26/02/2013

ITALIE...AIE...

 

ACTIONS

Les marchés d'actions européens ouvriront en baisse mardi, les investisseurs craignant un nouveau revers pour la zone euro alors que les élections législatives en Italie risquent d'aboutir à une impasse politique.

Le Parti démocrate de Pier Luigi Bersani a remporté la majorité à la Chambre des députés et obtient ainsi un mandat pour former un nouveau gouvernement, mais le scrutin très serré au Sénat, où les Démocrates et le parti de l'ancien président du Conseil, Silvio Berlusconi, font pratiquement jeu égal, pourrait conduire à une impasse politique.

Si le nouveau gouvernement se montre incapable d'obtenir un soutien parlementaire clair, les Italiens pourraient être appelés à voter de nouveau dans les mois qui viennent.

Dans ce contexte, IG prévoit que le CAC 40 ouvre en baisse de 91 points, à 3.630 points, tandis que le FTSE perdrait 85 points, à 6.270 points. Le DAX 30 céderait 115 points, à 7.658 points.

"Il semble que l'Italie soit ingouvernable, les élections [...] n'ont clairement pas abouti au résultat que beaucoup attendaient", explique Stan Shamu, stratégiste chez IG. "Il y a une montée de l'anti-austérité, les partis minoritaires en ont profité et ont clairement fait mieux que ce que les sondages prévoyaient", ajoute-t-il. "Ce sera une nouvelle source d'incertitude pour la zone euro."

Certains analystes relativisent toutefois les retombées du scrutin italien sur l'Europe.

"La situation en Italie peut être extrapolée pour donner un sens plus large à ce qui se passe en Europe, mais en réalité, le système financier du continent est beaucoup plus stable que lorsque les événements politiques dans la région pouvaient déclencher un mouvement de panique" sur les marchés, estime ainsi Yoshihiro Okumura, directeur général de Chibagin Asset Management.

Les contrats à terme de Wall Street sont en légère hausse mardi. Les valeurs américaines ont clôturé en forte baisse lundi, ramenant les principaux indices d'actions en territoire négatif sur le mois, alors que les résultats plus serrés que prévu des élections en Italie ont ravivé les inquiétudes sur la zone euro.

Les marchés asiatiques ont reculé mardi. L'issue des élections italiennes a provoqué une hausse sensible du yen pendant la séance, ce qui s'est traduit par une forte baisse du marché d'actions japonais. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a clôturé en baisse de 2,3%.

de MonFinancier...

 

LE SWING À L'ITALIENNE

On a vécu une journée folle hier avec une envolée des marchés sur des sondages préliminaires qui donnaient le centre gauche gagnant dans les deux chambres et un effondrement suite au blocage total de la situation. Les Italiens ont choisi le scénario catastrophe. Et ils entrent dans une période d'instabilité pour plusieurs mois. L'impact sur l'Europe sera cependant limité

LE PIRE DES SCENARIOS
On ne pouvait pas imaginer pire. Une Chambre à gauche, un Sénat à droite entre les mains du bouffon Berlusconi. Et un arbitre tragico-comique, Beppe Grillo. Certains parlent déjà de nouvelles élections.

 

LES MONTAGNES ITALIENNES
1.3320 puis 1.3050 en quelques minutes. Plus 4% puis moins 1% sur la bourse Italienne. Plus 2% pour le CAC avant de passer dans le rouge. C'est rare de voir un tel swing en quelques heures.

 

NON A L'AUSTERITE
C'est sûrement le message qu'ont voulu délivrer les Italiens. Et c'est encore le signe d'une nécessaire réflexion, à l'échelle européenne, sur la relance de la croissance après la phase d'austérité, nécessaire, qui a permis de rétablir la confiance des investisseurs.

 

JE ME DEMANDE CE QUE SE DIT
Angela Merkel. Elle doit vraiment se demander parfois ce qu'elle fait dans le même bateau que les Italiens, les Grecs ou nous.

 

LA ZONE EURO EN DANGER ?
Je ne pense pas. Les taux Italiens, malgré la panique, ne sont encore pour l'instant qu'à 4.5%. C'est un wake up call pour les politiques mais aussi pour les investisseurs qui pensaient que 2013 serait un long fleuve tranquille... La BCE va jouer un rôle clé dans les jours qui viennent pour stabiliser les marchés européens.

 

ON VOYAGE UN PEU...
La Corée a élu pour la première fois de son histoire une femme présidente...

 

LE FISCAL CLIFF
dans quelques jours aux Etats Unis. Et cette fois ci, il semble qu'on n'aura pas de deal de dernière minute tant la tension est forte entre des républicains humiliés et un président arrogant. Des centaines de milliers de personnes vont se retrouver au chômage technique.

 

MICHELE OBAMA
sera t'elle un jour candidate aux élections américaines? En attendant, elle remet l'oscar du meilleur film et elle bénéficie d'une popularité sans précédent... le miracle de la démocratie médiatique...

 

LA PHRASE DU JOUR
Dans le Parisien. "Les femmes ont compris que la pilule n'est pas un bonbon". On est rassurés...

 

6 MILLIARDS D'IMPOTS EN PLUS
Cahuzac avait dit qu'il n'y aurait plus de hausses d'impôts mais personne n'y a cru bien sur. Maintenant il annonce qu'il faut 6 milliards de plus ...en impôts. Toujours rien du côté de la baisse des dépenses publiques.... On est rassurés.

LA BUNDESBANK DIT CE QU'ELLE PENSE DE LA FRANCE
Le patron de la Banque Centrale allemande a dit qu'il serait temps que la France s'attaque à la baisse de ses dépenses publiques au lieu de céder à la facilité de la hausse des impôts...

INDICES à 11H12

BEL 20 * 2526.44 -32.57 -1.27 %  
AEX * 336.51 -3.75 -1.10 %  
CAC 40 * 3648.87 -72.46 -1.95 %  
Euronext 100 * 691.14 -10.61 -1.51 %  
Next 150 * 1588.89 -22.31 -1.38 %  
DAX 7637.61 -135.58 -1.74 %  
FTSE MIB 15712.32 -639.67 -3.91 %  
IBEX 35 8046.30 -198.20 -2.40 %  
SMI 7451.94 -142.41 -1.88 %  
SLI 1131.01 -19.75 -1.72 %  
SPI 6896.48 -82.54 -1.18 %  
FTSE 100 6279.49 -75.88 -1.19 %  
Dow Jones * 13784.17 -216.40 -1.55 %  
Nasdaq 100 2700.97 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3116.25 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1150.75 -10.90 -0.94 %  
OMX Helsinki 25 2333.99 -36.12 -1.52 %  
OMX Stockholm 30 1186.58 -12.85 -1.07 %  

ET L'EURO RECULE...BIEN ENTENDU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11:16 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.