24/07/2012

bonjour...15H22

 

UN PEU DE TOUT....voici MonFinancier..

L'INCROYABLE IMMOBILITÉ DE L'OR

Les marchés sont extrêmement volatils à nouveau. Monnaies, Indices boursiers, taux, pétrole, céréales et matières premières alimentaires: tout bouge dans tous les sens. Avec des fluctuations particulièrement violentes et des records historiques quotidiens. Tout bouge. Tout? Non. Un marché résiste à la volatilité: l'or.

L'or a été LE chouchou des investisseurs depuis des années avec une flambée non stop qui l'a porté vers des sommets historiques.
L'argumentaire pour l'achat d'or était simple: c'est un win win. Si le monde explose en vol avec un éclatement de la zone euro, une récession aux Etats Unis et une décélération violente de la croissance en Chine, il n'y aura plus qu'une valeur refuge: l'or.
Si au contraire les milliards de milliards déversés depuis des mois par les banques centrales commencent à relancer l'économie mondiale, l'inflation repartira et l'or est une protection contre l'inflation.
Mais depuis quelques semaines c'est la panne sèche. L'Espagne est attaquée, l'euro baisse, l'Italie est sous pression, la Chine vacille, les Etats Unis se cherchent et l'or ne bouge pas.
Et pourtant les investisseurs plébiscitent les valeurs refuges. Ils se ruent sur des emprunts d'état à taux négatifs, il achètent des monnaies pourtant bien provinciales comme les couronnes danoises ou norvégiennes, mais LA valeur refuge par excellence, l'or est boudé.
WHY? C'est un mystère pour tous les spécialistes y compris les grands hedge funds comme John Paulson qui ont misé gros sur ce marché...
Certains pensent que les perspectives de récession et de déflation plombent l'or, d'autres que les investisseurs ont déjà accumulé trop d'or dans leurs portefeuilles et qu'ils ne peuvent plus en acheter plus.
L'or est pour l'instant devenu has been.
Il va peut être falloir s'y intéresser à nouveau...

 

L'ESPAGNE TOUJOURS
L'Espagne tente d'échapper à son destin. Et son destin c'est de se mettre sous protection européenne. Mais le gouvernement résiste. Du coup les taux s'envolent toujours et la bourse Espagnole a perdu plus de 5% en séance avant de rebondir en clôture.

 

INTERDIT DE VENDRE
L'Espagne et l'Italie ont interdit pendant quelques jours les ventes à découvert pour tenter de limiter la casse. Sur toutes les actions en Espagne et sur les actions bancaires et assurances en Italie.

 

WANTED
L'homme le plus détesté d'Espagne c'est Mario Draghi, le patron de la BCE. Les Espagnols l'accusent de ne pas intervenir pour baisser les taux Espagnols pour les obliger à se mettre sous tutelle européenne comme le souhaite l'Allemagne. Draghi va encore plus faire une tête à la Droopy...

 

LE CAC EN NEGATIF SUR L'ANNEE
Avec une chute de de 2.89% sur la journée due en partie à un effondrement en règle des valeurs bancaires, le CAC est repassé en dessous du niveau de la mer pour 2012.

 

L'ALLEMAGNE, MEME EUX...
Alors que l'Allemagne continue à pavaner parce qu'elle emprunte à des taux négatifs, elle a subi un petit outrage hier avec un abaissement de la perspective de sa dette par l'agence de notation Moody's.

 

SOMMET D'URGENCE
entre les ministres des Finances Espagnols et Allemands. L'Allemand va devoir convaincre le fier ibère de demander l'aide Européen.

 

IL N' Y A PAS QU'EN EUROPE QUE CA VA MAL
La bourse de Shanghai a touché son plus bas depuis 2009. De tous les pays émergents ou presque, c'est la Chine qui affiche la plus mauvaise performance boursière du fait du fort ralentissement économique.

 

MAC DONALD, MEME EUX
Les ventes de Mac Donald sont une excellente indication de la situation économique mondiale. Et elles sont sous pression avec, et c'est rare, une baisse des profits trimestriels. Aux Etats Unis, en Europe et en Chine, on mange moins de Big Macs. C'est un signe qui ne trompe pas.

 

POUR QUE VOTRE ETE NE SOIT PAS POURRI
Dans cet environnement incertain, Monfinancier ne veut pas vous laisser seul face à l'adversité des marchés et de la gestion de vos placements. j'ai obtenu rien que pour vous une offre d'été spéciale Gestion sous Mandat: avec des frais de transfert de votre compte remboursés à hauteur de 100 euros, un abonnement offert et votre argent géré dès 50,000 euros au lieu de 100,000 euros. Trois profils de risque, les fonds déposés dans le groupe Paribas, et des stratégies d'investissement basées sur nos anticipations Global Macro. Alors ? Foncez....C'est valable jusqu'au 31 Août.

 

CERTAINS PRIENT POUR LA PLUIE
Alors qu'on a prié pour le soleil depuis des mois, les Américains se réjouissent de voir enfin la pluie arriver après la sécheresse la plus sévère depuis 1956. Les prix des céréales ont baissé un peu alors qu'ils avaient progressé de plus de 50% en un mois.

