14/02/2012

BONJOUR LES AMIS...9H36 -0.4%

AVIS DE ING CE MATIN...SUR CFE. (un peu tard , mais ça reste BON...)

CFE: Wheatstone gives DEME new all time high order book end of 1Q12F

DEME confirmed it bagged another mammoth dredging contract in Australia, Wheatstone LNG worth as much as €916m (ex VAT), leaving behind Boskalis and Jan de Nul which teamed up in JV and Van Oord which tendered separately on this job. As Van Oord and DEME won Gladstone LNG last year (scope €715m) we had high expectations that the BOKA/JdN JV would win this contract as we see these players normally win their fair share of the market.

One of key arguments for our bullish view on CFE apart from the low valuation levels is the solid visibility the dredging business provides. Wheatstone LNG is a big step forward as shown by the figure below. The work starts this year and is expected to finish in Dec 2015, DEME will use a large cutter, a medium sized hopper and 2 backhoe dredgers and the company will be assisted by GLD&D. CFE trades at FY12F EV/EBITDA of 4.4x.

CFE qoq dredging order book (DEME at 50%) will show new all time high in 1Q12F

Source: Company data, ING estimates

 

Price: €46.01. Last published: target price: €50.0; recommendation: BUY

MonFinancier...

 

UNE PAUSE OU UNE RECHUTE ?

Grande question dans tous les journaux et chez tous les spécialistes avisés. Les mêmes qui n'avaient pas vu le rebond des indices depuis octobre: la hausse est-elle exagérée? Va t'on rechuter lourdement ou corriger un peu à la baisse...ou continuer à monter. Lisez l'avis de ceux qui voyaient l'euro disparaître et faites le contraire

MOODY'S EN RETARD
Ils en ont mis du temps à se réveiller chez Moody's. sonnés par leur concurrent Standard and Poor"s, les voilà qui se réveillent en mettant la France, la Grande Bretagne et l'Autriche sous perspective négative et en dégradant le Portugal, l'Italie et l'Espagne. Et la Grèce Madame Moody's, vous allez nous dire aussi qu'elle est en difficulté ? Pas la peine de paniquer, personne n'écoute les agences de notation pour l'instant.

LA VRAIE RIGUEUR
Les Français qui passent leur temps à se plaindre et à combattre la moindre mesure d'assainissement de notre économie devraient voir ce qu'il se passe chez nos voisins. C'est ce que fait le Parisien à la une ce matin. Vivre avec 586 euros/ mois. C'est le nouveau salaire minimum en Grèce.

LES ALLEMANDS ENVISAGENT LA FAILLITE DE LA GRECE
Pour les dirigeants Allemands, la faillite de la Grèce ne serait pas dramatique. Et à les écouter, elle serait même souhaitable. La question est de savoir si on aide un peu la Grèce maintenant pour préparer la faillite et la sortie de l'euro de façon ordonnée ou si on crève l'abcès tout de suite

LES CHINOIS VEULENT ACHETER L'EUROPE
Les entreprises européennes seraient la cible prioritaire des investissements chinois. Selon les Echos, les Chinois recherchent la technologie et les marques. Si vous avez des idées, contactez l'ambassade de Chine à Paris

UN ÉVÉNEMENT MAJEUR
qui relance la campagne électorale en France: Christine Boutin se rallie à Nicolas Sarkozy. Et Hervé Morin va faire de même avant la fin du mois de Février. Hollande n'a plus qu'à prier....

LA BONNE IDÉE DE L'AMF
L'autorité des marchés financiers n'a rien trouvé de mieux que de lever l'interdiction des ventes à découvert sur les dix valeurs financières Françaises. Et son président va sûrement nous expliquer qu'il combat la spéculation...

MAUVAISE ANNÉE 2011 POUR LE JAPON
2.3% de baisse du PIB au quatrième trimestre et moins 0.9% sur l'année, les Japonais sont contents que 2011 se termine. Ils continuent à réfléchir sur les moyens de faire baisser le yen pour aider les exportateurs en difficulté.

