17/04/2012

Bonjour...on reprend ce qu'on perdait hier...

de MonFinancier..

 

DES MARCHÉS QUI VONT DANS DES DIRECTIONS DIFFÉRENTES

On constate souvent que les marchés sont très corrélés. Une nouvelle en Espagne ou en Chine fait baisser ou monter tous les indices boursiers. Hier on a assisté à une rare journée de décorrélation forte avec un Nasdaq en baisse, un dow Jones en hausse, des marchés asiatiques en baisse et un CAC en hausse. Explications...

 

APPLE TRÉBUCHE
Il fallait bien que l'impressionnante envolée de l'action Apple marque une pause. Le titre a chuté de plus de 9% en trois jours. Une perte qui représente plus de 50 milliards de dollars! Et quand Apple trébuche, ce sont toutes les valeurs technologiques qui chutent tant sur le Nasdaq que dans le compartiment technologique du S&P.

 

POURQUOI APPLE BAISSE?
Parce que certains fonds ont des profits gigantesques à prendre après la progression du titre et ont vendu, parce que les opérateurs télécom commencent à en avoir ras le bol de perdre de l'argent en vendant des Iphone à perte pour attirer des nouveaux abonnés et parce que les arbres ne montent pas au ciel.

 

L'ESPAGNE TOUJOURS
Les taux à 10 ans ont à nouveau dépassé les 6%. Un seuil d'alerte. Et l'Espagne a menacé de prendre le contrôle des finances des régions qui représentent un tiers du budget de l'Espagne et qui refusent d'appliquer des mesures d'austérité.

 

CRISTINA FERNANDEZ SE PREND POUR CHAVEZ
Avec Chavez malade, on pouvait penser que certains pays d'Amérique du Sud reviendraient progressivement à la raison. Mais l'ex-madame Kirchner, la présidente Argentine, veut reprendre le flambeau. Elle va confisquer les 51% de la compagnie pétrolière argentine YPF qui appartiennent à l'espagnol Repsol.

 

SI ON VOUS DEMANDE QUI EST JIM YONG KIM
Ne répondez pas que c'est un leader Nord Coréen. C'est le nouveau président de la Banque Mondiale, le candidat américain proposé par Obama, un candidat au parcours impressionnant.

 

CITIBANK
fait mieux que prévu avec des résultats assez encourageants et un cours qui a bien réagi avec une hausse de 2%.

 

LES INVESTISSEURS FUIENT L'EUROPE
Selon le Financial Times, les fonds de pension et les investisseurs internationaux auraient cédé plus de 100 milliards d'euros de dettes européennes, en particulier espagnoles, italiennes ou françaises.

 

LES MARCHES IRANIENS
pensent qu'il n'y aura pas de frappes aériennes après la réunion de ce week end. Le rial a progressé de 7% hier et l'indice boursier de 1.3%.

 

INVESTISSEZ EN YUAN
Avec le nouveau pas franchi par la Chine dans la voie de la flexibilité, les banques vont multiplier les offres d'obligations, de dérivés et autres instruments financiers libellés en yuans.

 

LES PRÉSIDENTIELLES AMÉRICAINES
ne sont pas jouées. Un premier sondage réalisé par Gallup donne même Romney gagnant. Une présidentielle qui risque d'être passionnante. Ca va nous changer...

ET LES AMÉRICAINS CONSOMMENT
Les ventes au détail ont progressé de 0.8% en Mars après une hausse de 1% en Février. Un effet de l'amélioration, même modérée, de l'emploi.

 

L'ESPAGNE PART EN GUERRE CONTRE SES RÉGIONS

Même s'il échoue et que l'Espagne ne parvient pas à se sortir de la crise, on ne pourra pas reprocher au gouvernement Rajoy le manque de courage. On ne réalise pas, vu de France, à quel point les gouvernements Italiens et Espagnols mènent une révolution économique et sociale pour tenter de réformer leurs pays. Il ne s'agit pas uniquement d'imposer des mesures d'austérité ou d'augmenter des impôts. Non. Il s'agit de réformer les fondements mêmes de l'économie. Malgré les risques politiques.

Nouvelle étape en Espagne dans la mise en place de la rigueur. Le gouvernement est prêt à franchir encore une étape, une étape tout simplement inimaginable il y a quelques semaines : prendre le contrôle économique et financier des régions autonomes si elles refusent d'appliquer les mesures d'austérité.

L'Espagne est un pays pourtant très décentralisé
Et en ces temps de crise, c'est justement le problème. Les dépenses des régions représentent un tiers des dépenses totales de l'Espagne. Et l'Espagne aura beau imposer au niveau de l'Etat des mesures d'austérité draconiennes, les objectifs de déficit budgétaire ne pourront jamais être atteints si les régions ne font pas aussi des efforts drastiques, ce qu'elles refusent de faire. Du coup, le seul moyen de contrôler ces dépenses c'est de contrôler les régions.
Cela va soulever un tollé général
Pour certaines régions, toucher à leur autonomie acquise de haute lutte c'est une déclaration de guerre, mais le gouvernement Rajoy doit prouver à ses partenaires européens et surtout à l'Allemagne qu'il a fait tous les efforts nécessaires même si ils n'ont pas abouti. Car l'Espagne joue déjà le coup d'après. L'appel à l'Europe pour son financement. L'Espagne n'est pas la Grèce, mais l'Espagne ne pourra pas s'en sortir sans aide Européenne et sans réduction de sa dette de 20 % minimum. On va perdre encore des mois à tenter de trouver une solution à une équation qui est impossible à résoudre.

le INDICES à 14h28

BEL 20 * 2274.42 35.07 1.57 %  
AEX * 310.28 4.26 1.39 %  
CAC 40 * 3252.87 47.59 1.48 %  
Euronext 100 * 617.75 7.50 1.23 %  
Next 150 * 1400.18 11.50 0.83 %  
DAX 6695.44 70.25 1.06 %  
FTSE MIB 14722.90 311.66 2.16 %  
IBEX 35 7250.20 41.10 0.57 %  
SMI 6146.29 21.38 0.35 %  
SLI 928.00 1.83 0.20 %  
SPI 5655.89 28.06 0.50 %  
FTSE 100 5710.15 43.87 0.77 %  
Dow Jones * 12921.41 0.00 0.00 %  
Nasdaq 100 2670.10 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2988.40 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 981.06 10.32 1.06 %  
OMX Helsinki 25 2053.24 30.83 1.52 %  
OMX Stockholm 30 1048.59 12.17 1.17 %  
OMX Copenhagen 20 457.00 1.02 0.22 %  

14:29 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.