 

UNE IDEE POUR LES GRANDS PATRONS FRANCAIS
Le patron du chinois Lenovo a reçu un bonus de 3 millions de dollars. Il a décidé de le verser intégralement à ses employés les moins payés. 10,000 chèques de 300 euros, soit environ un mois de salaire en usine...

21 SEPTEMBRE
Ce serait la dernière rumeur de date de sortie de l'Iphone 5. La vraie question: va t'on pouvoir tenir aussi longtemps sans I Phone 5; sans Ipad 3, sans Ipod 12 et sans le mini Ipad prévu pour la fin d'année?
En attendant tous les regards sont tournés vers Apple qui publie ses résultats trimestriels ce soir


INDICES à 15H25

BEL 20 * 0.07 %  
   AEX * 0.30 %  
   CAC 40 * 0.34 %  
   Euronext 100 * 0.25 %  
   DAX 0.15 %  
   FTSE MIB -1.53 %  
   IBEX 35 -2.26 %  
   SMI 0.12 %  
   SLI 0.11 %  
   SPI +0.15 %  
   Nasdaq 100 0.00 %  
   Dow Jones * -0.79 %  

L'Espagne toujours bousculée par les marchés, la Catalogne en difficulté :

 

La Bourse de Madrid, le 20 juillet 2012

La crédibilité de l'Espagne sur les marchés financiers a subi un nouveau coup mardi alors que la Catalogne, l'une de ses régions les plus puissantes, a admis qu'elle allait demander l'aide du gouvernement.

La région du Nord-Est du pays, deuxième en termes de contribution au PIB, a l'intention de solliciter elle aussi une aide de Madrid, après une demande similaire formulée vendredi par Valence, a indiqué le responsable de l'économie du gouvernement catalan.

Interrogé par la BBC sur un éventuel appel de la Catalogne aux finances du gouvernement espagnol, Andreu Mas-Colell a répondu: "Oui. La situation actuelle est que la Catalogne ne dispose pas d'autre banque que le gouvernement espagnol".

Une annonce qui survient alors que l'Espagne elle-même est en danger sur les marchés, avec comme enjeu d'"éviter un effondrement financier imminent", souligne le journal El Economista. La plupart des analystes fixent octobre comme date limite.

Le Trésor espagnol a d'ailleurs dû payer cher mardi pour emprunter 3,05 milliards d'euros, avec des taux passant de 2,362% à 2,434% pour les bons à trois mois et de 3,237% à 3,691% pour ceux à six mois, par rapport à la dernière émission similaire, le 26 juin, où ils s'étaient déjà envolés.

Et le pays reste fortement chahuté par les investisseurs : à 11H53 GMT, la Bourse chutait de 2,88%, passant sous la barre symbolique des 6.000 points.

Pas d'accalmie non plus sur le front obligataire, où le taux d'emprunt à 10 ans de l'Espagne évoluait vers 10H00 GMT à un nouveau plus haut depuis la création de la zone euro, à 7,552%, effaçant son record de la veille.

Avec des taux aussi élevés, "c'est impossible de se financer" et Madrid peut tenir "deux mois", pronostique Daniel Pingarron, analyste de la maison de courtage IG Markets.

"Actuellement le Trésor a encore environ 30 milliards d'euros dans ses caisses : avec ça il peut couvrir les échéances de dette qui restent en juillet, celles d'août et peut-être celles de septembre", "mais en octobre il y a une échéance très importante", met-il en garde.

Situation insoutenable

L'Espagne envisage d'ailleurs de recourir à un "plan de sauvetage global assoupli" avec une ligne de crédit, pour faire face à cette échéance d'environ 28 milliards d'euros en octobre, affirme El Economista.

"Il est évident que la situation reste insoutenable" et "l'Etat ne peut pas tenir plus longtemps, donc octobre paraît se dessiner comme la date limite", renchérit Alberto Roldan, directeur du département d'analyse boursière à la maison de courtage Inversis.

Les deux problèmes fondamentaux du pays restent ses banques et ses régions, très fragilisées depuis l'éclatement en 2008 de la bulle immobilière, dont elles avaient largement profité.

L'Espagne a gagné un peu de temps grâce à l'approbation vendredi par l'Eurogroupe d'une aide d'un maximum de 100 milliards d'euros pour son secteur bancaire.

Mais celle-ci a été "éclipsée par la demande d'aide de la région de Valence, rapidement suivie de celle de Murcie", souligne dans une note Cyril Regnat, analyste chez Natixis.

"La situation des régions, qui paraissait sous contrôle en début d'année, s'est donc détériorée" et "sur les 17 régions espagnoles, près de six demanderaient l'aide de l'Etat", ajoute-t-il.

"Au final, se rajoutent au risque étatique espagnol le risque régional et le risque bancaire, d'où une réaction particulièrement violente sur les marchés obligataires", résume-t-il, jugeant "souhaitable que les autorités européennes apportent une réponse suffisante pour calmer les tensions sur le marché".

"A court terme, l'unique solution passe par une action de la Banque centrale européenne (BCE) pour voir un relâchement des taux", notamment par un achat de dette espagnole, affirme aussi la maison de courtage Renta4.

"Tant que cela ne se produit pas, la visibilité du financement de l'Espagne se réduit et avec elle les rumeurs sur un possible sauvetage augmentent", ajoute-t-il.

 

15:31 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.