30/11/2012

Bonne journée et boon week-end à tous....

 

picto monsieur cravate

A QUAND LE FISCAL KIF ?

Il y a un feuilleton qui passionne les marchés plus que celui de l'UMP. C'est celui du fiscal cliff. Un jour c'est l'espoir. Le lendemain le désespoir. Hier le patron des républicains à l'assemblée a jeté un froid mais les investisseurs veulent croire à un accord imminent entre les démocrates et les républicains. Ils parient sur le fiscal kif.

(de MonFinancier.....)

COMPTE A REBOURS POUR FLORANGE
Il va falloir trouver une solution pour se sortir de l'impasse avant la fin du week end. Soit Mittal accepte de vendre le site, mais on peut imaginer les concessions qu'il obtiendra, soit le gouvernement nationalise le site pour le vendre à un autre groupe. Une affaire d'état pour un seul site industriel.

 

L'EURO AU DESSUS DE 1.30
Qui l'eût cru (à part les experts de Monfinancier). L'euro qui devait disparaître, l'euro qui devait s'écrouler selon les grands spécialistes de la place est toujours la. Il ne rompt pas. Il ne plie même plus. Il monte... Il défie les lois de la gravité financière et économique. Cocoreuro! (nul, je sais)

 

IL MANQUE 50 MILLIARDS
de livres sterling aux banques Anglaises pour respecter leurs ratios selon la Banque d'Angleterre. Si vous les trouvez, n'hésitez pas à prévenir Sir Mervin King.

 

LES PRIX DE L'IMMOBILIER
en équilibre précaire ? Combien de temps les vendeurs pourront ils attendre? C'est toute la question. le nombre de crédits immobiliers s'écroule, les ventes s'effondrent, les prix baissent un peu en France mais à Paris ils résistent encore. Le bras de fer entre acheteurs et vendeurs dure encore mais on connaît l'issue. Une baisse des prix de 15 à 20%.

 

NE MANQUEZ PAS CE SOIR
sur BFM Business votre émission patrimoniale de la semaine. 19h et 22h.
On parlera des évènements de la semaine, on donnera des conseils d'achat et de vente avec les meilleurs experts de la place. Et ce sera ensuite une Spéciale Immobilier avec Guy Nafilyan le patron de Kaufman and Broad et des spécialistes qui répondront à une question: Où va l'immobilier?

 

QUI PEUT SAUVER EDF?
La descente aux enfers d'EDF continue. EDF devrait plus de 8 milliards d'euros pour surfacturation...13.39 euros hier contre 32 euros à l'introduction il y a 7 ans. Nous avons notre Facebook ou notre Groupon français...Bravo Henri Proglio. Good job.

 

QUI PEUT SAUVER VOS IMPOTS?
Plus qu'un mois. Et il y a encore des moyens de réduire la facture au Trésor Public. Nous publierons bientôt un papier exclusif pour nos abonnés MF privé. Si vous voulez les connaître, profitez gratuitement notre offre exclusive un mois offert

 

QUI PEUT SAUVER SHANGHAI?
Toutes les bourses mondiales ou presque ont rebondi en 2012, sauf Shanghai. Qui n'en finit pas de baisser. Malgré un léger rebond ce matin elle est au plus bas depuis trois ans et a perdu plus de 70% de sa valeur...Il va bientôt falloir parier sur son rebond. Et pourquoi pas avec le même produit qui avait réussi début octobre aux abonnés MF privé

 

LA LECON ALLEMANDE
Le Bundestag va approuver aujourd'hui les aides à la Grèce. A une écrasante majorité. Au delà des clivages politiques. Le sujet de l'Allemagne tient à un mot: consensus. L'échec de la France tient à un concept: la lutte des classes.

 

LE COME BACK AMERICAIN ?
Révisions à la hausse hier de la croissance américaine eu troisième trimestre. 2.7% au lieu de 2%. Et rebond des demandes de maisons en Octobre, au plus haut depuis deux ans. L'immobilier rebondit aux Etats unis.

 

SUCCES A L'ITALIENNE
Les taux Italiens sont tombés hier au plus bas depuis deux ans. 4.48% seulement! Belle performance. Et les investisseurs ont encore de l'appétit. Rappelons qu'ils étaient à 6.7% en Juillet. Impressionnant non ? Forza Italia!!

 

LE SCOOP DU JOUR
Le Whopper revient!!! Burger King revient en France après quinze ans d'absence.

 

LE DEAL DU JOUR
DSK et Nafissatou Diallo proche d'un accord à l'amiable. J'avais plusieurs idées de blagues un peu grasses sur le sujet mais je préfère éviter.

