27/12/2012

LES GRANDS (?) RENDEZ-VOUS DE 2013...

Les grands rendez-vous de l´année 2013

DJ Les grands rendez-vous de l´année 2013

 

PARIS (AFP)--L´investiture du président Barack Obama sera le premier grand rendez-vous de l´année 2013, qui sera notamment marquée par une série d´élections nationales, notamment en Israël, Tunisie, Iran et au Pakistan, en passant par l´Italie et l´Allemagne.

JANVIER

- 20 et 21 - WASHINGTON : Prestation de serment du président Barack Obama, suivie le lendemain de la cérémonie d´investiture marquant le début du deuxième mandat du 44e président des Etats-Unis

- 22 - ISRAEL : Elections législatives anticipées après la dissolution du parlement israélien en octobre, le premier ministre sortant Benyamin Netanyahu est grand favori dans un climat de tensions régionales.

- 23 - JORDANIE: Elections législatives anticipées suite à la dissolution du parlement par le roi Abdallah II.

FEVRIER

- 7 au 17 - BERLIN : 63e Berlinale, festival du cinéma à Berlin. Le réalisateur chinois Wong Kar Wai est le président du jury.

- 24 et 25 - ITALIE : Elections législatives anticipées.

- HOLLYWOOD (Etats-Unis) : 85e cérémonie des Oscars du cinéma.

- EGYPTE : Elections législatives après l´adoption de la nouvelle Constitution (date à préciser)

MARS

- 4 - KENYA : Elections générales (présidentielle et législatives), un scrutin qui s´annonce tendu, les dernières élections ayant dégénéré en violences d´une ampleur inédite en 2007-2008.

MAI

- 15 au 26 - CANNES (France) : 66e Festival du film.

- PAKISTAN : Elections législatives, considérées comme un test majeur pour la démocratie dans ce pays, où trois gouvernements civils ont été renversés par des coups d´Etat depuis sa création en 1947.

JUIN

- 14 - IRAN : Election présidentielle pour choisir le successeur de Mahmoud Ahmadinejad.

- 15 au 30 : BRESIL : Coupe des Confédérations de football.

- 17 et 18 - IRLANDE DU NORD/ROYAUME UNI : Sommet du G8.

- 23 - TUNISIE : Elections présidentielle et législatives (2e tour éventuel le 7 juillet) prévues après l´adoption d´une nouvelle Constitution.

JUILLET

- 19 au 4/8 - BARCELONE (Espagne) : Championnats du monde de natation.

- 23 au 28 - RIO DE JANEIRO (Brésil) : Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) en présence du pape Benoît XVI.

- 10 au 18 - MOSCOU : Championnats du monde d´athlétisme à Moscou.

- 28 au 7/9 - VENISE (Italie) : 70e Mostra du cinéma.

SEPTEMBRE

- ALLEMAGNE : Elections législatives. La chancelière chrétienne-démocrate Angela Merkel brigue un troisième mandat.

OCTOBRE

- STOCKHOLM/OSLO (Suède/Norvège) : Annonce des Prix Nobel.

NOVEMBRE/DECEMBRE

- POLOGNE : Conférence de l´ONU sur le climat.

 

(END) Dow Jones Newswires

December 27, 2012 03:37 ET (08:37 GMT)

12:01 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BONJOUR...10H JEUDI 27/12

de Monfinancier..

 

TIC-TAC

Comme tous les ans, c'est la trêve des confiseurs. Une trêve au goût amer car après une année 2012 éprouvante, les défis qui nous attendent en 2013 nécessiteront les meilleures ressources, quelles soient politiques, économiques ou entrepreneuriales. Chômage, récession, fiscal cliff... tout le monde sera mis à contribution

 

OBAMA CONTRAINT D'ECOURTER SES VACANCES A HAWAI A CAUSE DU FISCAL CLIFF
Pauvre Barack, les vacances n'auront duré que 5 jours... Il doit absolument trouver un accord budgétaire avec les républicains pour éviter le déclenchement automatique dès le 1 er janvier de la fameuse falaise budgétaire qui passe par une coupe dans les dépenses publiques et par une augmentation de la pression fiscale pour les ménages les plus aisés.

 

J-4 AVANT LE FISCAL CLIFF
Tic-tac, Tic-tac, dans 4 jours, les Etats-Unis seront confrontés à la falaise fiscale... Un mur budgétaire qui risque de faire basculer la première puissance économique mondiale en récession... Démocrates et républicains négocient, c'est Noël mais ne rêvez-pas, on est encore loin d'un Happy end..

 

SO SHOCKING !
La France et l'Angleterre, c'est un peu je t'aime moi non plus. Après le fameux tapis rouge que se proposait de dérouler David Cameron, on apprend que le PIB du Royaume-Uni dépasserait celui de la France en 2013. La vigueur de l'euro et la fameuse taxe à 75% ferait dégringoler la France de la cinquième à la neuvième place des puissances économiques en 2013 tandis que le Royaume-Uni reculerait du sixième au huitième rang.

 

DEFICIT A MOINS DE 3% : CE N'EST PAS POUR MAINTENANT
La France va louper son objectif de ramener le déficit sous la barre des 3% du PIB en 2013. Explosion du chômage, absence de croissance, le déficit file droit vers les 3,5%. Pas grave estime le FMI qui du coup pourrait nous dispenser d'atteindre coute que coute l'engagement du gouvernement.

 

LE HALO DU CHÔMAGE
Alors que le chômage a dépassé le seuil dramatique des 3 millions de chômeurs cette année, et qu'il continuera de monter inexorablement en 2013, une enquête du Parisien affirme qu'ils seraient plus de 2,5 millions de chômeurs à avoir complètement disparu des radars de pôle emploi : Découragés, bénéficiaires du RSA non- inscrits, victimes de temps partiel subis.. ou encore maladie...etc. Au total, ils seraient plus de 5,5 millions.

 

LE JAPON VEUT METTRE SA BANQUE CENTRALE AU SERVICE DE L'ECONOMIE.
Accusée d'être "trop lente à répondre à la déflation", alors que les taux sont à zéro ou presque depuis 20 ans, Shinzo Abé, le nouveau premier ministre Japonais plaide pour l'utilisation frénétique de la planche à billet afin de lancer un vaste programme de relance économique via l'émission de nouvelles obligations d'Etat.

 

LA CRISE A CHAMBOULE LE PODIUM DES PLUS GROS CONSTRUCTEURS AUTOMOBILES MONDIAUX
D'abord bonne nouvelle : les 10 premiers constructeurs automobiles ont retrouvé en 2012 une capitalisation supérieure à celle de 2007 : médaille d'or pour Toyota, indétrônable avec ses 117 milliards d'euros de capitalisation boursière... très loin devant Peugeot et ses 2 milliards de capitalisation. Ce sont Hyundai, BMW et Volkswagen qui ont profité de cette redistribution des cartes pour tirer leur épingle du jeu.

L'EXIL DE DEPARDIEU FAIT ENCORE PARLER
Le président des centres E. Leclerc sort du bois. Il estime que la « fiscalité revancharde instaurée par le gouvernement va inciter de plus en plus de Français qui ont gagné de l 'argent « à se barrer ».

 

VOILA C'EST TOUT BONNE JOURNÉE MAY THE FORCE BE WITH YOULE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses européennes **

    PARIS, 27 décembre (Reuters) - Les Bourses européennes ont repris sur une note globalement 
positive jeudi, à l'exception notable de Londres, après une interruption de quatre jours. Les 
investisseurs gardent les yeux rivés sur les Etats-Unis où les parlementaires américains 
cherchent toujours un accord en vue d'éviter le fameux "mur budgétaire" qui menace de replonger 
le pays en récession.  ID:nL5E8NR0A4      
    "Il n'y a pas de solution facile pour éviter le mur budgétaire, mais il devrait y avoir un 
compromis à un moment ou un autre et c'est ce que le marché attend", commente Tetsu Emori, 
gérant de fonds chez Astmax à Tokyo.  
    Toutefois, la crainte d'un échec des négociations a commencé à peser sur le sentiment des 
consommateurs américains qui, jusqu'à présent, ont moins acheté pendant les fêtes de fin d'année 
que les années précédentes, selon des données provisoires.  ID:nL5E8NQ3HT   
    Wall Street, affectée par ces estimations d'achats, a fini en léger recul.  ID:nL5E8NQ4GX  
    À Paris, le CAC 40    gagne 0,31% à 3.664,09 points vers 8h35 GMT. À Francfort, le Dax 
   prend 0,1% et à Londres, le FTSE    perd 0,1%.  
    L'indice paneuropéen EuroStoxx 50   avance de 0,29%.  
    Les valeurs cycliques et notamment les matières premières  . (+0,57%), ainsi que le 
bâtiment et les matériaux de construction   (+0,36%) sont portées par de bons indicateurs 
sur l'économie chinoise, notamment sur la forte croissance des bénéfices dans l'industrie. 
    Le rythme de croissance annuelle des profits dans l'industrie chinoise s'est accéléré pour 
atteindre 22,8% en novembre, contre 20,5% en octobre. Cette croissance à deux chiffres pour le 
deuxième mois d'affilée renforce l'hypothèse d'une reprise soutenue de l'économie chinoise 
favorisée par les mesures en faveur de la croissance mises en oeuvre par Pékin.  ID:nL5E8NR2Y9  
    ArcelorMittal    (+1,5%) affiche la plus forte hausse du CAC 40 et de l'EuroStoxx 50. 
    Les secteurs défensifs, notamment le luxe et l'alimentation essuient les plus fortes 
baisses, avec un recul de 0,43% de LVMH    et de 1,28% d'Unilever   
    Aux bancaires, la banque espagnole Bankia    chute de plus de 10% alors que le fonds 
de restructuration bancaire du pays (Frob) a annoncé mercredi que l'établissement avait une 
valorisation négative de 4,2 milliards d'euros.  ID:nL5E8NQ4J9    
    Sur le marché des changes, le yen se stabilise autour de 85,66 dollar, après être tombé à 
plus bas de plus de deux ans de 85,87 face au dollar, et un creux de 16 mois contre l'euro.      
   
    L'euro progresse face à la devise américaine, autour de 1,3265 dollar, en hausse de 0,33%.   
   
    Sur le marché obligataire, le Bund allemand manque de direction en attendant des indications 
sur l'évolution des négociations budgétaires américaines. 
    Le Brent se maintient près des 111 dollars le baril, pris en tenaille entre les incertitudes 
autour du "mur budgétaire" et l'espoir que l'engagement du nouveau Premier ministre japonais 
Shinzo Abe à lutter contre la déflation va relancer la demande de pétrole. Les investisseurs 
attendent les chiffres des stocks de l'Institut américain du Pétrole ce soir.   
    Aucun résultat d'entreprise n'est au programme de la journée de jeudi, qui sera marquée par 
plusieurs indicateurs, dont notamment une nouvelle statistique immobilière aux Etats-Unis. 
      
 MARCHES EUROPÉENS 
 Les indices à 08h37 GMT 
 Indices                     Dernier  Var. Points  Var. %      YTD 
 Eurofirst 300  .FTEU3       1136,42     -1,31     -0,12%    +13,48% 
 Eurostoxx 50      2656,82     +8,29     +0,31%    +14,69% 
 CAC 40               3666,75    +14,14     +0,39%    +16,04% 
 Dax 30               7643,42     +7,19     +0,09%    +29,59% 
 FTSE                   5950,34     -3,84     -0,06%     +6,78% 
 SMI                   6864,41    -25,13     -0,36%    +15,64% 
 Les valeurs à suivre à Paris :  WATCH/LFR  
 
 BOURSES ASIATIQUES 
 Indices               Clôture     Var. points  Var. %       YTD 
 Nikkei-225  .N225   10322,98        +92,62     +0,91%    +22,09% 
 Topix  .TOPX          854,09         +6,38     +0,75%    +17,22% 
 Hong Kong  .HSI     22619,78        +78,60     +0,35%    +22,70% 
 Taiwan  .TWII        7648,41        +14,22     +0,19%     +8,15% 
 Séoul  .KS11         1987,35         +5,10     +0,26%     +8,85% 
 Singapour  .FTSTI    3182,34         +1,53     +0,05%    +20,25% 
 Shanghaï  .SSEC      2205,90        -13,23     -0,60%     +0,29% 
 Sydney  .AXJO        4647,96        +12,77     +0,28%    +14,58% 
 La clôture à Tokyo :  .TFR  
 
 WALL STREET 
 La séance précédente : 
 Indices              Clôture      Var. points  Var. %     YTD 
 Dow Jones  .DJI     13114,59        -24,49     -0,19%     +7,34%  
 S&P-500   .SPX       1419,83         -6,83     -0,48%    +12,90%  
 Nasdaq  .IXIC        2990,16        -22,44     -0,74%    +14,78%  
 Nasdaq 100  .NDX     2637,18        -20,86     -0,78%    +15,78% D 
 
 Compte rendu de la séance à Wall Street :  .NFR  
"The Day Ahead" - Le point sur la prochaine séance à Wall Street  DAY/US  
 
 CHANGES 
                        Cours    Veille    Var.%        YTD 
 Euro/Dlr  EUR=         1,3263   1,3219   +0,33%      +2,46% 
 Dlr/Yen  JPY=           85,65    85,48   +0,20%     +11,32% 
 Indice dollar  .DXY     79,43    80,18   -0,23%      -0,93% 
 Euro/Yen  EURJPY=      113,63   113,03   +0,53%     +14,13% 
 Dlr/CHF  CHF=          0,9114   0,9131   -0,19%      -2,79% 
 Euro/CHF  EURCHF=      1,2091   1,2073   +0,15%      -0,44% 
 Stg/Dlr  GBP=          1,6146   1,6135   +0,07%      +3,93% 
 

10:06 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/12/2012

D'IETEREN !!!!

voilà une valeur qui est recommandée partout (!!!) et qui revoit ses perspectives....

résultat du jour  - 17%

Europe les indices bougent peu dans une séance écourtée.

