27/10/2011

DOW JONES COMMENTAIRES

ACTIONS

Les Bourses européennes devraient commencer la séance en nette hausse jeudi, après l'accord conclu à l'issue du sommet de l'Union européenne sur un plan d'action pour résoudre les problèmes de dette souveraine de la zone euro.

Selon Cantor Index, le FTSE devrait gagner 78 points à l'ouverture, à 5.631 points, tandis que le DAX devrait progresser de 112 points, à 6.128 points, et le CAC, de 77 points, à 3.247 points.

Le Président français Nicolas Sarkozy a déclaré jeudi qu'un accord avait été trouvé avec les créanciers de la Grèce sur une décote de 50% de la dette du pays. Cette réduction ramènera la dette grecque à 120% du produit intérieur brut d'ici 2020, et le pays bénéficiera en outre de 30 milliards d'euros de garanties apportées par les Etats de la zone euro. N. Sarkozy a également annoncé que les dirigeants européens avaient décidé de donner un effet de levier au Fonds européen de stabilité financière pour porter sa capacité d'intervention à environ cinq fois sa taille.

Le président français a affirmé jeudi matin, à l'issue des discussions entres les dirigeants de la zone euro, qu'un drame similaire à celui qui a suivi l'effondrement de Lehman Brothers en 2008 avait été évité, et qu'il pensait que les marchés seraient rassurés jeudi à l'ouverture.

"L'euro, le dollar australien, les matières premières et le pétrole bénéficient tous d'annonces positives en Europe", souligne un opérateur de SK Energy à Singapour. "La dette de l'Europe a été l'un des plus gros problèmes pour de nombreux actifs sensibles à la croissance, par conséquent le résultat positif du sommet de l'UE constitue un facteur très positif pour le moral."

Les contrats à terme sur les valeurs américaines sont en hausse d'environ 1% jeudi. Wall Street a terminé la séance en nette progression mercredi, portée par l'optimisme accru des investisseurs à l'égard de la capacité des dirigeants de la zone euro à contenir la crise de la dette qui affecte la région. Le marché a notamment réagi à la possibilité d'une contribution de la Chine au Fonds européen de stabilité financière.

Les marchés d'actions asiatiques sont dans le vert jeudi matin, après la décision de l'Europe d'appliquer une décote de 50% à la dette grecque détenue par les banques, indique IG Markets.

"C'était supposé être le dernier obstacle à une solution européenne", explique Stan Shamu, stratégiste chez IG Markets. "Une fois la dernière pièce du puzzle en place, les pays membres de l'Union européenne ont pu mettre sur pied un plan pour éviter un défaut de la Grèce sur sa dette souveraine et restructurer le secteur bancaire européen."

"Le fort effet de levier donné au FESF et la possibilité d'une contribution de la Chine ont été salués par les investisseurs. La recapitalisation de 106 milliards d'euros des banques a déjà été décidée. La nouvelle a fait bondir les actifs risqués par rapport à leurs points bas."

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts devraient ouvrir en baisse jeudi, après l'annonce d'un accord européen sur la réduction de la dette grecque. Les investisseurs attendent par ailleurs le rapport sur l'inflation en Allemagne qui, s'il attestait d'une flambée des prix, pourrait dissuader la BCE d'abaisser ses taux.

Même avec l'annonce en grande pompe de l'accord conclu lors du sommet européen sur la crise de la dette, certains opérateurs restent sceptiques, ce qui signifie que si les actions s'écartent de leurs points hauts initiaux, la dette des Etats bien notés pourrait de nouveau susciter l'intérêt des investisseurs.

Les obligations du Trésor américain s'inscrivent en repli jeudi. L'adjudication de 35 milliards de dollars d'emprunts à cinq ans a recueilli une demande supérieure à la moyenne mercredi, notamment auprès d'acquéreurs indirects, ce qui a donné un coup de pouce au marché et permis aux prix de s'écarter de leurs points bas de la séance.

 

CHANGES

L'euro est en hausse jeudi face à ses principales rivales, y compris la livre sterling, les marchés ayant bien accueilli les mesures annoncées à l'issue du sommet de l'Union européenne pour tenter de résoudre la crise de la dette souveraine de la zone euro.

"Il n'y a rien eu de suffisamment dérangeant dans les annonces pour torpiller l'appétit pour le risque", et les problèmes que soulève la mise en oeuvre des mesures ne sont pas au centre de l'attention, note Stewart Hall, stratégiste devises senior de RBC Dominion Securities.

 

PETROLE

Les contrats pétroliers gagnent du terrain jeudi, parallèlement au rebond des marchés mondiaux, soutenus par l'accord conclu lors du sommet de l'Union européenne sur la dette, estiment des analystes.

A 6h00, le contrat de décembre sur le Brent coté à l'ICE de Londres s'adjugeait 1,15 dollar, à 110,06 dollars le baril. Vers 7h20, le contrat de décembre sur le brut léger doux du Nymex progressait de 1,87 dollar, à 92,07 dollars le baril.

Les annonces positives en provenance de Bruxelles sur la gestion de la crise de la dette de la zone euro sont bien accueillies par les marchés pétroliers, note Victor Shum, chez Purvin and Gertz à Singapour.

09:55 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.