qu'Hollande considérait comme un seuil de richesse mais 4 000 euros pour deux salaires. Donc au dessus de 2 200 euros avec deux enfants, vous êtes riches et vous toucherez la moitié des vos allocs familiales. Au moins c'est clair.

 

L'OCDE ET LA FRANCE
Zéro. C'est la prévision de croissance de l'OCDE pour 2013 en France. Avec une recommandation: arrêtez les hausses d'impôts et baissez les dépenses publiques.

 

LE PARADOXE FRANçAIS
Le taux de départ des Français en vacances a progressé de 3% à 59% en 2012 selon le baromètre Opodo. Et cette hausse est également répartie entre toutes les catégories socio professionnelles.

 

CHAPEAU FREE!
Décidément, Iliad n'est jamais là où on l'attend. Après un chiffre d'affaires et un nombre de nouveaux clients supérieurs aux anticipations, les bénéfices ont moins baissé que prévu malgré des investissements massifs.

DU BLé POUR TOUT LE MONDE!
Les prévisions de production de blé pour 2013 sont ultra optimistes. 690 millions de tonnes soit une hausse de 4,2% par rapport à l'année dernière et des récoltes records dans tous les pays producteurs.

 

CHYPRE: RAS LE BOL DE LA PENSÉE UNIQUE!

Le Parlement Chypriote a rejeté le plan de taxation des dépôts bancaires. Et soudainement, c'est le silence radio des terroristes de la pensée unique qui hurlaient au scandale et considéraient cette taxe comme une atteinte à la démocratie. Normal. Les alternatives sont toutes pires que cette taxe. La pire restant que les Chypriotes perdent 100% de leurs dépôts pour avoir refusé de payer 6.75% ! Bien joué.

Le projet de taxe sur les dépôts bancaires, que je soutenais d'ailleurs, a été rejeté par le Parlement
Et j'aimerais entendre ce matin ce que proposent tous ceux qui se sont élevés contre ce plan de sauvetage comme si on venait d'annoncer l'invasion du pays ou un coup d'état militaire au nom d'une solidarité pour un pays dont une des activités majeures et officielles est le blanchiment de l'argent russe. Car on va vite s'apercevoir que toutes les alternatives pour Chypre sont désastreuses. Nettement plus désastreuses que cette taxe.

Ce qui a été reproché c'est le caractère antidémocratique de cette taxe et le fait que cela touche la population Chypriote
Alors je vais expliquer quelque chose de très simple qui a dû échapper à nos bobos de service. Chypre est en faillite. EN FAILLITE. Et personne n'a encore trouvé le moyen d'aider un pays en faillite sans sacrifice. Jusqu'à mardi prochain, Chypre va devoir trouver une autre solution. Elle rêve d'une aide Russe mais si c'est le cas, est ce que Chypre aura encore sa place dans la zone euro alors qu'elle deviendra officiellement le paradis Fiscal des oligarques Russes ? Et la Russie refusera. Elle aménagera le remboursement de son prêt de 2,5 milliards d'euros et l'augmentera mais cela ne suffira pas.

L'Europe peut elle augmenter le montant de son aide, au-delà des 10 milliards prévus ?
Pourquoi le ferait-elle ? Au nom de quoi ? Pour sécuriser les dépôts Russes ? En échange d'un hypothétique programme d'austérité avec des hausses d'impôts qui ne seront jamais perçus dans un pays sans infrastructure fiscale. Cette taxe sur les dépôts était la moins mauvaise solution. Chypre va vite s'en apercevoir et ce sera peut être trop tard.

INDICES à 10H57

BEL 20 * 2609.00 11.60 0.45 %  
AEX * 354.07 2.02 0.57 %  
CAC 40 * 3800.17 24.42 0.65 %  
Euronext 100 * 720.48 3.84 0.54 %  
Next 150 * 1617.47 7.20 0.45 %  
DAX 8000.88 53.09 0.67 %  
FTSE MIB 15769.49 98.93 0.63 %  
IBEX 35 8379.10 58.10 0.70 %  
SMI 7847.88 58.28 0.75 %  
SLI 1182.64 7.62 0.65 %  
SPI 7271.35 50.95 0.71 %  
FTSE 100 6460.84 19.52 0.30 %  
Dow Jones * 14455.82 3.76 0.03 %  
Nasdaq 100 2787.27 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3229.10 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1173.99 6.30 0.54 %  
OMX Helsinki 25 2370.78 11.78 0.50 %  
OMX Stockholm 30 1203.48 7.49 0.63 %

 

 

 

10:59 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/03/2013

bonjour....Chypre , suite.

CHYPRE: BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN

Je ne me suis pas ennuyé hier en lisant les commentaires et les analyses sur la situation à Chypre. Entre ceux qui ont vu le début d'une nouvelle crise Européenne et ceux qui ont vu dans cette taxe sur les dépôts bancaires le signe de la fin de l'euro, voire une atteinte aux droits de l'homme, il y avait de quoi se rouler par terre. Chypre est un signe que l'Europe n'est plus un pigeon.

 

LES ANALYSTES S'AFFOLENT, PAS LES MARCHES
Après un petit coup de panique lié aux hurlement des loups incompétents, les marchés ont fini cette journée comme n'importe quelle journée. La fin du monde n'a pas eu lieu. Pour la simple raison que Chypre est un cas totalement à part. Et la solution trouvée par l'Europe la seule bonne alternative. N'en déplaise aux aboyeurs.

UNE ÉVOLUTION DE LA TAXE
L'Europe a demandé hier soir à Chypre de revoir sa copie en exonérant de la taxe les dépôts des petits épargnants. Ce serait logique compte tenu de la "garantie" des dépôts en dessous de 100,000 euros. Tant que le montant total du prélèvement, soit plus de 5 milliards d'euros ne sera pas touché...Vote aujourd'hui. Le parlement Chypriote n'a pas le choix. C'est ça ou la faillite des banques et les épargnants ne perdront pas 10% de leur argent mais 100%.

LES RUSSES GUEULENT
Pas grave. 20 milliards d'argent sale perdu, 50 de retrouvé comme dit le vieux proverbe russe.

LA MAIN DE L'ALLEMAGNE
Une fois de plus, c'est l'Allemagne qui a pris les commandes du plan de sauvetage de Chypre. On se plaignait de ne pas avoir de gouvernance en Europe. Mais aujourd'hui on a une patronne, Angela, et un patron, Mario Draghi. Tant mieux. La France a rasé les murs car elle essaie déjà de faire oublier qu'elle a dépassé les 3% de déficit sur lesquels elle s'était engagée.

L'EUROPE AVANCE
malgré tout ce qu'on peut entendre et lire. Et quand l'Europe avance, elle peut gagner comme le montre la commande record de 18.4 milliards d'euros d'Airbus A 320 par la compagnie aérienne, interdite d'ailleurs de vol en Europe et aux Etats Unis, Lion Air. Good job.

DIVISÉES PAR DEUX
C'est dans un premier temps ce qu'il va se passer pour les allocations familiales pour les familles aisées. Avant une probable suppression totale. Ce n'est pas aberrant mais cela ne s'accompagne toujours pas de réductions de dépenses publiques.

UN TOURNANT POUR LE PETROLE ?
Le pétrole a glissé lentement mais sûrement depuis quelques semaines. La première visite d'Obama en Israël en tant que président va être suivie de près car elle aura un impact sur une frappe possible en Iran. Soit Obama arrive à tempérer les Israëliens. Soit...

COMMENT L'ETAT AIDE LES ENTREPRISES
Le fisc a durci ses contrôles fiscaux et ses pénalités pour les entreprises. Formidable... Cela crée une vraie ambiance d'épanouissement pour les entrepreneurs.

A LIRE
Dossier spécial sur le QATAR et son influence au Moyen Orient et en Europe sur les affaires dans le Financial Times. Eclairant et un peu effrayant.

LA CLAQUE DE L'OISE
Le PS éliminé du second tour de l'élection législative partielle de l'Oise. Deuxième tour duel entre l'UMP et le FN. Il va se décider à bouger notre guerrier malien??

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR
Justin Bieber est à Paris.

LE CHIFFRE DU JOUR : 1,450 milliards de dollars
Le cash dans les entreprises américaines a atteint un record historique et a progressé encore de 10% en un an. 1 450 milliards de dollars parqués chez les Apple (170 milliards) et autres entreprises, principalement technologiques. Et une question: que vont elles faire de ce cash ?

 

LA GUERRE FROIDE VERSION 2.0

 

 

LA GUERRE FROIDE VERSION 2.0

Quand le nouveau président Chinois, nommé depuis une semaine, rencontre à Pékin le secrétaire du Trésor Américain, nommé depuis un mois, de quoi peuvent ils parler ?
De tous les sujets qui fâchent, du yuan au respect des règles de commerce international. Mais aussi de hacking, une des armes de la nouvelle guerre froide que ces deux pays se livrent sans merci.

