11/03/2013

BONJOUR....FROIDURE EN VUE.

ON PENSE TRES FORT A TOI ....M.F.

de MONFINANCIER

 

ET MAINTENANT, QUE VAIS JE FAIRE ?...

C'est sur cet air de Gilbert Bécaud, que les investisseurs s'installent à leurs desks ce matin. Dow Jones a un niveau record, le CAC au dessus de 3800, et tous les indices boursiers en territoire largement positif pour ce début d'année. Stop ou encore. Les Etats Unis poussent à l'optimisme avec un emploi qui se rétablit, l'Europe reste dans les choux mais ce n'est pas un scoop. Alors ?

 

 

 

JUSQU A 15 MOIS D'ABONNEMENT OFFERTS
N'oubliez pas qu'avec notre offre de parrainage, vous pouvez inviter vos amis à partager notre newsletter et bénéficier de 3 mois d'abonnement offerts Monfinancier Privé pour 10 adresses email, validées, de personnes parrainées à qui on enverra gratuitement la Newsletter. Prenez 10 minutes de votre temps et gagnez jusqu'à 15 mois d'abonnement.

LE COMEBACK US?
Les chiffres de l'emploi américains ont surpris. Ce n'est pas le grand bond en avant de la croissance mais les créations d'emplois étaient largement supérieures aux anticipations et le taux de chômage a encore baissé. 7.7% Ce n'est pas les 6.5% objectifs de la FED mais c'est déjà bien. L'emploi va cependant marquer une pause avec les coupes budgétaires automatiques.

LE CAC AU PLUS HAUT
depuis Juillet 2011

UNE PAUSE D'UN AN
dans l'austérité Européenne. C'est ce que demande le Portugal à l'Europe et c'est ce que souhaitent aussi tous les pays d'Europe du Sud, les pays du Club Med...y compris la France. L'Allemagne ne peut qu'accepter.

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR
Le gouvernement s'attaque enfin à la réduction des dépenses publiques. Ce n'est pas encore le grand soir mais c'est déjà un pas dans la bonne direction. Les ministères vont devoir faire 5 milliards d'économies. 1.5 milliards d'économies en réalité, car les 3.5 autres milliards étaient les hausses prévues de budget. C'est peu mais c'est l'intention qui compte.

L'AUTRE BONNE NOUVELLE DU JOUR
Pour les recommandations pour la réforme des retraites, il ne doit pas y avoir de tabou et toutes les solutions doivent être mises sur la table. Va t'on enfin dire la vérité sur les retraites ? Prions mes frères...

APRES BECKHAM, SARKOZY
Rien n'arrête le Qatar. Le Financial Times du Week end révélait que le Qatar propose à Sarko de monter son propre fonds d'investissement et de le sponsoriser pour le démarrage avec 500 millions de dollars. Il hésite... S'il accepte, il ne pourra plus être le sauveur auto proclamé des élections de 2017. Quel choix cornélien? Le pouvoir ou l'argent? Sarko n'a pas compris que le pouvoir c'est l'argent...

MAIS QU'EST CE QU'ILS SONT ÉNERVANTS
Les premiers de la classe ont toujours énervé. L'Allemagne, selon le Spiegel, n'emprunterait quasiment plus d'argent sur les marchés l'année prochaine tant ses recettes fiscales sont supérieures aux attentes. Mais en France on va continuer à nous expliquer qu'il n'y a pas de modèle allemand...

ENCORE PLUS ÉNERVANT
Compte tenu de l'amélioration des finances puibliques, les 800,000 employés des services publics régionaux seront augmentés de 5.6% en deux ans...

LA SUISSE COMMUNISTE
Les Suisses deviennent fous. Qu'est ce qu'il leur prend? Ils vont finir par s'allier au Venezuela et à Cuba... Après le plafond des salaires des grands patrons, ils veulent maintenant imposer une échelle maximum de 1 à 12 des rémunérations dans une entreprise. Bientôt à Genève, on se saluera en disant": Bonjour camarade..." Il n'y a plus de saison ma bonne dame.

HOLLANDE PORTE LA POISSE
C'est maintenant une certitude avec le retour du mauvais temps cette semaine. Cette hiver nous avons eu le record historique de manque d'ensoleillement. Je ne crois pas aux coïncidences....

