06/09/2012

BONJOUR TOUT LE MONDE...

 

DJIA             13.047,48 points +0,09%
Nasdaq            3.069,27 points -0,19%
S&P 500           1.403,44 points -0,11%

Nikkei 225        8.667,72 points -0,14% (à 07h25)

Cours de change à 06h50
Variation par rapport à la clôture à New York

USD/JPY       78,43   +0,05%
EUR/USD      1,2607   +0,05%
EUR/JPY       98,86   +0,09% 
 
 

 

A SUIVRE EN FRANCE

A l'agenda macroéconomique figurent les chiffres du chômage au sens du Bureau international du travail (BIT). Le taux de chômage est ressorti en hausse de 0,1 point au deuxième trimestre, à 10,2%. En fin de matinée, l'attention des investisseurs sera retenue par une adjudication de titres de dette à long terme (OAT).

Du côté des entreprises, Innate Pharma, Mr Bricolage, Foncière Inea et Sogeclair présenteront leurs résultats semestriels, Neopost publiera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre, BCI Navigation tiendra une assemblée générale extraordinaire et Scor réunira ses investisseurs.

 

 
 

 

ACTIONS

Les valeurs européennes devraient ouvrir dans le vert jeudi, avant l'annonce de la décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), les investisseurs nourrissant l'espoir que la BCE adopte de nouvelles mesures déterminantes pour soutenir les pays de la zone euro en difficulté.

IG Markets prévoit que le CAC 40 s'adjugera 9 points à l'ouverture, à 3.415 points, tandis que le FTSE 100 progresserait de 18 points à 5.676 points. Le DAX 30 est attendu quant à lui en hausse de 26 points, à 6.991 points.

"Il y a beaucoup d'attentes concernant l'annonce de la BCE, et nous verrons à la fin de la journée si la réaction des marchés témoigne d'une certaine satisfaction", note Jay Wong, gérant de portefeuilles chez Payden & Rygel.

Les banquiers centraux de la zone euro, qui doivent se réunir ce jeudi, examineront un projet de racheter des emprunts d'Etat ayant une maturité allant jusqu'à trois ans, avec la possibilité d'échéances plus longues, ont indiqué des sources proches du dossier.

Ce plan ne fixerait pas de limites quant au montant d'obligations achetées, ont ajouté ces sources, ce qui donnerait à la BCE une latitude maximale pour stabiliser les marchés.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a averti mercredi la BCE qu'elle ne devait pas oublier que sa mission première était de maîtriser l'inflation, et non de renflouer les Etats sous pression.

Les contrats à terme de Wall Street s'inscrivent en hausse jeudi.

Les indices américains ont fini la séance de mercredi sur une note contrastée, l'impact négatif des statistiques sur le secteur manufacturier de la zone euro et l'avertissement sur résultats de FedEx ayant été contrebalancés par l'espoir d'un assouplissement monétaire. Les valeurs des matières premières et des télécoms ont progressé, tandis que les titres des services aux collectivités et de l'industrie ont subi des mouvements de vente.

Les investisseurs ont mis en balance leurs inquiétudes au sujet de la conjoncture avec la possibilité que la Réserve fédérale dévoile de nouveaux rachats d'actifs lors de sa prochaine réunion des 12 et 13 septembre, afin de soutenir l'économie américaine.

En Asie, les marchés s'inscrivent en hausse jeudi avant la réunion de la Banque centrale européenne, dont beaucoup espèrent qu'elle sera marquée par un redémarrage du programme de rachats de titres de dette souveraine de l'institution de Francfort.

 

 
 

 

OBLIGATIONS

Les obligations d'Etat allemandes et britanniques devraient ouvrir en baisse jeudi, alors que les investisseurs s'attendent à ce que la Banque centrale européenne (BCE) annonce une action d'envergure jeudi après-midi.

Signe que les opérateurs jugent très probable une action de la BCE et ne souhaitent pas accroître encore leurs positions dans des actifs refuges, l'Etat allemand n'a pas réussi à emprunter la somme souhaitée lors d'une adjudication mercredi.

L'Allemagne cherchait à lever 5 milliards d'euros via des obligations d'Etat à dix ans, mais n'a reçu que 3,93 milliards d'euros d'offres de la part des investisseurs et n'en a accepté que pour 3,61 milliards d'euros.

Ces espoirs ont également amélioré la demande pour les titres de dette italienne et espagnole. Le taux des obligations espagnoles à dix ans a diminué de 0,17 point de pourcentage, à 6,391%, tandis que celui du titre italien à dix ans a baissé de 0,14 point à 5,434%.

"Les économistes n'attendent pas grand-chose de la réunion de la BCE, et je pense qu'il n'y aura pas d'annonces d'objectifs spécifiques" concernant un programme de rachats d'obligations, estime Jean-Baptiste Pethe, économiste à Exane BNP Paribas.

"Mais le marché a sans doute des attentes plus fortes et [les investisseurs] souhaiteraient connaître les détails [d'une éventuelle action de la BCE] en termes de quantité et d'échéance" des titres qui seraient rachetés, ajoute-t-il.

"Nous nous attendons à ce que la BCE utilise des mots très forts pour atténuer la déception", ajoute l'économiste.

Les prix des emprunts du Trésor américain sont en recul jeudi. La demande pour les titres du Trésor a diminué mercredi, alors que les investisseurs se sont tournés vers des actifs plus risqués, ce qui témoigne d'un certain optimisme quant à la capacité des dirigeants de la zone euro à prendre prochainement des mesures audacieuses pour endiguer la crise économique et financière.

Le risque de voir leurs espoirs déçus a toutefois poussé les investisseurs à ne pas vendre massivement des titres du Trésor américain mercredi et à conserver des actifs refuges.

