27/11/2012

GRECE..et ANGLETERRE...monfinancier...

LE JACKPOT DE LA GRÈCE

On ne devrait plus entendre parler de la Grèce pendant quelques mois, voire quelques années. Ce pays qui a déclenché la crise de la dette Européenne vient de décrocher le jackpot. Les Européens lui ont fait une proposition que la Grèce ne pouvait vraiment pas refuser... Finalement cela valait le coup de tricher pour entrer dans la zone euro...

 

LE DEAL GREC
Un deal en or pour la Grèce. Elle obtient une nouvelle tranche d'aide. Mais elle obtient également une baisse significative des taux d'intérêt de sa dette, un rallongement de 15 ans de la maturité de sa dette, un moratoire de 10 ans sur les intérêts et le versement des plus values enregistrées par la Banque Centrale Européenne sur l'achat d'obligations Grecques.. Qui dit mieux...? Pendant ce temps l'Irlande et le Portugal qui n'ont pas falsifié leurs comptes rament pour rétablir leur situation...

 

FANTASTIQUE ANGLETERRE
La Grande Bretagne a une stratégie claire. A l'heure où la France revient à la lutte des classes, au repli et au protectionnisme, elle se positionne comme le centre international incontesté du business et de la finance. Elle vient de nommer à la tête de la Banque d'Angleterre un canadien, le patron de la Banque Centrale. Une première en 318 ans d'histoire et un signal formidable d'ouverture.

 

LA RENCONTRE HOLLANDE MITTAL
Mittal va lâcher. En bon négociateur, il va donner l'impression d'avoir fait une concession en acceptant de vendre l'ensemble de Florange alors qu'il saccage ce qu'il reste d'Arcelor en France depuis 2006 et Hollande va avoir l'impression d'avoir remporté une victoire. Pathétique.

 

ON REVOTE?
Allez on revote!! C'est ce que propose Sarko pour l'UMP. Je suis pour. Ce spectacle est trop drôle pour qu'on l'arrête maintenant. Allez les gars, continuez à nous faire rire; ce n'est pas avec Jean Marc Ayrault qu'on va s'amuser.

 

GRAND PRIX DE L'ECONOMIE
des Echos remis hier à Mario Monti pour la politique d'un redressement qui lui est vraiment productif.

 

LE CAUCHEMAR
A 76 ans, le mannequin L'Oréal en Italie pour le cirage à cheveux, Berlusconi, envisage de créer un nouveau parti de centre gauche (oui,..gauche...) pour revenir dans la course..

 

LE FISCAL CLIFF?
C'était le sujet numéro un il y a quelques jours. Aujourd'hui on n'en parle plus. Il est vrai qu'il semble que les négociations évoluent dans un sens favorable. La Maison Blanche veut surtout éviter toute hausse d'impôts pour les classes moyennes qui provoqueraient selon une étude 200 milliards de dollars de baisse de la consommation. Pourraient ils envoyer cette étude à notre gouvernement ?

 

QUI L'EUT CRU?
L'euro à 1.30 ? A part nous... qui l'eût cru? Cela fait des mois que nous disons à nos abonnés que nous ne voyons pas de chute de l'euro et l'euro fait mieux que tenir. Il monte. 1.30. Il a subi des attaques sans précédents cette année, des évènements d'une gravité absolue et pourtant il monte. 1.30. Et pourquoi pas 1.35 bientôt... Impressionnant.

 

QUAND BRUXELLES FAIT N'IMPORTE QUOI
La Commission Européenne ne renouvellera pas les mesures anti dumping contre les briquets à pierre fabriqués en Chine. Et c'est Bic qui va trinquer... Vive la concurrence déloyale...

 

NOTRE MENSUEL DE NOVEMBRE
vient de sortir. Un numéro spécial sur les produits dérivés et les stratégies de gestion. Disponible pour tous les abonnés MF privé dans leur espace personnel. Pas encore abonné? Une astuce pour profiter de ce mag' et bien d'autres services : testez nous gratuitement pendant un mois.

 

LE COME BACK DE DSK
Il se présenterait en 2014 à Sarcelles dont il a déjà été maire de 1995 à 1997. Je cherchais une blague à faire sur le sujet mais je n'ai trouvé que des blagues lourdes, donc je m'abstiens.

LE COME BACK DE FACEBOOK?
7.8% de hausse et une cloture à 25.88. Par rapport au plus bas de septembre, 17.79 c'est un beau rebond mais on est encore loin du cours d'intro. Les analystes revoient à la hausse les perspectives de monétisation du site.

 

IMPRESSIONNANTE ET ÉTONNANTE ANGLETERRE

A l'heure où la France se replie et s'enferme dans une gestion économique et financière d'un autre temps, l'Angleterre fait un bond en avant en jouant la carte de l'ouverture internationale, l'ouverture au monde, l'ouverture au business et à la finance.Une preuve supplémentaire avec la nomination d'un canadien, le patron de la Banque centrale Canadienne, à la tête de la Banque d'Angleterre.Chapeau

Belle progression hier de la livre sterling
Ce qui se passe en Angleterre en ce moment est impressionnant. L' Angleterre de Cameron est devenue le laboratoire d'une expérience qui a toutes les chances de réussir. Tout d'abord le choix d'une austérité massive pour reconstruire les fondements d'une croissance future. Une austérité acceptée par les Anglais dans leur immense majorité, c'est un pays habitué aux sacrifices dans les grands moments de son histoire, et une austérité négociée dans le cadre d'un vrai consensus social patronat et des syndicats qui eux ont oublié la lutte des classes depuis longtemps.

Il y a également des choix forts par rapport à l'Europe
L'Angleterre veut se positionner comme le centre économique et financier mondial avec une ouverture particulière vers les pays émergents. Pour cela, elle prend de plus en plus ses distances avec une Europe ultra régulée et ultra réglementée pour créer une véritable plateforme internationale pro business. Et l'élément le plus spectaculaire peut être c'est la nomination à la tête de la banque d'Angleterre d'un Canadien, le patron de la banque centrale de la Banque du Canada.

Ce n'est jamais arrivé en 318 ans d'histoire de la banque d'Angleterre
C'est un coup formidable. C'est un appel aux entrepreneurs et aux financiers du monde entier. Le signe d'une ouverture internationale sans équivalent. A l'heure où la France se recroqueville, parle de protectionnisme, prône le Made in France, l'Angleterre renoue avec sa tradition internationale. Ce n'est plus la Manche qui sépare la France de l'Angleterre, ce sont deux à trois siècles...

09:21 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.