24/10/2011

BONJOUR TARDIF..

TOUJOURS LIRE LES AVIS D'ANALYSTES  :-)

previsions du 19/10

TomTom 3Q Net Profit Seen 42% Lower

DJ EARNINGS PREVIEW: TomTom 3Q Net Profit Seen 42% Lower

 TomTom NV (TOM2.AE): 3Q Earnings Due: Oct 24 at 0500 GMT FactSet Survey of 9 Analysts Average Revenue: EUR302.8M, down 19% (EUR375M in 3Q 2010) Average Net Profit: EUR11M, down 42% (EUR19M 3Q 2010) 

Note: Net profit seen almost halved as demand for consumer electronics wanes and price pressures weigh, and other growing operations such as automotive cannot fully offset the trend. Personal navigation devices remain the company´s core product, contributing almost half of overall sales. Investors will also focus on details of TomTom´s cost-cutting program.

(archibald.preuschat@dowjones.com)

 Contact us in London: +44-20-7842-9464 Markettalk.eu@dowjones.com 

(END) Dow Jones Newswires

October 19, 2011 11:22 ET (15:22 GMT)

et les chiffres du 24/10

TomTom 3Q Results Very Strong - SNS

DJ MARKET TALK: TomTom 3Q Results Very Strong - SNS

0656 GMT [Dow Jones] TomTom (TOM2.AE) third-quarter results are very strong, with revenue and Ebit well above consensus, SNS Securities analyst Martijn den Drijver says. He also notes TomTom maintains its 2011 outlook but that the company is now saying it aims to achieve the upper-end of the forecasted range. SNS´s recommendation is hold with a EUR4 target. Shares closed Friday at EUR3.05. (archibald.preuschat@dowjones.com)

 Contact us in London. +44-20-7842-9464 Markettalk.eu@dowjones.com 

(END) Dow Jones Newswires

October 24, 2011 02:56 ET (06:56 GMT)

Copyright (c) 2011 Dow Jones & Company, Inc.

ACTIONS

Malgré une certaine vague de scepticisme, les marchés d'actions européens devraient gagner du terrain lundi à l'ouverture, portés par l'espoir que les dirigeants de la région, qui se sont réunis ce week-end à Bruxelles, concluent un accord mercredi.

Cantor Index prévoit que le FTSE ouvrira en hausse de 6 points, à 5.494 points, tandis que le DAX prendrait 12 points, à 5.983 points, et le CAC, 2 points, à 3.173 points.

Les dirigeants européens ont tracé dimanche les grandes lignes d'un plan de sortie de crise de la dette et admis que le plan sur lequel ils s'étaient accordés en juillet était un échec.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro espèrent finaliser leur plan, qui devrait comprendre une recapitalisation des banques européennes, une importante restructuration de la dette grecque, un renforcement du Fonds européen de stabilité financière et, éventuellement, de nouvelles initiatives destinées à inciter les fonds souverains de Chine et d'ailleurs à venir en aide à l'Europe, lors d'un nouveau sommet mercredi.

De nombreux opérateurs notent toutefois que les marchés devraient rester prudents avant la mise en place d'une solution crédible, le sommet de dimanche ayant montré qu'il faudrait encore des heures de travail avant qu'un accord puisse être conclu.

Les contrats à terme américains sont orientés à la hausse lundi. Les indices de Wall Street ont enregistré de forts gains vendredi, soutenus notamment par les résultats trimestriels de plusieurs grandes entreprises et l'octroi d'une nouvelle tranche d'aide à la Grèce.

Les publications de résultats se poursuivront cette semaine dans les secteurs des technologies, de l'énergie et des transports. 3M Co. (MMM), Amazon.com Inc. (AMZN), United Parcel Service Inc. (UPS) et Procter & Gamble Co. (PG) devraient tous annoncer une croissance de leur chiffre d'affaires par rapport à la même période de l'année dernière.

Les places boursières asiatiques gagnent du terrain lundi, portées par les valeurs des matières premières et les exportateurs en anticipation de la conclusion, d'ici quelques jours, d'un plan pour contenir la crise de la dette dans la zone euro.

 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient commencer la séance en légère baisse lundi, alors que les marchés attendent plus d'informations sur la réponse des dirigeants européens à la crise et la publication de nouveaux indicateurs économiques.

"Le test décisif pour l'humeur des investisseurs sera de voir si les plans qui vont être annoncés mercredi vont éloigner ou non la perspective d'un vaste mouvement de vente sur les obligations italiennes et espagnoles," estime Ric Spooner, analyste marché en chef chez CMC Markets à Sydney. "Le risque majeur pour les marchés mondiaux est un scénario où les coûts d'emprunt de ces économies 'trop grosses pour faire faillite' augmentent à des niveaux insoutenables."

L'indice PMI préliminaire de la zone euro pour le mois d'octobre, à paraître lundi, devrait mettre en évidence une nouvelle détérioration. "L'indice PMI composite d'octobre va probablement être compatible avec de fortes baisses du produit intérieur brut, ce qui suggère que l'économie pourrait se contracter pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2009", notent les économistes de Capital Economics.

Les prix des obligations du Trésor américain sont en léger recul lundi. Les marchés ont été dominés vendredi par l'espoir de voir bientôt émerger un grand plan pour sauver la zone euro, qui a encouragé les investisseurs à vendre les titres du Trésor pour acheter des actions et des matières premières.