(CercleFinance.com) - Les quelques Bourses européennes ouvertes en cette veille de Noël n'osent guère s'éloigner de leurs équilibres et ne connaissent que des volumes quasiment symboliques, d'autant plus que la séance du jour sera écourtée.

Londres gagne 0,2% et Amsterdam 0,1%, tandis que Madrid et Lisbonne restent à leurs équilibres, que Paris perd 0,2% et Bruxelles 0,3%. Les places de Francfort, Milan et Zurich restent portes closes.

Pour mémoire, le Dow Jones a dévissé de 0,9% vendredi. 'Les députés américains ont exprimé leur inquiétude que le pays se dirigeait tout droit vers le mur fiscal, ce qui ferait replonger l'économie dans la récession', explique RTFX.

Les regards des investisseurs demeurent tournés vers Washington en cette trêve des confiseurs. Barack Obama a d'ores et déjà appelé les parlementaires à trouver un accord 'a minima' avant la date fatidique du 1er janvier.

'Noël au balcon, Pâques au tison... En attendant de savoir si le dicton se confirme et peut s'appliquer à l'évolution des indices actions, nous préférons croire à la poursuite de la hausse des actions en 2013', déclare pour sa part un gérant de Barclays Bourse.

Les marchés fermeront leurs portes à 14h00 (heure de l'Europe centrale) ce lundi, et ne rouvriront que jeudi prochain. Toutes les données économiques attendues seront d'ailleurs concentrées sur les deux derniers jours de la semaine.

Côté valeurs, Heineken prend 0,2% à 49,7 euros à Amsterdam à la suite d'un échange d'actifs avec Efes Breweries International (EBI) concernant le Kazakhstan et la Serbie. Il entrainera le versement de 161 millions de dollars au brasseur néerlandais.

KBC Groupe recule de 0,8% à 25,8 euros à Bruxelles, alors que l'établissement belge a décidé de céder sa filiale bancaire russe Absolut Bank à un groupe de sociétés qui gèrent les actifs du deuxième fonds de pension privé russe Blagosostoyanie.

A Paris, LVMH abandonne 1,3% à 138,2 euros, après la publication par sa maison-mère Christian Dior de ses résultats semestriels. 'Les marges de LVMH continuent de souffrir, en particulier dans la mode et maroquinerie', souligne Aurel BGC.
joyeux noël à toutes et tous, Claude.

 

12:01 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/12/2012

BONJOUR....FORTIS ,SUITE...

DE ING CE MATIN

 

AGEAS: Ex-head legal accuses former CEO and former CEO MB

 

Belgian news paper De Tijd has published today a large article containing quotes from an interview with former head of legal Jeannine Quaetaert related to criminal investigation.

 

Three interesting remarks were made: (1) the (subprime) CDO investments were made purely in pursuit of profit, (2) this decision was driven by pressure by former CEO Jean-Pail Votron to meet growth ambitions of the group (>10% earnings growth), (3) former head of Merchant Bank Filip Dierckx has not informed the Executive Board timely on risks and exposures to the (subprime) CDOs.

 

The article in our view does not contain much news as the earlier published Dutch expert showed a similar picture.. Moreover in this report Quaetaert already mentioned to have put pressure on former CFO Gilbert Mittler over disclosure requirements and reports

 

Litigation risk remains a risk to our investment case. We believe legal proceedings will take many more years given long process of appeals. In our SOTP we continue to reflect litigation risk by deducting €500m.

 

Price: €22.25. Last published: target price: €27.5; recommendation: BUY

Albert Ploegh, Amsterdam +31 20 563 8748

Bernard Arnault belge? C'est mal parti! 

 

Belga  

 

Mis en ligne le 20/12/2012           

L'Office des Etranger, qui doit remettre son avis en premier, a remis un carton rouge il y a trois semaines.

 

L'homme d'affaires français Bernard Arnault ne satisfait pas aux critères requis pour obtenir la nationalité belge, a indiqué l'Office des Etrangers. Le chemin vers la nationalité belge semble très difficile pour l'homme le plus riche d'Europe, souligne jeudi le journal De Morgen. L'Office des Etrangers a envoyé un avis négatif au parlement dans le cadre du dossier de naturalisation du Français Bernard Arnault.

Le patron du groupe LVMH a lancé en juillet dernier une demande de naturalisation auprès du parlement belge. Il tombe dès lors sous le coup de l'ancienne procédure de naturalisation, qui sera totalement revue en janvier prochain.

Afin de rendre leur décision, les parlementaires de la Commission des naturalisations ont besoin de trois avis: celui de l'Office des Etrangers, celui du parquet et celui de la Sûreté de l'Etat. Le parquet et la Sûreté n'ont pas encore communiqué leur position.

L'Office des Etranger, qui doit remettre son avis en premier, a remis un carton rouge il y a trois semaines. Les fonctionnaires du service naturalisation de l'Office des Etrangers ont examiné si Bernard Arnault vivait en Belgique depuis le nombre d'années requises pour demander sa naturalisation. Le candidat à la naturalisation doit en effet prouver qu'il a depuis trois ans au moins sa résidence principale en Belgique, ce qui n'est pas le cas pour M. Arnault.

DE MONFINANCIER

 

LE VERRE À MOITIÉ PLEIN

La trêve des confiseurs arrive à grands pas. La volatilité est au plus bas, alors que le CAC 40 atteint des sommets jusqu'alors inconnus en 2012. Donné pour mort il y encore quelques mois, l'euro flirte avec son zénith du mois d'avril, aux portes des 1,33 usd. Même le spectre du fiscal cliff n'angoisse plus les marchés. A 24h de la fin du monde, il règne comme un parfum de sortie de crise dans les salles de marchés.

 

BAISSE DES TAUX EN EUROPE
Hier, c'était la journée des soldes sur les taux chez nos voisins. En deux jours, la Suède, la Turquie, la Pologne et la Hongrie ont baissé leur taux d'intérêt. Partout la même logique s'impose. Tous ces pays partenaires de la zone euro souffrent d'un ralentissement de leur croissance lié à la crise et à la récession européenne.

 

LA FAILLITE DES RETRAITES, C'EST MAINTENANT
Alors que dans le meilleur des cas, le déficit du système de retraite sera de 22 milliards en 2020, et de 26 milliards en 2030, (et tout cela basé sur des perspectives de croissance irréalistes), le recul de l'âge de la retraite refait surface. Le Conseil d'orientation des retraites planche sur 3 scénarios pour rééquilibrer les comptes, dont un allongement de 9 mois de la vie active.

 

LE PLAFONNEMENT A 75% ANTICONSTITUTIONNEL ?
L'opposition doit saisir demain le conseil constitutionnel que le parlement s'apprête à voter. Ce sont les revenus qui intègrent les plus-values latentes dans le plafond qui sont contestés car ils ouvrent la voie à une imposition de 100% des revenus réellement perçus.

 

FRANCOIS HOLLANDE EN ALGERIE
Accompagnés de Total, Sanofi, Lafarge et de Kad Merad, Francois Hollande et son homologue nous ont offert une belle photo de famille. Pour la postérité.

 

LA FRANCE TOUJOURS MONTRE DU DOIGT
D'après le Herald Tribune, Angela Merkel et son entourage s'inquiètent de plus en plus des problèmes de compétitivité en France et craignent qu'on soit le prochain pays affecté par la crise de la dette. Officiellement, on s'inquiète qu'une attaque de la France toucherait l'Allemagne et toute la zone euro. Officieusement, Merkel et les allemands sont énervés du traitement de faveur dont bénéficie la France qui emprunte toujours à 2 %

 

UNE FRANCE BLING-BLING
Voila un domaine dans lequel la France excelle : la production de Caviar. Avec 19 tonnes de caviar produites chaque année, qui seront vendues entre 1000 et 6000 euros le kilo, l'hexagone peut se targuer d'être le deuxième producteur mondial de caviar de la planète. Cocorico !

 

PETIT ARRANGEMENT ENTRE AMIS
Les traders qui ont manipulé les taux interbancaires, le Libor, à partir duquel sont calculés des milliers de produits dérivés vont le payer très cher. UBS vient d'écoper d'une amende de.... 1 milliards d'euros

 

GENERAL MOTORS LE PHENIX
Incroyable General Motors. 3 ans et demi après sa mise sous tutelle du chapitre 11 qui lui a permis d'apurer son endettement et de rincer les petits actionnaires, le constructeur automobile, qui est retourné en bourse en novembre 2010, va aujourd'hui racheter pour 200 millions de ses actions détenues par le Trésor américain. Cela portera à 28,6 milliards de dollars la somme jusqu'ici recouvrée par le Trésor américain, loin des 50 milliards d'aides qu'il avait versées pour sauver General Motors

LA NOUVELLE DAME DE FER
En Corée du Sud, Mademoiselle Park vient de remporter haut la main les élections dans son pays. Fille de l'ancien dictateur Park Chung-hee, elle répond volontiers au surnom de «Dame de fer» et se rêve en hybride coréen de Margaret Thatcher et Angela Merkel.

DE REUTERS

s Bourses européennes ouvrent en repli

LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN REPLI

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en repli jeudi, dans le sillage de Wall Street et de Tokyo, les frictions apparues dans les négociations budgétaires aux Etats-Unis venant servir de prétexte à des prises de bénéfice après la hausse des dernières séances.

À Paris, le CAC 40 cède 11,65 points ou 0,32% à 3.652,94 points après 20 minutes d'échanges. À Francfort, le Dax abandonne 0,33% et, à Londres, le FTSE recule de 0,10%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 régresse de 0,27% et celui plus large FTSEurofirst 300 de 0,19%.

Ericsson a ouvert en forte baisse de 3,6% à Stockholm, puis réduit ses pertes, après l'annonce d'une charge de 923 millions d'euros dans ses comptes du quatrième trimestre pour tenir compte de ST-Ericsson, sa coentreprise avec STMicrolectronics. Dans la foulée, STMicro lâche 2,05%.

Alcatel grimpe en revanche de 2,55%. Selon Les Echos, le gouvernement cherche à monter une opération visant à sécuriser une partie de son activité de câbles sous-marins, jugée stratégique, via un rachat par France Télécom.

PSA Peugeot Citroën s'adjuge 1,66%. Le constructeur français et son partenaire General Motors ont renoncé à l'un de leurs projets communs de voitures, tout en décidant d'élargir leur alliance aux moteurs.

Aux banques, UBS perd 1,58% à 14,96 francs suisses. Après l'amende de 1,5 milliard de dollars suisses reçue mercredi pour manipulation du taux Libor, les autorités de Hong Kong ont à leur tour annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête sur la banque helvétique au sujet d'une possible manipulation du taux interbancaire du territoire, le Hibor.

"On ouvre dans le rouge à cause de l'impasse persistante sur le 'mur budgétaire'", rapporte Joe Neighbour, chez Central Markets à Londres. "Ceux qui ont des bénéfices à prendre le font. Il y a toujours des intervenants prêts à acheter à la baisse mais on peut désormais s'attendre à une stabilité des marchés jusqu'à la fin de l'année".

A Wall Street, le S&P-500 a cédé 0,76% mercredi après un bond de 2,3% en deux séances.

Les négociations budgétaires entre le Congrès et la Maison blanche ont semblé à nouveau bloquées, les républicains ayant confirmé qu'ils soumettraient jeudi leur propre projet aux voix de la Chambre des représentants, où ils sont majoritaires, malgré l'opposition de Barack Obama. Au vu de l'ampleur modérée du repli de Wall Street, personne toutefois ne semble remettre en cause l'hypothèse qu'un accord sera trouvé in extremis.

En l'absence de compromis avant la fin de l'année, ce sont 600 milliards de dollars de hausses d'impôt et de réductions de dépenses publiques qui entreraient automatiquement en vigueur le 1er janvier, au risque de faire rechuter l'économie américaine en récession.

A Tokyo, l'indice Nikkei a fini en baisse de 1,19%, mais en se maintenant au-dessus des 10.000 points, ayant subi des prises de bénéfice après la conclusion sans surprise de la réunion monétaire de la Banque du Japon.

La banque centrale a décidé d'augmenter de 10.000 milliards de yens (90 milliards d'euros) son programme de rachat d'actifs et de prêts pour le porter à 101.000 milliards de yens. Elle a en outre laissé entendre qu'elle procéderait à un réexamen de son objectif d'inflation, actuellement à 1%, lors de sa prochaine réunion en janvier, comme le souhaitent les conservateurs de retour au pouvoir après les élections du 16 décembre.

L'annonce de la BoJ n'a pas empêché le yen de remonter face au dollar, là aussi sous l'effet de prises de bénéfice alors que le billet vert s'est apprécié de quelque 6% face à la devise japonaise en six semaines, atteignant mercredi un pic de 20 mois à 84,62 yens.

Face à l'euro, le dollar s'apprécie en revanche de 0,24%.

Sur le marché obligataire, les nouvelles tensions apparues dans les négociations budgétaires américaines entraînent des prises de bénéfice sur les actifs à risque et un regain d'appétit pour les valeurs refuges, Bunds en tête.

Elles font aussi refluer les cours du pétrole, avec un baril de Brent en repli de 0,42% à 110,36 dollars, dans l'attente des statistiques américaines de l'après-midi et notamment de la dernière estimation du produit intérieur brut du troisième trimestre.

Véronique Tison pour le service français, édité par Catherine Monin

10:58 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/12/2012

de MonFinancier

LE RALLYE DE FIN D'ANNÉE

Il était attendu. Espéré. Vous l'avez rêvé, les marchés l'ont fait. Nous sommes dans un vrai rallye de fin d'année. Partout. En Europe, aux Etats-Unis, au Japon et même en Chine. L'ambiance est à l'optimisme sur le fiscal kif, la zone euro et la croissance en Chine. C'est l'esprit de Noël qui souffle sur les investisseurs... Halleluia !!

 

ESPOIR D'ACCORD
Les marchés y croient. L'accord budgétaire aux Etats-Unis est imminent. On sait qu'on devrait être à 1000 milliards de dollars de hausses d'impôts et autant de baisses de dépenses publiques.