 

L'INCROYABLE PERFORMANCE DE L'EURO

L'euro devait disparaître. Ou, au mieux, s'écrouler. C'est ce que nous avait annoncé les grands stratéges internationaux et c'est ce qu'ont joué les plus gros hedge funds. La zone euro a subi une année dramatique et la situation est encore explosive et l'euro fait mieux que tenir. Il progresse. Il défie toutes les lois de la gravité économique et financière.

L'euro est au dessus des 1.30 ce matin
Et je voudrais qu'on s'y arrête quelques minutes. 1.30 à l'approche de la fin d'année et peut être plus haut au 31 décembre. Qui l'eût cru ? (A part Monfinancier qui a toujours été haussier sur l'euro depuis des mois... ). Qui aurait misé sur la hausse de la monnaie européenne ? Qui aurait pu croire que l'euro a fait plus que résister pendant une année 2012 où la zone euro a été bombardée quotidiennement de nouvelles dramatiques pour la zone euro et ce n'est d'ailleurs pas terminé. La performance de la monnaie européenne est remarquable, elle est même incroyable

Qu'est ce qui peut expliquer cette résistance ?
Pas facile de trouver une explication rationnelle. Quand on pense qu'on a frôlé la faillite de la Grèce, la chute de l'Espagne, les dégradations massives des principaux pays de la zone, et que le chômage est au plus haut, la croissance économique proche de zéro avec des perspectives de récession pour 2013 et les taux d'intérêt au plus bas, on aurait eu toutes les raisons de se retrouver à 1.15, 1.10 voire plus bas. Rappelons que l'euro a été introduit à 1.17 et qu'il est tombé à un niveau proche des 0.80.

Les investisseurs croient donc à l'euro malgré tout
Il y a un manque d'alternative en matière de monnaies d'investissement. Les investisseurs sont bourrés de dollars et ils ont besoin de se diversifier. Il y a certes la livre anglaise, le yen et quelques monnaies émergentes ou européennes hors zone euro mais aucune n'a la taille ni la profondeur nécessaire. L'euro a défié toutes les lois de la gravité financière et économique. Un euro à 1.30 c'est tout simplement spectaculaire

11h...

La Bourse de Paris évoluait autour de l'équillibre vendredi en début de matinée, dans un marché tenté de prendre ses bénéfices après le redressement de jeudi et toujours incertain sur l'issue du débat budgétaire aux Etats-Unis.

A 09h50 (08h50 GMT), l'indice CAC 40 prenait 0,90 point, pour s'inscrire à 3.569,12 points.

Pour ce dernier jour de novembre, la cote parisienne affiche une hausse mensuelle de plus de 3%.

Alors que débute le mois de décembre, les investisseurs s'attendent à une forte volatilité avec les traditionnelles opérations d'habillages de portefeuilles (window dressing), et la poursuite des discussions outre-Atlantique sur le débat budgétaire.

"Le marché est pris en otage dans le jeu politique de Washington", estiment les analystes chez Aurel.

Depuis la réélection du président Barack Obama début novembre, les marchés financiers mondiaux sont en effet dominés par ce sujet et tant qu'aucun accord ne sera trouvé les investisseurs restent très nerveux, indique-t-on dans les salles de marché.

L'enjeu est de taille. Pour éviter la mise en place du +mur budgétaire+ (ensemble de hausses d'impôts et réductions de dépenses publiques) qui pourrait plonger les Etats-Unis dans la récession en 2013, Démocrates et Républicains doivent signer un accord.

Le marché a été conforté en début de matinée par les propos du président de la Banque centrale européenne Mario Draghi, répétant être prêt à intervenir "si nécessaire" pour préserver l'euro.

Sur le front des valeurs LVMH, prenait la tête du CAC 40 (+2,36% à 136,15 euros), après le relèvement de sa recommandation par Goldman Sachs. Schneider Electric dont la recommandation a été revalorisée à "surperformer" contre "neutre" par HSBC, suivait de près, s'ajdugeant 2,70% à 54,79 euros.

Valeo gagnait timidement 0,10% à 35,52 euros. L'équipementier a signé le contrat de vente au japonais U-Shin de son activité "mécanismes d'accès", sur la base d'une valorisation de 223 millions d'euros (dette incluse).

Thalès qui a versé un acompte sur dividende, prenait 0,20% à 27,64 euros.

Eiffage qui avait fait l'objet en tout début de séance de prises de bénéfices, reprenait de la hauteur par la suite (+2,65% à 31 euros). La veille le titre avait gagné près de 10%, suite à des rumeurs d'un prochain retrait de la cote d'APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône) qui permettrait de faire remonter une forte somme à ses principaux actionnaires.

Des prises de bénéfices pesaient sur Vivendi (-1,21% à 16,69 euros).

Euronext (CAC 40)

Copyright © 2012 AFP

 LibelléDernierVar.

 

11:01 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.