29/09/2011

BONJOUR...CA RESTE NERVEUX.

DJIA             11.010,90 points -1,61% 
Nasdaq            2.491,58 points -2,17% 
S&P 500           1.151,06 points -2,07% 
 
Nikkei 225        8.622,95 points +0,08% (en séance) 
 
Cours de change à 06h50 
Variation par rapport à la clôture à New York 
 
USD/JPY       76,53   -0,11% 
EUR/USD      1,3629   +0,62% 
EUR/JPY      104,30   +0,50% 
 

ACTIONS

Les Bourses européennes devraient ouvrir en baisse, les investisseurs se montrant circonspects quant aux chances que la zone euro parvienne à maîtriser ses problèmes de dette souveraine.

Selon Cantor Index, le FTSE devrait ouvrir en recul de 56 points à 5.162 points, tandis que le DAX abandonnerait 63 points à 5.515 points, et le CAC, 34 points à 2.961 points.

Le Parlement finlandais a approuvé mercredi un texte portant sur l'augmentation des capacités de prêt du Fonds européen de stabilité financière à 440 milliards d'euros au lieu de 250 milliards, ce qui est bien inférieur au montant de 2.000 milliards d'euros sur lequel le marché avait fondé ses espoirs.

Le Parlement allemand doit à son tour voter jeudi, et l'on s'attend à ce qu'il donne également son feu vert à la révision du FESF, qui doit être validée par les 17 pays membres de la zone euro.

Les contrats à terme sur les valeurs américaines évoluent en demi-teinte jeudi. Wall Street a clôturé en baisse mercredi, après trois séances de hausse. Le repli des prix des matières premières en fin de séance est venu aggraver la nervosité des investisseurs déjà préoccupés par l'évolution de la crise de la dette souveraine en Europe.

Les marchés d'actions asiatiques sont pour la plupart dans le rouge jeudi. Les investisseurs redoutent que la crise de la dette souveraine de la zone euro ne fasse replonger l'économie mondiale en récession, ce qui les incite à vendre les matières premières et d'autres actifs risqués.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir sur une note contrastée ou en légère hausse jeudi avant la parution de statistiques économiques clés, le vote allemand sur le Fonds européen de stabilité financière et une adjucation d'emprunts d'Etat italiens.

Les statistiques attendues jeudi - dont les chiffres du chômage en Allemagne à 10h00 et les enquête de confiance dans la zone euro à 11h00 - donneront aux investisseurs des indications sur la solidité de la reprise économique en Europe.

L'émission d'emprunts d'Etat en Italie sera également à surveiller.

Les prix des obligations du Trésor américain évoluent peu jeudi. Ils ont monté mercredi en réaction au succès rencontré par une adjudication d'emprunts d'Etat, inversant la tendance après trois séances de baisse consécutives.

Le département du Trésor a vendu mercredi pour 35 milliards de dollars de titres à cinq ans, à un taux de rendement historiquement bas de 1,015%. L'opération a rencontré une demande très soutenue, notamment de la part des soumissionnaires indirects. Ce succès intervient après le placement réussi d'obligations à deux ans mardi.

Le marché se tourne à présent vers l'adjudication jeudi de 29 milliards de dollars d'obligations à sept ans, qui devrait bien se dérouler selon les analystes dans la mesure où le dernier plan de relance de la Fed prévoit le rachat par la banque centrale de 400 milliards de dollars d'emprunts du Trésor d'une maturité allant de six à 30 ans à compter d'octobre.

CHANGES

L'euro s'apprécie face au dollar à l'approche du vote, jeudi, du Parlement allemand sur la révision du Fonds européen de stabilité financière.

Les modifications du FESF devraient être approuvées en Allemagne, mais la coalition de centre droit au pouvoir risque d'avoir du mal à recueillir suffisamment de voix sans l'aide de l'opposition. Le fait que la chancelière allemande Angela Merkel dépende des voix de parlementaires en dehors de son parti réduit les chances que de nouvelles mesures d'aide aux pays en difficulté de la zone euro soient adoptées lors de votes ultérieurs.

L'agenda économique sera également surveillé jeudi. Les chiffres du chômage en Allemagne paraîtront à 10h00, et les enquêtes de confiance dans la zone euro à 11h00.

"Les statistiques concernant la zone euro sont les plus importantes", estime Anders Soderberg, analyste technique pour le marché des changes de la banque SEB. Selon lui, les investisseurs s'attendent à ce que le Parlement allemand adopte les modifications du FESF, et ce serait un coup dur pour les marchés d'actions européens et pour l'euro s'il en était autrement.

PETROLE

Les contrats à terme sur le pétrole restent sous pression jeudi en réponse aux statistiques sur les stocks d'or noir aux Etats-Unis, tandis que persistent les craintes à l'égard de la crise de la dette souveraine de la zone euro.

Les chiffres officiels des stocks de brut américains publiés mercredi par le département de l'Energie se sont révélés supérieurs aux attentes pour la semaine s'étant terminée le 23 septembre, et signalent un affaiblissement de la demande dans le premier pays consommateur de pétrole au monde.

A 06h00, le contrat de novembre sur le Brent de la mer du Nord abandonnait 91 cents, à 102,90 dollars le baril. Vers 07h00, le contrat de novembre sur le brut léger doux du Nymex était stable, à 81,17 dollars le baril.

 

09:01 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.