 

MAIS C'EST UN PLAN DE RIGUEUR
Il ne s'agit pas de casser l'ambiance mais certains semblent oublier que l'accord est un accord sur un plan de rigueur, d'austérité. Et que cela aura un impact sur la croissance de 2% environ. C'est certes moins que les 3 à 5% de la falaise mais ce n'est tout de même pas un plan de relance...

 

LES MASQUES TOMBENT
L'affaire Depardieu a au moins un avantage. Elle permet à beaucoup d'exprimer, sans gêne et parfois avec violence, la haine de l'argent et de la réussite. Sous l'argument démagogique qui consiste à dire qu'il faut être solidaire en période de crise, on considère de fait que ceux qui gagnent plus que les autres ne sont pas des patriotes. Affligeant mais cela a le mérite d'être clair.

 

ATTENTION ASPHYXIE FISCALE
Pour la Banque Centrale Européenne, la cote d'alerte de la pression fiscale a été largement dépassée en France. Un modèle de contrôle du déficit qui repose uniquement sur la hausse des impôts sans réduction des dépenses publiques est un frein à la croissance.

 

LA GRECE NE FERA PLUS FAILLITE
C'est l'opinion de l'agence de notation Standard and Poor's qui a remonté la note de la Grèce de 6 crans!! 6 crans!! On va danser le sirtaki dans les rues d'Athènes aujourd'hui...

 

LE COUP DE L'ANNÉE
C'était bien évidemment d'acheter de la dette Grecque. A la une du FT, un des plus gros hedge funds, Third Point, a misé un milliard de dollars sur la dette grecque. Bingo. Il a gagné 500 millions de dollars. Merci la Grèce!

 

SAUVE QUI PEUT
Les fonds cherchent à céder aux Etats-Unis leurs participations chez des fabricants d'armes suite au drame de Newtown. C'est le cas du fonds Cerberus qui va vendre Freedom Group, qui, comme son nom ne l'indique pas, est un fabricant d'armes, entre autres du fusil Bushmaster utilisé à Newtown.

 

MON ENNEMI C'EST LA FINANCE
Encore une fois Hollande se dégonfle. Lui qui annonçait une croisade sans pitié contre cet ennemi sans visage, accouche d'une réforme bancaire présentée aujourd'hui qui est à mourir de rire. Pas de séparation entre banques de détail et banques de marchés. Tout juste une séparation molle d'activités spéculatives. Mélenchon va encore devoir manger son slip.

 

N'ÉCOUTANT QUE SON COURAGE
FH a annoncé qu'il était prêt à retourner à Florange!!!...mais dans six mois ou un an...quand ça sera fermé?

 

BAISSE DES TAUX EN EUROPE
Mardi c'était la journée des soldes sur les taux chez nos voisins. Le même jour, la Suède , la Turquie et la Hongrie ont baissé leur taux d'intérêt. Tous ces pays partenaires de la zone euro souffrent d'un ralentissement de croissance lié à la crise européenne.

 

LE NIKKEI A LA PÊCHE
La fête continue au Japon. Le Nikkei monte chaque jour un peu plus... hausse de 2% ce matin. La barre des 10.000 largement passée...mais on est loin du plus haut historique de 1989 qui est situé à...39000 !!!

 

FRANCE ET GOOGLE MÊME COMBAT
Le gouvernement Français a en fait adopté une méthode qui marche. La méthode Google. Sur le net finalement, malgré les milliers de talents et d'entreprises, la seule qui gagne à tous les coups c'est Google. Toutes les boîtes du net travaillent de fait pour Google qui leur pompe intégralement leurs bénéfices quand elles en ont (à quelques exceptions près comme Ventes privées ou Cdiscount par exemple). Le gouvernement a adopté la méthode Google. Toute le monde bosse pour lui maintenant. Et comme Google, il serre suffisamment le garrot pour que tout ce qu'on gagne lui soit intégralement versé, mais pas trop pour ne pas qu'on coule complètement. Clever.

 

J'AI DÉCIDÉ
de mettre une claque à tous ceux qui me parlent ou font une blague sur la fin du monde... Je n'en peeeeeeeeeeeeux plus!!!!

ET POUR PREPARER 2013
N'oubliez pas de vous abonner à MF privé, et de bénéficier ainsi de notre offre le triple play :
- Notre dossier de dernière minute pour payer moins d'impôts sur 2012
- Notre mensuel sur les pays où il faut s'expatrier pour payer moins d'impôt en 2013 disponible dans votre espace personnel.
- un dossier exclusif bientôt disponible sur les secteurs et les actions pour gagner de l'argent en 2013.
Abonnez vous gratuitement à Monfinancier privé pendant un mois et profitez de tous ces avantages.

 

UN PLAN D'AUSTÉRITÉ AUX ETATS UNIS

Les investisseurs sont euphoriques. Le rallye de fin d'année continue. Et les nouvelles concernant un accord pour éviter de se prendre la falaise sont plutôt bonnes. Tant mieux. La falaise aurait un effet dévastateur sur la croissance américaine mais rappelons tout de même qu'un accord porte sur un plan de rigueur et que cela aura un impact sur la croissance.

Les indices boursiers continuent à progresser sur l'anticipation d'un accord budgétaire aux Etats-Unis.
L'ambiance est à la conciliation aux Etats-Unis. Obama se montre plus flexible, les Républicains aussi et les marchés anticipent un accord imminent. Ce qui alimente ce rallye de fin d'année. Tout le monde applaudit. Tant mieux. Il est vrai qu'une absence d'accord aurait eu des conséquences catastrophiques mais l'accord lui-même aura des conséquences sur l'économie.

Il faut peut être rappeler de quel type d'accord on parle.
Sans accord, la croissance aurait été plombée, selon les estimations de 3 à 6%. Mais cet accord est tout de même un accord d'austérité. Il s'agit tout de même de freiner le dérapage du déficit public et de la dette en augmentant les impôts et en réduisant les dépenses publiques. On évoque un chiffre de 1000 milliards de dollars de hausses d'impôts et 1000 milliards de réductions de dépenses publiques. C'est tout de même un sacré plan de rigueur .

Quel impact sur la croissance ?
La croissance repart aux Etats-Unis. Les prévisions sont de 3% pour l'année prochaine. Mais le package d'austérité qui émergera d'un éventuel accord risque d'en amputer une bonne moitié. Un accord vaut mieux qu'une falaise, mais n'oublions pas tout de même qu'il s'agit d'un plan de rigueur et pas d'un plan de relance....

10:00 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BONJOUR....CALME.

 

ACTIONS

Les marchés d'actions européens devraient ouvrir en légère hausse mercredi, alors que les investisseurs continuent d'espérer une avancée majeure dans les négociations budgétaires aux Etats-Unis.

IG prévoit que le CAC 40 ouvrira en hausse de 10 points, à 3.659 points, tandis que le FTSE 100 progresserait de 17 points, à 5.953 points. Le DAX 30 gagnerait 16 points, à 7.670 points.

Le "fiscal cliff", ou précipice budgétaire, aux Etats-Unis reste le principal problème susceptible d'affecter l'économie mondiale à court terme à régler, a déclaré le chancelier de l'Echiquier, George Osborne, mardi lors d'un discours à New York. Selon lui, une solution devrait être trouvée dans les semaines ou les mois à venir.

Les contrats à terme de Wall Street progressent légèrement mercredi. L'indice Dow Jones des valeurs industrielles a clôturé mardi à son plus haut niveau des deux derniers mois, soutenu par les secteurs de l'énergie et de la technologie sur fond d'optimisme au sujet des négociations budgétaires aux Etats-Unis.

Le titre Apple s'est adjugé 2,9% à 533,90 dollars, alors que son concurrent sud-coréen Samsung Electronics a annoncé qu'il abandonnait ses demandes d'interdiction de la vente de certains produits Apple dans cinq pays européens. Cette décision constitue un revirement majeur dans le conflit qui oppose Samsung au groupe informatique américain au sujet de brevets technologiques.

Le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, a décidé d'élaborer un plan alternatif pour éviter le "fiscal cliff" au cas où les négociations avec le président des Etats-Unis, Barack Obama, tourneraient court. John Boehner a présenté ce "Plan B" aux élus républicains de la Chambre mardi.

John Boehner a déclaré qu'il soutiendrait un texte législatif prorogeant les taux d'imposition actuels pour les personnes disposant de revenus inférieurs à 1 million de dollars par an, ce que la Maison Blanche a critiqué.

Les marchés asiatiques ont, pour la plupart, gagné du terrain mercredi, soutenus par l'espoir que le "fiscal cliff" soit évité aux Etats-Unis. Au Japon, l'indice Nikkei a passé le seuil des 10.000 points pour la première fois depuis le 4 avril, sur fond d'affaiblissement du yen et d'espoir croissant que la Banque du Japon adopte de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire.

 

 
 

 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir en ordre dispersé mercredi, les contrats à terme sur le Bund bénéficiant d'un support technique qui a résisté lors du mouvement de repli de mardi.

Le chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE), Peter Praet, a indiqué que 2012 avait été "une année difficile" pour la zone euro mais qu'elle "se termine bien", selon un entretien publié mercredi sur le site Internet du Figaro. "On a réussi à stopper un cercle vicieux infernal, où les difficultés budgétaires des Etats fragilisaient de plus en plus les banques, mettant en péril le financement des entreprises."

"Il faut continuer sur cette voie en 2013", a-t-il déclaré au quotidien, ajoutant néanmoins que la zone euro restait confrontée à une hausse du chômage et une poursuite des ajustements budgétaires dans chacun des pays membres. Il n'y a "pas de marche en arrière", a-t-il prévenu, rappelant que "l'objectif de ramener les déficits publics à 3% du PIB [produit intérieur brut] demeure d'actualité".

L'indice IFO du climat des affaires en Allemagne sera suivi de très près mercredi. S'il est médiocre, il devrait renforcer l'anticipation d'une baisse du taux directeur de la BCE en 2013.

Sur le marché secondaire, les rendements des emprunts de référence à dix ans de l'Italie et de l'Espagne se sont détendus mardi à la faveur d'une amélioration de l'appétit pour le risque dans la zone euro.

Les emprunts du Trésor américain s'inscrivent en hausse mercredi. Les investisseurs qui jouent la hausse ont été vaincus pour la seconde séance consécutive mardi. Le recul des prix a entraîné le rendement de l'emprunt de référence à dix ans à son plus haut niveau depuis octobre.

Cette sortie des actifs refuges a été principalement motivée par l'optimisme du marché concernant l'issue des négociations budgétaires à Washington.

Mercredi, les investisseurs seront par ailleurs attentifs aux statistiques américaines sur les mises en chantier de logements et les permis de construire à 14h30, indique Ole Jensen, de Sydbank. "Nous avons constaté quelques progrès sur le marché américain du logement et nombreux sont ceux qui attendent de voir si la tendance se poursuit", ajoute-t-il.

 

 
 

 

CHANGES

L'euro progresse mercredi, après avoir atteint son plus haut niveau des huit derniers mois face au dollar la veille, alors qu'élus républicains et démocrates au Congrès des Etats-Unis semblent approcher d'un accord pour éviter le "fiscal cliff".

"Le ton semble suggérer que les deux camps se dirigent progressivement vers une solution", estime Charles St-Arnaud, stratégiste devises chez Nomura à New York. "Les deux camps font davantage de concessions, ce qui explique pourquoi les investisseurs considèrent qu'une solution est en cours de préparation."

Ajoutant à l'optimisme concernant la zone euro, l'agence de notation financière Standard & Poor's a relevé mardi la note de la dette à long terme de la Grèce de "défaut sélectif" à "B-". La notation de long terme est assortie d'une perspective stable, en raison de "la détermination des Etats membres de la zone euro à maintenir le pays dans l'union monétaire" et des engagements du gouvernement grec en matière de réformes structurelles et budgétaire.

Il s'agit de la meilleure note attribuée à la Grèce par l'agence d'évaluation financière depuis juin 2011.

 

 
 

PETROLE

Les contrats à terme sur le pétrole brut évoluaient peu mercredi en Asie, après avoir gagné du terrain au cours des trois séances précédentes sur fond d'espoir qu'un accord soit bientôt conclu sur le "fiscal cliff" aux Etats-Unis et que les stocks de brut dans le pays diminuent.

A 04h00, le contrat de février sur le Brent fléchissait de 1 cent, à 108,83 dollars le baril. Vers 07h20, le contrat de janvier sur le brut coté au Nymex cédait 8 cents, à 87,85 dollars le baril.

09:15 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/12/2012

BONJOUR LES AMIS....

de MonFinancier...

 

Y'A T'IL QUELQU'UN POUR SAUVER NOS RETRAITES?

Le rapport du Conseil d'Orientation sur les Retraites va être publié demain et les chiffres sont dramatiques. En résumé, il n'y aura plus d'argent dans les caisses pour payer les retraites d'ici 2017/2020. Comme les politiques n'auront pas le courage de lancer la réforme nécessaire, à vous de vous débrouiller: constituez votre propre retraite par capitalisation. Pas le choix.

Rapport très attendu demain du Conseil d'Orientation des Retraites.
Très attendu mais surtout très redouté. On commence à avoir des détails et ils sont sans surprise. En gros, mais nous le savions tous déjà, compte tenu du vieillissement de la population, du maintien voire de l'abaissement de l'âge de la retraite et de l'effondrement du nombre d'actifs par inactif, le système est d'ores et déjà en faillite. Le déficit du système de base va exploser, et les organismes de retraites complémentaires pour le secteur privé seront à court de cash en 2017. Aucune surprise à attendre, la messe est dite.

Quelles solutions pour le gouvernement ?
Deux choix. Continuer dans le déni de la réalité comme celui qui a consisté à baisser l'âge de la retraite à 60 ans pour certaines personnes. Ou dire la vérité et s'attaquer d'urgence au problème. L'OCDE alerte régulièrement la France sur le sujet et prône trois solutions frappées de bon sens : allongement de la durée du travail en fonction de l'espérance de vie, réduction des pensions, et mise en place d'un système complémentaire de capitalisation.