 

 
 

 

CHANGES

L'euro gagne du terrain jeudi, après s'être déjà apprécié mercredi par rapport aux autres grandes devises, soutenu par des informations de presse selon lesquelles la Banque centrale européenne (BCE) pourrait annoncer jeudi, à l'issue de sa réunion de politique monétaire, un plan d'achats illimités d'emprunts d'Etat d'une maturité de trois ans maximum.

La BCE retirerait des montants équivalents du marché monétaire par divers moyens, afin de "neutraliser" ses opérations d'achat d'obligations d'Etat.

La mise en oeuvre d'un tel programme par la BCE aiderait à réduire les coûts d'emprunt des pays en difficulté de la zone euro, en particulier l'Italie et l'Espagne. Certains aspects du projet restent cependant à préciser.

"Nous ne savons pas grand-chose sur le type de titres de dette que la BCE compte acheter, ni dans quelle mesure tout cela sera précisé [jeudi]. Mais si la BCE fournit bien tous les éclaircissements, cela sera positif pour l'euro", indique Vassili Serebriakov, stratégiste changes à Wells Fargo. D'après lui, la monnaie unique pourrait dans ce cas atteindre un point haut à 1,2638 dollar, et même monter jusqu'à 1,2750 dollar.

Michael Woolfolk, stratégiste devises à Bank of New York Mellon, estime quant à lui que "la BCE risque de décevoir, car son programme de rachats d'obligations va être assorti de conditions, ce qui ne devrait pas plaire beaucoup à des pays comme l'Espagne".

 

 
 

PETROLE

Les contrats à terme sur le pétrole brut sont en hausse jeudi en Asie, alors que les investisseurs espèrent voir la Banque centrale européenne (BCE) annoncer de nouvelles mesures pour enrayer la crise frappant la zone euro.

A 05h00, le contrat d'octobre sur le Brent de la mer du Nord progressait de 44 cents à 113,53 dollars, tandis que vers 07h20, le contrat sur le brut léger coté à New York gagnait 47 cents à 95,83 dollars le baril.

Certains analystes préviennent toutefois que les annonces de la Banque centrale européenne pourraient ne pas répondre aux attentes des investisseurs.

"Les marchés seront satisfaits seulement si la BCE promet de racheter de manière illimitée des obligations d'Etat des pays en difficulté, mais nous ne pensons pas qu'une annonce de ce type sera faite aujourd'hui", écrivent dans une note les analystes d'IG Markets Singapore.

DE MONFINANCIER..

 

POURQUOI LA FRANCE SE CASSE LA FIGURE?

 

Je fais un peu de provoc. Mais il est vrai que le rapport sur la compétitivité de Davos nous donne encore un bonnet d'âne. Même si on peut mettre en doute un rapport venant d'un forum qui se tient en Suisse qui met la Suisse au premier rang..Regardez notre édito . Le sujet est passionnant même si on tombe vite dans la caricature ou le débat partisan.

 

POURQUOI NOKIA SE CASSE LA FIGURE?
C'était quand même spectaculaire. On nous expliquait depuis des semaines que les nouveaux modèles de Smartphone Nokia seraient sa chance de rebond éventuel. Et à peine les modèles présentés, le cours s'est effondré de 15%. Bon, en gros si Nokia n'est pas racheté rapidement, c'est mort. Comme pour Blackberry. Mon Nokia va devenir collector.

 

POURQUOI L'ESSENCE A LA POMPE SE CASSE LA FIGURE ?
Non...C'était une blague...

 

ON EN SAIT PLUS SUR LA FISCALITE DES ENTREPRISES EN 2013
Le gouvernement revient sur la suppression de la déductibilité des charges d'emprunt pour les entreprises, elle sera juste rabotée, les allègements de charges sur les bas salaires seraient maintenus et les contrats de génération seront réservés aux entreprises de moins de 300 personnes. Plutôt une bonne tendance...

 

LA GOLF 7 SERA ALLEMANDE
En cette période de débat sur Peugeot, les délocalisations, la mondialisation, intéressant de constater que la Golf 7, le best seller absolu de l'automobile allemande sera principalement assemblé en Allemagne.

 

LES CHINOIS N'ONT PAS DE BOL
Après Angela Merkel, c'est au tour d'Hillary Clinton de venir passer quelques jours en Chine. Ils regrettent les anciennes ministres de Berlusconi.

 

ON EST SAUVES
On a frôlé la catastrophe! Mais on peut respirer. Les semelles rouges de Louboutin sont à Louboutin et uniquement à Louboutin. Quelle délivrance...

 

LE NOUVEAU TICKET DEMOCRATE
Comme Obama a un peu moins la cote compte tenu de sa performance plus que médiocre en matière d'économie, c'est un nouveau ticket qui fait campagne, Bill Clinton-Michelle Obama. Et ces deux là sont très très populaires. C'est vrai qu'on a plus envie de passer une soirée avec Bill Clinton qu'avec Mitt Romney, et pas seulement si on est stagiaire.

 

LE PARTICULIER MET A L'HONNEUR LE CONTRAT MONFINANCIER LIBERTÉ VIE
Je vous l'ai déjà dit. Cette fois c'est Le Particulier qui l'écrit dans son numéro de Septembre 2012. Le contrat d'assurance vie Mon Financier Liberté Vie, c'est le meilleur choix ! La gratuité à vie des frais sur versements, arbitrages et options de gestion. 540 supports désormais éligibles. L'offre financière la plus complète du marché. Un outil de sélection pertinent à forte valeur ajoutée et si besoin, un accompagnement humain diplômé et qualifié. Tout ça n'existe nulle part ailleurs ! Qu'est-ce que vous attendez ?

 

 

 

 

09:14 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.