14/11/2012

BONJOUR LES AMIS...9H14...PAS DE GREVE ...!

de MonFinancier...

 

QUELLE DÉPRIME...

Entre des marchés qui n'en finissent pas de se faire peur sans vraiment trouver de direction, les investisseurs qui ne veulent pas investir ailleurs que sur de la dette Allemande, la récession qui s'étend partout en Europe, une conférence de presse présidentielle tellement normale qu'elle en était déprimante, on a hâte que la trêve des confiseurs arrive... et même que l'été arrive...

 

LA GRECE, ENCORE ET TOUJOURS
Elle a rafistolé ses besoins et a gagné quelques jours en trouvant 5 milliards d'euros mais elle a besoin de 31.5 milliards d'euros vite et personne ne veut lui prêter.

 

L'ESPAGNE, ENCORE ET TOUJOURS
Rajoy s'entête à ne pas demander l'aide Européenne. Et après quelques semaines d'accalmie, les taux espagnols sont à nouveau sous pression, frôlant les 6%. C'est reparti pour un tour ?

 

LA FRANCE, ENCORE ET TOUJOURS
La récession s'installe et aucun signe d'amélioration est en vue compte tenu du matraquage fiscal et de l'ambiance anti business.

 

LA CONFERENCE DE PRESSE DE HOLLANDE
No comment.

 

HEUREUSEMENT
qu'il y a les Etats Unis et le scandale Petraeus qui s'étend maintenant au général Allen, le futur patron de l'Otan... Ils ont tous des maîtresses à qui ils livrent tous les secrets militaires... A l'ancienne...

 

LE JAPON VEUT LA GUERRE AVEC LA CHINE
Après les îles, le dalai lama. Le Japon continue à faire tout ce qui énerve la Chine. Après avoir annexé des îles Chinoises, le Japon reçoit le Dalai Lama, et ça c'est le meilleur moyen d'énerver la Chine.

 

LA VRAIE QUESTION
est une fois de plus en première page d'Aujourd'hui/ Le Parisien. "Gaz de schiste: passons nous à côté d'un trésor?". Alors que les Etats Unis vont devenir indépendants énergétiquement grâce aux hydrocarbures de schiste, Hollande a dit non hier pour la France.

 

LE SEUL FRANCAIS HEUREUX
est celui qui a gagné hier soir 169 millions d'euros à l'euro millions. Montebourg l'a déjà contacté pour lui vendre Pétroplus.

 

LA BLAGUE DU JOUR
La patron du fonds souverain Chinois, le CIC, s'inquiète de la montée du protectionnisme.

 

ARNAUD VEUT PASSER PLUS DE TEMPS AVEC JADE
Le Groupe Lagardère veut vendre sa participation dans EADS et introduire Canal + en Bourse.

C'EST LE MOMENT
de prendre une année sabbatique et de partir faire le tour du monde

 

LE CAUCHEMAR EUROPÉEN

L' Europe ne parvient pas à se sortir du cercle vicieux dans lequel la crise de la dette l'a entraînée. Quand ce n'est pas la Grèce, c'est l'Espagne, puis ce sera l'Italie avec les élections, puis la Grèce, puis l'Espagne, puis l'Italie, puis la Grèce.. Et peut être un jour la France... Hier ce sont les taux Espagnols qui ont subi la pression des investisseurs

Nouvelle tension hier sur les taux Espagnols...
Cette crise européenne est un vrai cauchemar. Quand on pense avoir réglé un problème, il ressurgit quelques mois après. Avec la Grèce bien sûr. On met la poussière sous l'Acropole mais on ne résout rien définitivement. Et hier l'Espagne. Encore. Avec des taux d'intérêt à 10 ans qui ont à nouveau frôlé les 6%. On pensait avoir réglé le problème de l'Espagne avec l'accord de la banque centrale Européenne pour acheter de la dette Espagnole, sauf que ces achats ne peuvent intervenir tant que l'Espagne ne demande pas officiellement d'aide. Et elle ne l'a toujours pas fait.

Le premier ministre Espagnol dit qu'il a financé les besoins pour 2012 et n'a pas besoin d'aide
2012 c'est fait. L'Espagne s'est financée et n'a plus besoin d'argent. Mais pour 2013, l'Espagne a besoin d'émettre 124 milliards d'euros de dettes. Juste pour passer l'année. 124 milliards d'euros. Et ce ne sera pas simple sans le soutien de la Banque Centrale Européenne. Ce sera même impossible. Mais le premier ministre s'entête. Et il remet l'Europe qui n'avait pas besoin de cela à nouveau dans le viseur des snipers des marchés.

Cela fait des mois qu'on nous annonce une demande d'aide imminente mais l'Espagne résiste et pour l'instant ça passe.
Si ça passe, c'est que le marché est persuadé que l'Espagne n'aura pas d'autre choix que de demander de l'aide à l'Europe. Si Rajoy continue à vouloir sauver son poste en refusant, les taux Espagnols retourneront au dessus de 7% et provoqueront le cercle vicieux habituel et notamment une pression sur l'Italie qui ne demande qu'à ce qu'on l'oublie, surtout que dans quelques mois elle sera elle aussi au centre des préoccupations du fait de ses élections. Non. Vraiment. Il faut que le cauchemar de la crise européen s'arrête. Au moins pendant quelques mois...

09:16 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.