Difficile à mettre en place certes mais
nous n'avons plus le choix. Nous sommes face à un mur. Qui devient chaque jour de plus en plus infranchissable. Les politiques n'ont pas le courage de dire aux Français ce qu'ils savent déjà. Les ménages Français ont un des taux d'épargne les plus élevés au monde car ils ont déjà compris qu'ils devaient se constituer seuls une retraite par l'épargne, par la capitalisation puisque la retraite par répartition est en faillite.

 

CONSEIL D'ORIENTATION DES RETRAITES
Dans le meilleur des cas, le déficit du système de retraite sera de 22 milliards en 2020, et 26 en 2030. Et tout cela est basé sur des perspectives de croissance irréalistes. L'effondrement du nombre de cotisants par retraité va amplifier le problème. Va-t-on encore baisser l'âge de la retraite ou s'attaquer au problème?

 

COINCIDENCE MORBIDE
Le rapport sur l'euthanasie est rendu aujourd'hui au gouvernement (et ce n'est pas une blague..). La majorité des Français sont pour la légalisation de l'euthanasie surtout les jeunes sans patrimoine jaloux des seniors qui trustent le patrimoine.... Espérons que ce ne sera pas considéré comme la solution aux problème des retraites...

 

BIENVENUE EN BELGIQUE
Le gouvernement belge demande au gouvernement Français d'assumer les conséquences de son système fiscal. 500 Français en attente de naturalisation belge. Une fois...

 

SUR LA VOIE D'UN COMPROMIS
Quel cliff! On s'approche d'un accord selon le FT sur le package fiscal américain. Un deal à 1000 milliards. 1000 milliards de hausse d'impôts contre 1000 milliards de baisse de dépenses publiques. Un pour un donc. Chez nous c'est 30 milliards de hausses d'impôts pour 10 milliards de réductions de dépenses...qui n'auront jamais lieu...

 

BOEHNER ET OBAMA
Se sont rencontrés pour la troisième fois. Face à face. Le patron des républicains à l'Assemblée et le président Américain essaient d'arrondir les angles pour parvenir à un accord avant la fin d'année. Le miracle de Noël...

 

INSOUTENABLE
Les photos des enfants de Newtown publiés dans la presse Américaine. Déchirant.

 

LE DILEMME
C'est le débat qui agite la communauté financière aux Etats-Unis et en particulier les analystes financiers. Que vaut Apple? 700 dollars comme il y a quelques semaines ou 500 dollars comme aujourd'hui ? Les objectifs de cours varient de 450 dollars à 750 dollars!! On joue un petit rebond de 15 à 20%...?

 

LE FUTUR PREMIER MINISTRE JAPONAIS
a désigné sa victime à peine les élections terminées... Selon lui, le responsable de tous les maux Japonais c'est la Banque du Japon qui doit faire plus...alors que les taux sont à zéro ou presque depuis 20 ans!!! Après Helicopter Ben, le surnom du patron de la banque Centrale Américaine, voici Shinzo Bazooka...

 

LA NOTE DU JOUR
publiée par Exane. Elle fait les comptes pour déterminer quelles sont les entreprises grandes et moyennes qui vont voir leur résultat boosté par le Crédit d'impôt...Certaines vont bénéficier d'une hausse de 10% de leur résultat. Merci Père Noël !!!

COMBIEN DONNER POUR LES ETRENNES?
Qui ne s'est pas passé cette question en fin d'année ? Le Parisien y répond. En détail.
Les pompiers: entre 5 et 10 euros, le facteur (sauf si c'est Besancenot): entre 5 et 15 euros, Les éboueurs: 5 euros , la femme de ménage: 40 euros, le gardien: 5 à 10% du loyer ou 10 euros par m2 si vous êtres propriétaire... Monfinancier est vraiment à votre service pour tous les aspects de votre économique, financière et patrimoniale!!!!

 

LA FAILLITE DES RETRAITES C'EST MAINTENANT

Le Conseil d'Orientation des Retraites rend demain un rapport très attendu sur l'état de notre système de retraites. Des éléments sont déjà dans la presse. Pas de surprise. Le déficit explose. Et le système est en faillite. Le gouvernement va être confronté à un choix. Toujours le même. Le déni de la réalité ou le courage

10:01 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/12/2012

DEPARDIOU....MERKEL...LIRE.

DEPARDIEU ET MERKEL

Deux interviews ce week end devraient servir de "wake up calls" pour la France. Celle de Depardieu, bien sûr. Quoiqu'on pense du personnage, j'ai plus d'estime pour quelqu'un qui travaille depuis 14 ans, a 80 employés et a payé 145 millions d'impôts, que pour un politique qui a toujours vécu au crochet des contribuables et n'a jamais été confronté à la réalité économique.L'autre interview c'est..

 

ANGELA MERKEL VEUT FAIRE SAUTER LE MODELE SOCIAL EUROPEEN
L'interview dans le Financial Times de celle qui est désignée comme la deuxième personnalité la plus puissante du monde après Obama et qui est devenue le leader incontesté de la zone Europe est étonnante de clarté. Le parler vrai. Encore. Et un programme: changer le modèle social européen condamné faute de moyens...

 

LES CHIFFRES D'ANGELA
L'Europe représente 7% de la population mondiale, 25% du PIB et 50% des dépenses sociales: cela ne peut plus continuer.

 

LE DRAME ATROCE DE NEWTOWN
No comment. RIP.

 

LE RAZ DE MAREE JAPONAIS
Cela va faire rêver Sarko... Ce n'est pas une victoire, c'est un raz de marée. 3 ans d'interruption après 54 ans de pouvoir continu et voilà que le partie de centre droit remporte les élections avec une majorité écrasante et obtient même, avec un petit parti allié, les deux tiers des voix nécessaires pour imposer toutes les lois sans passer par le Sénat...

 

QUE VA FAIRE SHINZO ABE?
Mettre la Banque du Japon au service de l'économie, lancer des chantiers massifs de relance malgré une dette monstrueuse, et attaquer, verbalement, la Chine...

 

LA MAP
La "modernisation de l'action publique"... C'est le nom du chantier de la révision de la politique publique. Première étape demain avec un comité interministériel. J'espère qu'ils ne vont pas pondre un nouvel impôt...

 

LE CREDIT D'IMPOT
rejeté samedi au Sénat par l'opposition alliée aux communistes et aux écologistes. Couac. Mais c'est l'Assemblée qui aura le dernier mot. Ca va donc passer mais ça fait désordre.

 

LE COMEBACK DE SHANGHAI
Cela fait plusieurs semaines que nous vous l'annoncions. . La Bourse de Shanghai était en retard; très en retard. Elle trainaît à son niveau le plus bas depuis 4 ans, avec une baisse de 70% par rapport à son record de 2007. Elle a rebondi depuis quelques jours de près de 10% et cela devrait continuer car les signes de reprise en Chine se multiplient.

 

HOUELLEBECQ REVIENT
Il revient en France à cause du climat de l'Irlande (c'est lui qui le dit) et parce qu'il vend moins de livres (c'est moi qui le dis) mais les Bobos nous expliquent que c'est par patriotisme...PAthétique.

A LIRE
Exil fiscal: ils sont partis, ils témoignent. A la une du Parisien.

 

NOUS NE POUVONS PLUS DÉPENSER PLUS QUE NOUS GAGNONS

"Si l'Europe représente 7% de la population mondiale, 25% du PIB et 50% des dépenses sociales, ils est clair qu'elle ne peut pas être compétitive". Le ton est donné. Angela Merkel vient de lancer, à travers son interview dans le Financial Times, sa nouvelle croisade après celle de l'austérité: faire sauter le modèle social européen pas par idéologie mais par manque de moyens.

Angela Merkel a donné sa vision de la politique économique pour l'avenir de l'Europe
Ce qu'a dit Angela Merkel dans une interview au Financial Times est très important. Très important parce que personne ne conteste maintenant son statut de leader de l'ensemble de la zone euro. Après avoir imposé l'austérité, on sent qu'elle veut lancer un nouveau chantier pour relancer la croissance. Et à ceux qui espèrent que la relance de la croissance se fera à coups de programmes ou de cadeaux inutiles, elle répond on ne peut plus clairement. Le seul moyen de relancer la croissance c'est en relançant la compétitivité et pour relancer la compétitivité il faut changer le modèle social européen. Plus que le changer, le faire exploser.

Elle cite des chiffres qui sont assez clairs
Et assez effrayants. Je la cite. Si L'Europe représente aujourd'hui 7% de la population mondiale, 25% du PIB mais 50% des dépenses sociales, on ne pourra maintenir le niveau de vie actuel si on veut rester compétitif. Pas besoin de traduction. Angela Merkel livre son prochain cheval de bataille : la réduction des dépenses sociales dans leur ensemble, pas par choix idéologique, mais par nécessité. Nos Etats n'ont plus les moyens d'être des Etats Providence.

Elle parle du défi démographique de l'Allemagne
Elle considère le vieillissement de la population allemande comme un des grands challenges. Mais elle vise indirectement les systèmes de retraites en Europe, à commencer par le plus généreux et le plus déficitaire : le nôtre. C'est la première fois que Merkel est aussi claire et brutale sur le modèle social Européen. Les pays de la zone Euro vont devoir faire face à la réalité.

 

10:54 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/12/2012

haha...bravo HOLLANDE...

Hollande veut revoir les conventions fiscales avec la Belgique

BELGA

Mis en ligne le 14/12/2012

L'affaire continue de défrayer la chronique...

Le président français François Hollande a exprimé sa volonté vendredi de revoir les conventions fiscales avec la Belgique, afin de "traiter le cas" des exilés fiscaux tels que Gérard Depardieu, dont l'expatriation a suscité cette semaine de vives réactions. Interrogé sur le cas de l'acteur, M. Hollande a d'abord refusé de s'exprimer, évoquant simplement un devoir général d'"éthique" de payer les impôts "quelle que soit la profession".

En réponse à une autre question, il a évoqué la problématique de l'harmonisation fiscale en Europe. "Nous harmonisons nos politiques budgétaires, nous devons aussi harmoniser nos politiques fiscales. (...) Nous devons avoir une discussion sur la convergence fiscale. Cela ne veut pas dire que serait le même système fiscal, mais bien que nous ne pouvons pas avoir des dumping fiscaux sur un certain nombre d'entreprises ou de particuliers", a-t-il dit.

Evoquant d'abord la Suisse, François Hollande annoncé que des négociations seraient lancées pour la révision de conventions bilatérales, notamment en matière de succession. Il a aussi exclu la voie de l'amnistie "ou de ce qui serait perçu comme une amnistie", en référence aux accords Rubik controversés. "Après, il y a les pays membres de l'Union européenne, la Belgique, avec lesquels nous avons une convention fiscale. Donc, nous allons revoir ces conventions", a-t-il embrayé. "Il n'y a pas d'autre moyen" que la négociation.

"Cela ne peut pas être une volonté seulement française. Nous sommes obligés de renégocier la convention fiscale pour traiter le cas de ceux qui se sont installés dans quelques villages belges", a-t-il ajouté, non sans lancer une pique à Gérard Depardieu. "Qu'il se méfie, c'est une mairie socialiste, m'a-t-on dit", a-t-il lâché, en référence à la commune d'Estaimpuis, dirigée par le PS Daniel Senesael.

18:23 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

9h40....un rien mieux.

ACTIONS

Les marchés d'actions européens pourraient ouvrir en légère hausse vendredi, au terme d'une semaine riche en actualités dans la zone euro. Les investisseurs, qui attendent de nouvelles informations en provenance de l'union monétaire et des Etats-Unis, devraient toutefois se montrer prudents.

Selon IG Markets, le CAC 40 pourrait gagner 4 points à l'ouverture, à 3.647 points, le FTSE 100 avancerait de 3 points à 5.933 points, et le DAX prendrait 19 points à 7.601 points.

L'Eurogroupe a approuvé jeudi le versement d'une nouvelle tranche d'aide de 49,1 milliards d'euros à la Grèce, tandis qu'un accord a été conclu, lors d'une réunion de l'Ecofin, sur un système unifié de supervision bancaire en Europe.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne ont en revanche mis entre parenthèses leurs ambitieuses propositions sur les institutions européennes et reporté, à l'issue de leur réunion à Bruxelles, plusieurs prises de décisions sur la gouvernance économique de la région au mois de juin 2013.

La zone euro a besoin de poursuivre ses réformes structurelles avec le même zèle et la même détermination dont elle a fait preuve pour réduire ses déficits, sous peine de bafouer les sacrifices acceptés par des millions d'Européens au cours des dernières années, a indiqué jeudi le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, au Financial Times.

Les contrats à terme de Wall Street s'inscrivent en hausse vendredi. Les marchés d'actions américains ont terminé en repli jeudi, près de leurs points bas de la séance, les négociations difficiles à Washington sur la réduction du déficit fédéral ayant éclipsé des statistiques encourageantes, notamment celles sur les demandes d'allocations chômage.

Le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, et la chef de file des démocrates Nancy Pelosi ont chacun fustigé l'autre camp jeudi pour l'absence manifeste de progrès dans les pourparlers sur le "fiscal cliff", sans laisser entrevoir une manière de sortir de l'impasse. John Boehner a de nouveau accusé la Maison-Blanche de conduire lentement l'économie vers le précipice budgétaire, en indiquant que l'exécutif insistait trop sur l'augmentation des recettes fiscales, tandis que Nancy Pelosi a affirmé que les républicains avaient refusé de faire des propositions significatives.

"Nous sommes à moins de trois semaines de la fin de l'année, et il semble que très peu de progrès aient été réalisés en vue de trouver un terrain d'entente" sur le "fiscal cliff", explique Jim Baird, stratégiste chez Plante Moran Financial Advisors.

Les marchés d'actions asiatiques évoluent en ordre dispersé vendredi. Les actions japonaises ont cédé du terrain avant les élections de dimanche, tandis que le marché chinois a progressé, à la faveur de statistiques encourageantes sur le secteur manufacturier. L'indice PMI préliminaire du secteur manufacturier publié par HSBC pour la Chine a atteint en décembre son plus haut niveau en 14 mois.