LA TENSION MONTE D'UN CRAN
entre Israël et l'Iran après des attentats contre des diplomates israëliens à l'étranger. La question n'est plus de savoir si Israël va attaquer, mais quand.

OBAMA PRÉSENTE SON BUDGET
Il arrive à faire mieux qu'en France: pas un mot sur la réduction des dépenses, cap sur le déficit et advienne que pourra....

FORMIDABLE CANTONA
après avoir retiré 25 euros de son compte pour faire tomber le système bancaire, après avoir été candidat pour la présidence au moins une heure pour défendre le logement social, il veut maintenant que tous les SDF s'habillent chez The Kooples. Ce type est vraiment génial.

EN SILENCE
L'Irlande continue à se sortir de la crise. Sans faire de bruit. Le premier ministre Irlandais a annoncé un plan pour l'emploi assez courageux.

DowJones...

Les décisions de Moody's et la Grèce devraient peser sur les actions


Eurostoxx 50 2.491,54 points +0,43%
CAC 40 3.384,55 points +0,34%
DAX 30 6.738,47 points +0,68%
FTSE 100 5.905,70 points +0,91%
SMI 6.177,44 points +0,76%
AEX 322,61 points +0,79%
BEL 20 2.258,10 points +1,22%
IBEX 35 8.788,30 points -0,10%

DJIA 12.874,04 points +0,57%
Nasdaq 2.931,39 points +0,95%
S&P 500 1.351,77 points +0,68%

Nikkei 225 9.052,07 points +0,59%




Cours de change à 06h50
Variation par rapport à la clôture à New York

USD/JPY 77,89 +0,42%
EUR/USD 1,3163 -0,18%
EUR/JPY 102,52 +0,19%

ACTIONS

Les investisseurs devraient opter pour la prudence mardi et les places boursières vont probablement ouvrir sur une note contrastée après la décision de Moody's de déclasser six pays européens, dont l'Italie, l'Espagne et le Portugal, et de placer les notes de crédit de la France, du Royaume-Uni et de l'Autriche sous surveillance avec implications négatives, en raison des répercussions de la crise dans la zone euro.

IG Markets prévoit que le CAC 40 ouvrira en hausse de 1 point, à 3.385 points, tandis que le FTSE 100 devrait perdre 4 points, à 5.901 points. Le DAX est attendu en progression de 4 points, à 6.742 points.

Malgré l'optimisme affiché par les marché lundi, les incertitudes liées au dossier grec demeurent, les violentes manifestations dans le pays mettant en lumière les difficultés auxquelles sont confrontées les autorités pour mettre en oeuvre les mesures d'austérité adoptées. Par ailleurs, le pays n'a toujours pas conclu d'accord avec ses créanciers privés sur une restructuration de sa dette. Une annonce est attendue d'ici à la fin de la semaine.

L'attention se tourne maintenant vers la réunion des ministres des Finances de la zone euro prévue mercredi, au cours de laquelle devrait être approuvé le second plan de sauvetage de la Grèce.

Les contrats à terme sur les indices d'actions américains sont orientés à la baisse mardi. Wall Street a clôturé en hausse lundi après l'adoption par le Parlement grec des mesures d'austérité exigées par les créanciers internationaux du pays en contrepartie d'un nouveau plan de sauvetage. L'action Apple a clôturé pour la première fois au-dessus de 500 dollars lundi.

Mardi, les ventes de détail de janvier aux Etats-Unis retiendront l'attention du marché.

Les marchés asiatiques ont perdu du terrain mardi après la décision de Moody's de dégrader les notes de six pays européens.



OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient progresser mardi matin, après les décisions prises par Moody's à l'égard de la note souveraine de plusieurs pays de la zone euro et alors que la prudence reste de mise avant de nouveaux développements sur la crise grecque.

