10/02/2012

de MonFinancier...marchés -0.8% à 10h05...

 

ET ON ATTEND TOUJOURS LES GRECS...

Les Européens ont renvoyé les Grecs à leur copie. Il leur faut trouver encore plus de 300 millions d'économies pour avoir droit au plan de sauvetage. Toute cette comédie devient un peu ridicule, car 1. on sait qu'il y aura un accord et 2. on sait que même si les Grecs voulaient respecter les promesses d'austérité, ils ne le pourront pas.

 

ACCORD REPORTE
Non. Refusé. C'est ce qu'a dit l'Europe à la Grèce. Pas assez d'effort. Pas assez de conviction. La Grèce doit retravailler sa copie. Mais la Grèce est déjà sur les genoux et peut tout promettre, elle ne pourra rien faire de plus. Pour une fois une agence de notation a dit une chose intelligente. C'est Fitch: même avec un plan de secours, la Grèce fera faillite. Et j'ajoute qu'elle sortira de la zone euro dans les deux ans.

LA POLÉMIQUE SUR RENAULT A TANGER
Plusieurs éléments. 1. Hypocrisie générale, car on est en période pré électoral, mais tout le monde sait que pour survivre il faut produire moins cher 2. On a donné de l'argent aux grands groupes automobiles avec la prime à la casse au lieu d'aider les PME qui créent de l'emploi 3. Carlos Ghosn qui était considéré comme la star, le génie par la presse il y a deux ans devient l'homme à abattre après son affaire d'espions et les délocalisations...

LE 29 FEVRIER ON RASE GRATIS
C'est le cadeau pour l'année bissextile. La BCE ouvre à nouveau ses guichets pour prêter à zéro ou presque de l'argent aux banques européennes et on s'attend à ce qu'elles empruntent encore plus que les 489 milliards d'eiros de fin décembre. Dommage que ni les petites entreprises, ni les particuliers n'aient le droit à ce petit cadeau.

LE PETIT NICOLAS EN CAMPAGNE
Il devait annoncer sa candidature en Mars. Mais Nicolas n'est pas Mitterrand. Étant donnée la débâcle dans les sondages, il va devoir accélérer. Ce sera probablement la semaine prochaine et peut être à Marseille. Ce sera la fin d'un suspense insoutenable: on saura s'il est candidat.

LA SAISON DES CADEAUX
Décidément c'est la grande période des cadeaux. Les banques américaines vont devoir dédommager 750 000 personnes pour saisies immobilières illégales et cela leur coûtera... 25 milliards de dollars. C'est la fête!

ET 50 MILLIARDS DE PLUS !
Cette fois c'est la Banque d'Angleterre qui va injecter 50 milliards de livres sterling en planches à billets pour relancer l'économie. C'est la fête. Qui dit mieux ?

MOINS DE SODAS
C'est moins la fête en revanche pour les employés de Pepsi. 8700 suppressions d'emplois annoncées. dans le monde pour tenter d'améliorer la rentabilité du groupe. C'est surement à cause de la taxe sur les sodas en France...

À CONTRE-COURANT
Les Etats Unis lancent la construction de deux nouvelles centrales nucléaires. Ce sera une première depuis trente ans. Certains pays avancent, d'autres reculent.

LA NOUVELLE DU JOUR
TV Magazine fête ses 25 ans.

TGIF!
Thank God It's Friday. On va pouvoir rester sur la couette pendant 48 heures.

VOILA C'EST TOUT BONNE JOURNÉE MAY THE FORCE BE WITH YOU

EDITO

LE MATCH DE L'ANNÉE À WALL STREET

Quand le plus gros gérant obligataire américain affronte la légende de la gestion sur un sujet essentiel comme les taux d'intérêt américains et les emprunts d'Etat, c'est un évènement équivalent au match Mohamed Ali contre George Foreman à Kinshasa en 1974...When we were kings...

Duel au sommet à Wall Street
Quand le gérant du plus gros fonds américain d'obligations s'affronte à la légende de la gestion, c'est un évènement. Et quand le sujet est un des sujets les importants pour le marché comme les emprunts d'état Américain, cela devient carrèrement le match de la décennie. A vous de juger. A ma gauche, Bill Gross, patron de Pimco, gérant d'un fonds de 250 milliards de dollars sur les emprunts d'état ou d'entreprises, 67 ans, fortune personnelle plus de 2 milliards d'euros. A ma droite l'homme qu'on ne présente plus, l'oracle d'Omaha, 81 ans, troisième homme le plus riche du monde avec 50 milliards de dollars. Pour Warren Buffett les emprunts d'Etat américains font partie des investissements les plus dangereux du moment, pour Bill Gross ils font partie des valeurs refuges.

D'où vient la crainte de Warren Buffett?
Son raisonnement est simple et frappé de bon sens. On prête aujourd'hui à l'Etat Américain à 2%. Or non seulement les États-Unis ont une dette et un déficit record mais surtout, pour Warren , l'utilisation de la planche à billets à outrance va finir par provoquer un dérapage de l'inflation. Et en cas de dérapage de l'inflation, bye bye les taux d'intérêt américains à long terme. Ils vaudront 4% plutôt que 2%.

C'est le fameux krach obligataire aux États-Unis qu'on nous annonce depuis des mois et qui ne vient jamais.
C'est exactement ce que dit Bill Gross. Pour lui la FED continuera à acheter des emprunts d'Etat Américains et empêchera les taux de monter. Ce combat est essentiel pour les marchés car les taux d'intérêt américains sont un des deux ou trois plus importants facteurs de l'évolution de tous les marchés. Une chose est certaine. Les emprunts d'Etat Américains ont servi de refuge pendant la crise Européenne. Si la crise se calme un peu, et si l'économie américaine confirme son redressement, les taux américains monteront et Warren aura raison. Alors on va suivre de très près le combat Warren contre Bill dans les mois qui viennent.
edito

10:05 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.