HOLLANDE VA S'EXPLIQUER
Il part pour deux jours sur le terrain pour expliquer sa politique. Les commandes de K-way et parapluies ont explosé dans les villes qu'il va visiter. Certaines villes ont même été évacuées par craintes de troubles climatiques.

UNE PARTIE DU MYSTÈRE EXPLIQUE
L'argent qui s'entasse dans les livrets A et qui est supposé financer le logement social en France serait en fait massivement investi par l'organisme gestionnaire dans les emprunts d'état Français. En fait, votre livret A sert à financer les dépenses du gouvernement. On comprend mieux pourquoi les taux Français sont anormalement bas.

L'HOROSCOPE DU JOUR
Vous allez avoir froid. Deux personnes sur trois que vous allez croiser vont se plaindre. Et la troisième va répondre à 'comment ça va": "comme un lundi".

DE DOWJONES

DJIA             14.397,07 points +0,47% 

Nasdaq            3.244,37 points +0,38% 

S&P 500           1.551,18 points +0,45% 

 

Nikkei 225       12.349,05 points +0,53% 

 

Cours de change à 06h50 

Variation par rapport à la clôture à New York 

 

USD/JPY       96,09   +0,10% 

EUR/USD      1,3003   +0,12% 

EUR/JPY      124,92   +0,20% 

 

 

 

 

A SUIVRE EN FRANCE

Les investisseurs surveilleront lundi le rapport sur la production industrielle de janvier, puis, en début d'après-midi, l'émission hebdomadaire de bons du Trésor à taux fixe et à intérêt précompté (BTF). L'Agence France Trésor (AFT) cherchera à placer de 6,6 milliards à 7,8 milliards d'euros de dette de court terme cette semaine.

A l'agenda des entreprises figurent les résultats annuels de Virbac.

 

 

 

 

ACTIONS

Les marchés d'actions européens devraient ouvrir en légère hausse lundi, alors que les investisseurs examinent en parallèle les statistiques encourageantes parues vendredi aux Etats-Unis et les données un peu moins bonnes que prévu publiées en Chine. L'attention se portera par ailleurs sur les événements prévus cette semaine dans la zone euro.

Selon IG, le CAC 40 devrait gagner 4 points à l'ouverture, à 3.844 points, le FTSE 100 prendrait 3 points, à 6.487 points, et le DAX avancerait de 9 points, à 7.995 points.

Le sommet européen prévu à Bruxelles les 14 et 15 mars devrait fournir des indications quant à la manière dont les dirigeants politiques comptent répondre aux pressions provenant des pays périphériques de la zone euro, qui cherchent à atténuer les mesures d'austérité. Il s'agira du premier Conseil européen depuis les élections législatives du mois dernier en Italie. Les parlementaires italiens tentent toujours de trouver un accord qui permettra la formation d'un gouvernement et se réuniront de nouveau à Rome le 15 mars.

Rainer Brüderle, le chef du groupe parlementaire des libéraux du FDP, partenaires de coalition de la chancelière allemande Angela Merkel, a de son côté vivement critiqué dimanche la politique économique de la France, qualifiant le pays de "bombe à retardement au coeur de l'Europe".

Par ailleurs, la série d'indicateurs économiques parus en Chine au cours du week-end devrait peser sur le moral des investisseurs, estime Imre Speizer, stratégiste changes chez Westpac.

Le bureau chinois de la statistique a annoncé samedi que les prix à la consommation avaient augmenté de 3,2% en février en glissement annuel, contre 2% en janvier, ce qui représente la plus forte hausse depuis avril 2012. La production industrielle a crû de manière plus modérée, affichant une hausse de 9,9% en janvier et février sur un an, contre un bond de 10,3% en décembre.

Les contrats à terme de Wall Street pourraient ouvrir en très légère hausse lundi, à la faveur du rapport sur l'emploi très encourageant paru vendredi aux Etats-Unis. Les créations nettes d'emplois aux Etats-Unis se sont inscrites à 236.000 au mois de février, contre 119.000 en janvier, a annoncé vendredi le département américain du Travail. Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires s'attendaient à la création de 160.000 emplois aux Etats-Unis en février.

