20/02/2012

TOUT LE MONDE L'AIME...NYRSTAR.

CE QUI M'ETONNE ENCORE ,CE SONT LES PERSPECTIVES FIN 2013....EXCELLENTES!!! IL Y A DE LA PLACE POUR MONTER ENCORE...PERSO JE VOIS TOUJOURS AU-DESSUS DE 9€ FACILE....

DEGROOF.. COURS 7.40€  TARGET  8.50€

FY11 earnings preview
The facts: Nyrstar will release its FY11 earnings on Thursday 23 of February
before market. A conference call is scheduled the same day at 09:00 am CET.
Our analysis: Zinc production is expected at 1,093kt (+1.5% y-o-y), while zinc in
concentrate is expected to be up 144% to 206kt, mainly driven by the acquisitions
made last year (Campo Morado in January 2011 and Breakwater mines in
September 2011).
We anticipate the underlying EBITDA at EUR 278m, up 34% y-o-y, boosted by the
increasing contribution for the mine operations (from EUR 24m in 2010 to EUR
113m in 2011).
In our model we assumed an average smelting cost at EUR 550.1 per tonne of
refining zinc (the consensus is at EUR 533/t) and an average C1 cash cost for the
mining operations at EUR 1,210 per tonne of concentrate versus EUR 1,295/t for
the consensus. This explains the discrepancies between our and consensus
estimates in the contribution to the underlying EBITDA of the smelting and the
mining activities.

EPS EUR 0.22 0.41 0.63 0.11 0.44 0.55 -12.3% 0.54
Sources : Nyrstar / Bank Degroof estimates: Consensus (median) computed by Nyrstar (23/01/2012)
We expect Nyrstar to provide an update on the FY12 treatment charge (TC). The
yearly international zinc association conference will take place in February 19-21.
Zinc miners and smelters might take this opportunity to settle the FY12 terms. In
our model we currently assume an unchanged base TC at USD 229/t of
concentrate.
Conclusion & Action: We stick to our positive stance on the share as we still
believe that management’s strategy to increase its mining exposure will
structurally enhance Nyrstar’s earnings profile. Earnings momentum will stay
positive in the coming two years supported by the mines production ramp up from
87kt in FY10 to 476kt by the end of 2013 (based on current mining assets). No
changes in rating or in our TP.

Market capitalisation (EURm) 1,352
Current N° of shares (m) 183
Free float 89%
Daily avg. no. trad. sh. 12 mth 974,160
Daily avg. trad. vol. 12 mth (m) 8
Price high 12 mth (EUR) 10.50
Price low 12 mth (EUR) 5.60
Abs. perf. 1 mth 6.03%
Abs. perf. 3 mth 17.23%
Abs. perf. 12 mth -27.90%
Key financials (EUR) 12/10 12/11e 12/12e
Sales (m) 2,696 3,778 4,400
EBITDA (m) 180 272 383
EBITDA margin 6.7% 7.2% 8.7%
EBIT (m) 98 173 253
EBIT margin 3.6% 4.6% 5.7%
Net Profit (adj.)(m) 96 104 152
ROCE 6.9% 6.0% 8.1%
Net debt/(cash) (m) 296 541 539
Net Debt/Equity 0.4 0.4 0.4
Debt/EBITDA 1.6 2.0 1.4
Int. cover(EBITDA/Fin. int) 4.9 6.1 6.6
EV/Sales 0.5 0.4 0.4
EV/EBITDA 7.7 6.1 5.0
EV/EBITDA (adj.) 6.8 6.1 4.9
EV/EBIT 14.1 9.6 7.5
P/E (adj.) 11.3 10.7 8.9
P/BV 1.3 0.8 0.9
OpFCF yield 0.7% 4.8% 9.4%
Dividend yield 1.8% 1.9% 2.5%
EPS (adj.) 0.83 0.57 0.83
BVPS 7.20 7.60 8.28
DPS 0.13 0.14 0.18