Rencontre au sommet entre la Chine et les Etats Unis: c'est la première rencontre avec un officiel étranger du président en poste en Chine depuis une semaine, Xi Jinping, et le premier voyage à l'étranger du nouveau secrétaire du Trésor, Jacob Lew, en poste depuis le 28 Février. C'est dire, mais ce n'est pas une surprise, à quel point les relations entre la Chine et les Etats Unis sont à un tournant crucial. La guerre semi froide qui dure depuis des années peut basculer en guerre froide à tout moment.

Le ton et les déclarations ont été très chaleureux en apparence. En apparence seulement. Ces deux pays se battent pour la place de première puissance économique mondiale et c'est un combat sans pitié. Seulement voilà. Ils se tiennent les deux par la barbichette. La Chine détient un stock faramineux de 1260 milliards de dollars d'emprunts d'état américain. Et le commerce entre les deux pays reste à un niveau record, plus de 500 milliards de dollars par an et 315 milliards de déficit pour les Etats Unis en 2012 rien qu'avec la Chine

De quoi parle-t-on à cette rencontre ?
De tous les sujets qui fâchent. Le yuan sous évalué. Une fois de plus les Etats Unis disent que c'est un sujet prioritaire mais ils aboient mais ne mordent jamais. Des barrières commerciales, directes ou indirectes, mais aussi de la cyber-criminalité. Et comme d'habitude, aucune décision ne sera prise car ces deux pays se livrent une guerre sans merci et sans concessions.

INDICES à 11H29

BEL 20 * 2605.86 -13.10 -0.50 %  
AEX * 351.64 -1.37 -0.39 %  
CAC 40 * 3798.15 -27.32 -0.71 %  
Euronext 100 * 718.90 -4.09 -0.57 %  
Next 150 * 1621.95 -7.52 -0.46 %  
DAX 7969.58 -41.12 -0.51 %  
FTSE MIB 15891.01 -33.12 -0.21 %  
IBEX 35 8455.80 -52.00 -0.61 %  
SMI 7808.49 -21.88 -0.28 %  
SLI 1181.10 -5.86 -0.49 %  
SPI 7242.60 -17.42 -0.24 %  
FTSE 100 6441.46 -16.46 -0.25 %  
Dow Jones * 14452.06 -62.05 -0.43 %  
Nasdaq 100 2792.30 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3237.59 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1175.83 0.93 0.08 %  
OMX Helsinki 25 2363.96 3.14 0.13 %  
OMX Stockholm 30 1207.43 -2.24 -0.19 %  
OMX Copenhagen 20 546.34 2.64 0.49 %  
OBX 443.32 0.57 0.13 %

11:29 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/03/2013

à propos de CHYPRE...

L'AVIS DE MONFINANCIER...

 

LA FÊTE DE CHYPRE

On commençait à s'ennuyer. La volatilité était au plus bas la semaine dernière et les traders se voyaient déjà au chômage. Mais les marchés, c'est un peu comme Mac Do, il se passe toujours quelque chose. Et ce week end l'Europe a décidé de mettre un peu d'ambiance en innovant: pour la première dans un plan de sauvetage, les déposants bancaires sont mis à contribution. Analyse...

Ce matin c'est la panique... Je lis les analyses et les commentaires et on a l'impression que l'Europe vient de replonger dans la crise sous prétexte qu'on a décidé de taxer les dépôts bancaires à Chypre. Je vais vous surprendre. Je pense que c'est une excellente idée. Et une fois passée la panique de deux à trois jours, tout le monde s'accordera à dire que c'était la bonne solution.

Les enseignements du petit cyclone de Chypre et pourquoi c'est une bonne idée:
1. La zone euro en a ras le bol des pays qu'elles n'auraient jamais du accueillir et qui la mettent en danger. Chypre c'est 0.2 % du PIB Européen et il va falloir leur prêter encore 10 milliards d'euros. Ce deal est un signal.

2. Dans des pays sans structure de collecte des impôts, comme Chypre ou la Grèce, rien ne sert d'augmenter les impôts car ils ne seront jamais payés, autant se servir à la source. Avec le recul, on va regretter de ne pas avoir fait cela en Grèce.

3. Aucun risque que cela se reproduise dans un autre pays. Chypre est un "pays" particulier où les dépôts bancaires ont 5 fois la taille du PIB et dont la moitié est de l'argent pas forcément très clean, russe...

4. Cette taxe sera proportionnelle et touchera marginalement les petit comptes. Tout d'abord, c'est une évidence, elle épargnera les pauvres qui n'ont pas d'argent en banque ou sont interdits bancaires et enfin, finalement, mieux vaut perdre 6.75% de son argent que tout son argent en cas de faillite totale bancaire.

5. L'Europe sort renforcée contrairement à tout ce que je lis: elle montre qu'elle peut prendre des décisions dures mais originales...

6. C'est un message à tous les petits pays pourris qui veulent rejoindre la zone euro. L'Europe n'est pas une vache à lait. Ils vont y réfléchir à deux fois avant de demander à entrer.

7. Et enfin cette mesure fait baisser l'euro. Ce n'est pas ce qu'on voulait ??

Moi je dis Bravo et même si ça secoue pendant quelques jours, cela en vaut la peine.

INDICES à 16H22

BEL 20 * 2612.87 -15.76 -0.60 %  
AEX * 351.62 -1.96 -0.55 %  
CAC 40 * 3811.56 -32.47 -0.84 %  
Euronext 100 * 720.68 -3.52 -0.49 %  
Next 150 * 1623.63 -8.03 -0.49 %  
DAX 7961.70 -81.15 -1.01 %  
FTSE MIB 15867.59 -193.56 -1.21 %  
IBEX 35 8428.30 -190.80 -2.21 %  
SMI 7812.99 -51.40 -0.65 %  
SLI 1183.35 -9.91 -0.83 %  
SPI 7240.93 -49.49 -0.68 %  
FTSE 100 6454.38 -35.27 -0.54 %  
Dow Jones * 14475.12 -38.99 -0.27 %  
Nasdaq 100 2789.17 -10.24 -0.37 %  
Nasdaq 3233.57 -15.50 -0.48 %  
OMX Nordic 40 1171.76 -13.39 -1.13 %  
OMX Helsinki 25 2354.00 -17.20 -0.73 %  
OMX Stockholm 30 1205.77 -11.59 -0.95 %  
OMX Copenhagen 20 543.13 -11.61 -2.09 %

 

16:23 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/03/2013

on reste CHAUD...(ça devient exagéré??)

La citation du jour : 
>
>  
  « Les syndicalistes ont tellement l’habitude de ne rien faire, que lorsqu’ils font grève, ils appellent ça une journée d’action. » 
>  
>  
Jean d’Ormesson 

de MONFINANCIER ce matin...(sorry)

 

LE PAPE ÉMERGENT

Les pays émergents continuent à émerger. Même si certains, dont l'Argentine, pays d'origine de François 1er (bis), sont en difficulté, leur place dans l'échiquier mondial économique, politique et maintenant religieux, progressent de façon spectaculaire. Le monde change. Il faut vite, très vite s'adapter... C'est une question de survie.

 

 

 

LE MIRACLE ALLEMAND
Benoît XVI a fait son job. Il quitte ses fonctions en laissant l'Allemagne pour laquelle il a sûrement beaucoup prié dans une situation incroyable. Notre voisin annonce un budget historique pour 2014: plus de déficit structurel dès l'année prochaine, une première depuis 40 ans !!! Et un budget excédentaire dès 2016. "En toute modestie, c'est un résultat historique" a déclaré le ministre de l'économie

LE DÉSASTRE FRANÇAIS
L'INSEE a révisé hier à la hausse, le nombre d'emplois détruits dans les secteurs marchands en 2012. 100.000 emplois détruits. L'intérim a perdu 11% de ses effectifs. Et 2013 ne sera pas meilleur si le gouvernement ne se mobilise pas contre le fléau du chômage. "Allo?...Mais allo?... Y a quelqu'un qui s'occupe du chômage ou quoi ?"

style="color:#0d4177; font-weight:bold;">LES RETRAITéS VONT PAYER
Un accord sur les retraites complémentaires a été obtenu hier. Les retraites vont être désindexées et les cotisations vont augmenter. C'est le début de la potion amère pour les retraites.

SAUVEZ VOTRE RETRAITE
A la une du POINT d'aujourd'hui. Avec les solutions que je développe dans mon livre : Sauvez votre retraite! Si vous ne l'avez pas encore...

LES VENTES AU DETAIL
aux Etats-Unis, les ménages consomment. Les ventes au détail ont progressé de 1,1 %, on attendait 0,5%,en février malgré l'incertitude budgétaire. Ils sont bons ces Américains...toujours la patate...

QUAND LE BÂTIMENT VA MAL...
Tout va mal. Et le secteur du bâtiment en France est en déroute complète. Le gouvernement envisage un plan d'urgence avec une baisse de la TVA de 7% à 5% pour la construction des logements sociaux. Nécessaire mais pas suffisant...

