03/01/2012

BONJOUR...

COMMENTAIRES DE ING CE MATIN..

AB INBEV/HEINEKEN: a big 6% price hike in Belgium
Both Heineken (Alken-Maes) and AB InBev plan to raise supermarket beer prices in March 2012 by 6% in Belgium following higher costs for in particular malt and wages. ABI and Heineken together dominate the lager market with more than 80% of sales in this segment. It is not yet known whether the prices for on-trade will also increase by 6%.

Consumer organisations have asked for an investigation as the timing and number is the same for both brewers.

Our view: we think the number of 6% is relatively high, but probably brewers also want to compensate for lower volume numbers already. As brewers will be very prudent due to cartel regulation and high fines, we do not expect that there is a joint action but probably the brewers have waited for the other to move. This is the way how duopolies and oligopolies work.

The read-across from Carlsberg CEO’s Jorg Rasmusssen statements on weak West European beer markets in the coming years is logical due to GDP and unemployment. His statement on a Russian and East European recovery is true for the short term in 4Q11F (pre-excise duty increase loading and good weather, as well as Euro Championship Soccer 2012 in 2Q12F). However, he might under-estimate the impact of competition Russia with ABI and Heineken, higher raw material costs and regulation changes on kiosk sales and marketing. Yesterday’s share price strength of Carlsberg was a laggard rally. There is still one laggard left in beverages and food: Heineken.

ABI Price: €48.7. Last published: target price:; recommendation: BUY

Heineken Price: €36.7. Last published: target price:; recommendation: BUY

Gerard Rijk, Amsterdam +31 20 563 8755
D’IETEREN: New car registrations beat expectations
Febiac announced that Belgian new-car registrations increased by 67% YoY in December as Belgians brought forward purchases of new vehicles before government incentives for low-emission models expired at the end of 2011. As a result, 2011 new car registrations increased by 4.5% YoY to 572K (INGF 1.5%). D’Ieteren’s share of the registrations widened to 21.9% (INGF 22.0%) from 20.1% a year earlier. Febiac does not make a 2012 estimate for the Belgian new car market as it remains to be seen how the fiscal policy changes will affect car sales.

We believe the strong new car registrations could increase D’Ieteren’ 2011 PBT by 6% to 7% YoY, which increases our confidence in D’Ieteren reaching its guidance (PBT growth of around 5%). The 2012 outlook remains however challenging due to (1) advanced buying of eco cars in December (2) changes in fiscal policy (3) the uncertain macro economy (4) the uncertain impact from additional austerity measures. All in all, we believe the share price could react positive on the better than expected new car registrations. We stick however to our Hold rating as the news does not change the challenging and uncertain outlook.

Price: €34.8. Last published: target price: €42; recommendation: Hold

Emmanuel Carlier, Brussels +32 2547 7534
 
 AGEAS: Has spent €227.8m on buybacks since start on Aug. 24, about €22m left

•    DEXIA: Lost c.10% of deposits in savings accounts last yr, end of Dec Dexia held c.€30.3bn in deposits

•    KBC: Lost €1.4bn in deposits last year, Hungary's debt reached highest point in 16yrs (€72.9bn = 82.6% of GDP) not helping 10-yr yields which reached 2½yr highs yday. Has €1.8bn in sovvie exp

LA LETTRE MonFinancier...

Le Morning Zapping
  SI LES RICAINS N'ÉTAIENT PAS LÀ....
On se met à rêver que les opérateurs anglo-saxons prennent quelques jours de vacances quand on voit qu'hier, alors que les marchés de Londres et New York étaient fermés, l'euro et surtout les indices boursiers européens ont progressé tranquillement et sûrement... 
 UNE BELLE PREMIERE JOURNEE
Sans volumes, sans fonds spéculatifs anglo-saxons, le CAC a réussi à démarrer l'année sur une belle performance avec une envolée de toutes les valeurs qui s'étaient fait massacrer en 2011. Les derniers seront les premiers...


 LES PRIMAIRES AMÉRICAINES
C'est le début du grand cirque des élections américaines avec les primaires républicaines.Aucun candidat ne se détache nettement aujourd'hui, mais dans moins d'un mois on saura qui sera l'adversaire de Barack Obama dans une campagne présidentielle où le budget du candidat démocrate devrait battre tous les records avec plus d'un milliard de dollars

 LA HAUSSE DES TAUX DE L'IMMOBILIER
L'immobilier commence à s'essouffler. Les signes se multiplient. En cause notamment les taux des emprunts immobiliers qui frôlent maintenant les 4% et devraient continuer à progresser compte tenu de l'aversion au risque des banques. La durée moyenne des prêts s'est également réduite.

 LA SURPRISE AMÉRICAINE
C'est cette étonnante performance des indices boursiers américains avec en tête de tous les indices mondiaux le Dow Jones et ses 5.5% de hausse en 2011. Conséquence: le come back des entreprises américaines dans les dix plus grosses capitalisations mondiales avec Exxon et ses 406 milliards de dollars et Apple et ses 376 milliards de dollars, respectivement première et deuxième capitalisations mondiales. Sur les dix premières, on trouve 7 entreprises américaines, 2 Chinoises et l'anglo-hollandais Royal Dutch Shell.

 HAUSSE DE LA TVA
qu'on l'appelle sociale ou pas, la hausse de la TVA est acquise. Elle est de fait imposée par l'Allemagne qui réclame à la France une "convergence" de la fiscalité. On a beau nous faire croire que c'est notre choix et qu'elle est sociale, nous avons l'obligation de remonter notre taux de TVA...


 L'ESPAGNE VERS PLUS DE RIGUEUR
Le déficit budgétaire espagnol va être encore revu à la hausse. Il ne cesse de déraper du fait du ralentissement de la croissance. On attendait 6% du PIB, ce sera plutôt 8% Il va donc falloir à nouveau relancer un plan d'austérité alors que l'encre du précédent n'a pas encore séché...

 LES PARIS CONTRE L'EURO
Ce n'est pas une surprise. Les fonds spéculatifs, les hedge funds, avaient la dernière semaine de l'année 2011 une position record à la baisse de l'euro. Ils avaient du croire ce qu'avait dit Jacques Attali: "l'euro ne passera pas la fin d'année".

 LA GRANDE VADROUILLE
Quand la Grande Vadrouille passe, pour la millième fois depuis 1966, à la télévision il fait encore un carton et réunit prés de 9 millions de spectateurs. A méditer...
 

09:26 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.