15/01/2013

bonjour enneigé....

de MonFinancier..

 

picto monsieur cravate

LE MARCHÉ MÛR POUR UNE PETITE CORRECTION ?

Après une fin d'année en fanfare et un démarrage sur des chapeaux de roue, les marchés d'actifs à risque semblent mûrs pour une petite correction. Pas un renversement de tendance mais une pause. Ce serait d'ailleurs plutôt sain si la tendance haussière devait se poursuivre. Nous passons de neutres à légèrement négatifs sur l'euro, les indices boursiers, le dollar yen. A très court terme.

 

 

 

LE JAPON VEUT FREINER LA BAISSE DU YEN
On ne sait plus ce que veut le Japon. Quand le yen était trop élevé, il se plaignait. Maintenant que le yen a plongé , le ministre des Finances Japonais déclare qu'une baisse exagérée du yen serait néfaste car elle provoquerait une envolée du coût des matières premières importées. En fait le Japon veut que le dollar yen reste entre 85 et 90.

L'EUROPE TU L'AIMES OU TU LA QUITTES
Veillée d'armes en Angleterre avant le discours de vendredi de Cameron aux Pays Bas. Un discours très attendu. Historique peut être car l'Angleterre est confrontée à un vrai choix politique et économique. En face les pays européens, menés par l'Allemagne, ne sont pas prêts pour de nouvelles concessions. Le choix c'est in ou out.

UN DISCOURS AVANCé
Le discours devait avoir lieu le 22 Janvier. Mais le 22 Janvier marque le 50ème anniversaire de la réconciliation Franco Allemande et Merkel a fait savoir qu'elle trouvait cela mal venu. Il devait avoir lieu à Berlin et Merkel a dit non. Le discours de Cameron aura donc lieu ce vendredi, aux Pays Bas considéré comme un allié de l'Angleterre dans cette recherche d'un lien un peu plus lointain avec l'Union Européenne. Bonne ambiance...

UNE BULLE AUX ETATS UNIS
Selon le Financial Times, le marché des junk bonds, ces obligations à haut rendement, est en pleine surchauffe. Avec des taux qui ont baissé en dessous de 6%. La recherche frénétique de rendement dans un environnement à taux zéro provoque des bulles sur tous les marchés de dettes. Attention.

LA SUCCESS STORY DU JOUR
Swatch. Le groupe vient d'acheter la marque de bijoux de luxe Harry Winston pour un milliard de dollars. Les actions des deux groupes ont monté, signe que les investisseurs considèrent que c'est un win win... Bientôt une swatch diamants.

LE SCOOP DU JOUR
Wonderbra lance un premier push-up sans rembourrage. Natural lift. A partir de 39 euros?

LE DEFICIT 2012 DERAPE
Le déficit budgétaire de 2012 a dérapé. Il est de 87.2 milliards d'euros. Quand va t'on enfin s'attaquer à la réduction des dépenses publiques ???

MEDEF: LA RESISTANCE S'ORGANISE MOLLEMENT
Face au putsch de la reine à vie Parisot, des candidats apparaissent. Mollement. Ce ne sera pas aussi grotesque que la guerre de l'UMP. Dommage.

POURQUOI LES VOITURES ALLEMANDES CARTONNENT
On connaît toutes les explications habituelles. J'en ai découvert une autre dans Businessweek. En Allemagne, la plupart des voitures allemandes sont achetées par les sociétés pour leurs employés car les déductions fiscales sont favorables. Une idée simple mais efficace. En France on taxe les voitures de sociétés sauf les Clios pourries sans banquette arrière...

OBAMA MENACE LES REPUBLICAINS
Après le cliff, voici le mur de la dette. Obama avertit les Républicains. Il ne faut pas jouer avec le feu...Cela va être très chaud...

L'EUROPE TU L'AIMES OU TU LA QUITTES

C'est vendredi que David Cameron prononcera un discours très attendu sur la place de la Grande Bretagne dans l'Union Européenne. Il le prononcera en Hollande, dans un pays "ami", alors qu'il devait initialement le prononcer en Allemagne. Il va devoir faire un choix fondamental. L'heure de vérité a peut être (enfin) sonné: l'Angleterre in ou out ?