APPLAUDISSEMENTS POUR CAMERON
Aux politiques de son camp qui s'inquiètent pour leur réélection compte tenu de la sévérité de la politique gouvernementale de redressement de l'économie, Cameron a déclaré: "Ce qui compte c'est: est ce que vous prenez les bonnes décisions à long terme pour le bien de votre pays?". Bien balancé David.

LE CHAOS DE LA NEIGE
Les polémiques vont rage. La question qui se pose est "aurait-on pu éviter ce chaos à cause duquel une partie du pays a été immobilisé et des centaines de personnes bloquées dans leurs voitures pendant deux jours". Je n'ai aucune idée de la réponse. En revanche on commence à avoir une idée de la facture. Entre 600 millions d'euros et 1 milliard. Préparez vous donc à un impôt neige...

LE TEST DU JOUR
Dans le Parisien. Etes-vous un vrai bobo? Fun...

SOMMET EUROPÉEN A BRUXELLES
C'est à partir de ce soir. Et ce sera probablement un tournant. On va un peu moins parler austérité et parler un peu plus croissance. Tous les pays du Sud vont demander des délais supplémentaires.

L'EVENEMENT DU JOUR
La présentation du Samsung Galaxy S4 à New York avec, selon les rumeurs, beaucoup de surprises technologiques...

ALCATEL N'EST PAS UN DÉSASTRE POUR TOUT LE MONDE
Le nouveau patron d'Alcatel va toucher un salaire de 1,2 million d'euros et un bonus qui pourra atteindre 2,4 millions. Les actionnaires ruinés apprécieront.

 

LibelléDernierVar.

INDICES à 15H30 (RAPPEL NY A CHANGE D'HEURE ET OUVRE à 14H30)

BEL 20 * 2643.66 11.62 0.44 %  
AEX * 354.77 2.75 0.78 %  
CAC 40 * 3861.17 25.13 0.66 %  
Euronext 100 * 727.35 4.40 0.61 %  
Next 150 * 1629.88 5.07 0.31 %  
DAX 8025.57 54.66 0.69 %  
FTSE MIB 16016.05 270.71 1.72 %  
IBEX 35 8622.40 124.10 1.46 %  
SMI 7825.11 44.23 0.57 %  
SLI 1188.05 8.75 0.74 %  
SPI 7251.81 37.79 0.52 %  
FTSE 100 6499.86 18.36 0.28 %  
Dow Jones * 14506.06 50.78 0.35 %  
Nasdaq 100 2804.65 5.97 0.21 %  
Nasdaq 3253.23 8.11 0.25 %  
OMX Nordic 40 1184.24 -1.15 -0.10 %  
OMX Helsinki 25 2379.57 7.54 0.32 %  
OMX Stockholm 30 1219.81 8.92 0.74 %  
OMX Copenhagen 20 553.63 -2.19 -0.39 %  
OBX 443.97 2.31 0.52 %

15:31 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/03/2013

BONJOUR....ON FAIT UNE PAUSE.AU REVOIR THERESE.KISS..

de MONFINANCIER..

 

PAS UN MOT SUR LE TEMPS

C'est promis. Je n'évoquerai pas la neige, la déprime de ce mauvais temps qui n'en finit pas, de cet hiver le plus froid (la faute à Hollande). Promis. Tous les 20h et les chaînes d'actualité nous a abreuvés non stop d'histoires de familles bloquées 24 h dans leurs voitures sans secours. J'ai donc décidé de ne pas en parler. C'est promis. Juré. Craché...

 

TOUJOURS PAS DE TENDANCE
Est ce l'ivresse des cîmes? Les indices boursiers dont certains comme le Dow Jones restent à leurs records historiques, sont figés. Ils ne bougent plus, ou presque pas. Les forces en présence des "ça va corriger à la baisse " et des "la hausse va continuer" s'équilibrent. Vous pouvez aller au cinéma. C'est mercredi.

 

LA VOLATILITÉ AU PLUS BAS
Hier en ouverture sur les marchés américains, la volatilité, indice de nervosité des investisseurs, a encore touché un niveau record à la baisse. Les investisseurs n'ont plus peur de rien...

 

HOLLANDE AU CONTACT DE LA FRANCE
Une femme âgée à Dijon lui conseille gentiment de ne pas se marier en lui disant "Votre compagne, on ne l'aime pas, voilà...". Sympa.

 

LES RETRAITES COMPLÉMENTAIRES
Les partenaires sociaux se retrouvent aujourd'hui pour tenter de trouver une solution au naufrage annoncé du système des retraites complémentaires. Espérons que la raison l'emporte sur la bêtise.

 

TOUJOURS LA DÉPRIME EN CHINE
La Bourse de Shanghai a encore baissé ce matin. Les investisseurs n'ont toujours pas digéré la taxation sur les plus values immobilières destinée à calmer la spéculation. Le gouvernement cherche des idées de relance. N'hésitez pas à les contacter

 

ET L'ITALIE ?
Plus un mot sur l'Italie nulle part. Toujours pas de gouvernement. Et personne n'en parle. Étonnant.

 

LA COMPETITIVITE EN FRANCE
Signature de l'accord historique entre Renault et les syndicats. Tous sauf la CGT. Baisse de 15% des effectifs en France, gel des salaires en 2013 et en contrepartie pas de fermeture d'usines jusqu'en 2016 avec une production annuelle minimum de 710,000 voitures.

 

LA BUNDESBANK CRITIQUE
Le patron de la banque Centrale Allemande a encore critiqué l'absence de réformes structurelles en France. Il exagère! Et le mariage pour tous c'est pas une réforme structurelle ?

 

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR
J'ai rien trouvé. Désolé.

GROUPON SUITE
Ce matin beauté des pieds avec vernis, un chignon au choix, formation d'organisateur de mariages en e-learning. C'est ce qu'on appelle le ciblage comportemental.

 

Un jour un thème

 

LE THÈME DU MOIS : LA REPRISE DE L'IMMOBILIER AMÉRICAIN

Dans son flash mensuel, Fidelity se focalise sur la thématique de l'immobilier américain. Plus précisément le redressement du marché de l'immobilier américain. Ce secteur est qualifié de baromètre de l'économie américaine, « dont l'impact sur l'investissement et la consommation aux États-Unis peut générer une amélioration de la croissance économique américaine mais aussi de la croissance mondiale, tout en étayant la confiance des investisseurs envers les actifs risqués, tels que les actions et l'immobilier. ». Quand l'immobilier va, tout va ! Et pour Fidelity, « la reprise qui s'opère actuellement est encourageante, que ce soit pour l'économie ou pour les investisseurs. »

La société de gestion se base sur l'indice composite Case-Shiller des prix des logements dans 20 villes. Une référence largement suivie, selon Fidelity. « Depuis janvier 2012, chaque niveau mensuel de l'indice s'est renforcé et les variations en glissement annuel sont également revenues en territoire positif en juin 2012, suggérant que les prix du logement ont dépassé leur creux. » explique-t-elle. Un rebond qui fait suite un effondrement de 50% du marché en janvier 2012 par rapport au sommet historique d'avril 2006. A titre d'illustration, Fidelity prendre l'exemple d'un logement ayant coûté 100 000 dollars en 1890. En avril 2006, soit au plus fort de la « bulle », il se serait négocié 198 000 dollars avant de rechuter à 114 000 dollars début 2012, en termes corrigés de l'inflation.

Cette page sombre est tournée, l'heure étant au redressement des prix des logements américains. Ainsi, pour le mois de janvier 2013, 890 000 nouveaux logements (données annualisées) ont été construits, soit une hausse de 23,6 % par rapport au même mois de l'année 2011. Fidelity explique que de nombreux facteurs se sont combinés pour alimenter la reprise du marché immobilier américain : « un caractère plus abordable (tel que mesuré par exemple par le ratio entre les prix des logements et les loyers), la réduction de l'offre du fait des logements saisis, le recul du chômage et le maintien durable de taux historiquement bas pour les financements hypothécaires. »

La société de gestion met en avant l'importance de la santé du secteur immobilier. Selon Fidelity, un marché immobilier plus robuste influence l'économie américaine au travers de deux canaux principaux. L'investissement résidentiel est relancé quand le secteur du logement se redresse puisque davantage de domiciles sont construits, relançant directement l'économie par des investissements. Avec l'accélération de mises en chantier de nouveaux logements, l'investissement résidentiel américain réel s'est renforcé de 14,4 % en 2012 - sa progression la plus rapide depuis 1994. Aussi, lorsque les prix des logements s'orientent à la hausse, les consommateurs se sentent plus riches, ce qui les incite à dépenser davantage. D'après les estimations historiques, pour chaque augmentation d'un dollar de la richesse nette des ménages, les consommateurs américains ont dépensé 3-5 cents supplémentaires. Fidelity reprend une estimation de la banque Goldman Sachs expliqu! a nt que le redressement du secteur immobilier américain devrait stimuler la croissance globale du PIB réel des États-Unis de 0,5 % en 2013.

