03/02/2012

BEKAERT..RESTE PAS BON.

UN VERITABLE "FAIRE-PART" DE ING CE MATIN....

BEKAERT: Realignment effort reveals underlying weakness

In response to a structural change in the solar market (200% overcapacity in sawing wire), Bekaert is rightsizing its wire operations (production, technology & engineering) by cutting 1,250 jobs in China (already executed from December 2011 until the Chinese new year) and 600 jobs in Belgium (in 1H12F). We estimate the cost savings at €50m pa. In addition, due to growing uncertainty in other markets/longer-term overall instability, Bekaert aims to cut €100m in costs to ‘improve the structure’, we estimate by end-2013F. Bekaert stated that the cost savings (c.€150m of 4.5% of sales before consolidation of the Latam activities) are necessary to restore profitability (get REBIT margins back in the 7.0-9.0% target range).

We believe the additional €100m in cost savings seems challenging (SG&A amounts to c.€400m). Also, the underlying message seems that current REBIT margins hover around 3.5% (if you need to cut c.4.5% of sales in cost to get back at 8.0% margins), which seems way below Bloomberg 2012F consensus (c.6.5%). Further, we understood that one-off costs can be estimated at some €100m, of which two-thirds should be cash-cost.

We now assume that Bekaert’s REBIT margin should gradually recover from 3.5% currently to 5.0% in 2012F, 6.5% in 2013F and 8.0% in 2014F. This translates into a 2012-13F EPS cut of 36%-18% to €1.67 and €2.28 and suggest the €1.67 dividend is at risk (100% payout seems too ambitious). We lower our 2011F dividend from €1.67 to €1.00. We finally understood that working capital remains stable at a high level for now. In combination with profitability evolution, we now estimate net debt at €812m at end-2011F.

Investment case: we lower our rating from Hold to SELL as (1) visibility on growth (if there is growth, as we see limited growth drivers) and margin recovery is low; (2) ROCE should come in below WACC in the short-term; (3) we believe the dividend could be lowered; (4) the balance sheet no longer seems very strong (net debt/EBITDA > 2.0x in 2012F); and (5) valuation seems stretched on our new estimates (17.6x and 12.9x PER 2012-13F). Our TP reflects a 10.0x 2013F PER

Price: €29.4. Last published: target price: €23.0; recommendation: Sell

Filip De Pauw, Brussels +32 2 547 60 97

LA LETTRE MonFinancier...

MORNING ZAPPING
picto monsieur cravate

RETOUR DU CAC AU NIVEAU DE CET ÉTÉ

Presque 3400. C'est le plus haut depuis 6 mois. La détente sur les taux Européens après le bon déroulement des emprunts Espagnols et Français a permis une consolidation des marchés à un niveau élevé avant les chiffres de l'emploi Américain de cet après-midi...

LA PERTE DU TRIPLE A
continue à être une bonne nouvelle pour la France ! Non seulement le CAC a flambé depuis la dégradation, mais le Trésor a pu emprunter 8 milliards d'euros à des taux en baisse et la demande était plus de deux fois supérieure à l'offre.

MÊME SUCCÈS POUR L'ESPAGNE
avec un emprunt de 4.5 milliards à des taux très nettement en baisse. 3.5% par exemple pour le 5 ans contre 5.5% précédemment. Il semble que les banques européennes continuent à investir l'argent prêté presque gratuitement par la BCE. Les Echos rappellent que le yen a progressé de plus de 60% depuis 2007!

QUE VA FAIRE LE JAPON?
C'est la question qui se pose sur les marchés. Des marchés qui viennent défier le gouvernement Japonais et la banque centrale du Japon en poussant le yen à la hausse, à des niveaux records. Une intervention est imminente, mais le Japon va devoir trouver une solution à la Suisse pour régler le problème, au moins temporairement.

LA CRISE, QUELLE CRISE?
LVMH, le leader mondial du luxe, a affiché des performances époustouflantes avec une hausse de 16% des ventes et grâce en partie à la croissance record de Dior. A méditer...

LA FUSION A 88 MILLIARDS DE DOLLARS
entre les deux géants des mines et du trading de matières premières, Glencore et Xstrata fait la une de tous les journaux anglo-saxons. Ce serait une véritable révolution dans le secteur.

C'EST FINI
Nyse Euronext et Deutsche Bank ne feront pas appel de la décision européenne. Ils ne se marieront pas.

FACEBOOK ENTRE EN BOURSE
C'est le buzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz! Lol. Mdr. :-) T ou ?


QUI A 50 MILLIARDS D'EUROS
C'est le montant que doivent trouver les banques Espagnoles pour renforcer leurs fonds propres. Et si elles ne trouvent pas l'argent, elles devront fusionner. C'est le message sans appel qu'a délivré le ministre des finances espagnol.

LE CAUCHEMAR
Le nom de Martine Aubry circule pour le poste de Premier Ministre en cas de victoire de François Hollande selon le Parisien. Il va vraiment falloir partir... A moins qu'elle instaure les 25 heures...

ON GÈLE
que ce soit en température réelle ou "ressentie".... Mais c'est l'été pour le CAC...

EDITO

VERS UN AXE PÉKIN - BERLIN

Angela Merkel est en Allemagne. Et contrairement à tous les leaders européens en visite en Chine, elle n'a pas besoin de mendier. Des contrats. De l'argent. Des investissements. La Chine a une fascination pour le succès industriel de l'Allemagne et cherche à créer un axe privilégié entre les deux pays.

Voyage d'Angela Merkel à Pékin
Et le moins qu'on puisse dire quand on lit les premiers compte rendus de la visite de la chancelière allemande, c'est que l'ambiance était bonne, très bonne même. Quand un leader occidental va en Chine c'est souvent en position de demandeur. Pour mendier un contrat. Ou un investissement dans son pays. Mais la chancelière a traité d'égal à égal avec les dirigeants chinois. Des dirigeants qui sont très demandeurs de savoir faire industriel allemand. On ne peut pas encore parler d'axe Pékin-Berlin mais on peut parler d'intérêts communs assez forts.

Et la Chine s'est dite prête à aider l'Europe
Les termes exacts sont même assez surprenants. Le président Chinois a dit que son pays était prêt à aider à résoudre la crise de la dette européenne et qu'il envisageait d'investir massivement dans les fonds de soutien à travers le FMI. Cela fait des mois qu'on supplie la Chine de nous aider, mais il semble que maintenant que la zone Euro est sous tutelle allemande, la Chine ne se fait plus prier car elle a moins peur d'investir à fonds perdus.

Angela Merkel a également ouvert la porte aux investisseurs Chinois
Il est clair qu'elle veut créer un axe industriel entre la Chine et l'Allemagne. Le deal est simple. Les Chinois investissent dans des entreprises allemandes et en échange ils obtiennent de la technologie dans des domaines dans lesquels ils sont très demandeurs. Ce qui s'est passé à Pékin avec ce voyage est très important. Certes, ce rapprochement va profiter à l'Allemagne mais l'Europe va en bénéficier aussi et ça c'est une très bonne nouvelle.

10:09 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.