09/08/2012

BONJOUR LES AMIS...11h30

DE MonFinancier...

 

BON ANNIVERSAIRE LA CRISE !

9 Aout 2007-9 aout 2012 : Voila maintenant 5 années que nous connaissons une crise financière qui a débuté avec l'éclatement de la bulle des subprimes. Le monde de la finance a aussi son 11 septembre, le 9 aout, une date à marquer d'une pierre banche qui correspond à l'entrée en scène des banques centrales pour éviter une paralysie totale du marché inter bancaire international. Une date qui marque aussi probablement la fin d'un paradigme, dominé par l'idée selon laquelle le capitalisme financier est capable de s'auto réguler.

 

LE SECTEUR BANCAIRE, SOURCE DE LA CRISE
5 ans après, qu'est ce qui a changé ? Des petits pas ont été faits en matière de régulation et de supervision, mais fondamentalement, rien n'a changé, à part des capitalisations bancaires divisées par dix. Le scandale du Libor est d'ailleurs là pour en témoigner.

 

5 ANS APRES LA CRISE CONTINUE DE SÉVIR
La crise a donc 5 ans, et elle se porte à merveille, surtout en Grèce. S&P qui a dégradé la perspective de la note CCC sur la dette de la Grèce estime par ailleurs qu'Athènes pourrait avoir besoin d'une aide supplémentaire de 7 milliards d'euros auprès de ses bailleurs de fonds. Pour la Troika, le sujet ne sera posé sur la table avant octobre. Pourtant le temps presse, Athènes devant rembourser en aout une ligne de crédit de 3,1 milliards auprès de.... la BCE.

 

PETITS ARRANGEMENTS ENTRE AMIS
Quand on est pris la main dans le sac, mieux vaut faire son mea culpa pour éviter de se faire taper sur les doigts. C'est ce qu'a fait UBS, l'une de des trois banques impliqués dans le scandale des manipulations du Libor qui a décidé de coopérer avec les autorités de supervisions à la condition de ne pas impliquer les quelques traders suspectés qui n'ont pas encore été renvoyés.

 

LA RÉCESSION EST POUR L'AUTOMNE
Après l'Italie, l'Espagne et la Grande-Bretagne, c'est au tour de la France d'être menacé par la récession. Après un deuxième trimestre pas très glorieux avec une légère contraction de 0,1%, la Banque de France prévoit un deuxième repli, de 0,1% de l'économie française, ce qui signerait le retour officiel de la France en récession.

 

UNE ÉQUATION BUDGÉTAIRE DIFFICILE A RÉSOUDRE :
Comment résorber les déficits quand on n'a pas de croissance ? Entre réforme de la fiscalité, austérité et mesure de relance, trouver le bon équilibre va être très compliqué.

 

TOUS DANS LE MÊME BATEAU
Le sort de l'Allemagne et de la France, les deux poids lourds de la zone est lié. Pendant que la France creusait son déficit commercial à près de 6 milliards d'euros en juin, l'Allemagne accuse une chute de 0,9% de sa production industrielle.

HEUREUSEMENT, ON A LE PSG
Ou plutôt le Qatar qui a fait du club de foot parisien le champion du mercato estival. En investissant des montants faramineux pour s'acheter des joueurs, le PSG écrase la ligue 1 de sa toute puissance économique.

Les marchés à terme pour les nuls

 

Finance pour les nuls 09/08/2012 à 09h09

 

 

De nombreuses places boursières sont en fait des marchés à terme, c'est-à-dire des marchés qui proposent de traiter des produits dérivés, pour couvrir un risque, ou spéculer…

Un marché à terme est un marché dans lequel des transactions donnent lieu à paiement et livraison à une échéance ultérieure. Le produit phare de ces marchés, le contrat à terme, est tout simplement un contrat par lequel un acheteur s’engage à acheter un sous-jacent au vendeur à une échéance donnée. Par opposition aux opérations de livraison différée (forward sur les marchés de gré à gré), les caractéristiques des contrats à terme sont standardisées : qualité de la marchandise livrable, quantité ou unité de négociation, échéances et conditions de livraison fixées par avance. Seul le prix est discuté par les opérateurs.