La reprise du marché immobilier est également « un facteur de soutien majeur pour de nombreux actifs de placement liés aux États-Unis, notamment les actions et l'immobilier. » Fidelity indique que les valeurs des promoteurs immobiliers et du secteur de la construction sont pour les investisseurs l'un des moyens les plus directs de s'exposer à la reprise du secteur immobilier américain. La société de gestion prend l'exemple de Wolseley, firme britannique spécialisée dans la plomberie et le chauffage qui a profité du redressement du secteur américain des logements. Mais pas seulement, Fidelity explique que la reprise de l'immobilier américain bénéficie également aux banques américaines. « Elle contribue en particulier à assainir les bilans des banques en réduisant les actifs toxiques et les provisions pour dépréciation des créances associées, ainsi qu'à travers une demande accrue de financements hypothécaires. » ajoute Fidelity! .

« Les prix des logements influencent grandement la confiance des consommateurs américains, si bien que leur robustesse récente est une bonne nouvelle pour la confiance des ménages américains, et par conséquent pour leurs dépenses, qui pilotent la croissance du PIB. Je tire parti des opportunités que présente cette reprise via des émetteurs tels qu'Owens Corning, fabricants de matériaux de construction, qui bénéficient de la hausse des mises en chantier de nouveaux logements ». indique Adrian Brass, gérant de FF America Fund.

EDITO

LA DÉVALUATION DU COÛT DU TRAVAIL

Quand un pays de l'Europe du Sud était en crise, il dévaluait sa monnaie pour relancer son économie, ses exportations et sa compétitivité. Avec l'euro ce n'est plus possible. Mais une autre variable d'ajustement s'est substitué à la devise: le coût du travail. Avec l'explosion du chômage, le coût du travail chute et l'économie redevient compétitive. Paradoxal, douloureux, mais intéressant.

Plan d'aide à l'emploi des jeunes en Espagne.
Si en France un quart des moins de 25 ans sont au chômage, en Espagne cette proportion est de 50% avec un taux de chômage de plus de 25% pour tout le pays. Ce qui est intéressant c'est que l'Espagne décide, après des années d'austérité, de tester des mesures de relance. En offrant des allègements d'impôts aux entreprises qui embauchent des jeunes, l'Espagne marque un tournant, un petit tournant mais un tournant quand même.

Il faut dire que l'économie Espagnole reste très déprimée.
Les chiffres sont encore effrayants. Mais l'explosion du chômage a eu un effet positif. Le coût du travail en Espagne a chuté. De 20 à 30% parfois. Et du coup l'Espagne redevient compétitive. Et attire des industriels comme Renault.

Quand va-t-on ressentir les effets de cette mini relance et de cette amélioration de la compétitivité ?
Rapidement en fait. Les pays du Sud de l'Europe n'ont pas bénéficié d'une amélioration de leur compétitivité par la dévaluation de leurs monnaies à cause de l'euro mais la variable d'ajustement aujourd'hui c'est le coût du travail. Il a été dévalué. Et c'est un coup de pouce massif pour ces pays. L'ajustement par le cout du travail s'est substitué à l'ajustement par la monnaie.

edito

INDICES à 10H40

BEL 20 * 2622.64 -4.83 -0.18 %  
AEX * 351.42 -0.64 -0.18 %  
CAC 40 * 3831.86 -8.11 -0.21 %  
Euronext 100 * 721.64 -1.31 -0.18 %  
Next 150 * 1624.20 -6.71 -0.41 %  
DAX 7955.95 -10.17 -0.13 %  
FTSE MIB 15944.54 -79.44 -0.50 %  
IBEX 35 8505.00 -27.30 -0.32 %  
SMI 7760.76 -42.17 -0.54 %  
SLI 1176.99 -5.54 -0.47 %  
SPI 7198.45 -35.24 -0.49 %  
FTSE 100 6468.49 -42.13 -0.65 %  
Dow Jones * 14450.06 2.77 0.02 %  
Nasdaq 100 2800.81 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3242.32 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1182.20 -4.65 -0.39 %  
OMX Helsinki 25 2371.94 -8.50 -0.36 %  
OMX Stockholm 30 1203.60 -4.92 -0.41 %  
OMX Copenhagen 20 553.72 -0.74 -0.13 %  

       

10:43 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/03/2013

BONJOUR....FROIDURE EN VUE.

ON PENSE TRES FORT A TOI ....M.F.

de MONFINANCIER

 

ET MAINTENANT, QUE VAIS JE FAIRE ?...

C'est sur cet air de Gilbert Bécaud, que les investisseurs s'installent à leurs desks ce matin. Dow Jones a un niveau record, le CAC au dessus de 3800, et tous les indices boursiers en territoire largement positif pour ce début d'année. Stop ou encore. Les Etats Unis poussent à l'optimisme avec un emploi qui se rétablit, l'Europe reste dans les choux mais ce n'est pas un scoop. Alors ?

 

 

 

JUSQU A 15 MOIS D'ABONNEMENT OFFERTS
N'oubliez pas qu'avec notre offre de parrainage, vous pouvez inviter vos amis à partager notre newsletter et bénéficier de 3 mois d'abonnement offerts Monfinancier Privé pour 10 adresses email, validées, de personnes parrainées à qui on enverra gratuitement la Newsletter. Prenez 10 minutes de votre temps et gagnez jusqu'à 15 mois d'abonnement.

LE COMEBACK US?
Les chiffres de l'emploi américains ont surpris. Ce n'est pas le grand bond en avant de la croissance mais les créations d'emplois étaient largement supérieures aux anticipations et le taux de chômage a encore baissé. 7.7% Ce n'est pas les 6.5% objectifs de la FED mais c'est déjà bien. L'emploi va cependant marquer une pause avec les coupes budgétaires automatiques.

LE CAC AU PLUS HAUT
depuis Juillet 2011

UNE PAUSE D'UN AN
dans l'austérité Européenne. C'est ce que demande le Portugal à l'Europe et c'est ce que souhaitent aussi tous les pays d'Europe du Sud, les pays du Club Med...y compris la France. L'Allemagne ne peut qu'accepter.

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR
Le gouvernement s'attaque enfin à la réduction des dépenses publiques. Ce n'est pas encore le grand soir mais c'est déjà un pas dans la bonne direction. Les ministères vont devoir faire 5 milliards d'économies. 1.5 milliards d'économies en réalité, car les 3.5 autres milliards étaient les hausses prévues de budget. C'est peu mais c'est l'intention qui compte.

L'AUTRE BONNE NOUVELLE DU JOUR
Pour les recommandations pour la réforme des retraites, il ne doit pas y avoir de tabou et toutes les solutions doivent être mises sur la table. Va t'on enfin dire la vérité sur les retraites ? Prions mes frères...

APRES BECKHAM, SARKOZY
Rien n'arrête le Qatar. Le Financial Times du Week end révélait que le Qatar propose à Sarko de monter son propre fonds d'investissement et de le sponsoriser pour le démarrage avec 500 millions de dollars. Il hésite... S'il accepte, il ne pourra plus être le sauveur auto proclamé des élections de 2017. Quel choix cornélien? Le pouvoir ou l'argent? Sarko n'a pas compris que le pouvoir c'est l'argent...

MAIS QU'EST CE QU'ILS SONT ÉNERVANTS
Les premiers de la classe ont toujours énervé. L'Allemagne, selon le Spiegel, n'emprunterait quasiment plus d'argent sur les marchés l'année prochaine tant ses recettes fiscales sont supérieures aux attentes. Mais en France on va continuer à nous expliquer qu'il n'y a pas de modèle allemand...

ENCORE PLUS ÉNERVANT
Compte tenu de l'amélioration des finances puibliques, les 800,000 employés des services publics régionaux seront augmentés de 5.6% en deux ans...

LA SUISSE COMMUNISTE
Les Suisses deviennent fous. Qu'est ce qu'il leur prend? Ils vont finir par s'allier au Venezuela et à Cuba... Après le plafond des salaires des grands patrons, ils veulent maintenant imposer une échelle maximum de 1 à 12 des rémunérations dans une entreprise. Bientôt à Genève, on se saluera en disant": Bonjour camarade..." Il n'y a plus de saison ma bonne dame.

HOLLANDE PORTE LA POISSE
C'est maintenant une certitude avec le retour du mauvais temps cette semaine. Cette hiver nous avons eu le record historique de manque d'ensoleillement. Je ne crois pas aux coïncidences....

HOLLANDE VA S'EXPLIQUER
Il part pour deux jours sur le terrain pour expliquer sa politique. Les commandes de K-way et parapluies ont explosé dans les villes qu'il va visiter. Certaines villes ont même été évacuées par craintes de troubles climatiques.

