27/02/2012

COMMENTAIRES à 9H37

de monFinancier

MORNING ZAPPING
picto monsieur cravate

LA FRANCE RÉCUPÈRE SON TROISIÈME A

Les Anglo saxons nous ont rendu cette nuit ce qu'il nous avait pris il y a quelques semaines: le triple A. Avec le A de The Artist, nous voilà à nouveau dans le groupe de tête des pays leaders mondiaux. Jean Dujardin devrait peut-être se présenter aux présidentielles...

ENCORE LE MODELE ALLEMAND
Cette fois c'est dans le Parisien/Aujourd'hui. A la une. Une vraie enquête de terrain. A lire. Une enquête sur le "modèle allemand".

LA LEÇON DE VOLKSWAGEN
C'est tout simplement époustouflant. 15.4 milliards d'euros de bénéfices en 2011. On n'avait jamais vu un tel profit dans l'automobile. Et le coup de grâce c'est que Volkswagen devrait annoncer, selon des rumeurs, 10% des profits à ses salariés...Volkswagen va devenir un cas d'école de stratégie mondiale et de consensus social. Malheureusement on ne l'étudiera pas en France.

LE G20 ET LE FMI METTENT LA PRESSION
sur l'Allemagne. Pour une fois c'est l'Allemagne qui est sous pression et c'est mérité. Les grands pays hors Europe du G20 refusent de mettre plus d'argent dans le FMI pour aider le Fonds Monétaire Européen si l'Europe elle même, l'Allemagne en tête, n'y met pas plus d'argent. Aide toi, le G20 t'aidera...L'Allemagne est coincée, elle va devoir céder.

SORTEZ DE L'EURO
Le ministre de l'Intérieur allemand a dit tout haut ce que les Allemands pensent tout bas: il faut aider la Grèce...à sortir de la zone euro, car c'est la seule solution pour que le pays sorte de la crise. Bonne ambiance.

MAIS L'AIDE A LA GRÈCE
sera tout de même votée au Parlement Allemand aujourd'hui. Hypocrisie complète, car l'Allemagne va pousser la Grèce dehors d'ici un an.

WARREN BUFFETT
lance un nouveau jeu: Qui est mon successeur ? Il a annoncé qu'il avait trouvé son successeur, mais n'a pas dévoilé son nom. Et c'est devenu le grand jeu de tous les journaux anglo-saxons: deviner le nom du successeur de l'Oracle d'Omaha.

UN CHIFFRE EFFRAYANT
publié par les Echos. A 50 ans, un Français sur deux a déjà été chômeur.

MAIS PENDANT CE TEMPS
la campagne se joue sur le nombre d'heures que chaque candidat passe au Salon de l'Agriculture. Avantage Sarkozy: il a tenu 4 heures.

L'EURO A TOUCHÉ UN PLUS HAUT
de l'année avec une hausse de 7% depuis Janvier. Le consensus a toujours tort.

ON RASE GRATIS A LA BCE
pour fêter l'année bissextile. Le 29 février les banques Européennes pourront à nouveau emprunter sans limites à 1% à 3 ans et les estimations des emprunts varient de 200 milliards à 1000 milliards. Et nous, on n'a pas le droit d'emprunter aussi de l'argent à 3 ans à 1% ?....

EDITO

LA FRANCE EST COINCÉE ENTRE LE MODÈLE ALLEMAND ET LE MODÈLE ITALIEN

On s'était habitué à la comparaison avec l'Allemagne et on avait trouvé des arguments simples pour balayer le modèle allemand, inapplicable en France. Le problème c'est qu'un autre modèle émerge en Europe, le modèle Italien, et là, on ne peut pas arguer d'un "fossé culturel". L'Italie a fait plus en 100 jours que nous en 5 ans et que ce qui est écrit dans les programmes des principaux candidats.

On va encore parler du modèle allemand avec les profits records de Volkswagen
Cela fait même ce matin la une du journal le Parisien/Aujourd'hui. Cela fait des mois qu'on nous parle de modèle allemand. Une comparaison cruelle avec la France. Surtout en terme de leadership politique. Mais on avait des arguments de défense tout trouvés pour se défendre et dire que la France ne pourrait jamais devenir l'Allemagne: la différence de culture. Cela nous permettait d'admirer l'Allemagne, mais de ne rien faire. Mais c'est de l'histoire ancienne. Voilà que maintenant on parle aussi du modèle italien et là on ne peut pas se réfugier derrière la différence de culture.

C'est vrai qu'on parle beaucoup de l'exemple Italien avec les 100 jours de Mario Monti
Et ce modèle-là, il est plus applicable en France. En 100 jours, Mario Monti a fait plus de réformes structurelles pour l'Italie que notre président en 5 ans et que toutes les réformes qui sont dans le programme des principaux candidats. Des réformes qualifiées dans tous les pays d'impopulaires et pourtant la côte de popularité du gouvernement est au plus haut: réforme du travail, réforme fiscale, réforme des professions protégées. Ce n'est plus une réforme, c'est une révolution. On se prend à rêver d'avoir en France aussi un gouvernement de professionnels et de techniciens.

On critique beaucoup en France les technocrates, mais je ne parle pas de technocrates, mais de techniciens. Pas des Enarques mais des entrepreneurs. Pas des ministres sans qualification précise qui changent de ministères tous les deux ans et qui sont focalisés sur des élections législatives ou municipales. Non. Un gouvernement de pros. La France aujourd'hui est coincée. On pouvait facilement se défendre contre la comparaison avec l'Allemagne, mais l'Italie est en train de nous donner une leçon. Elle vient de plus loin que nous, on la disait incapable de rebondir et la voilà qui libère sa croissance. Si on refuse le modèle allemand, on ne peut pas refuser le modèle italien.

09:39 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.