 
 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir sur une note contrastée vendredi, avant la publication dans la journée de nouvelles statistiques clés.

Dans la zone euro, les indices PMI provisoires pour décembre fourniront une première indication sur la performance des secteurs manufacturier et des services ce mois-ci. Les économistes tablent sur une amélioration modérée de ces indices par rapport à novembre.

"Nous pensons que les indices du secteur manufacturier et des services continueront de signaler un recul de l'activité, ce qui serait conforme à notre prévision d'une poursuite de la récession jusqu'à la fin de l'année", observent les économistes de RBC Capital Markets dans une note.

L'Italie n'a pas l'intention de demander de l'aide à ses partenaires de la zone euro, que ce soit pour répondre à des besoins de financement ou en prévention pour doper la confiance des investisseurs, a assuré jeudi le ministre des Finances du pays, Vittorio Grilli, dans un entretien accordé au Wall Street Journal.

Les prix des obligations du Trésor américain se replient vendredi, après avoir déjà reculé jeudi, pour la quatrième séance sur cinq.

John Canavan, analyste taux chez Stone & McCarthy, explique que les investisseurs ont commencé à dénouer les positions prises dans la perspective que la Fed annonce un nouveau programme de rachats d'obligations d'Etat.

A court terme, l'environnement est favorable aux emprunts du Trésor, car en l'absence d'accord aux Etats-Unis sur la réduction du déficit fédéral, l'incertitude entourant le dossier du "ficasl cliff" va pousser les investisseurs à privilégier la sécurité. Et même en cas de compromis sur le budget, le marché ne devrait subir que des dégagements temporaires, puisque les investisseurs se focaliseront alors sur les répercussions potentielles de ces mesures sur la croissance économique.

"Nous sommes à un stade où le 'fiscal cliff' apparaît comme une réalité", note Scott Graham, chez BMO Capital Markets. "L'avenir s'annonce sous le signe d'un ralentissement de la croissance".

 
 

CHANGES

L'euro gagne du terrain vendredi en Asie, à la faveur d'une série de bonnes nouvelles en Europe. Les ministres des Finances de la zone euro ont en particulier approuvé jeudi le versement d'une nouvelle tranche d'aide de 49,1 milliards d'euros pour la Grèce, dont une part de 34,3 milliards d'euros sera payée dès ce mois-ci.

Par ailleurs, l'Espagne a placé jeudi pour 2,024 milliards d'euros d'obligations à trois, cinq et 28 ans, soit un montant un peu plus élevé que son objectif, avec des taux en recul pour les deux échéances les plus courtes. Alors que le pays avait déjà terminé son programme d'émissions de dette pour 2012, l'opération de jeudi lui a donné de l'avance sur ses besoins de financement en 2013.

Le yen fléchit quant à lui face au dollar et à l'euro. Le marché s'attend à ce que la Banque du Japon (BOJ) assouplisse fortement sa politique monétaire après les élections législatives de dimanche qui, d'après les sondages, devraient être remportées par le Parti libéral-démocrate (PLD), la principale formation d'opposition au Japon.

Le chef de file du PLD, Shinzo Abe, a déclaré que la banque centrale nippone devrait employer toutes les mesures d'assouplissement monétaire nécessaires pour atteindre un objectif d'inflation de 2%.

 
 

PETROLE

Les contrats à terme sur le pétrole s'inscrivent en progression vendredi, celui sur le brut léger doux du Nymex repassant au-dessus du seuil de 86 dollars le baril, malgré le recul des marchés d'actions asiatiques.

Jeudi, le prix du baril a fléchi de 1% en réaction à la lenteur des progrès dans les négociations budgétaires aux Etats-Unis, bien qu'une baisse plus forte que prévu des demandes d'allocations chômage aux Etats-Unis ait fourni un certain soutien dans la seconde moitié de la séance.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a appelé jeudi ses membres à éviter un dépassement de son plafond de production, fixé à 30 millions de barils par jour. L'Opep s'abstiendra toutefois de réduire la production en deçà de ce niveau, en raison de la situation actuelle des prix.

A 04h00, le contrat de janvier sur le Brent s'adjugeait 30 cents, à 108,21 dollars le baril. Vers 07h20, le contrat de janvier sur le brut léger doux du Nymex gagnait 70 cents, à 86,59 dollars le baril.

indices à 9h37

BEL 20 * 2448.57 6.01 0.25 %  
AEX * 344.78 0.95 0.28 %  
CAC 40 * 3647.77 4.64 0.13 %  
Euronext 100 * 683.85 1.12 0.16 %  
Next 150 * 1509.32 5.60 0.37 %  
DAX 7616.29 34.31 0.45 %  
FTSE MIB 15934.47 68.18 0.43 %  
IBEX 35 8026.50 9.40 0.12 %  
SMI 6924.43 4.89 0.07 %  
SLI 1050.29 1.82 0.17 %  
SPI 6365.34 2.97 0.05 %  
FTSE 100 5943.41 13.80 0.23 %  
Dow Jones * 13170.72 -74.73 -0.56 %  
Nasdaq 100 2654.01 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2992.16 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1052.14 4.87 0.47 %  
OMX Helsinki 25 2215.97 1.54 0.07 %  
OMX Stockholm 30 1098.21 6.08 0.56 %  
OMX Copenhagen 20 500.22 2.45 0.49 %

de monfinancier...

 

L'EUROPE AVANCE...VITE

 

2012 a marqué une véritable accélération de la construction européenne. Sous la pression de la crise, et du fait du tournant brutal pro européen allemand avant l'été, les sommets s'enchaînent avec des vraies décisions qui mènent l'Europe sur la voie d'un fédéralisme inimaginable il y a encore quelques années. L'enjeu maintenant est de s'attaquer enfin à la croissance.

 

OUI, C'EST LA MÊME CHANSON AU JAPON

Au chapeau les élections se suivent et se ressemblent. Le leader en place se fait sortir alors qu'il était ultra populaire lors de sa nomination et le nouveau leader est ultra populaire alors qu'il s'était fait sortir pour incompétence quelques années auparavant. Shinzo Abe, futur premier ministre, après les élections de dimanche, n'avait tenu qu'un an en 1996.

Elections au Japon ce week end
Et c'est un évènement. Déjà sur les marchés où le yen est au plus haut actuellement de l'année alors qu'il a servi de valeur refuge jusqu'à l'annonce d'élections anticipées, et entraîne chaque jour le Nikkei à la hausse. Dimanche, les élections législatives vont marquer l'éjection du centre gauche du précédent premier ministre Noda et ramener le parti qui a dirigé le pays pendant 54 ans d'affilée avant cela, le Parti Libéral Démocrate de centre droit de Shinzo Abe

Shinzo Abe qui a déjà été premier ministre en 2006
et s'est fait sortir pour incompétence un an plus tard sous les huées de la foule. Mais c'est un peu l'histoire politique du Japon depuis le début du déclin économique en 1990. On désigne avec enthousiasme un premier ministre au sommet de sa cote de popularité en rêvant qu'il va tout changer, quelques mois plus tard il est au plus bas de tous les sondages et on l'éjecte. Et il n'y a rien à attendre de Shinzo Abe, à part peut être un petit affrontement avec la Chine car Abe est un nationaliste obsessionnel et il va sûrement s'attaquer à quelques nouvelles îles désertes convoitées par le Chine.

Le Japon ne sortira pas de la crise donc?
Le Japon est un étrange animal économique. On pourrait lui attribuer le prix du pays en crise permanente le plus riche du monde. C'est vrai que le croissance est au tapis depuis plus de 20 ans, mais le chômage reste bas et le PIB par habitant élevé. Le Japon est un modèle assez fascinant à observer et c'est le pays des paradoxes économiques.

S'ATTAQUER A LA CROISSANCE
Le problème de la Grèce est réglé, au moins pour quelques mois. L'Union bancaire est en marche depuis hier. La Banque Centrale Européenne n'est pas la banque centrale Américaine mais son engagement pour l'euro est sans faille. On va peut être enfin pouvoir s'occuper du mal européen, la croissance.

 

LE REVIREMENT ALLEMAND
L'Allemagne avait envisagé l'éjection de la Grèce mais la voilà prise de passion pour le pays qui a tiré l'Europe vers le fond. Le gouvernement allemand veut soutenir un fonds d'investissement privé destiné à la Grèce.

 

PORSCHE
Toujours le consensus allemand. Et toujours des syndicats intelligents... Accords de compétitivité signé. Réduction du temps de travail à salaire égal contre flexibilité...

 

ACHETEZ VIVENDI
Continuez à le faire comme nous vous le conseillons depuis des mois...Bolloré est entré hier au conseil de surveillance et ça va secouer comme prévu...

 

APRES LES RICHES LES RETRAITES
Les retraités seront les prochaines victimes du gouvernement, après les riches (je rappelle les critères: plus de 4000 euros, non fonctionnaire et un bien immobilier quelle que soit sa valeur), va cibler l'autre poche d'argent: les retraités. Tant qu'on ne réduit pas les dépenses publiques, il faut trouver l'argent là où il est. Très bon dossier des Echos en une...

 

A QUOI SERVENT VOS IMPÔTS?
Le Parisien révèle ce matin que les députés et les sénateurs bénéficient d'une "cagnotte" de 150 millions d'euros qu'ils se répartissent chaque année en toute opacité...La super cagnotte, c'est pour eux. Ne lisez pas l'article, cela va vous dégoûter.

 

MOINS DE FRUITS DANS VOS YAOURTS
Danone va réduire ses coûts en Europe. 200 millions en deux ans pour commencer. Ils vont être moins nombreux à se lever pour Danette.

 

MEME PAS MAL
S&P menace, après Moody's, d'enlever le triple A anglais. Les marchés ne réagissent pas du tout. Qui va tirer le premier ?

 

LE MODELE AMERICAIN
Pas fous les Anglais. Ils se sont prononcés pour l'exploitation du gaz de schiste hier. Après avoir vu les Etats-Unis gagner à grands pas leur indépendance énergétique. Nous, on a les écologistes qu'on mérite...

 

CE SOIR, C'EST VOTRE ARGENT
Une émission exceptionnelle sur BFM business à 19h et 22h. On va parler des évènements de la semaine, des valeurs à acheter ou à vendre, d'emploi et d'immobilier avec Françoise Gri ex patronne de Manpower Group et future patronne de Pierre et Vacances et répondre à la question: Comment un particulier peut il gagner en Bourse?

 

ET UN MILLIARD, UN
En ce moment, ça pleut. Chaque jour ou presque une banque accepte une transaction de 1 milliard pour un des scandales dont elle est complice. Hier UBS a accepté de payer un milliard pour la fraude du LIBOR.

 

A SAISIR!!
N'attendez pas! L'hôtel particulier de Gérard Depardieu est en vente. 1800 m2 au 95 rue du Cherche Midi.Pour la somme modique de 50 millions d'euros.

TOUS AU RED BULL!!!
Les rois de la nuit peuvent respirer. Le conseil Constitutionnel a annulé la taxe sur les boissons énergisantes. Saturday Night fever is back!

09:41 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

bonjour...quelle belle idée!!

Le Figaro le 13/12/2012 à 17:03

Une boulangerie vend du «pain de la veille» à prix cassés

 

L'établissement recycle les invendus d'autres boulangeries et les vend à moitié prix. Son propriétaire entend ainsi lutter contre le gaspillage alimentaire, explique-t-il.

Curieux et innovant concept que celui proposé par la boulangerie nîmoise «Au pain de la veille», qui a récemment ouvert ses portes, au coeur d'un quartier populaire de la ville du Gard. Le principe de l'établissement: ne proposer que des produits - pains, gâteaux, viennoiseries, pizzas... - fabriqués la veille. Ainsi, une baguette classique vendue à 80 ou 90 centimes dans une boulangerie traditionnelle sera proposée pour seulement 40 centimes chez «Au pain de la vieille». Le principe est le même pour tous les autres produits, qui sont vendus deux fois moins chers.

Et la boulangerie, loin de cacher d'où viennent et de quand datent ses produits, en fait même son principal atout. Le nom de l'établissement est on ne peut plus significatif, et de gros panneaux rouges où est inscrit «pain discount» ne sont pas non plus là par hasard. Le propriétaire, Sébastien Perez, est à la tête d'une vingtaine de boulangeries dans l'agglomération nîmoise. Il a décidé d'ouvrir une boulangerie dans laquelle il recyclerait tous les invendus accumulés dans ses autres établissements.

Chasse au gaspillage

Les clients sont déjà conquis. Sébastien Perez a expliqué sa démarche à France Télévisions: «Quand on sait la misère qu'il y a dans cette ville, jeter ces produits me paraissait inadmissible (...), et on a de la peine, quand on sait le travail que cela représente pour nos équipes, à jeter des produits qui sont de très bonne qualité.»

Une démarche pertinente, alors que le gaspillage alimentaire est très présent dans le monde. Selon un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (Onuaa), les pays industriels gaspillent 670 millions de tonnes de nourriture chaque année. Même tendance dans les pays en développement où sont perdues pas moins de 630 millions de tonnes de denrées alimentaires par an.


"Au pain de la veille" : une boulangerie... par BFMTV

Copyright © 2012

08:47 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/12/2012

BRAVO LES U.S.A. .............

L'ENGAGEMENT DES ETATS UNIS POUR L'EMPLOIA l'heure où la France n'a pas encore pris l'ampleur de la détérioration du chômage et reste dans le déni de réalité, les Etats Unis ont fait un pas gigantesque hier. Gigantesque. Révolutionnaire. Historique. Les mots manquent. C'est la première fois que la banque Centrale américaine fixe un objectif de taux de chômage à atteindre, 6.5%, avant de relever ses taux. Du jamais vu.