UNE PARTIE DU MYSTÈRE EXPLIQUE
L'argent qui s'entasse dans les livrets A et qui est supposé financer le logement social en France serait en fait massivement investi par l'organisme gestionnaire dans les emprunts d'état Français. En fait, votre livret A sert à financer les dépenses du gouvernement. On comprend mieux pourquoi les taux Français sont anormalement bas.

L'HOROSCOPE DU JOUR
Vous allez avoir froid. Deux personnes sur trois que vous allez croiser vont se plaindre. Et la troisième va répondre à 'comment ça va": "comme un lundi".

DE DOWJONES

DJIA             14.397,07 points +0,47% 

Nasdaq            3.244,37 points +0,38% 

S&P 500           1.551,18 points +0,45% 

 

Nikkei 225       12.349,05 points +0,53% 

 

Cours de change à 06h50 

Variation par rapport à la clôture à New York 

 

USD/JPY       96,09   +0,10% 

EUR/USD      1,3003   +0,12% 

EUR/JPY      124,92   +0,20% 

 

 

 

 

A SUIVRE EN FRANCE

Les investisseurs surveilleront lundi le rapport sur la production industrielle de janvier, puis, en début d'après-midi, l'émission hebdomadaire de bons du Trésor à taux fixe et à intérêt précompté (BTF). L'Agence France Trésor (AFT) cherchera à placer de 6,6 milliards à 7,8 milliards d'euros de dette de court terme cette semaine.

A l'agenda des entreprises figurent les résultats annuels de Virbac.

 

 

 

 

ACTIONS

Les marchés d'actions européens devraient ouvrir en légère hausse lundi, alors que les investisseurs examinent en parallèle les statistiques encourageantes parues vendredi aux Etats-Unis et les données un peu moins bonnes que prévu publiées en Chine. L'attention se portera par ailleurs sur les événements prévus cette semaine dans la zone euro.

Selon IG, le CAC 40 devrait gagner 4 points à l'ouverture, à 3.844 points, le FTSE 100 prendrait 3 points, à 6.487 points, et le DAX avancerait de 9 points, à 7.995 points.

Le sommet européen prévu à Bruxelles les 14 et 15 mars devrait fournir des indications quant à la manière dont les dirigeants politiques comptent répondre aux pressions provenant des pays périphériques de la zone euro, qui cherchent à atténuer les mesures d'austérité. Il s'agira du premier Conseil européen depuis les élections législatives du mois dernier en Italie. Les parlementaires italiens tentent toujours de trouver un accord qui permettra la formation d'un gouvernement et se réuniront de nouveau à Rome le 15 mars.

Rainer Brüderle, le chef du groupe parlementaire des libéraux du FDP, partenaires de coalition de la chancelière allemande Angela Merkel, a de son côté vivement critiqué dimanche la politique économique de la France, qualifiant le pays de "bombe à retardement au coeur de l'Europe".

Par ailleurs, la série d'indicateurs économiques parus en Chine au cours du week-end devrait peser sur le moral des investisseurs, estime Imre Speizer, stratégiste changes chez Westpac.

Le bureau chinois de la statistique a annoncé samedi que les prix à la consommation avaient augmenté de 3,2% en février en glissement annuel, contre 2% en janvier, ce qui représente la plus forte hausse depuis avril 2012. La production industrielle a crû de manière plus modérée, affichant une hausse de 9,9% en janvier et février sur un an, contre un bond de 10,3% en décembre.

Les contrats à terme de Wall Street pourraient ouvrir en très légère hausse lundi, à la faveur du rapport sur l'emploi très encourageant paru vendredi aux Etats-Unis. Les créations nettes d'emplois aux Etats-Unis se sont inscrites à 236.000 au mois de février, contre 119.000 en janvier, a annoncé vendredi le département américain du Travail. Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires s'attendaient à la création de 160.000 emplois aux Etats-Unis en février.

Le taux de chômage dans le pays s'est établi à 7,7% en février, contre 7,9% le mois précédent. La prévision des économistes était d'un taux de chômage de 7,8% en février.

La solidité des données parues outre-Atlantique a soutenu la plupart des marchés asiatiques, qui ont clôturé en hausse lundi, même si les statistiques chinoises ont pesé sur le moral des investisseurs, notamment à Shanghai. L'indice Nikkei 225 de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de lundi en hausse de 0,53%, à 12.349,05 points, tiré par les bons chiffres de l'emploi américain, qui ont renforcé l'espoir d'une reprise aux Etats-Unis et affaibli le yen.

 

 

 

 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts devraient présenter un tableau contrasté à l'ouverture lundi, après la baisse accusée en réaction aux statistiques sur l'emploi non agricole aux Etats-Unis vendredi. Les investisseurs s'intéresseront aux statistiques allemandes à paraître lundi en quête de signes de vigueur de la première économie d'Europe.

Les prix des obligations du Trésor américain évoluent peu lundi. Ils se sont repliés vendredi pour la cinquième séance consécutive, permettant ainsi aux rendements des titres de référence de se hisser à leur niveau le plus élevé en 11 mois.

Pour le moment, l'amélioration du marché du travail, associée au maintien des mesures de soutien mises en place par les grandes banques centrales, éclipse le déclassement de la note de crédit de l'Italie par Fitch, l'impasse politique dans ce même pays, le resserrement budgétaire aux Etats-Unis et les statistiques décevantes sur l'économie chinoise.

La vigueur des statistiques sur l'emploi aux Etats-Unis corrobore les arguments des spéculateurs à la baisse, qui estiment que la Réserve fédérale (Fed) pourrait devoir réduire, voire interrompre, ses rachats d'obligations avant la fin de l'année. Les spéculateurs à la hausse soulignent toutefois quelques points faibles: le nombre des créations d'emplois de janvier a été révisé en nette baisse par rapport à l'estimation initiale et le taux de participation sur le marché du travail est tombé à son niveau le plus bas depuis 1981.

 

 

 

 

CHANGES

Les principales paires de devises évoluent dans une étroite fourchette lundi en Asie, avec une légère tendance défavorable au yen, avant les événements et les statistiques attendues cette semaine.

La Banque nationale suisse (BNS) tiendra sa première réunion de l'année le 14 mars. Les autorités suisses sont sans doute satisfaites que le franc se soit déprécié face à l'euro ces dernières semaines, ce qui a rendu les exportations du pays plus compétitives. Les analystes ne s'attendent à aucune modification significative de la politique monétaire de la banque centrale.

Si les statistiques macroéconomiques attendues cette semaine aux Etats-Unis, notamment les ventes de détail, se révèlent meilleures que prévu, le dollar devrait conserver sa tendance haussière, indique Shahab Jalinoos, stratégiste changes chez UBS. "Le dollar a nettement progressé depuis le début février et plus le rebond est prononcé, plus les événements doivent réserver de bonnes surprises" pour qu'il dure.

Le billet vert pourrait se déprécier face au yen en cours de séance, alors que les marchés continuent d'examiner le rapport sur l'emploi paru vendredi aux Etats-Unis, indique Stuart Ive, opérateur chez HiFX.

 

 

 

PETROLE

Les contrats à terme sur le pétrole brut s'inscrivent en baisse en Asie lundi, l'abondance des stocks de brut aux Etats-Unis contrebalançant l'amélioration des perspectives économiques de la première économie mondiale, indique un opérateur à Singapour.

Les statistiques économiques parues ce week-end en Chine, qui ont signalé une dégradation des ventes de détail et de la production industrielle du pays, pèsent également sur les cours pétroliers, observe l'opérateur. Il estime que le contrat sur le brut du New York Mercantile Exchange devrait évoluer dans une fourchette de 90 à 93 dollars le baril au cours des prochaines séances.

A 04h00, le contrat d'avril sur le Brent reculait de 38 cents, à 110,47 dollars le baril. Vers 07h20, le contrat d'avril sur le brut léger doux du Nymex perdait 16 cents, à 91,79 dollars le baril.

09:21 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/03/2013

BONSOIR ET BON WEEK END...

de L'INVESTISSEUR

 

APERÇU DES MARCHÉS

 

Un rapport sur l'emploi qui enthousiasme

Aux Etats-Unis, le rapport d'emplois publié dans l'après-midi était positif. Le taux de chômage a atteint son plus bas niveau depuis décembre 2008. De quoi booster solidement les bourses européennes. Plus tot dans la journée, l'indice Nikkeï avait rejoint son niveau d'avant la crise Lehman. Les actions télécom s'en tirent bien, affichant pour KPN un gain de près de 5% et pour France Télécom de près de 4%. A Amsterdam, les deux actions lourdement sanctionnées il y a peu de temps, rebondissent aujourd'hui sérieusement : Imtech regagne 11,5% et Fugro 13,7%. Le groupe médiatique français Lagardère se voit récompensé de 4,8% pour ses bons chiffres. Le Bel 20 clôture en hausse de 1,2%. Au sein de l'indice, Delhaize se distingue en s'appréciant de 6,3%, après avoir bénéficié de deux relèvements de conseil. Bekaert (+5,5%) fait aussi partie des actions performantes après avoir annoncé hier le rachat d'actions propres. Les opérateurs télécoms Mobistar (+2,7%) et Belgacom (+2,3%) montent à l'instar de leurs pairs de secteur étrangers. Galapagos doit abandonner en séance 11% suite à des chiffres non convaincants. Ses programmes de recherche évoluent néanmoins conformément au planning. Au final, la perte du cours de la biotech se limite à 5,6%. La sicafi résidentielle Aedifica (+3,6%) rejoindra le 18 mars l'indice EPRA. A Wall Street, les indices sont après deux heures de séance légèrement haussiers. La direction de Dell pourrait prendre en compte les frustrations du raider Icahn. L'euro recule de 1%, retombant ainsi sous 1,30 USD.

