05/10/2011

ouverture en hausse...DEXIA aussi.

Paris cherche à rassurer sur le dossier Dexia

* Une solution devrait être trouvée jeudi, dit Baroin

* Pas de risque pour le AAA français, juge Noyer

* L'action Dexia rebondit en début de séance

(Complété avec Noyer, cours, contexte)

PARIS, 5 octobre (Reuters) - Un plan de restructuration de Dexia DEXI.BR devrait être bouclé dès jeudi, a déclaré le ministre de l'Economie, François Baroin, confortant le scénario d'un adossement de ses principales activités à la Caisse des dépôts et à la Banque postale.

De son côté, Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France (BdF), a promis que Dexia disposerait de tous les financements nécessaires à son sauvetage sans que la note "triple A" de l'Etat français s'en trouve menacée.

A la Bourse de Paris, l'action Dexia gagnait près de 9% après quelques minutes d'échanges, à 1,0950 euro. Le titre avait chuté mardi de 22,46%, portant à près de 60% sa baisse depuis le début de l'année.

Incapable de se relever de la crise financière malgré un premier sauvetage par les Etats français, belge et luxembourgeois fin 2008, Dexia DEXI.BR est aujourd'hui plus que jamais menacée d'un démantèlement, faute de pouvoir se financer normalement.

Plusieurs responsables politiques français et belges ont évoqué mardi publiquement le projet de création d'une "bad bank", une structure de défaisance distincte où serait cantonné le portefeuille obligataire à risque de la banque, d'un montant de quelque 100 milliards d'euros.

"Je pense que demain, une solution devrait être trouvée", a dit François Baroin mercredi sur RTL, ajoutant que "Dexia ne pourra pas rester en l'état, c'est incontestable".

BDF ET BNB FOURNIRONT DES LIQUIDITÉS

Interrogé sur l'éventualité d'un adossement des activités de financement des collectivités locales de Dexia à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et à La Banque postale, le ministre a répondu: "C'est évidemment la piste la plus sérieuse, parce que c'est la plus solide, parce que c'est la plus expérimentée, parce que c'est celle que l'on connaît le mieux".

Parallèlement, à Bruxelles, le premier ministre belge en charge des affaires courantes, Yves Leterme, a estimé qu'une nationalisation des activités belges de Dexia (Dexia Bank Belgium) était une "possibilité". (Voir ID:nL5E7L50IG )

Une tel scénario reviendrait à scinder définitivement les branches belge et française du groupe créé il y a 15 ans par le rapprochement du Crédit local de France et du Crédit communal de Belgique.

Ce démantèlement se fera avec le soutien des banques centrales des deux pays, a assuré de son côté le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer.

"On va prêter de l'argent en tant que de besoin à Dexia, la Banque nationale de Belgique et la Banque de France, pour faire en sorte que les opérations de restructuration se passent très bien", a-t-il dit sur Europe 1.

Il a assuré que la participation de l'Etat français au sauvetage de Dexia ne menacerait pas la note souveraine de la France.

L'ancien premier ministre socialiste Laurent Fabius avait déclaré peu auparavant que la France exposerait sa note souveraine "AAA" si elle se portait au secours de Dexia. (Voir [ID:nL5E7L50FH)

"Je trouve ce propos très excessif et à vrai dire assez inexact", a dit Christian Noyer. "Les Etats eux-mêmes ne vont pas garantir davantage que ce qu'ils ont garanti il y a quelques années."

Lors de son premier sauvetage, en 2008, Dexia avait bénéficié de 150 milliards d'euros de garanties des Etats, dont 55 milliards pour la France.

(Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

 

Pétrole (New York) 78.02 3.11%
  EUR/USD 1.3313 -0.18%
  Euribor 1 an 2.083 0.00%
  Or 1 627.00 1.06%

La Bourse de Paris ouvre en forte hausse, Dexia et les bancaires progressent :

 

Le palais Brongniart, l'ancienne Bourse de Paris © AFP/Archives  Joel Saget
Le palais Brongniart, l'ancienne Bourse de Paris
© AFP/Archives  Joel Saget

La Bourse de Paris a ouvert en forte hausse mercredi et le secteur bancaire, Dexia en tête, était en forte progression, les investisseurs tablant sur un plan coordonné des Européens pour renflouer leurs banques.

A 09H06 (07H06 GMT), le CAC 40 prenait 2,52% à 2.922,40 points. Dexia, qui a reculé de plus de 22% mardi, s'adjugeait 9,13% à 1,10 euro.

09:21 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.