"Le Parlement grec a adopté le train de mesures d'économies et de hausse de la fiscalité approuvé par l'Union européenne et le Fonds monétaire international", note Conall Mac Coille, analyste chez Davy Stockbrokers. "Cela signifie que les ministres des Finances européens devraient donner leur feu vert mercredi à de nouveaux financements pour la Grèce avant la prochaine échéance de remboursement de 14 milliards d'euros du 20 mars."

"Une offre formelle sur l'échange de dette avec les créanciers privés doit être soumise d'ici au 17 février", ajoute-t-il. "Néanmoins, tant l'adoption d'une nouvelle aide par les ministres européens que l'échange de dette devraient être à présent de simples formalités, et la menace immédiate d'un défaut désordonné de la Grèce le 20 mars se dissipe."

Côté statistiques mardi, le marché surveillera l'indicateur économique avancé ZEW en Allemagne et les chiffres de l'inflation au Royaume-Uni, en janvier.

Les obligations du Trésor américain gagnent du terrain mardi. Les marchés se sont repliés lundi après l'adoption par le Parlement grec des mesures d'austérité exigées par les créanciers internationaux du pays en échange d'un second plan d'aide à Athènes. Les investisseurs restent prudents avant la réunion prévue cette semaine des ministres des Finances de la zone euro sur l'adoption d'un nouveau programme de soutien à la Grèce.

Au Japon, la banque centrale du pays a pris les marchés par surprise en annonçant mardi un relèvement de 10.000 milliards de yens de son programme de rachat d'actifs, à un total 65.000 milliards de yens.



CHANGES

L'euro se replie face au dollar et au yen mardi matin, dans un climat de prudence après les déclassements annoncés par Moody's lundi soir et avant la réunion des ministres des Finances de la zone euro mercredi.

"L'annonce de Moody's intervient alors que les marchés sont déjà inquiets au sujet de la Grèce. L'impact de cette décision devrait donc être limité pour l'euro et [les devises des marchés émergents] à court terme. Les retombées pour [la livre sterling] pourraient être plus durables, car la plupart des observateurs s'attendait à ce que le pays conserve sa note 'AAA'", indique Brown Brothers Harriman dans une note adressée à ses clients.

Si l'euro est sous pression, c'est également parce que l'optimisme suscité par l'approbation des mesures d'austérité grecques se dissipe.

Les incertitudes entourant la Grèce persistent et les participants du marché estiment que l'euro pourrait évoluer dans une fourchette restreinte dans un avenir proche. Selon Win Thin, responsable de la stratégie mondiale pour les marchés émergents chez Brown Brothers Harriman à New York, la monnaie unique devrait rester enfermée dans une fourchette de 1,31 à 1,33 dollar.



PETROLE

Les prix pétroliers s'inscrivaient en nette baisse mardi pendant les échanges en Asie, en raison d'un regain d'inquiétudes à l'égard de la dette de la zone euro après l'abaissement de la note souveraine et de la perspective de plusieurs pays européens de premier plan.

A 6h00, le contrat de mars sur le Brent de mer du Nord abandonnait 33 cents, à 117,60 dollars le baril. Vers 7h20, le contrat de mars sur le brut léger doux du Nymex cédait 35 cents, à 100,56 dollars le baril.

"Le marché pétrolier réagit à l'abaissement de la note souveraine d'un certain nombre de pays européens", observe Victor Shum, du cabinet de conseil Purvin and Gertz à Singapour. "La zone euro est de nouveau sur le devant de la scène et cela entraîne des mouvements de vente sur les marchés pétroliers."

L'agence d'évaluation financière Moody's a abaissé lundi soir la note de la dette souveraine de l'Italie, de l'Espagne, du Portugal, de la Slovénie, de la Slovaquie et de Malte, et a placé sous surveillance celles de la France, du Royaume-Uni et de l'Autriche en expliquant que ces pays étaient de plus en plus vulnérables à la crise de la zone euro.

09:36 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.