INDICES A 18H17

BEL 20 * 2632.52 30.09 1.16 %  
AEX * 352.43 4.56 1.31 %  
CAC 40 * 3840.15 46.37 1.22 %  
Euronext 100 * 723.79 7.89 1.10 %  
Next 150 * 1628.98 17.68 1.10 %  
DAX 7986.47 46.70 0.59 %  
FTSE MIB 16204.03 256.86 1.61 %  
IBEX 35 8628.10 239.00 2.85 %  
SMI 7744.84 35.88 0.47 %  
SLI 1177.20 6.15 0.53 %  
SPI 7186.87 29.89 0.42 %  
FTSE 100 6483.58 44.42 0.69 %  
Dow Jones * 14379.51 50.02 0.35 %  
Nasdaq 100 2802.94 3.45 0.12 %  
Nasdaq 3240.34 8.25 0.26 %  
OMX Nordic 40 1188.79 2.56 0.22 %  
OMX Helsinki 25 2388.12 11.23 0.47 %  
OMX Stockholm 30 1215.14 7.05 0.58 %  
OMX Copenhagen 20 552.76 0.73 0.13 %  
OBX 441.68 2.85 0.65 %  

DE MONFINANCIER...

Le taux de chômage américain tombe au plus bas depuis 2008 : Le taux de chômage dans le pays s'est établi à 7,7% en février, contre 7,9% le mois précédent. Une forte baisse qui constitue une surprise étant donnée que La prévision des économistes était d'un taux de chômage de 7,8% en février.

Les créations nettes d'emplois aux Etats-Unis bondissent : Elles se sont inscrites à 236 000 au mois de février, contre 119 000 en janvier, et 165 000 attendu par le consensus a annoncé vendredi le département américain du Travail.

Le Dow Jones bat record sur record : Aidé par ces statistiques favorables, l'indice phare de la bourse de New-York teste des niveaux absolument inconnus depuis sa création. Il vient de dépasser en séance le seuil des 14 400 points, à 14 413,17 points précisément.

La production industrielle déçoit en Allemagne : La production industrielle est restée stable en janvier, alors qu' elle avait progressé de 0,6% au mois de décembre. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,4% en janvier. Le ministère de l'Economie a indiqué que les commandes au secteur manufacturier avaient diminué de 1,9% en janvier.

Selon le FMI, la BCE devrait baisser ses taux : « La Banque centrale européenne (BCE) devrait encore baisser ses taux et les économies en bonne santé comme l'Allemagne devraient augmenter les salaires et favoriser une légère poussée de l'inflation » a déclaré Christine Lagarde.

Selon les français, "le gouvernement ne sait pas où il va !" : Selon un sondage CSA-'Les Echos' 55% des français pensent que l'équipe Ayrault-Hollande n'a pas de plan en matière économique et fiscale. Les sondés sont seulement 8% à croire le contraire... tandis que 35% jugent que l'exécutif, " sait où il va, mais ne veut pas le dire !"

18:19 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/03/2013

BONJOUR...LES AMIS.

de MonFinancier...

 

LES RECORDS AMÉRICAINS

C'est fait. Le Dow Jones a effacé hier officiellement les années de crise. Il a affiché un nouveau record. Back to 2007. La crise de 2008 n'a pas eu lieue...Les indicateurs économiques comme l'indice des services hier continuent à pointer vers un rebond des US. L'euphorie américaine a été contagieuse avec le CAC au plus haut depuis un an et demi.

 

LE CHIFFRE DU JOUR: 14253.77
C'est le record absolu en clôture atteint hier soir. Le record d'Octobre 2007, 14146.53, a été dépassé. Et l'argent des particuliers et des investisseurs institutionnels continue à se déverser sur les marchés. Malgré la crise budgétaire. Les investisseurs veulent profiter de la politique accommodante de la FED et des bons indicateurs économiques.

 

MELENCHON A PERDU SON IDOLE
Chavez est mort. No comment. Il paraît que cela ne se fait pas de dire du mal de quelqu'un qui vient de mourir.

 

LA GUERRE CONTRE LA HAUTE FREQUENCE
Le FBI a décidé de faire cause commune avec les autorités de contrôle des marchés US pour s'attaquer au trading à haute fréquence accusé de manipulation des marchés.

 

LA BLAGUE DU JOUR
La bagarre entre Forbes qui a publié le classement des milliardaires et Al Waleed. Al Waleed accuse Forbes d'avoir sous évalué sa fortune de 9,6 milliards de dollars ce qui lui a fait perdre des places. Forbes a répondu qu'Al Waleed avait une tendance naturelle à exagérer et à gonfler la valeur de ses avoirs. Ah, ces milliardaires, ce sont vraiment des grands enfants.

 

LA GRANDE BRETAGNE EST SEULE
Elle n'a pas trouvé un seul allié au sein de l'Union Européenne pour l'aider à combattre le plafond sur les bonus. Elle obtient un sursis de quelques mois mais elle va devoir en tirer les leçons en s'éloignant encore un peu plus.

 

UNE QUATRIEME ANNEE DE RECESSION ?
La zone Euro semble être partie, sauf rebond surprise, pour une quatrième année de croissance négative: l'indicateur des responsables d'achat pour Février était largement plus mauvais que prévu.

 

LONDRES EN FOLIE
C'est la première fois que les prix de l'immobilier à Londres explosent sans être alimentés par les banquiers et traders de la City dont les revenus sont encore en baisse. C'est l'apport massif des pays émergés qui fait bondir les prix et pousse les promoteurs à accélérer leurs programmes de construction, notamment le long de la Tamise.

 

LA SUCCESS STORY DU JOUR
Il y a quelques années cela n'existait pas. Aujourd'hui les applications sur smartphones devraient générer un chiffre d'affaires en hausse de 62% en 2013 pour atteindre 25 milliards de dollars selon Gartner. Génial non ?

 

LE BIDE DE LA MANIF
contre la flexibilité de l'emploi. Il n'y avait personne ou presque. On avait pourtant averti Melenchon et la CGT. Les vacances scolaires c'est sacré.

 

LE TAUX D'EMPLOI DES SENIORS
progresse. Tant dans la tranche des 55-59 ans que dans celle des 60-64 ans. Mais malgré ce bond de 20%, ces taux restent parmi les plus faibles des pays de l'OCDE.

TRES DROLE
La une du Parisien. Les super héros sont parmi nous. De plus en plus de personnes se déguisent en super héros pour jouer les justiciers. Je vous pose la question du jour: quel super héros aimeriez vous être?

 

 

LE CARNAVAL BRÉSILIEN EST TERMINÉ

Au sein du groupe des pays émergés, les disparités sont de plus en plus criantes. Les anciennes stars comme le Brésil ou l'Inde sont en difficulté et affichent des performances boursières médiocres alors que des pays sont devenus les nouvelles coqueluches des investisseurs comme le Mexique, l'Indonésie ou encore les Philippines. Un point sur le Brésil.

On attend aujourd'hui la décision sur les taux de la Banque Centrale brésilienne.
Les pays émergents ont émergé. Du coup, ils forment un ensemble de plus en plus disparate avec des situations économiques de plus en plus contrastées. Et contrairement à ce qui ressort des fantasmes des investisseurs internationaux, le Brésil va mal. 0,9% de croissance en 2012 seulement. La banque centrale aurait dû baisser les taux d'intérêt pour relancer l'économie.

Mais le Brésil est coincé avec une inflation élevée...
C'est une stagflation version pays émergés. Croissance faible mais inflation qui en janvier sur une base annuelle est de 6,5% alors que le plafond fixé par la banque centrale est de 4.5%. Dilma Roussef a tenté de relancer la croissance sans succès, avec une baisse des impôts de 23 milliards, une augmentation des dépenses publiques, et des efforts pour faire baisser la monnaie. Sans succès.

Quelles sont les causes principales du ralentissement brésilien ?
La consommation des ménages, principale moteur de la croissance, s'essouffle et la productivité brésilienne est une des plus basses des pays émergés. Le gouvernement espère 3% de croissance en 2013 mais l'enthousiasme des investisseurs a été douché par une des plus mauvaises performances mondiales de la Bourse en 2012 avec une baisse de 8%. Le Brésil se cherche. La Banque centrale ne touchera pas aux taux aujourd'hui selon les experts mais elle pourrait les remonter dès Avril ce qui n'est pas bon pour la croissance. Le carnaval est bel et bien terminé.

