15/06/2012

Bonjour...13h15 ...bon après-midi et bon week-end...

je suis toujours les marchés, mais à distance mobile....travaux at home.

Le marché ne m'inspire pas fort , mais à suivre quelques valeurs (TRES) basses...

NYRSTAR 4.75€, BANQUE NATIONALE 2045€, ING 4.70€ , SOLVAY 80€ ,VIVENDI 13.75€

et beaucoup d'autres , mais la prudence reste de rigueur...J'aime toujours UCB et TUBIZE , AGEAS un peu ,et NYR mais faut patienter...les marchés montent de 1.5% ce midi...

a bientôt , Claude.

voici la page de MonFinancier

 

NE CÉDEZ PAS À LA FACILITÉ ET À LA MÉDIOCRITÉ...

François Hollande l'a bien cherché avec ses demandes pour des eurobonds et pour des plans de relance à crédit, sans effort de réductions des dépenses publiques ni réformes structurelles. Angela Merkel a fait un discours hier d'une rare brutalité. Elle a invité tous les pays à faire des efforts et à ne pas céder à la "facilité" et à la "médiocrité". Etre normal, c'est être médiocre donc...?

 

LA SURPRISE GRECQUE
Alors que le monde attend dans la fébrilité les résultats des élections Grecques, la Grèce elle fait le pari d'une victoire du camp européen avec une hausse spectaculaire de plus de 10% de l'indice et des hausses de valeurs bancaires de 25 à 30%. Soit ils savent quelque chose, soit ils ont vraiment le goût du risque.

 

LA LECON D'ANGELA MERKEL
Devant les députés allemands, elle a fait un discours clair et brutal. Elle ne croit pas aux solutions miracles. Elle ne pense pas qu'on doive "travailler moins pour gagner plus". Elle croit à l'effort, au travail, au sacrifice... Et elle a visé la France en déclarant qu'il ne fallait pas céder à la facilité et à la médiocrité. C'est vraiment mon idole Angela...

 

HOLLANDE ET MONTI
Sont tombés d'accord. Ils veulent qu'Angela Merkel les écoute. Ils ont plein d'idées pour relancer la croissance. Sans argent. Et Hollande ne parle plus d'eurobonds, il a compris..., il parle maintenant d'eurobills pour tenter de faire passer la pilule.

 

L'ESPAGNE EJECTEE DES MARCHES
L'Espagne ne pourra bientôt plus emprunter sur les marchés. Ses taux se sont rapprochés hier des 7% fatidiques . Le marché pousse l'Espagne a demandé une aide totale pour qu'elle soit mise sous tutelle... Bonne ambiance.

 

L'ITALIE LEVE DE L'ARGENT
L'Italie a réussi à lever hier 4.5 milliards d'euros mais à un coût prohibitif compte tenu de la flambée de ses taux.

 

TOUJOURS PAS D'INFLATION
L'inflation en zone euro a baissé à 2.4% en Mai contre 2.6% en Avril. Cela donne une marge de manoeuvre de baisse des taux à la BCE

 

LES BANQUES CENTRALES L'ARME AU PIED
Toutes les banques centrales retiennent leur souffle. Elles attendent le vote Grec et se tiennent prêtes à intervenir massivement dès lundi en larguant des centaines de milliards de liquidités sur la planète...

 

NOKIA, UN SUJET BUSINESS A MEDITER
Nokia est entrée ans la liste des case studies de leaders qui n'ont pas pris le bon tournant au bon moment. Ils ont encore annoncé 10,000 suppressions d'emplois mais cela ne changera rien. Le déclin semble inéluctable.

 

LE PÉTROLE REMONTE
avec la décision de l'OPEP de maintenir les quotas de production alors que les pays du Golfe voulaient les augmenter et du fait des anticipations d'intervention de banques centrales.

 

UN PLAN DE RELANCE EN ANGLETERRE
100 milliards de livres sterling. C'est le plan de relance qu'ont annoncé conjointement le gouvernement et la banque centrale hier. Quantitative easing, prêts pour les entreprises, il y aura toute une batterie de mesures pour tenter de réanimer une économie britannique comateuse.

 

LES HAUSSES D'IMPÔTS EN FRANCE
Demandez le programme !
Une loi de finances va être présentée début juillet ISF, taxations des revenus du capital, suppression des réductions de charges pour les heures supplémentaires...il va falloir trouver une motivation pour rentrer de vacances en Septembre...

 

LE MATCH FREE CONTRE BOUYGUES
ne se joue pas uniquement sur le portable. La capitalisation d'Iliad, maison mère de Free, a dépassé celle de Bouygues. Iliad est en hausse de 10% depuis le début d'année, Bouygues en baisse de 22%. On parle de plus en plus d'une fusion possible entre Bouygues Telecom et SFR... A suivre.

TOUT UN SYMBOLE
La première mesure du ministre de l'Education est...de rallonger les vacances de la Toussaint. Travailler moins... Il faut dire qu'on commence à avoir un problème en France où certains adultes ont plus de vacances que leurs enfants. Il était temps de procéder à un rééquilibrage. La prochaine mesure c'est de rendre l'école facultative ?

 

LES ARMÉES DES BANQUES CENTRALES PRÊTES À INTERVENIR...

Dans tous les pays et zones économiques, les hélicoptères, les avions, les canadair se tiennent prêts à décoller pour arroser le monde de liquidités. Si la Grèce chute dimanche, l'intervention sera pour lundi, mais si la Grèce choisit la voie de la zone euro, le largage de liquidités aura lieu quand même mais peut être quelques jours après. Avec la Walkyrie comme dans Apocalypse Now.

Il y a une attente sur les marchés d'une action concertée des banques centrales
C'est la veillée d'armes dans toutes les banques centrales ou presque du monde entier. En fait la situation est très simple. Dans tous les pays développés et même dans les pays émergents, la croissance est nulle ou molle, très molle. La Chine a déjà baissé son taux d'intérêt et cela a été une surprise mais elle va devoir faire plus. Aux Etats-Unis, les chiffres économiques se suivent et se ressemblent avec une croissance insuffisante pour créer massivement de l'emploi, au Japon le rebond post Fukushima s'essouffle et en Europe c'est la récession. La Banque Centrale Européenne aurait déjà du baisser ses taux mais elle n'a rien fait. Toutes les banques centrales ont préféré attendre car, à part peut être dans les pays émergents, elles n'ont plus beaucoup de cartouches à tirer et elles ne veulent pas les gâcher.

Elles attendent donc, comme tout le monde, les élections Grecques
Mais pas seulement. Il est vrai que si les résultats de dimanche en Grèce sont défavorables à la zone euro, on aura dès lundi matin une intervention massive de la BCE, de la Banque du Japon, de la Banque d'Angleterre, de la Banque Centrale Chinoise et de la FED entre autres. Une intervention massive sous formes de baisses de taux, de quantitative easing ou de baisse des réserves obligatoires des banques.

Si le résultat des élections Grecques est favorable à la zone euro, y aura t'il intervention quand même ?
Oui. Toutes les banques centrales doivent intervenir, car Grèce ou pas, l'absence de croissance nécessite une action concertée. La question n'est plus de savoir si les banques centrales vont arroser le monde de liquidités mais quand. En fonction de la Grèce ce sera soit lundi, soit peut être après le sommet Européen pour obliger les politiques à parvenir à un accord et compte tenu des échanges verbaux entre la France et l'Allemagne hier, un peu de pression des banques centrales sur les politiques sera nécessaire pour un accord. Les hélicoptères et les canadair sont prêts à décoller pour larguer des centaines de milliards d'euros, de dollars, de yuans et de yens. Et ne me demandez pas où on trouve de telles sommes dans un monde submergée de dettes...

13:37 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.