29/03/2013

DERNIERE NEIGE?...ET PETIT CONGE.

LE CHOC DU SIMPLISME

Ceux qui attendaient un nouvel élan avec la prestation de François Hollande (il y en avait) se sont réfugiés sous leur couette avec une bonne dose d'antidépresseurs. Pas de vision. Et une satisfaction totale sur "la boîte à outils" qui a été mise en place et qui portera ses fruits un jour. 2013 est déjà enterrée avec une croissance zéro. Il faut prier que 2014 sera meilleure. Comment? Mystère.

 

LE PRÉSIDENT DU SECTEUR PUBLIC
Hollande a dit qu'il n'était plus un président socialiste mais un président de tous les Français. C'est faux. C'est le président du secteur public. C'est normal puisque c'est le seul environnement qu'il connaît. Il ne connaît pas l'entreprise et se méfie du secteur privé. Il veut renverser la courbe du chômage en 2014 avec des créations d'emplois publics mais pas en donnant un peu d'air aux entreprises. Il rêve d'une économie publique. Entièrement publique. C'est son projet.

LES ANNONCES
La croissance va repartir grâce au "choc de simplification". En gros, en faisant moins de déclarations administratives, le pays va rebondir. La croissance sera nulle en 2013. Le chômage va commencer à diminuer en janvier 2014. Les entreprises vont payer 75% de taxes pendant deux ans sur la partie des rémunérations au dessus de 1 million d'euros. La durée de cotisation pour la retraite va augmenter, les retraites de base baisser avec la désindexation. Et la baisse des dépenses publiques reste toujours aussi floue.

POUR RELANCER LA CONSOMMATION
La participation salariale dont bénéficie 4 millions de Français sera débloquée jusqu'à 20,000 euros sans pénalité fiscale.

LA PROMESSE
qu'il ne pourra pas tenir: "Pas de nouvelles hausses d'impôts ou de taxes en 2014". Impossible avec une croissance zéro en 2013 et un objectif de déficit de 3% en 2014.

GOOD FRIDAY
Les marchés vont tourner au ralenti dès aujourd'hui avec le Vendredi Saint. Les marchés américains sont fermés. Ils se sont offerts hier des records. Le S&P clôture à son plus haut historique et le Dow jones enregistre son meilleur premier trimestre depuis 1998.

NE MANQUEZ PAS CE SOIR
C'est votre argent. Votre rendez vous patrimonial décalé. Votre argent est il en danger après Chypre? La crise de la zone euro va t-elle repartir? Hollande va t-il nous sortir de la crise? Le boss de la semaine: le fondateur d'Agregator. Et le thème de la semaine: Comment gagner de l'argent en se faisant plaisir. Ce soir à 19h et 23h30.

PAS DE PANIQUE A CHYPRE
La réouverture des banques s'est faite dans le calme. Il faut dire que le contrôle des capitaux est strict mais c'est tout de même une bonne nouvelle.

L'ITALIE VERS UN GOUVERNEMENT MONTI SANS MONTI
Le leader du centre gauche Bersani ne parvient pas à constituer un gouvernement. On s'achemine donc vers un nouveau gouvernement de techniciens pour une transition jusqu'à de nouvelles élections.

DERNIÈRES CHANCES POUR GAGNER UN MINI-IPAD...
...des appareils photos et des mois d'abonnement à MonFinancier Privé. Notre jeu concours se termine lundi à minuit. Il ne vous reste donc plus que quelques jours pour nous donner votre estimation du CAC à la fin du printemps et peut être gagner l'un de nos lots.

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR
Laurence Parisot a découvert les règles de la démocratie. Elle quittera son poste le 1er Juillet 2013.

BAISSE DE L'IMMOBILIER
Selon les notaires de Paris Ile de France, la baisse des prix devrait être de 4.5% en Mai 2013 par rapport à Août 2012. Selon eux, la baisse est enclenchée.

VIVE LES MAISONS DE RETRAITES
Il y a un secteur qui ne connaît pas la crise: les maisons de retraites. Les spécialistes du secteur cartonnent. Korian, Medica, et Orpea, sur laquelle on a fait récemment un conseil boursier, annoncent des fortes hausses de chiffre d'affaires et de bénéfices.

 

L'ALLEMAGNE EST FACE À SES RESPONSABILITÉS

Les taux d'emprunt Allemand ont encore chuté hier pour atteindre des niveaux records. Un bonus supplémentaire pour l'économie Allemande et pour les finances publiques. Mais l'Allemagne ne va pas pouvoir continuer à faire cavalier seul au sein de la zone euro. Elle va devoir prendre des initiatives en matière de relance. C'est sa responsabilité mais c'est aussi son intérêt.

Les taux des emprunts d'État Allemand n'en finissent pas de chuter.
Hier le taux à 10 ans Allemand, taux de référence, a touché les 1.25%. Une chute libre. Un niveau Inimaginable il y a encore quelques semaines. L'Allemagne bénéficie de trois avantages : l'effet valeur refuge avec la crise Chypriote et les inquiétudes sur l'Italie, le retour à l'équilibre budgétaire en 2014 ce qui signifie beaucoup moins de besoin d'emprunt sur le marché et l'effet rareté des emprunts Triple A. Le stock d'emprunts de pays notés triple A a chuté de 60% depuis le début de la crise sous l'effet des dégradations.

Une aubaine pour l'Allemagne.
Un bonus exceptionnel avec un service de la dette qui coûte de moins en moins cher. Mais l'exercice touche à sa fin. L'économie Allemande commence à montrer des signes de faiblesse. La récession de la zone euro risque de la tirer vers le bas. Et il va falloir qu'elle joue un peu plus collectif maintenant.

La pression monte pour une relance à l'échelle Européenne .
L'Allemagne a joué un rôle moteur, et c'est un euphémisme, pour l'austérité. Mais maintenant elle doit mener l'Europe vers des initiatives de relance de la croissance. Vite . Très vite. Elle a les moyens aujourd'hui de servir de locomotive pour une reprise économique en Europe. C'est sa responsabilité. Mais c'est aussi son intérêt

09:57 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.