DOWJONES

 

Aux Etats-Unis, "une série de statistiques économiques meilleures qu'attendu a éclipsé les inquiétudes concernant les coupes automatiques dans le budget fédéral, connues sous le nom de 'sequester'", relève Ishaq Siddiqi, analyste pour ETX Capital.

Son homologue chez CMC Markets, Michael Hewson, estime qu'en "dépit de la publication de mauvaises statistiques économiques [ces derniers mois], notamment en Europe, les investisseurs continuent d'être rassurés par le fait que la Réserve fédérale semble vouloir maintenir sa politique de relance" de l'activité économique.

"Les marchés atteignent des points hauts et continuent de consolider leurs gains [...], portés par l'idée que quelle que soit l'évolution de la situation macroéconomique, les banques centrales resteront un appui et pourraient injecter davantage de liquidités dans le système en cas de besoin", ajoute Angus Campbell, analyste de Capital Spreads.

Les contrats à terme de Wall Street s'inscrivent en légère hausse mercredi matin. L'indice Dow Jones Industrial Average (DJIA) a atteint mardi un record historique en clôture à la Bourse de New York, ayant effacé tout le recul accusé depuis le début de la dernière crise financière. Le marché a réagi notamment à un indice ISM des services meilleur que prévu. Le DJIA a grimpé de 0,9% à 14.253,77 points, battant son record en clôture de 14.164,53 points, établi en octobre 2007.

Les marchés asiatiques progressent nettement mercredi matin, dans le sillage de Wall Street.

UNE PAGE SE TOURNE....Terrassé par le cancer, Hugo Chavez laisse le Venezuela face à son destin

DJ Terrassé par le cancer, Hugo Chavez laisse le Venezuela face à son destin

 

CARACAS (AFP)--Le président vénézuélien Hugo Chavez est décédé mardi à Caracas à 58 ans des suites d´un cancer diagnostiqué en juin 2011, mettant un point final à 14 années de pouvoir sans partage et laissant le pays aux mains de son vice-président Nicolas Maduro en vue d´élections anticipées prévues d´ici 30 jours.

"Nous avons reçu l´information la plus éprouvante et la plus tragique que nous puissions annoncer à notre peuple. A 16h25 (20h55 GMT) aujourd´hui 5 mars, est mort notre commandant président Hugo Chavez Frias après avoir combattu avec acharnement contre une maladie depuis près de deux ans", a déclaré dans une allocution retransmise par toutes les chaînes de télévision du pays le vice-président et héritier désigné, Nicolas Maduro.

Les autorités ont décrété sept jours de deuil et des funérailles nationales sont prévues vendredi.

Réduit au silence pendant une agonie de près de trois mois, Hugo Chavez n´a pu prendre congé de ses compatriotes mais il avait pris le soin de préparer sa succession en chargeant son vice-président d´assurer la transition et de se présenter comme candidat du parti socialiste au pouvoir pour d´éventuelles élections. "Nous allons être les dignes héritiers d´un géant", a assuré un vice-président au bord des larmes.

Le ministre des Affaires étrangères Elias Jaua a confirmé dans la soirée que M. Maduro serait président pendant l´intérim et qu´un scrutin présidentiel serait organisé dans les 30 jours, conformément aux instructions du président. Sur la transition, les interprétations de la Constitution divergent entre le gouvernement et certains opposants qui réclament un intérim du président de l´Assemblée nationale Diosdado Cabello et non du vice-président.

Peu après l´annonce du décès de Hugo Chavez, la capitale a plongé dans un silence pesant. De nombreux commerces et l´ensemble des transports publics ont immédiatement cessé de fonctionner alors que des centaines de partisans du "comandante", visiblement incrédules, sont spontanément sortis dans la rue.

Devant l´hôpital militaire de Caracas où il était soigné, plusieurs centaines de personnes ont improvisé une manifestation, brandissant des portraits du président et chantant des slogans à sa gloire. "Chavez au panthéon!", "Nous sommes tous Chavez!", scandaient certains.

"Il fut un homme qui nous a appris à aimer notre patrie, le commandant part physiquement mais reste dans nos coeurs", a confié à l´AFP Francis Izquierdo, une employée municipale.

La nouvelle de sa mort a été rapidement commentée à l´extérieur du pays. Brasilia a évoqué "la perte d´un ami", le président bolivien Evo Morales s´est dit "anéanti" alors que le président Barack Obama a exprimé son soutien aux Vénézuéliens et espéré des "relations constructives" à l´avenir.

A Cuba, pays sous perfusion des pétro-dollars vénézuéliens, le gouvernement a décrété trois jours de deuil national et rappelé le lien très étroit qui unissait le leader cubain Fidel Castro et son héritier politique, qui a accompagné son mentor "comme un véritable fils" selon La Havane.

Après avoir annoncé le décès du président, M. Maduro a lancé plusieurs appels au calme et annoncé que l´armée et la police avaient été déployées dans le pays "pour accompagner et protéger notre peuple et garantir la paix". Peu après, le ministre de la Défense Diego Molero, accompagné de plusieurs hauts-gradés, a assuré que les forces armées restaient "unies pour respecter et faire respecter la Constitution".

Un haut responsable militaire, le général Wilmer Barrientos, a assuré une heure plus tard que la "pleine normalité" régnait dans le pays aux plus importantes réserves mondiales de brut.

"Si le gouvernement a la capacité d´organiser les élections même avant un mois, il le fera", a estimé l´observateur politique Luis Vicente Leon. "Le plus tôt sera le mieux, ils vont profiter électoralement de l´émotion provoquée par la mort du président", a encore prédit l´analyste.

Pour cette élection anticipée, M. Maduro sera probablement opposé au gouverneur Henrique Capriles, 40 ans, honorablement battu par Hugo Chavez en octobre. Sur son compte Twitter, ce dernier a appelé les Vénézuéliens à "l´unité" et transmis sa "solidarité" à la famille du président.

Depuis la veille, l´incertitude planait sur le sort du président, hospitalisé dans un établissement militaire de la capitale. Il luttait depuis juin 2011 contre un cancer dans la zone pelvienne et son état de santé s´était aggravé ces dernières heures, selon le gouvernement. Après plus de deux mois d´hospitalisation à Cuba, M. Chavez était rentré par surprise à Caracas le 18 février, mais n´avait ni été vu ni entendu depuis cette date.

Le pays vivait depuis au rythme des rumeurs et démentis autour de la santé du président, le gouvernement affirmant qu´il continuait de diriger le pays, l´opposition réclamant des informations claires.

Vainqueur de toutes les élections auxquelles il était candidat depuis son arrivée au pouvoir en 1999, Hugo Chavez est mort alors qu´il avait été réélu pour un nouveau mandat de six ans, le 7 octobre 2012. Le 10 janvier, il n´avait pas été en mesure de prêter serment et son investiture a été repoussée sine die par le gouvernement, une décision avalisée par le Tribunal suprême de justice (TSJ) mais contestée par l´opposition.

 

(END) Dow Jones Newswires

March 06, 2013 01:09 ET (06:09 GMT)

La Bourse de Paris en hausse dans le sillage de Wall Street:

 

Le palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris

La Bourse de Paris s'orientait dans le vert mercredi matin (+0,32%), dopée par le record historique de Wall Street et des franchissements de seuils techniques qui lui permettent de poursuivre sa remontée.

A 09H40 (08H40 GMT), l'indice CAC 40 prenait 13,05 points pour s'inscrire à 3.800,04 points

Mardi la cote parisienne s'est adjugé 2,09% s'inscrivant à son plus haut depuis l'été 2011. "L'indice CAC 40 est en train de franchir un seuil technique de résistance de 3.790 points qui devrait l'emmener aux alentours des 3.840 points", souligne-t-on chez Meeschaert Gestion Privée.

Mais sur le fond, cette remontée est fragile et s'explique avant tout par la confirmation du maintien des politiques monétaires accommodantes des deux côtés de l'Atlantique.

Le courtier IG Market se demande ainsi "si les investisseurs institutionnels ne vont pas commencer à prendre leurs profits".

Le courtier Aurel s'interroge sur cette "euphorie boursière", alors que les incertitudes demeurent sur la situation économique mondiale.

"Le marché ne monte pas sur une révision en forte hausse des bénéfices des sociétés mais sur un recul de la prime de risque sur le marché actions", souligne Christian Parisot chez Aurel.

Cet élément est par nature très volatil et peut basculer dans un sens ou dans l'autre très rapidement.

Sur le front des valeurs, Bourbon se distingue nettement gagnant 9,87% à 22,55 euros. Le marché salue les projets annoncés par le groupe de services pétroliers et maritimes et ses bons résultats 2012.