David Cameron sera aux Pays Bas vendredi pour son discours sur l'Europe
Ce qui se passe en Grande Bretagne en ce moment est un tournant pour la construction Européenne. Cela fait maintenant des semaines que la tension monte à Londres sur un sujet fondamental : la place de l'Angleterre au sein de l'Union Européenne. Et le discours de David Cameron est très très attendu. Ce sera un exercice périlleux. Cameron va devoir satisfaire la majorité d'eurosceptiques dans le pays et surtout dans son parti sans se mettre à dos ses alliés.

Quel est le plan Anglais ?
L'Angleterre bénéficie déjà d'un statut privilégié au sein de l'Europe. Mais Cameron veut aller plus loin. Il veut pouvoir choisir ce qui l'intéresse dans l'Union Européenne et rejeter le reste. Une Europe à la carte. Mais l'Allemagne l'a prévenu. Ce sera tout ou rien. Merkel le lui a dit, l'Europe tu l'aimes ou tu la quittes.

Cela peut déboucher sur quoi ?
Très certainement un référendum. Toute la subtilité va consister à définir le sujet du référendum. Car si la question est simplement Europe ou pas Europe, la réponse sera massivement anti européenne et l'Angleterre devra quitter l'Union Européenne ce qu'elle ne peut pas se permettre. Cameron va donc devoir s'en tirer avec une pirouette et une question sur la renégociation des liens avec l'Union Européenne. On est peut être enfin arriver à l'heure de vérité sur la place de l'Angleterre dans l'Europe.

Rio Tinto, le deuxième groupe minier mondial, a annoncé mardi qu'il souhaitait augmenter sa production de minerai de fer de 15% cette année pour profiter de la hausse de la demande chinoise qui tire les prix à la hausse.

En 2012, la production du groupe a atteint 253 millions de tonnes, battant ses propres objectifs,

"Les marchés restent volatils mais notre industrie continue d'être performante", a déclaré le directeur général Tom Albanese en rendant publics les chiffres trimestriels de la production du groupe.

Les cours des minerais de fer ont bondi de plus de 80% depuis septembre, les aciéries chinoises tournant de nouveau à plein régime- signe de la reprise de l'économie nationale.

Les prix ont atteint leur plus haut niveau en 15 mois à 158,50 dollars la tonne (118,6 euros) la semaine dernière, tirés par les importations chinoises de minerai de fer qui ont atteint 70 millions de tonnes pour la première fois au mois de décembre.

Depuis ce pic, les cours des minerais de fer ont commencé à baisser, mais les analystes ne prévoient pas que la tonne passera sous la barre des 100 dollars, niveau qui fragilise la production des producteurs moins importants.

Un renchérissement de dix dollars la tonne entraîne une augmentation des bénéfices annuels de Rio Tinto de plus de 10%.

UBS anticipe une diminution des revenus de Rio Tinto avant intérêts et impôts (Ebit) à 13 milliards de dollars pour l'année écoulée contre 15,3 milliards en 2011, en raison de la pression à la baisse des prix du minerai de fer pendant une grande partie de l'année. Ce n'est qu'au cours des derniers mois que les prix ont rebondi de plus d'un tiers.

Rio Tinto a pour objectif d'atteindre une production annuelle de 290 millions de tonnes d'ici fin 2013 avant de la porter à 360 millions de tonnes par an en 2015, objectif qui attend l'approbation du conseil d'administration.

Ces objectifs incluent également la production des mines appartenant au groupe situées au Canada.

Les principaux concurrents de Rio Tinto, dont l'australien BHP Billiton et Fortescue Metals ont également revu leurs objectifs de production à la hausse.

Concernant la production d'aluminium, Rio Tinto a fait état d'une baisse de 10% en raison d'un conflit social.

Ed Davies, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par véronique Tison

© 2013 Reuters - Tous droits de reproduction réservés par Reuters.

12:01 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je vous applaudis pour votre recherche. c'est un vrai charge d'écriture. Poursuivez

Écrit par : serrurier paris 5 | 21/07/2014

Les commentaires sont fermés.