 

PRIORITE A L'EMPLOI
c'est bluffant. Qu'une banque centrale fasse de l'emploi sa priorité, c'est historique et unique. Ben Bernanke, le spécialiste de la crise de 1929, ne relèvera pas ses taux d'intérêt tant que le chômage n'aura pas atteint les 6.5%. Il donne un sacré coup de pouce à Barack Obama dont il se sent assez proche.

 

ET NOUS?
Ben nous, Florange, des contrats de génération inutiles, des incitations à ne pas chercher de boulot. Same old song...

 

ACCORD SUR L'UNION BANCAIRE
Au petit jour ce matin entre les ministres des Finances Européens. Les Allemands ont obtenu gain de cause. Le nombre de banques sous contrôle sera assez limité dans un premier temps.

 

NOTRE DADA
La baisse du yen s'accélère à l'approche des élections japonaises. Une belle hausse du dollar yen !

 

L'INTERVIEW DE MITTAL DANS LE FIGARO
Un modèle de langue de bois et de cynisme. Il continue à promettre en sachant qu'il ne tiendra pas ses promesses. On a presque envie en lisant cela d'adhérer à la CGT... non je plaisante, je n'en suis pas là...

 

LA PRESSE ECRITE VA MAL
et il y a encore une grève et pas de journaux dans les kiosques...

 

NE RATEZ PAS DEBUT 2013 NOTRE MAG...
...sur les valeurs à suivre en 2013. En 2012 certaines valeurs ont brillé par leurs performances comme Gemalto, Nicox tandis que des dossiers comme Peugeot ont donné des sueurs froides aux petits porteurs. Quelles seront les valeurs ou les thématiques qui vont compter en 2013 : les scissions-introductions, le gaz de schiste... ? Vous le découvrirez en début d'année...si vous êtes abonné MF Privé .Et si vous ne l'êtes pas, vous pouvez nous tester gratuitement pendant un mois

 

L'URGENCE DU JOUR
Après lé départ d'Astérix en Angleterre, d'Obélix en Belgique, le PS créé un groupe de travail sur les exilés fiscaux. S'ils pouvaient attendre que Yannix Assurancetourix soit parti, ce serait bien

 

PREPAREZ VOUS A UN NOUVEL IMPOT
pour la semaine prochaine. Il va falloir couvrir l'augmentation de 837 millions d'euros de la contribution au budget européen. N'hésitez pas à envoyer vos idées à Jérôme Cahuzac, tant qu'il est en place. Un impôt sur les comptes en Suisse?

UNE AUTRE RAISON DE S'ABONNER...
En plus du dossier à venir sur les valeurs à suivre en 2013, les abonnés MF privé ont déjà reçu le dossier spécial expatriation fiscale, et le dossier sur les tuyaux de dernière minute pour payer moins d'impôts sur 2012. Deux dossiers très utiles par les temps qui courent...

 

ONLY IN AMERICA

Pour les marchés, les économistes, les traders, le discours du patron de la banque Centrale Américaine hier est une véritable bombe! Jamais ni aux Etats Unis, ni ailleurs, une banque centrale ne s'était fixée un objectif de taux de chômage. C'est un signe supplémentaire, s'il en fallait, de la mentalité pro business aux Etats Unis. Fascinant.

Le patron de la Banque Centrale Américaine a fait un discours surprenant hier
C'est tout simplement pour les marchés et le monde de la finance une révolution. Habituellement, les banques centrales se fixent comme objectif chiffré un taux maximal d'inflation. Depuis la crise de 2008, les banques centrales ont rajouté à leurs objectifs, sans donner de chiffres, la stimulation de la croissance. La FED a toujours, contrairement à la Banque Centrale Européenne, privilégié la croissance à la lutte contre l'inflation. Mais jamais la FED, ni aucune autre banque centrale n'a donné un objectif de taux de chômage. Jamais.

Pas de hausse des taux aux Etats Unis donc tant que le taux de chômage reste supérieur à 6.5%
Je n'en reviens toujours pas. Que Ben Bernanke s'engage sur un chiffre du chômage alors que la politique monétaire n'est qu'un élément, et un élément limité, de l'amélioration de l'emploi est non seulement une surprise mais un risque assez fort.
Le risque de se retrouver par exemple confronté à une inflation qui dérape alors que le taux de chômage reste élevé. C'est possible. Que fera la FED à ce moment là. Mais ce sont des détails. Ce qui est important c'est qu'on a aujourd'hui une union sacrée aux Etats Unis entre le gouvernement et la banque Centrale pour combattre le chômage. Un sens de l'urgence et des responsabilités qui manque cruellement en Europe et en Fran ce en particulier.

 

Merkel espère une décision de l'Eurogroupe pour un paiement à la Grèce

 

Angela Merkel, le 13 décembre 2012 devant le Parlement allemand à Berlin

La chancelière Angela Merkel a espéré que l'Eurogroupe puisse décider jeudi un déblocage d'une tranche d'aide pour la Grèce, lors d'un discours devant le parlement allemand.

"J'espère que l'Eurogroupe pourra décider d'un paiement (...) c'est très urgent" pour la Grèce, a-t-elle déclaré devant les députés du Bundestag.

Copyright © 2012 AFP.

INDICES à 10H12

BEL 20 * 2433.77 -4.62 -0.19 %  
AEX * 343.60 -0.75 -0.22 %  
CAC 40 * 3641.22 -5.44 -0.15 %  
Euronext 100 * 682.39 -1.29 -0.19 %  
Next 150 * 1497.39 -5.66 -0.38 %  
DAX 7579.50 -35.29 -0.46 %  
FTSE MIB 15803.74 38.76 0.25 %  
IBEX 35 8020.10 33.30 0.42 %  
SMI 6942.49 -16.90 -0.24 %  
SLI 1051.43 -4.35 -0.41 %  
SPI 6379.26 -18.57 -0.29 %  
FTSE 100 5932.93 -12.92 -0.22 %  
Dow Jones * 13245.45 -2.99 -0.02 %  
Nasdaq 100 2674.57 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3013.81 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1055.30 -6.19 -0.58 %  
OMX Helsinki 25 2214.56 -13.29 -0.60 %  
OMX Stockholm 30 1100.39 -2.96 -0.27 %  
OMX Copenhagen 20 500.00 -0.84 -0.17 %  

10:12 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/12/2012

Bonour les amis...

MonFinancier...

 

LE PLAN CONTRE LA PAUVRETE
Comment combattre la pauvreté version Hollande/Ayrault. Non pas en stimulant la création de richesses mais avec des aides, des aides et encore des aides. Des RSA bis, des revenus minimum jeunes, et autres. Décourager l'entrepreneuriat, stimuler le fonctionnariat et l'assistanat, c'est le modèle. Ce n'est pas le mien, mais c'est un modèle.

 

LE BON FRANCAIS
On commence petit à petit à obtenir le portrait robot de ce à quoi devrait ressembler le bon Français version gouvernementale: quelqu'un qui ne gagne pas plus que 4000 euros par mois, qui est fonctionnaire, si possible enseignant, mais qui de toutes façons ne travaille pas dans le privé, qui a un livret A, qui partage la même vision du monde que les candidates de Miss France (un monde sans guerre où tout le monde s'aime, sans distinction de sexes, et où il n'y aurait plus de pollution). Du coup, le choix est simple: La France, tu l'aimes ou tu la quittes...

 

DEMAIN EN EXCLUSIVITÉ SUR MONFINANCIER
Le test: êtes vous un bon Français ?

 

NOTRE CADEAU POUR VOTRE FIN D'ANNÉE: LE TRIPLE PLAY
Abonnez vous gratuitement à notre offre un mois offert et vous aurez:
- Notre mensuel sur l'expatriation fiscal disponible dans votre espace personnel.
- les tuyaux de dernière minute pour payer moins d'impôts sur 2012 (ci dessous dans cette newsletter)
- un dossier exclusif sur les secteurs et les actions pour gagner de l'argent en 2013

 

VOTRE CADEAU A OFFRIR A TOUS LES PASSIONNES DE FINANCES
Besoin d'une idée cadeau pour vos proches ? Ne cherchez plus ! Grâce à notre offre de Noël , vous pouvez désormais offrir à vos proches l'abonnement MonFinancier privé en quelques clics. Le cadeau idéal pour les passionnés de finances

 

LA CITY SOUS PRESSION
Le scandale de l'Euribor va commencer mais le scandale du Libor continue avec les premières arrestations hier. Un ancien trader d'UBS et de Citigroup et deux brokers... Ca va être chaud.

 

VIVE LE CAC!
Je sais. C'est politiquement incorrect de dire cela... Mais chut, le CAC a atteint son niveau le plus haut de l'année hier! Salauds de capitalistes

 

LA POLÉMIQUE DU JOUR
La rémunération des patrons du CAC 40 qui a progressé avec des performances en baisse. Au goulag! Dans un camp de redressement productif!!

 

ENFIN UNE BONNE NOUVELLE
Le taux du livret A devrait baisser à 2% le 1er Janvier 2013. L'épargne va peut être enfin commencer à financer l'économie réelle.

 

MERKEL MENACE BERLUSCONI
L'Allemagne a été très claire hier. Si Berlusconi continue à faire sa campagne sur l'anti germanisme et le diktat allemand en Europe cause de l'austérité et source de tous les maux, il va s'en prendre une belle de la part de Merkel...

 

REVOLUTION MONDIALE ENERGETIQUE
Les chiffres publiés hier illustrent le bouleversement énergétique mondial dont les conséquences sont non seulement économiques mais géo stratégiques pour les 50 ans qui viennent. La production Saoudienne de pétrole est au plus bas depuis un an et la production quotidienne de pétrole aux Etats-Unis est au plus haut depuis le premier forage commercial... en 1859. Cela va changer la face du monde.

 

CRI D'ALARME
Pleine page dans les Echos. Les producteurs de rillettes du Mans dénoncent le rapport de force déséquilibré avec la grande distribution. Terrifiant.

 

DILMA ROUSSEF A PARIS
La dirigeant Brésilienne est en visite à Paris pour renforcer les liens économiques. Elle a attendu que la croissance brésilienne soit au plus bas, 0.3% sur le trimestre, pour nous rendre visite.

LA CATA POUR LES TOUR OPÉRATEURS FRANÇAIS
Réservations pour l'hiver 2012 en chute de 10% et 2013 s'annonce aussi difficile que 2008-2009. Les Français préfèrent le tourisme individuel. Les chiffres par destination des réservations sont spectaculaires: -47% pour l'Egypte, -30% pour la Turquie, -30% pour l'Espagne

 

LE MODÈLE FRANÇAIS

Ceux qui pensent que le gouvernement Français ne sait pas où il va et fait preuve d'amateurisme, ont tort. Il y a une direction et un vrai modèle. Les décisions prises depuis des semaines ne sont pas la preuve d'un amateurisme mais d'un dogmatisme. Hier, le gouvernement a annoncé son plan de lutte contre la pauvreté après avoir lutté depuis son arrivée contre la richesse.       :)

 

L'UNION BANCAIRE EUROPÉENNE C'EST MAINTENANT

La crise a provoqué une incroyable accélération de la construction européenne. Le fédéralisme au sein de la zone euro, imposé par les allemands, a plus progressé en un an que depuis la création. La prochaine étape en cours, c'est l'union bancaire dont les premiers jalons vont être posés aujourd'hui à Bruxelles. Inimaginable il y a encore quelques mois.

Réunion aujourd'hui des ministres des Finances Européens sur le contrôle des banques
Et c'est une réunion essentielle pour l'avenir des banques Européennes et essentielle même pour la construction européenne. Car on va tout simplement se mettre d'accord sur un acte de fédéralisme très fort, le contrôle des banques nationales par l'Europe. C'est une des obsessions de l'Allemagne depuis la crise et après des mois de négociations, et deux jours et deux nuits de négociation, il semble qu'on soit proche d'un accord.

La plupart des banques vont se retrouver sous la tutelle d'un Superviseur Européen
Imaginez quelques secondes de quoi nous sommes en train de parler. Les banques nationales, privées, seront surveillées, contrôlées, et éventuellement sanctionnées par l'Europe. L'union bancaire européenne qui n'était qu'un vague projet devient une réalité. Les critères de taille de bilan des banques qui seront sous contrôle européen n'ont pas encore totalement définis mais cela concernera la grande majorité des banques de la zone euro. Les pays de l'Union Européenne, hors zone euro, comme la Suède ou l'Angleterre vont rester probablement en dehors.

Et tout cela sera sous l'autorité de la Banque Centrale Européenne
Combien de fois a-t-on répété que le problème de la zone euro c'était l'absence de gouvernance. Nous voilà servis. Cet organe de supervision bancaire sera intégré dans la Banque Centrale Européenne. Pour dire les choses plus simplement. Dès 2014 , les banques de la zone euro auront un nouveau patron : Mario Draghi. Il ne reste plus qu'à créer un vrai poste de ministre des Finances Européen et on aura passé deux étapes clés dans la construction européenne.

 

Cercle Finance le 12/12/2012 à 11:10

CAC 40 une petite pause dans le rally de fin d'année.

 

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris est virtuellement inchangée mercredi matin, les investisseurs reprenant leur souffle après sept séances consécutives de hausse et 15 séances de progression sur une série de 17.

Vers 10h30, l'indice CAC 40 était parfaitement stable, à 3645,7 points, hésitant à franchir le seuil des 3650 points et à établir de nouveaux plus hauts annuels.

'Notre objectif à 3720 points est proche et nous considérons que la tendance reste haussière sur les indices actions', indiquent les gérants de Barclays Bourse.

'Cependant, à très court terme, les indices pourraient marquer une pause', estiment-ils.

Un certain attentisme prévaut avant la décision de politique monétaire de la Réserve Fédérale, même si les investisseurs parient sur l'annonce d'une extension de l'opération 'Twist', un doublement du 'QE3', voire d'autres mesures favorables en faveur de la sphère financière.

Les valeurs liées à l'énergie, aux services collectifs et aux matières premières sont en tête des hausses sectorielles en Europe. La technologie (-0,2%) essuie la moins bonne performance du Vieux Continent.