Compte tenu des particularités du marché à terme, les particuliers n’ont pas accès aux places boursières via un simple courtier. Mais certains intermédiaires agréés permettent aux particuliers d’accéder à ces marchés via des plateformes spécifiques. C’est le broker qui organise alors les échanges avec le particulier. Ces échanges se font de gré à gré et le broker agit comme chambre de compensation.

Le premier marché de dérivés a été créé en 1848. Il s’agit du CBOT (Chicago Board of Trade), première Bourse de contrats à terme sur matières premières agricoles. A partir des années 1970, il développe également des contrats sur indices, sur taux et sur les devises. En 2006, le CBOT a fusionné avec le CME (Chicago Mercantile Exchange), créé en 1898, et le NYMEX (New York Mercantile Exchange), créé en 1872, pour créer CME Group, la première bourse mondiale des produits dérivés. Elle traite l’ensemble des produits dérivés (matières premières, métaux, taux, indices, produits pétroliers, etc...).

A New York, un autre marché de produit dérivé existe : Le NYBOT (New York Board of Trade). Il résulte de la fusion en 2004 entre le NYCE (New York Cotton Exchange) et le CSCE (Coffee Sugar and Cocoa Exchange). En 2007, le NYBOT a été renommé ICE Futures US à la suite de son absorption par le groupe Intercontinental Exchange (ICE).
L’ICE est le concurrent numéro 1 du CME.

En Europe, il existe deux autres grands groupes. D’un côté, il y a le LIFFE (London International Financial Futures Exchange) créé en 1982 et qui appartient depuis 2001 à Euronext qui l’a fusionné avec les marchés à terme français, le Monep et le Matif. De l’autre, il y a le Deutsche Termin-Börse (DTB) créé en 1989, rebaptisé Eurex en 1997 suite à sa fusion avec la bourse de dérivés suisse.

Aujourd’hui, l’Eurex est leader sur les contrats sur taux long tandis qu’Euronext Liffe domine le marché des taux d’intérêt à court terme. Eurex et Liffe se concurrencent également sur les contrats sur actions et indices, mais pas sur les matières premières, car Liffe couvre des matières agricoles tandis qu’Eurex couvre des métaux précieux et l’énergie.

Si l’Eurex et le Liffe dominent les marchés en Europe, il existe encore quelques places boursières indépendantes, notamment le London Metal Exchange (LME), qui est le principal marché européen pour tous les métaux (aluminium, cuivre, zinc…).

La consolidation mondiale devrait se poursuivre d’autant qu’il existe encore un nombre important de places boursières, aux Etats-Unis (Kansas City Board of Trade, Minneapolis Grain Exchange,…) mais également sur le continent américain (Bolsa De mercadorias & Futures, Canada Dérivatives Exchange,…) et en Asie (Korea Futures Exchange, Tokyo Commodity Exchange,…).

indices à 11h32

BEL 20 * 2336.86 -3.58 -0.15 %  
AEX * 333.30 1.26 0.38 %  
CAC 40 * 3440.30 2.04 0.06 %  
Euronext 100 * 655.03 0.77 0.12 %  
Next 150 * 1376.44 -2.65 -0.19 %  
DAX 6950.27 -15.88 -0.23 %  
FTSE MIB 14642.74 -22.56 -0.15 %  
IBEX 35 7173.80 23.60 0.33 %  
SMI 6500.80 42.80 0.66 %  
SLI 959.35 2.12 0.22 %  
SPI 6005.41 31.21 0.52 %  
FTSE 100 5848.73 2.81 0.05 %  
Dow Jones * 13175.64 7.04 0.05 %  
Nasdaq 100 2714.02 0.00 0.00 %  
Nasdaq 3011.25 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1057.88 6.75 0.64 %  
OMX Helsinki 25 2030.54 18.95 0.94 %  
OMX Stockholm 30 1080.48 0.53 0.05 %  
OMX Copenhagen 20 495.05 7.34 1.50 %  
OBX 400.30 2.94 0.74 %

11:33 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.