12/11/2012

bonjour...petits frémissements..

ceci est important..

 

    ARCELORMITTAL: Iron ore gains to 3-month high as Chinese economy picks up

aux USA l'immobilier remonte depuis 3 mois , le chomage recule légèrement , la Chine voit une amélioration...bref , on devrait bien se comporter dans les marchés....CC.

monfinancier..

L'ALLEMAGNE DÉSIGNE LA FRANCE COMME LE MAILLON FAIBLE

La rumeur selon laquelle le gouvernement Allemand aurait demandé à ses "sages" de réfléchir aux réformes structurelles pour la France a été démentie. Mais personne n'est dupe. L'Allemagne ne supporte plus l'absence de réformes structurelles en France et appelle les marchés à attaquer la dette Française pour forcer le gouvernement à s'attaquer aux maux Français

LA FRANCE EN RECESSION
C'est ce qu'anticipe la Banque de France. Deux trimestres de croissance négative de plus. Il faut dire que le matraquage fiscal et la chasse aux entreprises ont eu un effet désastreux sur la consommation des ménages et les investissements des entreprises.

 

LES SAGES ALLEMANDS
auraient été sollicités pour réfléchir au cas Français. Pour les sages Allemands le problème est simple: on ne travaille pas assez en France et aucune réforme structurelle n'a été entreprise. La France a besoin d'un choc à la Schroeder. Et seule une attaque des marchés sur la dette Française obligera le gouvernement à bouger...Mais les taux Français restent au plus bas...

 

OBAMA SE LACHE
L'élection est passée. Il l'a gagné et bien gagné. Il s'est même payé le luxe de remporter la Floride. Après cette victoire écrasante, Obama se sent pousser des ailes. Et il s'attaque d'emblée aux riches qu'il veut faire payer. Il faut dire qu'aux Etats Unis, les revenus les plus élevés ne paient qu'entre 15 et 30% d'impôts sur le revenu et parfois beaucoup moins grâce aux niches fiscales. Ils devraient tester le 75% Français..

 

ENCORE LA GRECE
On a vraiment l'impression qu'on ne se sortira jamais du problème de la Grèce... Cette semaine, est, comme toutes les semaines, décisive. La Grèce a besoin d'argent et pour l'instant l'Europe refuse toujours de lui donner.

 

ENFIN LA CHINE
rebondit. Il a fallu attendre deux ans. Deux ans de ralentissement pour avoir enfin un rebond. En octobre, la croissance de la production industrielle et de l'investissement a été très forte et supérieure aux anticipations. Et le commerce extérieur se porte nettement mieux...

 

PARIS A VELO
C'est le rêve de Delanoe. Le Parisien révèle le nouveau plan choc du maire de Paris pour bouter les voitures hors de Paris.

 

LES FEMMES OBTIENNENT L'EGALITE
Depuis le temps qu'elles réclament la parité et l'égalité... La commission européenne leur a donné raison: à partir de la fin d'année les assurances automobiles des femmes seront plus chères: elles vont être alignées sur celles des hommes...

 

LE JAPON CHUTE
Moins 0.9% de croissance. Le yen fort et la bagarre sur les îles pourries ont fait un massacre. Le Japon ne parvient toujours pas à émerger...

 

MONTEBOURG EN LIBYE
On ne sait vraiment plus quoi faire pour le redressement productif. L'homme du made in France va promouvoir le Made in Libya pour Petroplus. Pathétique. Et en plus on mettrait un peu d'argent du FSI...

GROUPON CONTINUE A S'ECROULER
Il faut toujours suivre son instinct. Je me suis toujours demandé pourquoi un site qui m'envoie tous les jours des offres de lissage brésilien pouvait gagner de l'argent. La réponse c'est qu'il ne peut pas... Groupon est en chute libre et n'a pas de business model

 

L'ALLEMAGNE APPELLE LES MARCHÉS À ATTAQUER LA FRANCE

Pour l'Allemagne, la France est le maillon faible de l'Europe, faible et fainéant. Pour un des "sages" Allemands, la France ne travaille pas assez et bénéficie d'une impunité totale pour l'instant avec des taux d'intérêt au plus bas. Dès lors, la seule solution pour que la France lance des vraies réformes structurelles, c'est que les marchés attaquent la dette Française...

De plus en plus de rumeurs sur l'Allemagne qui s'inquiéterait de la situation économique de la France
Quand l'Allemagne veut mettre la pression sur un pays de la zone euro, elle procède toujours de la même façon. Elle laisse filtrer quelques rumeurs qu'elle se précipite pour démentir sur le fait que le pays visé est le maillon faible de l'Europe. Puis un haut responsable allemand ou même Angela Merkel exprime clairement son inquiétude pour donner un signal d'attaque à la spéculation. Puis les marchés se précipitent pour attaquer la dette du pays. Et en proie à la spéculation, le pays cède. Ce fut le cas de la Grèce de Papandreou, de l'Italie de Berlusconi, de l'Espagne. Et maintenant l'Allemagne vise la France.

Pourquoi viser la France maintenant ?
Pour plusieurs raisons. Il y a tout d'abord, et c'est un facteur essentiel, une relation d'antipathie mutuelle entre Merkel et Hollande. Il y a également un sentiment d'exaspération en Allemagne qui a l'impression que tous les pays d'Europe font des efforts, parfois dramatiques comme dans le cas de l'Espagne, sauf un : La France qui continue à refuser toute réforme structurelle. Ce que l'Allemagne reproche avant tout à la France c'est de travailler aussi peu. L'Allemagne désigne donc la France comme cible aux marchés financiers en se disant que seule une attaque sur la dette Française obligera la France à réformer.

C'est un jeu dangereux et c'est un jeu qui ne marche pas pour l'instant.
L'Allemagne a beau viser la France, les taux Français restent au plus bas. Mais la messe n'est pas encore dite. Si les dirigeants allemands s'acharnent encore sur la France en la désignant comme le maillon faible de l'Europe, une crise de la dette est possible. Et peut être nécessaire. Car tant que les taux sont bas, le gouvernement Français a un sentiment d'immunité.

 

09:43 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.