Peugeot bondit de 6,4% au-delà de 5,2 euros alors que le constructeur prévoit de supprimer environ 1500 emplois supplémentaires d'ici à 2014, en plus des 8000 licenciements précédemment annoncés.

Soitec prend 6% à 2,5 euros après avoir récemment missionné Moody's en vue d'une potentielle levée de fonds liée à son projet de centrale solaire en Afrique du Sud. La note prévisionnelle attribuée par Moody's est ressortie favorable à 'Baa2'.

Altran progresse de 2,1% 5,2 euros après le le lancement du plus grand centre de maintenance au monde dédié aux hélicoptères et avions d'affaires.

Accor lâche 1,2% en-dessous de 25,9 euros après avoir déclaré que son endettement net serait alourdi de 185 millions d'euros d'ici la fin de l'année après que le Conseil d'Etat a révisé les droits concernant un remboursement d'impôt perçu en 2007.

 

 
 

 

11:30 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/12/2012

BRAVO KBC....

LA BANQUE S'EST BIEN REPRISE.....PAS COMME CERTAINS  !!!!

KBC va rembourser 3 milliards d'€ d'aides publiques

 

Belga

 

Mis en ligne le 10/12/2012

 

KBC va également procéder à une augmentation de capital.

 

La bancassureur KBC a annoncé lundi le "remboursement accéléré complet", le 17 décembre 2012, d'un montant de 3 milliards d'euros d'aides publiques au gouvernement fédéral belge, montant auquel s'ajoute une prime de 15% s'élevant à 0,45 milliard d'euros. KBC va également procéder à une augmentation de capital. En outre, KBC s'efforcera de rembourser un montant d'1,17 milliard d'euros d'aides publiques au gouvernement flamand et de payer la prime de 50%, soit 0,58 milliard d'euros, au premier semestre 2013.

KBC s'engage encore à rembourser le solde des aides publiques de 2,33 milliards d'euros au gouvernement flamand en sept versements de 0,33 milliard d'euros chacun (augmenté d'une prime), échelonnés sur la période 2014-2020, comme convenu avec la Commission européenne. KBC conserve toutefois l'option d'accélérer le rythme de ces remboursements.

KBC a par ailleurs décidé d'émettre lundi pour 1,25 milliard d'euros d'actions nouvelles. "L'augmentation de capital a été pleinement approuvée par les actionnaires de référence de KBC", précise le bancassureur dans un communiqué.

La FSMA a de son côté annoncé la suspension de la cotation des actions KBC et KBC Ancora lundi matin à la Bourse de Bruxelles.

INDICES à 10H10...

BEL 20 * 2417.13 -6.96 -0.29 %  
AEX * 341.24 -1.37 -0.40 %  
CAC 40 * 3584.16 -21.45 -0.59 %  
Euronext 100 * 675.91 -2.78 -0.41 %  
Next 150 * 1475.68 -9.29 -0.63 %  
DAX 7485.08 -32.72 -0.44 %  
FTSE MIB 15254.73 -444.49 -2.83 %  
IBEX 35 7738.70 -109.80 -1.40 %  
SMI 6916.64 -8.61 -0.12 %  
SLI 1048.80 -2.69 -0.26 %  
SPI 6360.34 -10.49 -0.16 %  
FTSE 100 5901.40 -13.00 -0.22 %  
Dow Jones * 13155.13 81.09 0.62 %  
Nasdaq 100 2640.54 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2978.04 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1058.49 -2.74 -0.26 %  
OMX Helsinki 25 2210.73 -11.83 -0.53 %  
OMX Stockholm 30 1097.11 -1.51 -0.14 %  
OMX Copenhagen 20 497.91 -0.66 -0.13 %

10:11 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bonjour et bonne semaine...

de MonFinancier...

 

THE ITALIAN CLIFF

Les falaises se multilplient dans le but de gâcher notre rallye de fin d'année. L'ignoble Berlusconi est venu rajouter l'Italian Cliff au fiscal Cliff qui nous inquiétait déjà pour les semaines à venir. L'issue de la crise Italienne est à peu près connue, mais nous aurions pu nous passer des quelques semaines d'incertitude qu'elle va entraîner.

 

MONTI PRESIDENT
Monti n'est plus seulement un premier ministre "technique". C'est devenu un vrai homme politique. Il a profité intelligemment de l'erreur de Berlusconi, pour se positionner pour le poste de président en Italie et pour accélérer le calendrier des élections. Très smart. Et Berlusconi est vraiment un crétin malfaisant. (voir édito du jour)

 

L'EMPLOI AMERICAIN
Plutôt bon. Le taux de chômage est descendu au plus bas depuis 2008 à 7.7% avec des créations d'emplois plutôt supérieures aux attentes mais ce n'est tout de même pas le grand délire.

 

LA BONNE AFFAIRE GRECQUE
La Grèce serait parvenue à racheter la totalité des 30 milliards visés à un tiers de son prix. Du coup, elle prévoit de s'en retaper une tranche. Bien joué.

 

DISCOUNT DE 25% SUR APPLE
L'action n'a toujours pas rebondi. Apple serait victime, entre autres, du fait que les Américains prennent leurs plus-values sur l'action qui en a généré le plus depuis des années, avant la fin d'année, dans la crainte d'une remontée du taux de fiscalité sur le capital aux Etats-Unis.

 

ET UN IMPOT UN !
Toujours rien sur le volet de la réduction des dépenses publiques, pas le moindre euro des 10 milliards d'économies. En revanche la boîte à ides sur les impôts sur les salauds de riches qui gagnent plus de 4000 euros par mois et possèdent un bien immobilier quel que soit sa valeur continue à fonctionner. La nouveauté du week-end ? Une surtaxaxtion des "grosses" plus-values immobilières. Dès 50,000 euros vous serez surtaxés de 2% jusqu'à 6% au dessus de 250,000. On attend avec impatience le nouvel impôt du jour.

 

TOUS FONCTIONNAIRES
Pas besoin d'être un grand devin pour connaître le modèle que défend le gouvernement: moins d'entrepreneurs et plus de fonctionnaires. Idéalement, il faudrait créer 60,000 postes de fonctionnaires par mois pour compenser l'explosion du chômage dans le privé. Peillon a commencé. Il va créer 43,000 postes d'enseignants. Génial. Et si on faisait un impôt exceptionnel Embauche Education Nationale?

 

TONTON JEAN CLAUDE
à la place de Tonton Nono? C'est la rumeur qui circule. Jean Claude Trichet, déjà membre du conseil d'administration d'EADS pourrait remplacé Arnaud Lagardère, débordé par Jade , à la présidence d'EADS. Fin Mars.

 

L'OPPOSANT D'ANGELA MERKEL
a été nommé ce week-end. Sans surprise ce sera Peter Steinbruck du SPD. Il a cependant un handicap: son taux de popularité auprès des femmes est très bas, et elles forment 52% de l'électorat. 22% des femmes seulement voteraient pour lui. Il est foutu.

 

LA MAUVAISE NOUVELLE
Mandela entre à l'hôpital

 

LA BONNE NOUVELLE
Chavez entre à l'hôpital et pourrait ne plus en sortir.

 

LES MASSACRES EDF ET GDF SUEZ
Ces deux actions ont été massacrées depuis des semaines. Leur statut "mixte" et leur manque d'autonomie vis à vis du gouvernement les plombe. J'ai souvent entendu des bons gérants me dire qu'ils n'auraient jamais ces actions en portefeuille car ces sociétés n'avaient rien à faire en bourse. Je comprends mieux pourquoi.

 

RAS LE BOL DE FLORANGE
Je sais que je vais choquer. C'est vrai que les pertes d'emploi de Florange seraient tristes et que cela créerait des situations terribles pour les personnes concernées. Mais cela fait des semaines que le microcosme médiatique et que le gouvernement nous bassine avec ces 600 emplois alors qu'on perd 60,000 emplois par mois sans broncher. Edouard Martin le leader CGT de Mittal s'arrache dans le "tout Paris" pendant que les chômeurs anonymes ne font pas les plateaux de télé.

 

LE VRAI PRINTEMPS ARABE
se joue en Egypte. Le scénario était pourtant bien huilé. Chute d'un dictateur et prise de pouvoir du "peuple" devant le sourire béat et l'oeil larmoyant d'Occidentaux bobos. Puis basculement vers une dictature islamiste pendant que les BHL avaient le dos tourné pour repasser leurs chemises blanches. Mais grain de sable... Il y a un vrai peuple qui veut une vraie démocratie. Tant mieux.

OBELIX DEVIENT BELGE
Le petit village Français résiste aux Romains mais pas au Fisc. Depardieu part en Belgique. Il va pouvoir faire pipi dans le Thalys.

 

THE ITALIAN CLIFF

Décidément. On ne veut nous laisser tranquillement profiter d'une trêve des confiseurs avec un rallye de fin d'année comme cerise sur le gâteau. C'est l'ignoble, lubrique et repoussant Berlusconi qui vient rajouter un italian cliff au fiscal cliff américain. Quelques semaines d'incertitudes mais une issue plutôt rassurante finalement

Nous pensions être tranquilles pour la fin d'année, avec une trêve de confiseurs et en plus un rallye, et voici que nous nous trouvons face à deux falaises : le fiscal cliff aux Etats unis, et l'Italien cliff en Italie. Deux évènements assez similaires : on connaît la fin du film, le dénouement, mais il y a quand même quelques semaines de suspense dévastateur

C'est quoi la fin du film pour l'Italie?
Berlusconi le bouffon malfaisant se fait écraser aux élections, l'opposition de centre gauche qui ressemble plus aux sociaux démocrates de Schroder qu'aux socialistes égalitaristes Français, remporte les élections fin février début Mars et le poste de premier ministre va au leader du parti de centre gauche, Bersani, qui fait alliance avec Mario Monti qui récupère le poste de président.

Est ce finalement une bonne nouvelle ?
Ca va secouer pendant quelques semaines mais c'est finement joué de la part de Mario Monti. Il a disqualifié d'entrée Berlusconi qui n'aura pas le temps de préparer les élections, l'urgence provoquée par la démission de Monti va permettre de réduire la période d'incertitude à son strict minimum et l'issue est sans surprise. Finalement Monti vient de devenir officiellement un homme politique.

La Bourse de Paris ouvre en recul, fragilisée par l'Italie

 

Le fronton du palais Brongniart à Paris qui hébergeait la Bourse

La Bourse de Paris était en baisse lundi matin dans les premiers échanges (-0,25%), dans un marché fragilisé par la crise politique en Italie où le président du conseil Mario Monti, perçu par les marchés comme un gage de stabilité pour le pays, a annoncé sa démission imminente.

A 09h05 (08h05 GMT), le CAC 40 cédait 9,62 points pour s'inscrire à 3.596,26 points. Le marché avait ouvert sur une baisse plus sensible de 0,46%.

Euronext (CAC 40)

Copyright © 2012 AFP

 

09:51 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/12/2012

BONJOUR les Amis....10h35

de Monfinancier...

MÊME LE FRANC SUISSE BAISSE FACE À L'EURO

La force de l'euro n'en finit pas de surprendre. Donné mort depuis des mois, le voici s'installant au dessus des 1.31. Et les valeurs dites refuges commencent à plier. La Banque Nationale Suisse a du intervenir quotidiennement depuis des mois pour empêcher l'euro de baisse en dessous de 1.20 francs suisses. Hier, pour une des premières fois, le franc suisse a baissé sans intervention

1.31 ET UNE LECON D'HUMILITE
Ce que les marchés nous apprennent tous les jours, c'est l'humilité. Les prévisions des spécialistes, et je m'inclus dedans, ne valent souvent que par les raisonnement qui les sous tendent. L'euro devait mourir. Il vaut 1.31. Et s'offre même le luxe de monter face au Franc Suisse sans que la Banque Nationale Suisse n'ait à intervenir.

UN CONSEIL
N'écoutez que vous mêmes ou que des conseils qui "put their money where their mouth is". Il se trouve que c'est mon cas. Quand je dis que je suis haussier sur le CAC, j'achète du CAC. Quand je dis que je suis baissier sur la dette Française, je vends de la dette Française. Et le fait de gagner et surtout de perdre m'oblige à réflechir avant de donner un avis. Ce n'est pas un gage de succès, mais un gage de conviction profonde.

LE STERLING SALUE LA GROSSESSE DE KATE
On se demandait quel évènement prendrait le relais des JO de Londres. Maintenant on le sait, l'Angleterre va bénéficier selon les spécialistes de l'effet Kate sur l'économie. Cette naissance prochaine va faire rêver les Anglais et lever une part de morosité. Et nous qu'est ce qu'on a pour rêver? Hollande? Ayrault? Duflot? L'UMP? Normal que les français aient le moral dans les chaussettes

CRI D'ALARME
Je continuerai d'en parler tant que cela ne fera pas la une des journaux. Le secteur privé Français s'effondre, surtout les TPE, PME et certaines ETI et l'effondrement s'accélère. Le nombre de défaillances des sociétés réalisant plus de deux millions d'euros de chiffres d'affaires explose. Le nombre de défaillances rejoint le record de 1993. Près de 70,000 entreprises jettent l'éponge depuis un an.

ANGELA MERKEL: UN MODELE
Il y a un modèle allemand dont le maître mot est consensus. Et dans ce modèle il y a une politicienne modèle. Merkel a été réélue hier à la tête de son parti avec un score de 97.9% et une cote de popularité dans le pays au plus haut malgré des mesures, comme l'aide à la Grèce, hautement impopulaires. A l'heure où l'UMP explose et où le gouvernement est un cocktail destructeur d'amateurisme et de dogmatisme, l'Allemagne fait encore figure d'exemple.

LE FISCAL CLIFF. SUITE ET PAS FIN
Chaque camp montre les dents. Obama dit qu'il n'y aura pas de deal sans une taxation accrue des plus riches. Les Républicains ne veulent pas de hausse d'impôts et surtout pas de taxation accrue sur les revenus du capital.