Bonne performance du secteur automobile avec Peugeot (+2,03% à 5,66 euros), Renault (+1,53% à 50,73 euros), Valeo (+2,30% à 45,16 euros), Plastic Omnium (+1,12% à 33,88 euros), Faurecia (+1,22% à 13,66 euros).

Edenred cède du terrain (-3,13% à 25,96 euros) pénalisé par une baisse de sa recommandation par Nomura et après le retrait de son actionnaire Eurazeo de son capital. Eurazeo, qui a cédé sa participation de 10,2% dans la société française de services prépayés, progresse de 1,06% à 42,40 euros.

Le titre du réassureur Scor est stable (+0,07% à 22,23 euros) après l'annonce d'un bénéfice net en hausse de 26,7% à 418 millions d'euros, conforme aux prévisions.

Des prises de bénéfices pèsent sur Neopost (-2,59% à 47,44 euros) après sa forte hausse de la veille.

Copyright © 2013 AFP

INDICES à 10H25

BEL 20 * 2601.81 11.13 0.43 %  
AEX * 347.79 1.29 0.37 %  
CAC 40 * 3802.01 14.82 0.39 %  
Euronext 100 * 717.15 2.55 0.36 %  
Next 150 * 1613.83 8.34 0.52 %  
DAX 7953.03 82.72 1.05 %  
FTSE MIB 15984.87 10.57 0.07 %  
IBEX 35 8448.70 25.40 0.30 %  
SMI 7740.61 22.15 0.29 %  
SLI 1175.45 4.95 0.42 %  
SPI 7150.50 20.61 0.29 %  
FTSE 100 6449.52 17.57 0.27 %  
Dow Jones * 14253.77 125.95 0.89 %  
Nasdaq 100 2799.25 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3224.13 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1198.16 1.64 0.14 %  
OMX Helsinki 25 2386.02 7.20 0.30 %  
OMX Stockholm 30 1219.46 2.05 0.17 %  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:26 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/03/2013

BONJOUR....10H..PETIT RECUL.

 

LE DOUBLE CLIFF

Les marchés sont confrontés à deux falaises. La falaise fiscale américaine dont la vraie date fatidique sera le 27 Mars et la falaise politique italienne dont la vraie date fatidique sera probablement en Juin. C'est un dans un climat d'incertitude profond que les investisseurs doivent décider s'ils continuent à rester investis sur actions.

 

LE CIRQUE ITALIEN. SUITE.
A ce matin , le scénario le plus probable semble être de nouvelles élections. Elles ne pourront pas se tenir avant le mois Juin. Et pendant ce temps, un nouveau gouvernement "technique" qui aura pour responsabilité de modifier la loi électorale pour qu'on ne se retrouve pas en Juin avec un nouveau blocage. Cela pourrait être une bonne nouvelle.

 

LE CIRQUE AMERICAIN. SUITE.
Obama avait annoncé la fin du monde avec les coupes automatiques du 1er Mars. Mais sa prédiction basée probablement sur le calendrier Maya ne s'est pas réalisée. La nouvelle date butoir: le 27 Mars. Et cette fois ci, si Républicains et démocrates ne se mettent pas d'accord, ce sera la cata.

 

LE CIRQUE EUROPEEN. SUITE.
Réunion des ministres des Finances européens ce soir et Demain à Bruxelles. Sujet officiel: Chypre. Mais tout le monde se fout de Chypre. Le vrai sujet sera une éventuelle pause dans l'austérité et une relance de la croissance.

 

COMMENT PEUT ON FAIRE UNE ERREUR PAREILLE?
La CGT et FO appellent à une mobilisation générale demain contre le projet de réforme du marché du travail. Ils ont oublié que c'était...les vacances scolaires en zone C et que Paris est déjà à moitié vide.

 

LA SUPER IDÉE NOUVELLE
C'est vrai. Il n'avait pas menti. Le changement c'est vraiment maintenant. Le gouvernement a eu une idée géniale, nouvelle, révolutionnaire. Une prime à la casse dans l'automobile!!! Il fallait y penser. Et ils vont même plus loin c'est une prime à la casse pour les voitures au diesel. C'est dingue ce changement.

 

L'OFFENSIVE CHINOISE
C'est parti. Les Chinois vont envahir Paris. Ils viennent de nous piquer le Crillon. On est mal, on est mal....

 

REVOLUTION JAPONAISE
Ce matin le nouveau patron de la banque du Japon a dit qu'il ferait tout pour relancer l'économie Japonaise. Il a fait un discours à la Ben Bernanke. Avec une dette qui dépasse déjà les 200% du PIB, on va s'éclater à Tokyo.

 

PARISOT SE PREND POUR BEN ALI OU MOUBARAK
Elle veut modifier les statuts du MEDEF pour pouvoir faire un troisième mandat car elle estime qu'elle est la seule à pouvoir continuer à faire le travail (quel travail d'ailleurs?...) qu'elle a entamé. Dégage!

 

SANS L'ENA, EN FRANCE T'ES MORT
Aucune chance d'être au gouvernement à un poste clé. Mais même pour être patron de Sciences Po, il faut avoir fait l'ENA. La révolution c'est maintenant.

 

LE MODELE FRANCAIS S'EXPORTE
Iberia est au bord du gouffre Un plan de restructuration est nécessaire. ET...logique...les syndicats appellent à une grève cette semaine avec plus de mille vols annulés. Qui a dit que la France n'était pas un modèle.

 

CA VA COGNER
Carrefour sonne "la fin de la récréation". Ras le bol des pubs de Leclerc qui se présente comme le moins cher. C'est la guerre.

 

BERNARD ARNAULT APATRIDE
La Belgique ne veut pas de lui. Il va finir par devoir demander le statut de réfugié politique. Pas facile la vie d'un milliardaire.

 

PARIS EN POINTE
Paris est candidate aux "Gay Games" 2018.

LA MASTURBATION REND SOURD
C'est le titre d'un livre qui sort cette semaine pour en finir avec les clichés sur le sexe. On y apprend qu'il est vrai que le sexe est bon pour le coeur mais que la masturbation ne rend pas sourd. Dommage pour les audio prothésistes.

 

LA DÉMOCRATIE ACTIONNARIALE...

Face à la révolte populaire devant les excès de la finance et du grand patronat, l'Europe cède à une forme de démocratie actionnariale qui est justifiée, compréhensible mais qui peut mener à une perte de compétitivité accélérée. On ne peut être le seul continent à adopter des mesures restrictives alors que les Etats Unis et l'Asie ne font rien. C'est une expérience intéressante mais dangereuse.

La rémunération des patrons va être sévèrement contrôlée en Suisse.
Il a fallu quelques années pour que la colère populaire contre les grands patrons et la finance suite à la crise de 2008 se transforme en mesures concrètes. Entre les limitations des bonus des banquiers dans l'Union Européenne et le pouvoir donné aux actionnaires en Suisse, on assiste à une véritable révolution.

Avec quelles conséquences ?
Tout d'abord une conséquence positive. La fin des excès, des aberrations, des deals inacceptables et obscènes. Les primes de départ de patrons à 20, 30 ou 50 millions d'euros ou encore des bonus à 5, 10 ou 20 millions d'euros pour des traders de produits qui peuvent se révéler toxiques et dévastateurs quelques années après.

Beaucoup s'inquiètent quand même des dérives de ces limitations.
Il y aura bien évidemment des conséquences négatives aussi. C'est l'effet balancier. En voulant limiter les excès de rémunération des grands patrons et en donnant le pouvoir aux actionnaires, on peut, par excès, rendre certaines entreprises ingouvernables. On le voit en politique avec les élections italiennes. Même si l'esprit de toutes ces mesures est bon, et qu'on peut se dire que les banquiers et les grands patrons l'ont bien mérité, l'Europe risque d'être confrontée à un exode car ni les Etats Unis, ni l'Asie n'ont adopté des mesures similaires et ça c'est un vrai problème.

INDICES à 10H07

BEL 20 * 2540.16 -6.67 -0.26 %  
AEX * 338.82 -0.91 -0.27 %  
CAC 40 * 3693.42 -6.49 -0.18 %  
Euronext 100 * 700.04 -1.09 -0.16 %  
Next 150 * 1578.49 -4.45 -0.28 %  
DAX 7663.59 -44.57 -0.58 %  
FTSE MIB 15489.26 -186.11 -1.19 %  
IBEX 35 8204.60 17.50 0.21 %  
SMI 7586.30 -15.69 -0.21 %  
SLI 1150.48 -4.65 -0.40 %  
SPI 7009.87 -17.20 -0.24 %  
FTSE 100 6346.17 -32.43 -0.51 %  
Dow Jones * 14089.66 35.17 0.25 %  
Nasdaq 100 2747.75 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3169.74 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1167.39 -3.55 -0.30 %  
OMX Helsinki 25 2329.96 -18.37 -0.78 %  
OMX Stockholm 30 1194.06 -5.15 -0.43 %  
OMX Copenhagen 20 550.30 1.20 0.22 %  

 

 

10:07 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |