16/01/2013

BONJOUR LES AMIS...10H05...LIRE FRANC SUISSE...

de MonFinancier.....

 

LE VERRE À MOITIÉ VIDE

Nous vous l'annoncions hier. Le marché était mûr pour une petite correction. Après ces quelques semaines d'euphorie, il était normal qu'on se penche à nouveau sur tous les problèmes du monde qui ne sont pas réglés: après le cliff fiscal, le wall de la dette et la croissance européenne qui plombe l'ambiance générale. Grosse baisse en Asie ce matin.

 

LE REDRESSEMENT PRODUCTIF CONTINUE
Renault annonce 7500 suppressions d'emplois, soit 15% de ses effectifs d'ici 2016. C'est simple. Sans croissance et avec un manque total de compétitivité en matière de coût du travail, les industriels fuient la France. Ils n'ont pas le choix.

 

LE PREMIER DE LA CLASSE
a eu sa première mauvaise note. Merkel avait prévenu lors de ses voeux que l'année serait difficile. Après deux ans de croissance à 3% et plus, la croissance allemande n'a été que de 0.7% en 2012 à cause d'une baisse de 0.5% au quatrième trimestre. Et les prévisions sur 2013 ont été divisées par deux.

 

LA REPONSE DE L'ESPAGNE
L'Allemagne a réclamé des objectifs stricts de déficits budgétaires à tous ses partenaires européens. Rajoy, le premier ministre Espagnol réclame maintenant à l'Allemagne des objectifs de croissance. L'Europe du Sud a besoin de la locomotive allemande et l'Allemagne doit faire plus pour booster sa croissance. Je suis d'accord avec Rajoy...

 

CLAQUE EN ASIE
Les marchés asiatiques ont chuté brutalement ce matin. Notamment à Tokyo après l'arrêt brutal de la baisse du yen suite aux déclarations du ministre des Finances qui semblait dire que le Japon se satisferait d'un dollar yen entre 85 et 90.

 

FACEBOOK LOL
On attendait une annonce de Facebook phone. Révolutionnaire. On a eu l'annonce d'un moteur de recherche Facebook mais interne à Facbook avec des contenus Facebook. Du coup, flop. Et...l'action Google a progressé!

 

LA MENACE DE LA DETTE AMERICAINE
Plane à nouveau. La pression est forte sur les Etats Unis pour parvenir à un deal à temps sur le plafond de la dette. Les paiements de retraites pour les fonctionnaires vont être réduits dès aujourd'hui...

 

LES FRANCAIS FONT L'AMOUR
La population Française continue d'augmenter. Nous sommes 65.8 millions d'habitants. Et le taux de fécondité est le plus élevé de l'Union Européenne après l'Irlande. Qui disait que les Français ne travaillaient pas assez ?

 

L'HOMME DU JOUR
David Mac Allister...Il se présente aux élections régionales...allemandes. D'origine écossaise, ce membre du parti de Merkel joue gros dimanche dans les élections de Basse Saxony, deuxième plus gros état allemand et quatrième plus important en population. Merkel en fait un test pour les élections de septembre...

 

LA BLAGUE DU JOUR
En Suède. Une femme de ménage qui travaillait dans un dépôt de trains a décidé d'en essayer un pour s'amuser. Elle a encastré le train dans un immeuble...

 

LE SCOOP DU JOUR
Le duplex en haut de la maison de Dalida sur la butte Montmartre est à vendre. 2.3 millions d'euros pour 100 m2 et tous les enregistrements de Dalida en prime.

 

APPLE APPREND A SES DEPENS
qu'on ne peut plus relifter un téléphone et le présenter comme une révolution. La magie Apple ne marche plus à tous les coups. L'I phone 5 est un (semi) échec. Et l'action Apple a touché un plus bas de 11 mois en dessous de 500 dollars. Rappelons que le cours s'était envolé au dessus de 700 dollars en milieu d'année 2012.

LA SUBVENTION DES MOBILES
continue. Malgré la plainte de Free. Le Tribunal de Commerce de Paris a jugé que la subvention des mobiles n'était pas un crédit à la consommation détourné.

 

FRANC SUISSE: LES INVESTISSEURS NE CROIENT PLUS À LA FIN DU MONDE

Evènement majeur sur le marché des changes: le franc suisse a chuté brutalement. Après des mois de lutte pour freiner la hausse exubérante du franc suisse à 1.20 contre un euro, la Banque Nationale Suisse a remporté une grande victoire hier. L'euro a dépassé la barre des 1.24 francs suisses. Un signe que les investisseurs ne croient plus à la prédiction maya de la fin du monde ...et de l'Europe

Grosse variation depuis hier du Franc Suisse
Décidément il se passe toujours quelque chose sur le front des devises en 2013. Rappel des épisodes précédents. Paniqués à cause de la crise de l'Europe, les investisseurs se ruent vers le franc suisse, la valeur refuge par excellence. Paniqués par la hausse vertigineuse du franc suisse qui asphyxie leur économie, les Suisses prennent une mesure exceptionnelle et très risquée. La banque Nationale Suisse ne laissera pas l'euro baisser en dessous de 1.20 francs suisses pour un euro et elle doit intervenir tous les jours pendant des mois avec des milliards pour défendre cette barrière

Et hier l'euro s'est envolé, et le franc suisse a chuté
Hier l'euro est monté au dessus des 1.24 francs suisse la banque nationale Suisse a sablé le champagne. Sa stratégie a réussi. Elle va même faire quelques milliards de profits. La frontière des 1.20 a tenu et les assaillants refluent en panique en vendant le franc suisse

Pourquoi le franc suisse attire moins les investisseurs ?
Le Franc Suisse est aux devises ce que le livret A ou l'argent sous le matelas est aux placements en France. La valeur panique quand on a peur que le monde s'écroule. Il semble que les investisseurs n'aient plus peur de la fin du monde et surtout plus peur de l'explosion de la zone euro. Ce qui se passe sur le franc suisse est un évènement majeur sur le marché des changes. La guerre des changes continue.

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère baisse mercredi, les préoccupations sur la reprise économique mondiale et les publications de résultats de la semaine maintenant les principaux indices sous leurs pics atteints la semaine dernière.

La Banque mondiale a très nettement réduit mardi ses prévisions de croissance mondiale pour 2013, invoquant des performances médiocres à attendre dans les pays développés.

Autre indicateur de ralentissement de la croissance mondiale, les investissements directs étrangers en Chine ont baissé pour la première fois en trois ans de 4% en 2012.

Les chiffres de la production industrielle aux Etats-Unis pour le mois de décembre, attendus à 14h15 GMT, seront également regardés par les investisseurs.

À Paris, le CAC 40 perd 0,17% à 3.691,78 points vers 09h30. À Francfort, le Dax perd 0,24% et à Londres, le FTSE recule de 0,38%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 baisse de 0,35%.

L'indice Stoxx du secteur automobile européen recule de 0,44% après l'annonce d'un nouveau recul (-16,3%) des immatriculations de voitures neuves en décembre dans l'Union européenne, quinzième mois consécutif de baisse. Sur l'ensemble de l'année 2012, elles ont baissé de 8,2%

Les bancaires pèsent aussi sur la tendance avec l'indice sectoriel européen qui cède 0,66%. Société Générale (-2,96%), Crédit Agricole (-2,76%) et BNP Paribas (-1,721%) figurent en tête des baisses du CAC.

Safran (+1,17%) enregistre la plus forte hausse de l'indice parisien après des commentaires positifs de Credit Suisse.

A Londres, Anglo American (-3,75%) tire le Footsie à la baisse en réaction à un arrêt de travail dans une des mines sud-africaines de sa filiale Amplats.

Sur le marché des changes, le yen a enregistré son deuxième jour consécutif de hausse après la mise en garde du ministre des Finances Akira Amari, pour qui une faiblesse excessive du yen pourrait avoir un impact négatif sur le pouvoir d'achat des Japonais en renchérissant le coût des importations.

L'euro est en légère baisse après les déclarations de Jean CLaude Juncker, président sortant de l'Eurogroupe, qui a estimé mardi soir que le taux de change de la devise européenne était à un niveau "dangereusement élevé".

En réaction, l'euro recule face au dollar après avoir atteint son plus haut niveau en onze mois lundi.

Sur les marchés obligataires, les futurs sur Bunds allemands se maintiennent à l'ouverture mercredi, dans l'attente d'une adjudication d'obligations allemandes à dix ans qui devrait rencontrer une forte demande en raison d'une récente hausse des rendements.

Les cours du baril pétrole sont en légère hausse tiré par les bons chiffres des ventes au détail aux Etats-Unis, premier pays consommateur de pétrole.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Véronique Tison

 


 

10:10 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.