Le taux de chômage dans le pays s'est établi à 7,7% en février, contre 7,9% le mois précédent. La prévision des économistes était d'un taux de chômage de 7,8% en février.

La solidité des données parues outre-Atlantique a soutenu la plupart des marchés asiatiques, qui ont clôturé en hausse lundi, même si les statistiques chinoises ont pesé sur le moral des investisseurs, notamment à Shanghai. L'indice Nikkei 225 de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de lundi en hausse de 0,53%, à 12.349,05 points, tiré par les bons chiffres de l'emploi américain, qui ont renforcé l'espoir d'une reprise aux Etats-Unis et affaibli le yen.

 

 

 

 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts devraient présenter un tableau contrasté à l'ouverture lundi, après la baisse accusée en réaction aux statistiques sur l'emploi non agricole aux Etats-Unis vendredi. Les investisseurs s'intéresseront aux statistiques allemandes à paraître lundi en quête de signes de vigueur de la première économie d'Europe.

Les prix des obligations du Trésor américain évoluent peu lundi. Ils se sont repliés vendredi pour la cinquième séance consécutive, permettant ainsi aux rendements des titres de référence de se hisser à leur niveau le plus élevé en 11 mois.

Pour le moment, l'amélioration du marché du travail, associée au maintien des mesures de soutien mises en place par les grandes banques centrales, éclipse le déclassement de la note de crédit de l'Italie par Fitch, l'impasse politique dans ce même pays, le resserrement budgétaire aux Etats-Unis et les statistiques décevantes sur l'économie chinoise.

La vigueur des statistiques sur l'emploi aux Etats-Unis corrobore les arguments des spéculateurs à la baisse, qui estiment que la Réserve fédérale (Fed) pourrait devoir réduire, voire interrompre, ses rachats d'obligations avant la fin de l'année. Les spéculateurs à la hausse soulignent toutefois quelques points faibles: le nombre des créations d'emplois de janvier a été révisé en nette baisse par rapport à l'estimation initiale et le taux de participation sur le marché du travail est tombé à son niveau le plus bas depuis 1981.

 

 

 

 

CHANGES

Les principales paires de devises évoluent dans une étroite fourchette lundi en Asie, avec une légère tendance défavorable au yen, avant les événements et les statistiques attendues cette semaine.

La Banque nationale suisse (BNS) tiendra sa première réunion de l'année le 14 mars. Les autorités suisses sont sans doute satisfaites que le franc se soit déprécié face à l'euro ces dernières semaines, ce qui a rendu les exportations du pays plus compétitives. Les analystes ne s'attendent à aucune modification significative de la politique monétaire de la banque centrale.

Si les statistiques macroéconomiques attendues cette semaine aux Etats-Unis, notamment les ventes de détail, se révèlent meilleures que prévu, le dollar devrait conserver sa tendance haussière, indique Shahab Jalinoos, stratégiste changes chez UBS. "Le dollar a nettement progressé depuis le début février et plus le rebond est prononcé, plus les événements doivent réserver de bonnes surprises" pour qu'il dure.

Le billet vert pourrait se déprécier face au yen en cours de séance, alors que les marchés continuent d'examiner le rapport sur l'emploi paru vendredi aux Etats-Unis, indique Stuart Ive, opérateur chez HiFX.

 

 

 

PETROLE

Les contrats à terme sur le pétrole brut s'inscrivent en baisse en Asie lundi, l'abondance des stocks de brut aux Etats-Unis contrebalançant l'amélioration des perspectives économiques de la première économie mondiale, indique un opérateur à Singapour.

Les statistiques économiques parues ce week-end en Chine, qui ont signalé une dégradation des ventes de détail et de la production industrielle du pays, pèsent également sur les cours pétroliers, observe l'opérateur. Il estime que le contrat sur le brut du New York Mercantile Exchange devrait évoluer dans une fourchette de 90 à 93 dollars le baril au cours des prochaines séances.

A 04h00, le contrat d'avril sur le Brent reculait de 38 cents, à 110,47 dollars le baril. Vers 07h20, le contrat d'avril sur le brut léger doux du Nymex perdait 16 cents, à 91,79 dollars le baril.

09:21 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.