02/03/2012

BONJOUR ET BON WEEK END...9H30..FLAT.

DJIA             12.980,30 points +0,22% 
Nasdaq            2.988,97 points +0,74% 
S&P 500           1.374,09 points +0,62% 
 
Nikkei 225        9.777,03 points +0,72% 
 
 
 
Cours de change à 06h50 
Variation par rapport à la clôture à New York 
 
USD/JPY       81,48   +0,45% 
EUR/USD      1,3297   -0,11% 
EUR/JPY      108,35   +0,31% 
 

ACTIONS

Les marchés d'actions européens pourraient ouvrir en hausse vendredi, l'actualité émanant de la zone euro étant encourageante.

IG Markets prévoit que le CAC 40 ouvrira en hausse de 18 points, à 3.518 points, tandis que le FTSE prendrait 12 points, à 5.943 points, et le DAX, 29 points, à 6.971 points.

Les ministres des Finances de la zone euro se sont dits prêts jeudi à accorder à la Grèce un nouveau plan de sauvetage, à condition que le programme d'échange de dette du pays se déroule comme prévu la semaine prochaine.

Maintenant que le plan de sauvetage grec de 130 milliards d'euros est près d'être finalisé, les dirigeants de l'Union européenne, réunis pour un sommet de deux jours, ont déclaré jeudi soir qu'ils se concentreraient sur les mesures qui permettront de combattre les freins à la croissance économique engendrés par les programmes d'austérité des gouvernements de la région.

Par ailleurs, l'Allemagne semble commencer à céder aux pressions internationales en faveur d'un renforcement des fonds de sauvetage de la zone euro.

Les contrats à terme sur les indices d'actions américains s'inscrivent en légère hausse vendredi. Les valeurs américaines ont clôturé en légère progression jeudi. Elles ont gagné du terrain en début de séance, en réaction à des chiffres positifs sur le marché du travail et les ventes mensuelles des distributeurs aux Etats-Unis, avant de perdre du terrain en raison d'informations de presse, démenties par la suite, faisant état de l'explosion d'un oléoduc en Arabie saoudite.

Les marchés asiatiques ont progressé vendredi, grâce à l'optimisme suscité par les statistiques encourageantes publiées aux Etats-Unis et l'actualité positive en provenance de la zone euro.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient démarrer la séance en demi-teinte vendredi, après les progrès réalisés par la zone euro pour maîtriser sa dette et de récentes statistiques économiques satisfaisantes. Les investisseurs continueront de surveiller l'actualité sur la discipline budgétaire.

Les dirigeants européens ont appelé tous les pays à respecter des règles budgétaires strictes, témoignant peu de compassion envers les problèmes de budget de l'Espagne et des Pays-Bas.

Les obligations du Trésor américain sont quasiment stables vendredi. Les marchés ont cédé du terrain jeudi en raison des doutes nourris quant à la possibilité que la Réserve fédérale (Fed) lance un nouveau programme de rachat d'obligations.

Le président de la Fed de San Francisco, John Williams, a déclaré jeudi que si les perspectives de l'économie américaine s'étaient améliorées, il restait très possible que la Réserve fédérale puisse devoir de nouveau stimuler l'économie via un accroissement de son bilan.

"Nous pourrions devoir aller plus loin si la reprise s'étiole ou si l'inflation reste nettement inférieure à 2%", a-t-il expliqué. "Si l'économie a besoin d'une nouvelle impulsion, relancer notre programme de rachat de titres adossés à des créances hypothécaires serait probablement la meilleure marche à suivre", a-t-il ajouté, en concédant que "les mesures que prendra la Fed dépendront de l'évolution de la situation économique".

CHANGES

L'amélioration de l'appétit pour le risque soutient l'euro face au yen et au dollar vendredi, mais les cours élevés du pétrole freinent l'appréciation de la monnaie unique.

Pour le moment, "même les problèmes de la Grèce auront peu d'effets sur l'euro, les marchés devant attendre le 9 mars pour connaître la décision définitive sur le second plan de sauvetage du pays, qui dépendra de la participation du secteur privé", observe Crédit Agricole dans une note.

