27/02/2012

BONJOUR..OUVERTURE CALME..

DJIA             12.982,95 points -0,01% 
Nasdaq            2.963,75 points +0,23% 
S&P 500           1.365,74 points +0,17% 
 
Nikkei 225        9.633,93 points -0,14% 
 
 
Cours de change à 06h50 
Variation par rapport à la clôture à New York 
 
USD/JPY       81,17   -0,10% 
EUR/USD      1,3447   -0,14% 
EUR/JPY      109,15   -0,27% 
 

ACTIONS

Les marchés d'actions européens devraient commencer la séance en légère baisse lundi, les investisseurs restant prudents même s'ils sont un peu plus optimistes après la réunion du G20.

Selon IG Markets, le CAC devrait ouvrir en recul de 8 points, à 3.459 points, tandis que le FTSE céderait 10 points, à 5.925 points, et le DAX, 19 points, à 6.845 points.

Les pays du G20 n'ont pas annoncé d'aide internationale pour l'Europe ce week-end, mais ont indiqué qu'ils pourraient mettre sur pied un plan de sauvetage de 2.000 milliards de dollars d'ici à l'été.

"La tendance sur les marchés mondiaux semble toujours être à la hausse, aussi volatils soient les cours", note Chris Weston, opérateur chez IG Markets.

Pour David Morrison, stratégiste senior chez GFT Markets, "les actions continuent de profiter des opérations de soutien aux liquidités des banques centrales, de même que les autres classes d'actifs à risque comme les métaux précieux et le pétrole".

"Les investisseurs sont en outre convaincus que des pare-feux suffisants ont été mis en place pour protéger les autres pays de la zone euro en cas de défaut de la Grèce - une éventualité jugée maintenant hautement probable", ajoute-t-il.

Les contrats à terme sur les valeurs américaines sont en légère baisse lundi. Wall Street a terminé presque à l'équilibre vendredi, à l'issue d'une séance marquée par de faibles volumes d'échange et d'étroites fourchettes de fluctuation.

Parmi les évènements attendus cette semaine sur les marchés américains, le site Internet Yelp doit entrer en Bourse vendredi à New York. Les constructeurs automobiles américains devraient annoncer jeudi une hausse des ventes de véhicules neufs en février aux Etats-Unis. Les distributeurs devraient également dévoiler des ventes mensuelles en hausse jeudi.

Les marchés d'actions asiatiques évoluent de manière contrastée lundi. Les valeurs japonaises ont commencé la séance à leur plus haut niveau depuis sept mois, à la faveur d'un regain d'appétit pour le risque suscité par l'apaisement des craintes au sujet de la crise européenne des dettes souveraines.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir quasi inchangés lundi, avant la seconde opération de refinancement à long terme de la Banque centrale européenne (BCE), qui vise à lutter contre les problèmes de dette de la zone euro et à apaiser les marchés.

La BCE lancera mercredi cette opération à trois ans, qui sera au centre de l'attention cette semaine, indique Mike Jones, stratégiste devises chez Bank of New Zealand, dans une note. Le marché estime la demande des banques entre 400 et 1.000 milliards d'euros. Si elle approche ou même dépasse le haut de cette fourchette, l'euro et les actifs sensibles au risque devraient monter, ajoute-t-il.

Les obligations du Trésor américain sont relativement stables lundi, après un léger rebond des emprunts à maturité longue vendredi. Le taux de l'emprunt de référence à dix ans, inférieur à 2%, laisse penser que les investisseurs pourraient douter de la pérennité des points hauts pluriannuels atteint par les actions américaines.

La déconnexion entre actions et obligations montre que les investisseurs restent partagés quant à la crise de la dette souveraine de la zone euro.

"Les investisseurs appréhendent l'évolution de la situation au Moyen-Orient et n'adhèrent pas encore totalement à l'idée d'une reprise européenne", remarque Abdullah Karatash, responsable du trading de produits à revenus fixes chez Natixis à New York. "Les actions ont beau avoir fortement progressé, les fondamentaux restent défavorables, notamment en Europe".

La Réserve fédérale doit racheter des emprunts à maturité longue lors de chacune des trois prochaines séances. Ces acquisitions s'inscrivent dans le cadre de sa stratégie visant à soutenir l'économie en maintenant de faibles coûts d'emprunts à long terme pour les ménages et les entreprises. Les rachats effectués depuis octobre constituent l'une des principales raisons de la faiblesse des taux des obligations du Trésor.

CHANGES

L'euro est en légère baisse face au dollar, consolidant sa récente progression, mais il reste soutenu par un regain d'optimisme sur les marchés.

"Les incertitudes concernant l'Europe et l'économie mondiale s'apaisent, ce qui conduit à dénouer les positions baissières sur l'euro et les devises associées", explique David Watt, stratégiste changes senior chez RBC Capital Markets. Les investisseurs sont à présent contraints de restreindre leurs paris sur une chute de la monnaie unique, tout simplement parce que "le marché était excessivement baissier sur l'euro", ajoute-t-il.

PETROLE

Les contrats pétroliers s'inscrivent en baisse lundi en Asie, sous l'effet de prises de bénéfices après leur progression de la semaine dernière, mais les craintes à l'égard du programme nucléaire de l'Iran, gros producteur de pétrole, persistent, observent des analystes.

A 6h00, le contrat d'avril sur le Brent de mer du Nord perdait 14 cents, à 125,33 dollars le baril. Vers 7h20, le contrat d'avril sur le brut léger doux du Nymex abandonnait 40 cents, à 109,37 dollars le baril.

"Les prix sont pour l'essentiel relativement stables, même si l'on observe un léger repli des cours pétroliers en raison de prises de bénéfices", note Victor Shum, du cabinet de conseil en énergie Purvin and Gertz à Singapour. "Les cours restent principalement dictés par les craintes à l'égard de l'Iran et du rapport de l'AIEA [Agence internationale de l'énergie atomique] publié la semaine dernière", a-t-il indiqué à l'AFP.

L'AIEA a reconnu vendredi avoir des "divergences majeures" avec l'Iran et de "sérieuses inquiétudes" au sujet de son programme nucléaire après que ses inspecteurs sont repartis bredouilles d'une visite à Téhéran.

 

09:05 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.