ET UN NOUVEL IMPOT, UN...
Toujours rien en vue sur les 10 milliards de réductions de dépenses publiques qui devaient accompagner la hausse de 20 milliards d'impôts qui, elle, a bien eu lieu. Et ce n'est pas fini. Selon les Echos, la taxations sur les "grosses" plus values immobilières seront surtaxées. C'est quoi pour le gouvernement une "grooooooosse" plus value....? 100,000 euros. 3% de surtaxe au dessus de 100,000 euros et 5% de surtaxe au dessus de 150,000 euros. Vivement le rétablissement de la guillotine pour les riches qui gagnent plus de 4000 euros par mois et qui ont un bien immobilier.

NOS SOLUTIONS POUR REDUIRE VOS IMPOTS!!!
Comme annoncé dans notre newsletter depuis quelques jours, nous sortons aujourd'hui notre dossier sur les dernières solutions pour réduire vos impôts 2012, à l'usage exclusif des abonnés MF Privé. Si vous n'êtes pas encore abonné, profitez gratuitement notre offre exclusive un mois offert

DUFLOT REçUE PAR LE PAPE
Non. C'est une blague.

LE FANTASME BRESILIEN
Le Brésil fait rêver. Normal. Et pourtant il faudrait revenir à la réalité. La croissance au troisième trimestre n'a été que de 0.6%. Les BRICS se fissurent.

INTERESSANT
L'interview du patron du courtier Exane dans les Echos. Il est parti à Londres. Et la grosse majorité de ses équipes, surtout les seniors, sont déjà ou partent à Londres. Bye bye la finance de marchés à Paris.

LES PIGEONS C'EST VOUS
Jamais les sociétés d'autoroutes n'ont fait autant de bénéfices. Vive les péages. Vive les pigeons voyageurs.

RUMEUR
Je ne rapporterai pas la rumeur sur Cahuzac. Elle fait un peu boule puante. Mais si elle était vraie, ce serait quand même très drôle...

L'ALLEMAGNE, SI PROCHE ET POURTANT SI LOIN.

Je n'ai jamais caché mon admiration pour le modèle allemand et pour Angela Merkel. Hier la réelection triomphale, 97.9%, de Merkel à la tête de son parti alors qu'elle bénéficie d'un record de popularité dans le pays me surprend encore et me réconcilie avec une certaine forme de politique: il existe des politiciens qui agissent dans l'intérêt national...en Allemagne

Réelection triomphale d'Angela Merkel à la tête du CDU
La campagne pour les élections allemandes est officiellement lancée. Elles auront lieu dans 10 mois. Et à l'heure où l'UMP vole en éclats faute de vrai leader, à l'heure où le gouvernement Français fait preuve d'un cocktail destructeur d'amateurisme et de dogmatisme, l'exemple vient encore de l'Allemagne. Angela Merkel a été réélue à la tête de son parti avec un score spectaculaire de 97.9%, un score accueilli par une standing ovation de plus de dix minutes

Elle profite pleinement de la bonne santé économique de l'Allemagne
Même si la croissance Allemande a ralenti fortement en fin d'année et devrait rester molle en 2013, l'équilibre budgétaire sera atteint en 2012, un an plus tôt que prévu, et le taux de chômage est proche de son niveau le plus bas depuis 20 ans. Mais Angela Merkel n'a pourtant pas cessé de prendre des mesures qui auraient pu la rendre impopulaires. Et notamment le sauvetage de l'euro et plus récemment de la Grèce contre la volonté des allemands et de son propre parti.

Son parti est il donné favori des sondages pour les élections ?
Trop tôt pour le savoir. Et on sait qu'en dix mois tout peut arriver. Si l'économie allemande trébuche, si l'Europe replonge dans la crise de la dette, elle pourrait être en danger. Mais ce que je trouve admirable, c'est qu'Angela Merkel est la preuve qu'on peut faire de la politique avec comme seul objectif l'intérêt national, sans chercher à être systématiquement populaire, et être respectée. L'Allemagne est notre voisine, mais nous vivons sur deux planètes différentes et c'est bien regrettable.

de AFP 10h20

La Bourse de Paris évoluait à son plus haut de l'année en cours de séance mercredi matin grâce à l'accalmie qui perdure en zone euro, mais les investisseurs restent prudents étant donné le manque d'avancées dans le débat budgétaire aux Etats-Unis.

A 09h40 (08h40 GMT), le CAC 40 prenait 0,72% à 3.606,15 points, dépassant son plus haut de l'année en séance, atteint lundi (3.605,03 points).

Mardi, les ministres des Finances européens ont avalisé l'octroi de deux ans supplémentaires à la Grèce pour mener à bien son ajustement budgétaire, confirmant la décision prise récemment par les créanciers publics du pays (UE, BCE et FMI).

Ils n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur les contours d'un mécanisme unique de supervision bancaire, mais espèrent surmonter leurs divergences d'ici au sommet des 13 et 14 décembre.

"Ces discussions en parallèle avec l'opération actuellement en cours de rachat de dette par Athènes montrent que les choses évoluent dans le bons sens ce qui soutient la monnaie unique européenne face au dollar", note Cameron Peacock, analyste chez IG.

Mais "les investisseurs restent dans l'attente d'une +bonne nouvelle+ dans les négociations entre démocrates et républicains", qui piétinent pour l'instant, notent les analystes du courtier Aurel BGC.

"Ils ne veulent pas risquer leur performance annuelle sur des débats politiques", ajoutent-ils.

Le président Barack Obama a prévenu ses adversaires républicains qu'aucun accord budgétaire n'était possible sans qu'ils ne cèdent sur des hausses des taux d'imposition pour les contribuables les plus aisés.

Faute d'accord d'ici la fin du mois, une hausse automatique des impôts et une baisse drastique des dépenses publiques doivent entrer en vigueur le 1er janvier, ce qui pénaliserait lourdement la première économie mondiale.

Les intervenants font aussi preuve de prudence avant la publication, dans l'après-midi, de plusieurs statistiques américaines, notamment le rapport ADP de l'emploi dans le secteur privé, les commandes industrielles et, enfin, l'indice ISM d'activité dans les services.

Les valeurs bancaires soutenaient encore la tendance grâce à l'apaisement de la situation en Europe. Crédit Agricole gagnait 1,84% à 6,14 euros, suivi par BNP Paribas 1,66% à 43,85 euros et Société Générale 1,33% à 28,89 euros.

Alcatel-Lucent (+1,13% à 0,89 euro) n'était pas affecté par l'abaissement de sa note par Moody's, toujours porté par des informations de presse selon lesquelles l'équipementier serait sur le point d'obtenir un financement d'un milliard d'euros auprès de plusieurs banques européennes et américaines.

EADS confirmait sa dynamique haussière (+1,71% à 27 euros) alors que les négociations entre Paris et Berlin sur la réorganisation du capital du groupe d'aérospatiale et de défense n'ont pas encore abouti.

ArcelorMittal (+1,21% à 12,15 euros) était recherché. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault reçoit à 18 heures les syndicats d'ArcelorMittal-Florange, convaincus d'avoir été floués par l'accord signé entre le gouvernement et le géant mondial de la sidérurgie.

EDF prenait 0,54% à 14,06 euros, nullement affecté par l'annonce du retrait de l'italien Enel du projet de construction de l'EPR de Flamanville (Manche).

Enfin, Lagardère gagnait 1,27% à 23,94 euros après avoir vu la recommandation sur son titre relevée de "vendre" à "neutre" par Nomura.

Euronext (CAC 40)

Copyright © 2012 AFP.

10:38 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/12/2012

bonjour....Nyrstar dans les news...

 

 

Published: 03:30 CET 03-12-2012 /Thomson Reuters /Source: Nyrstar /XBRU: NYR /ISIN: BE0003876936

Nyrstar reaches in-principle agreement to transform Port Pirie smelter into an advanced poly-metallic processing and recovery facility

 

Regulated information

03 December 2012


Nyrstar reaches in-principle agreement to transform Port Pirie smelter into an advanced poly-metallic processing and recovery facility, providing an opportunity to strengthen and further diversify group earnings


HIGHLIGHTS

Fundamentally different business model for Port Pirie that is expected to deliver a commercially viable long-term future for the Port Pirie operation

Leveraging a unique opportunity using state of the art and proven technology that is expected to meet stringent environmental standards

Funding and support package agreed in principle with the Australian Federal Government and South Australian Government

Preserves capacity to continue execution of mining integration strategy

Final investment case expected to be completed by end 2013 and commissioning in early 2016

de MONFINANCIER

 

LA FIN D'ANNÉE SERA AMÉRICAINE

L'Europe ne devrait plus faire la une de l'actualité jusqu'à la fin d'année avec la Grèce qui a eu son cadeau de Noel avant l'heure et les taux des pays en difficulté qui sont en baisse. C'est le fiscal cliff qui va nous occuper et ce week end, alors qu'on s'approche de l'échéance, chacun y va de sa menace de rupture des négociations.

LA FAUTE AUX REPUBLICAINS
Obama et les démocrates ont proposé leur solution pour régler le problème du fiscal cliff. Les Républicains ont refusé ce week-end, notamment la partie hausse des impôts. Du coup, Obama menace les Républicains d'être les responsables de la future récession qui frappera l'Amérique si aucune accord n'est trouvé. On est dans le grand spectacle...

 

HOLLANDE S'EST COUCHE
Pas de nationalisation. Pas la moindre pression. Mittal a gagné. Par KO. Mittal a promis d'investir de l'argent et de maintenir les emplois. Il ne le fera pas.

 

A QUAND UN REMANIEMENT MINISTERIEL
Ce gouvernement est composé de deux types de ministres. Ceux dont on connaît le nom et qui sont désavoués en permanence par Ayrault et Hollande comme Montebourg qui vient de se ridiculiser, et Duflot qui l'a toujours été. Ceux dont on ne connaît pas le nom et qui ne font rien.

 

ET PENDANT CE TEMPS
La France traverse une crise économique dramatique. Le gouvernement et même les médias sont dans le déni alors que les TPE, les PME et les ETI sont souvent au bord du gouffre. Les chiffres d'affaires plongent, les pertes s'accumulent, les financements disparaissent et le nombre de faillites augmentent. Il serait temps de réagir non ????

 

ET VOILA DE QUOI ON S'OCCUPE
Un peu comme l'orchestre du Titanic qui continuait à jouer alors que le naufrage avait commencé, le gouvernement étudie une réforme du congé parental qui sera moins long mais mieux rémunéré. C'est l'urgence du moment non ?

 

VENDREDI L'EMPLOI AMERICAIN
sera un peu faussé par les effets de l'Ouragan Sandy. Mais l'économie Américaine semble rebondir. Les constructeurs automobiles reportent des ventes en forte hausse et l'immobilier repart. Une bonne nouvelle.

 

TSUNAMI FINANCIER AU JAPON
Le patron de la Bank Of Tokyo Mitsubishi pense que les banques japonaises dansent sur un volcan: elles ont des centaines de milliards d'emprunts d'état Japonais qui pourraient voir leur valeur s'effondrer.

 

L'ANGLETERRE PERSISTE ET SIGNE
George Osborne admet que réduire l'endettement et sortir de la crise sera plus long que prévu mais il refuse de changer de cap. Courage politique à l'allemande...

 

ANGELA MERKEL
prête à aller plus loin une fois les élections allemandes passées. Elle parle d'un effacement pur et simple d'une partie de la dette Grecque.

 

LE MECANISME EUROPEEN DE STABILITE
s'est vu retirer son triple A par Moody's vendredi soir. Même pas mal....

 

COURAGEUSE ESPAGNE
Pendant que la France s'enferme dans le déni de réalité, l'Espagne continue ses sacrifices pour s'en sortir. Les retraites, déjà diminuées, ne seront plus automatiquement revalorisées en fonction de l'inflation.

L'ANNIVERSAIRE DU SMS
Le premier SMS a été envoyé le 3 décembre 1992. Il s'en échange 220,000 par seconde dans le monde...

L'ÉCONOMIE FRANÇAISE AU BORD DU GOUFFRE

Il règne une ambiance étrange. Tous les indicateurs de terrain, venant des chefs de petites entreprises entre autres, indiquent que l'économie Française est dans une situation extrêmement inquiétante. Consommation en baisse et chômage en hausse. Mais il n'y a pas de sentiment d'urgence, on est une fois de plus dans le déni. Je pense qu'il est temps de lancer un cri d'alarme.

Hausse du chômage, prévision de récession : la situation de l'économie Française m'inquiète
Au-delà des chiffres officiels qui sont publiés, la réalité sur le terrain est assez effrayante. Le principal moteur de la croissance Française, la consommation, est à l'arrêt. Le non alimentaire, et notamment l'habillement, le textile est en baisse de 15% à 30% et même les dépenses alimentaires sont en baisse de 5%. Et je suis frappé par l'absence totale de sentiment d'urgence. Le gouvernement, et même les médias, continuent à fonctionner comme si nous traversions juste une période difficile alors que nous sommes au bord du précipice.

Ce qui me faire dire cela c'est que notre commerce extérieur est en lambeaux avec un déficit record, la consommation est à l'arrêt et les investissements sont en chute libre. Les entreprises, et surtout les TPE, les PME et même les entreprises intermédiaires dont le marché est franco français sont dans la situation la plus difficile que j'ai pu observer en 30 ans de carrière. Plus de financement bancaire, plus d'investisseurs en capitaux ni en bourse compte tenu de la fiscalité, et des chiffres d'affaires en baisse. Le nombre des procédures de sauvegarde, redressements judiciaires et faillites explosent.

Et j'ai le sentiment qu'on n'en parle pas assez. J'ai l'impression qu'on ait une fois de plus dans le déni. On vient de passer un mois dans un psychodrame sur les 600 emplois de Florange, alors qu'on perd 60,000 emplois par mois. Je me demande quel niveau le chômage et la décroissance doivent attendre pour qu'on réagisse. Il faut lancer un cri d'alarme : le secteur privé Français est au bord du gouffre et nous n'avons plus les moyens de financer le secteur public.

........PAS CHERE

Loading graph …

09:37 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |