11/05/2012

Bonjour les amis...JPMORGAN...AIE..

de MonFinancier...

 

LES BANQUES TOUJOURS AUSSI OPAQUES

Après la clôture des marchés, JP Morgan la première banque américaine, le bon élève de la classe, a avoué avoir perdu plusieurs milliards de dollars sur des activités de trading non contrôlées. Les banques continuent à spéculer, elles continuent à ne pas jouer la transparence et les banques françaises continuent elles à accumuler de la dette Française. Combien? Personne ne sait.

 

2 MILLIARDS
maintenant et peut-être plus dans les semaines qui viennent pour JP Morgan. Deux milliards de pertes sur des activités de trading non contrôlées. On évoque à nouveau la "baleine" de Londres, ce trader Français qui aurait pris des positions gigantesques sur les CDS, ces contrats d'assurance contre la faillite. Les réglementations ne changent rien, les banques font toujours n'importe quoi.

ESPOIR?
Hier on évoquait la possibilité d'un gouvernement d'union Nationale pro européen en Grèce. On ne sait plus si c'est une bonne nouvelle tant il serait souhaitable que la Grèce sorte de la zone euro.

LA PANIQUE
François Hollande est investi de ses pouvoirs le 15 Mai. Il devait partir dès le 16 à Berlin, mais il a décidé d'avancer son voyage au 15 tant la tension est déjà palpable avec Angela Merkel. Il va se rendre compte qu'il ne pourra pas financer ses promesses électorales avec l'argent des contribuables allemands.

LEÇON D'ÉCONOMIE D'ANGELA MERKEL
Angela Merkel a été ovationnée hier au Bundestag quand elle a expliqué qu'elle ne soutiendrait jamais de relance à crédit et que tous les pays devaient faire des réformes structurelles majeures pour améliorer leur compétitivité. Suivez mon regard...

APRÈS L'AXE BERLIN PARIS
nous sommes dans l'ère Berlin-Rome-Paris. Si un homme peut faire bouger les lignes dans les semaines qui viennent, c'est Mario Monti. Il va tenter de concilier les points de vue Allemand et Français, lui qui a accepté le plan allemand d'austérité et de réformes structurelles, mais qui demande un peu d'air pour la croissance.

PLUS D'EFFORT POUR L'ESPAGNE
L'Europe est prête à donner plus de temps à l'Espagne pour atteindre les objectifs de réduction de déficit budgétaire...à condition qu'elle accepte un audit indépendant sur la situation réelle des banques espagnoles...Bonne ambiance. Et on a hâte de voir à quoi ressemblent vraiment les bilans des banques Espagnoles, mais aussi des banques italiennes ou Françaises.

L'ISF
sera relevé dès cet été avec le rétablissement du barème. 2.3 milliards d'euros de recettes évaluées par les Echos.
On vous rappelle le barème. entre 1.3 et 2.5 millions d'euros, 0.75%, 1% jusqu'à 4 millions, 1.3 jusqu'à 7.6, 1.65% jusqu'à 16.5 et 1.80% au-dessus de 16.5. Les voisins de Lionel Jospin à l'ïle de Ré vont encore gueuler.

CADEAU DE BIENVENUE
pour François Hollande. L'Etat doit rembourser 4 milliards d'euros à des fonds de placement étrangers qui ont payé un impôt sur les dividendes alors que les OPCVM Français en sont exonérés. C'est la Cour de Justice européenne qui a pris cette décision.

LA ROUPIE INDIENNE EN CHUTE LIBRE
La banque centrale Indienne a du intervenir hier pour soutenir sa monnaie.L'Inde souffre d'un déficit commercial désastreux et d'une chute violente des investissements étrangers. Après l'euphorie béat sur les pays émergents, voici venu le temps de la raison...

LES QUATRE JOBS
où il est le plus difficile de recruter en France: Aide à domicile, Ingénieur informatique, Cuisinier, Infirmier. Avis aux amateurs.

 

L'EXEMPLE ISLANDAIS

A l'heure où la Grèce est au bord de la faillite, où le Portugal et l'Irlande sont encore sous l'eau malgré l'aide Européenne, où l'Espagne plonge et la France trébuche, l'exemple Islandais, même si la taille du pays rend toute comparaison relative, est étonnant. L'Islande est revenue sur les marchés et a réussi facilement à emprunter 1 milliard d'euros.

Alors qu'on parle de faillite possible de la Grèce, je me suis intéressé à ce qu'il se passe en Islande
Rappelez-vous l'Islande. Ce petit pays surendetté dont les banques étaient devenues d'immenses casinos. Contrairement à l'Irlande, ou à l'Espagne en ce moment, quand les banques Islandaises ont été en difficulté, le gouvernement Islandais les a laissées plonger et l'État a même refusé, après un référendum, de rembourser sa dette. Quatre ans après le début de la crise, alors qu'on pensait que l'Islande serait au ban financier des nations, un évènement incroyable s'est passé il y a quelques jours. L'Islande a emprunté, sans aucune difficulté, 1 milliard d'euros sur les marchés financiers. Et , c'est à peine croyable, ses CDS, ces assurances contre la faillite de l'État sont au niveau des pays européens considérés comme assez surs, au même niveau que ceux de la Belgique.

L'Islande est un tout petit pays de 320,000 habitants, cela rend la comparaison un peu hasardeuse
Mais la Grèce n'est pas un immense pays non plus. Ni le Portugal, ni l'Irlande. Et ces trois pays qui sont sous perfusion européenne sont toujours dans le mur et ne pourront pas emprunter sur les marchés avant des années. Quelques chiffres étonnants : le chômage en Islande n'est plus qu'à 6.3% en 2012, la croissance va être de 2.4% alors qu'elle avait chuté de 7% en 2009 et la consommation des ménages est très largement repartie. L'exemple islandais est riche d'enseignements malgré la taille du pays.

Quelles ont été les recettes du rebond islandais
Tout d'abord que l'État ne prenne pas comme dans tous les pays d'Europe, y compris en France, en charge directement ou implicitement tous les problèmes des banques. Les banques européennes sont plombées et elles tirent les États vers le bas. L'Islande a sa propre monnaie et cette monnaie a dévalué de plus de 50% ce qui a permis de relancer les exportations. Enfin l'Islande a renégocié drastiquement sa dette tout en menant une cure d'austérité et des réformes structurelles, sans plan de relance. Les Grecs, mais aussi les Irlandais ou les Portugais devraient regarder du côté de l'Islande et se poser des questions sur leur stratégie. 4 ans après la crise, l'Islande s'en est sortie, comme les pays d'Amérique Latine dans les années 80 et 2000,et comme les pays asiatiques en 97, alors que l'Europe continue à plonger.

10:19 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

c'est sérieusement un site somptueux. En conséquence j'envoie sur digg cette actualite

Écrit par : assurance auto | 29/08/2012

Les commentaires sont fermés.