"Les marchés sont assurément à la merci des gros titres sur l'Europe", explique Adrian K. Miller, stratégiste senior pour les produits de taux chez Miller Tabak Roberts Securities LLC à New York. "Tant que les investisseurs apercevront la lumière au bout du tunnel, les valeurs refuges resteront faiblardes."

La santé financière des ménages est importante pour la stabilité générale et la croissance de l'économie américaine, a déclaré samedi Elizabeth Duke, membre du conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale amérircaine.

"La Réserve fédérale a un intérêt inhérent à la stabilité et la solidité financières des ménages, dont les dépenses, l'épargne et les investissements ont un impact significatif sur la croissance économique", a déclaré E.Duke selon le texte préparatoire d'un discours.

 

CHANGES

L'euro s'apprécie lundi sur fond d'espoir de voir les dirigeants européens apporter une solution à la crise de la dette, mais l'attention se porte également sur le yen, qui a atteint un nouveau record face au dollar vendredi. Cette ascension augmente en effet la probabilité que les autorités japonaises interviennent pour faire redescendre leur devise.

Le dollar est cependant repassé au-dessus de 76 yens après être tombé vendredi à son niveau le plus bas depuis la Seconde Guerre mondiale, à 75,78 yens. Les opérateurs estiment improbable que le Japon intervienne en vendant le yen dans l'immédiat, à moins d'une nouvelle forte chute du dollar.

Les autorités japonaises sont intervenues oralement, le ministre des Finances Jun Azumi ayant déclaré lundi que le gouvernement prendrait des "mesures décisives" si les fluctuations du yen devenaient excessives.

"Une intervention est peu probable tant que le dollar évolue autour de 76 yens", observe Osamu Takashima, statégiste devises en chef chez Citibank au Japon.

 

PETROLE

Les prix du pétrole étaient en hausse pendant les échanges matinaux en Asie lundi, tandis que les marchés d'actions asiatiques ont gagné du terrain grâce à l'optimisme suscité par le sommet de la zone euro dimanche, notent des analystes.

A 6h00, le contrat sur le Brent de mer du Nord pour livraison en décembre gagnait 40 cents, à 109,96 dollars. Vers 7h20, le contrat de référence de New York sur le brut WTI pour livraison en décembre avançait de 66 cents, à 88,06 dollars le baril.

Les opérateurs ont bien accueilli les déclarations des dirigeants européens à l'issue du sommet organisé ce week-end pour mettre sur pied un plan de sortie de crise de la dette de la zone euro, note Jonathan Barratt, de la société de courtage en matières premières Commodity Broking Services à Sydney.

"Nous attendons encore un résultat [...] mais le marché est optimiste et estime que le résultat sera positif," a-t-il déclaré.

"Si l'on se base sur la réaction des marchés boursiers, cela montre que l'humeur est optimiste et cela devrait augmenter la demande de brut", a-t-il ajouté.

Les Bourses européennes en hausse à la mi-séance :

 

LA BOURSE DE PARIS DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE
LA BOURSE DE PARIS DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en hausse lundi, les investisseurs voulant croire que les responsables de zone euro vont parvenir à mettre au point un plan qui permettra de sortir de la crise de la dette souveraine.

Les dirigeants européens se réuniront à nouveau mercredi, un sommet des 27 Etats de l'Union européenne précédant un sommet des 17 pays de l'euro en soirée.

L'indice CAC 40 prend 0,37%, 11,61 points, à 3.182,95. L'indice Stoxx des banques européennes avance de 1,12%. BNP Paribas a effacé une partie de ses gains et ne progresse plus que de 0,68%. Société Générale gagne en revanche 2,93%.

Les valeurs minières sont aussi en nette hausse après les indicateurs solides du secteur manufacturier chinois. Anglo American, BHP Billiton et Rio Tinto gagnent respectivement 2,41%, 3,24% et 4,76%.

L'action Faurecia bondit de 4,55%, l'équipementier automobile ayant confirmé ses objectifs annuels après un troisième trimestre marqué par une croissance toujours vigoureuse de l'activité et par un renforcement du poids des ventes hors d'Europe.

Swedish Automobile cède 3,7% après l'annonce de l'abandon d'un projet d'investissement de deux groupes chinois. Le titre a toutefois effacé la majeure partie de ses pertes par rapport à l'ouverture. L'euro est désormais stable, aux alentours de 1,3862 dollar. Les cours du Brent et du WTI restent eux en territoire positif.

Les Bunds allemands sont toutefois recherchés, signe que les incertitudes des investisseurs ne sont pas tout à fait dissipées.

L'activité dans le secteur privé en France s'est contractée en octobre pour la première fois depuis mi-2009, selon les premières estimations PMI publiées lundi par Markit, qui signalent un risque de récession.

Le secteur manufacturier allemand s'est lui aussi contracté, s'inscrivant à 48,9, contre 50,0 attendu et 50,3 en septembre. C'est la première fois depuis septembre 2009 qu'il ressort sous la barre des 50.

Pétrole BRENT (ICE Europe) 110.00 0.19%
  Pétrole WTI (ICE Europe) 87.65 -0.03%
  EUR/USD 1.3828 -0.49%
  Euribor 1 an 2.121 -0.05%
  Or 1 648.00 0.49%
     

13:02 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.