22/02/2012

10H06...COMMENTAIRES

 

de MONFINANCIER...

L'IRAN VA ÊTRE UN SUJET
pour les semaines qui viennent. Israël veut attaquer. Info ou intox. L'Iran veut attaquer avant d'être attaquée. Info ou intox? En attendant, la tension monte. Le pétrole se tend. Et les marchés vont devoir vivre avec cette nouvelle épée de Damoclès, encore un Grec!!!

LA GRÈCE, ENCORE LA GRÈCE
Il y a une forte impression de malaise. Le deal est signé et pourtant on sent que personne n'a envie de le respecter. L'Allemagne continue à faire sa mauvaise tête et demande maintenant que le FMI mette plus d'argent au pot que prévu.

ET MAINTENANT LE PORTUGAL
Le Portugal est un peu jaloux du deal Grec. Il veut une rallonge de 30% et aimerait bien qu'on abandonne aussi une partie de sa dette...

PSA VEUT SE MARIER
Cela fait des mois, des années qu'on en parle. Hier le groupe a dit qu'il y avait des discussions en cours sur des coopérations et des alliances. On parle notamment d'un deal avec General Motors au sujet d'Opel. Peugeot et Opel quelle déprime face aux flamboyants BMW ou Audi...Mais c'est vrai que le créneau de la France c'est le pays normal et le pays des classes moyennes.

TRÈS DRÔLE
Notre président a choisi de mettre son QG de campagne rue de la convention, dans le 15e pour se rapprocher des "Français moyens". C'est très drôle. Le prix du m2 dans cette partie du 15e est proche de 9000 euros le m2, un vrai prix de quartier d'ouvriers.

MATCH FRANCO-ALLEMAND
dans les Echos avec le rapport de l'Insee sur le coût du travail dans les deux pays. La France fait partie des pays européens à coûts élevés. Avec un coût horaire moyen supérieur de 2.83 euros à celui de l'Allemagne.

1605 EUROS PAR MOIS
C'est, toujours selon l'Insee, ce que touchent les Français en moyenne par mois. Plus surprenant l'écart qui se creuse entre public et privé...au profit du public! 28520 euros par an en moyenne dans le public contre 24530 dans le privé.

OU LE LIVRET A VA T'IL S'ARRÊTER?
Encore un record. 4 milliards d'euros de collecte en janvier, un record depuis 3 ans. On vient de passer la barre des 220 milliards. C'est fou.

JE SUIS UN FRANÇAIS NORMAL
J'ai un aveu à vous faire. J'ai regardé hier les deux épisodes en prime de Plus Belle la Vie.

REBOND DES PAYS ÉMERGENTS
Les liquidités coulent à nouveau à flots et elles vont à nouveau spéculer dans les pays émergents. Petit exemple: la Bourse de Bombay. En hausse de 18% depuis le début d'année.

SAUVETAGES A LA CHAINE
Si vous avez une entreprise en difficulté, c'est le moment de faire du buzz. Avant les élections, on sauve une entreprise ou un site par jour. Juste pour quelques semaines. Après, on les laissera tomber. On nous promet maintenant un sauvetage du site de Mittal à Florange. LVMH va le transformer en site de production de sacs Vuitton ?

13000 SUR LE DOW JONES
pour la première fois depuis 4 ans. Soit une hausse de 6% sur l'année et de 22% depuis Octobre. Le Dow est passé de 13000 en Mai 2008 à 6470 en Mars 2009. En 10 mois. Il a fallu trois ans pour remonter. Spectaculaire.

LE PÉTROLE
toujours plus haut avec 121 dollars sur le brent à Londres et 105 à New York

LE MÉCANISME EUROPÉEN DE STABILITÉ
a été adopté hier par l'Assemblée Nationale mais les socialistes n'ont pas voté pour. Bizarre, vous avez dit bizarre ?

VA T'ON REPARLER D'INFLATION ?

Entre la hausse du pétrole, une hausse qui pourrait s'accélérer dans les semaines qui viennent, et l'utilisation à outrance des planches à billet dans les pays dits développés, l'inflation pourrait redevenir un sujet dans les semaines qui viennent.

Records de hausse du pétrole, injections de liquidités par les banques centrales, est-ce qu'on ne va pas finir par avoir de l'inflation
C'est la question de 2012. Une question à plusieurs milliards de dollars. Une question clé, car en fonction de la réponse, les comportements des investisseurs, des épargnants et des marchés en général seront radicalement modifiés. Et une question sur laquelle débattent jour après jour les plus grands économistes et prévisionnistes. Pour l'instant, le verdict est non. Il n'y aura pas d'inflation. Parce que les économies des pays développés sont trop faibles, parce que les reprises de la croissance sont molles ou nulles, parce que les taux de chômage sont toujours très élèves et que tout cela produit de la déflation plutôt que de l'inflation.

Il y a aussi l'effet massif de la réduction de l'effet de levier, le deleveraging comme disent les Anglo-Saxons
On a fait de la croissance à crédit pendant plus de dix ans jusqu'à la crise de 2009. Et depuis 2009 on assiste, par nécessité, au mouvement inverse. Et ça, c'est très déflationniste. Et c'est en plus une tendance de fond. On est dans une tendance de fond largement déflationniste. Mais attention. C'est un peu comme les indices boursiers. On peut être dans une tendance de fond à la baisse et avoir des rebonds puissants comme celui qu'on vient de vivre depuis octobre.

On pourrait avoir une résurgence momentanée de l'inflation.
Quelques mois. L'inflation est déjà à des niveaux très élevés dans les pays émergents et malgré toutes les mesures qui ont été prises, elle baisse peu. Dans les pays dits développés, l'utilisation à outrance de la planche à billets couplée à des hausses de matières premières comme le pétrole, surtout en cas de dérapage géo politique, vont finir par produire de l'inflation. J'en suis persuadé. On va parler inflation dans quelques mois. Ce ne sera pas une hausse durable, mais il va falloir dès maintenant intégrer ce scénario plus que probable dans les stratégies de placement.

10:06 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.