ET L'AVIS DE LELEUX.. OBJECTIF 9.10€

Dopé par la fusion Glencore-Xstrata !
Après le trauma engrangé par les résultats du premier semestre 2011, le
titre a touché des tréfonds et pourrait rebondir.
Du rififi dans le secteur
Anticipé de longue date par les spécialistes du secteur, le mariage entre les suisses
Xstrata et Glencore s’est finalement produit. Glencore est un géant du négoce de
matières premières, et est surtout le premier actionnaire de Nyrstar avec près de
8% du capital. Il n’en fallait pas moins pour relancer les projecteurs sur une valeur
affublée de ratios de valorisations très faibles. La glissade spectaculaire du titre en
2011 (-56% !) fut principalement due à la publication de chiffres en dessous des
anticipations. Au premier semestre 2011, le fondeur belge annonçait un EBIDTA
fondamental (résultat brut d'exploitation) de 123 millions, en croissance de 8% par
rapport au semestre précédent, mais inférieur aux attentes. Même si Roland Junck,
PDG de Nyrstar, se montrait pourtant plutôt satisfait, les opérateurs boursiers
n’hésitèrent pas à abandonner le titre sur crainte de fort ralentissement
économique.
Le troisième trimestre à la rescousse…
L’acquisition de Breakwater Resources avec des opérations minières au Canada,
au Honduras et au Chili pour approximativement 442 millions € au mois d'août 2011
a relancé la confiance dans le groupe. Grâce à cette emplette, le niveau de
production de zinc depuis les mines atteint désormais 43 %, ce qui représente une
avancée significative par rapport à la stratégie de porter cette contribution à 50% à
terme. Cela permet également à Nyrstar d’entrer dans le palmarès des cinq plus
grandes sociétés mondiales d'exploitation minière de zinc. La fonte de zinc est le
coeur de métier de Nyrstar, mais les activités d’extraction minières sont beaucoup
plus rentables (marges 2 fois supérieures). Depuis 2009, le groupe a consacré plus
d’un milliard d’euros à des acquisitions ciblées au Groenland, aux États-Unis, au
Pérou, au Chili et au Mexique. Tant l'offre d’actions nouvelles à concurrence de 490
millions d'euros que les offres publiques d'obligations à concurrence de 525 millions
d'euros ont été non seulement fortement soutenues par les actionnaires et le
marché, mais ont également démontré un soutien clair de la stratégie de Nyrstar.
Pour l’avenir immédiat, Nyrstar ne cache donc pas son ambition d'investir 2
milliards d'euros (en partenariat éventuel avec Glencore) pour acquérir d’autres
mines, et d’intégrer le tout verticalement.
Zinc, dollar et intégration verticale : les catalyseurs du cours.
Le prix du zinc continue à être volatil mais se redresse depuis son creux de 1.750
$/tonne connu en octobre 2011. À 2.081 dollars la tonne ce jour, les résultats du
4ème trimestre devraient être de bonne facture. Cette hausse est d’autant plus
appréciable que le billet vert s’est apprécié dans la foulée. Sur les 3 derniers mois,
le dollar US aura grappillé 5%. L’entreprise reste faiblement valorisée à 0,40 fois
son chiffre d’affaires. Sur la base des cours actuels, le PER est de 7,22 fois pour les
12 prochains mois. L’un dans l’autre, une fair value de 9,1 € nous semblerait mieux
traduire les prédispositions du fondeur et mineur belge. Nyrstar, en sa qualité de
principal producteur mondial de zinc et grâce à sa constante intégration en amont,
est bien placé pour tirer parti de l’importante dynamique du marché du zinc. Nous
visons un nouveau rebond du titre.
Renforcer
Stop-Loss de rigueur
Forces ❚Leader mondial
❚En avance sur son plan d'intégration
❚Faibles valorisations, relance du dossier
Faiblesses ❚Appel au marché très probable en 2012
❚Période d'incertitude économique
❚Forte cyclicité du prix du zinc

étude complète à disposition...CC.

11:32 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.