PETROLE

Les contrats pétroliers se sont repliés vendredi en Asie, sous l'effet de prises de bénéfices après les gains engendrés par les spéculations autour de possibles ruptures d'approvisionnement en Arabie Saoudite, commentent les analystes.

Les prix pétroliers ont bondi jeudi soir après la publication d'un article de la presse iranienne au sujet d'un incendie sur un oléoduc en Arabie saoudite. Ultérieurement, des responsables saoudiens ont démenti cette information.

A 5h00, le contrat d'avril sur le Brent de mer du Nord perdait 22 cents, à 125,98 dollars le baril. Vers 7h20, le contrat d'avril sur le brut léger doux du Nymex cédait 36 cents, à 108,48 dollars le baril.

  LETTRE MONFINANCIER..

 

OBJECTIF ATTEINT
Hier l'indice parisien a brièvement franchi la barre des 3500 points et a clôturé à 3499 points, soit un plus haut depuis Août 2011

3500 SUR LE CAC, 13000 SUR LE DOW...
...et près de 3000 points pour le Nasdaq, un record depuis la bulle internet de l'an 2000. Le consensus est à nouveau à l'optimisme, comme le montrent les taux d'intérêt à 10 ans en Espagne et en Italie qui sont passés sous les 5%. Ergo : Une correction technique est à attendre.

PENDANT CE TEMPS, DANS L ECONOMIE REELLE...
....le chômage est au plus haut. Si les marchés européens sont euphoriques, l'économie reste moribonde. Hier, on apprenait que le taux de chômage de la zone euro avait atteint un record de 10.7% de la population en Janvier. En France, il est de 10% tandis qu'en Espagne il est à 23% et en Allemagne à 5.2%. Et le taux de chômage chez les moins de 25 ans est à 22.4% en Janvier.

IL A DIT, IL A MENTI...
Alors qu'hier on apprenait que François Hollande voulait s'attaquer à l'assurance vie, en supprimant le prélèvement forfaitaire libératoire. Aujourd'hui, face à la gronde des professionnels de l'assurance vie, on se ravise dans le clan Hollande. Ou plutôt, on « précise » ses propos. Michel Sapin, annonce que le prélèvement de 7.5%, pour les contrats d'assurance vie de plus de 8 ans, ne serait pas supprimé. C'est pourtant lui qui expliquait sur le site de la Tribune qu'il n'y aurait aucune différence entre le court et le long terme...

ET ON REPARLE DE LA GRECE
On s'était promis de ne plus parler de la Grèce pendant quelques jours mais comme on a atteint les 3500 points... Aujourd'hui, le Financial Time annonce que les membres de la zone euro ont bloqué la moitié de l'aide grecque de 130 milliards d'euros en attendant plus de détails sur l'implémentation de 38 mesures destinées à relever la situation en Grèce

LES CDS GRECS NON DÉCLENCHES
La bonne nouvelle, c'est que les CDS ne seront pas déclenchés. En effet, selon l'ISDA, il n'y a pas eu d'événement de crédit propre à déclencher les CDS puisque les créanciers privés ont accepté de négocier la dette. Les spéculateurs qui ont acheté des CDS doivent être verts...

LE MARIAGE DE PEUGEOT ET GM NE FAIT PAS QUE DES HEUREUX
Certains constructeurs automobiles risquent de ne pas voir d'un bon oeil le mariage entre Peugeot et General Motors. En effet, le constructeur français avait noué des partenariats techniques avec Fiat, BMW, Ford, Toyota et Mitsubishi. Ces partenariats sont fortement remis en cause avec l'arrivée de General Motors

FACEBOOK LEUR DONNE DES IDEES
L'introduction en Bourse imminente du réseau social à une capitalisation ahurissante donnerait des idées à d'autres sociétés technologiques de la Silicon Valley. On apprend que des noms comme Splunk, Infoblox, Palo Alto Network, Workday ou encore Service Now pourraient faire leur introduction en bourse dans les années qui viennent. Des noms inconnus, des activités incompréhensibles, premiers signes de bulle...

TGIF
C'est vendredi, le marché est à 3500 points et les températures reviennent. Que demander de plus ?

09:33 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.