16/09/2011

UN RIEN MIEUX...à 9H42

ACTIONS

Les Bourses européennes devraient ouvrir dans le vert vendredi, après les mesures prises par les principales banques centrales mondiales pour renforcer l'approvisionnement en dollars et empêcher un resserrement du crédit en Europe. Cette initiative devrait profiter en particulier aux valeurs financières.

Selon Cantor Index, le FTSE devrait gagner 58 points, à 5.395 points, tandis que le DAX devrait progresser de 67 points, à 5.575 points, et le CAC, de 34 points, à 3.079 points.

Les cinq principales banques centrales mondiales - la Réserve fédérale, la Banque centrale européenne, la Banque nationale suisse, la Banque d'Angleterre et la Banque du Japon - ont lancé jeudi une action concertée pour approvisionner en dollars le système bancaire européen.

La pénurie de dollars rencontrée par les banques européennes, privées de leurs sources habituelles de liquidités, a jeté une ombre dernièrement sur certaines grands noms de la banque, en particulier en France.

Pas plus tard que mercredi, la BCE a indiqué avoir prêté 575 millions de dollars à deux banques non identifiées de la zone euro, signe qu'il devenait urgent d'intervenir pour régler les problèmes de crédit.

Les contrats à terme sur les valeurs américaines sont orientés à la hausse vendredi. Wall Street a terminé dans le vert jeudi, pour la quatrième séance consécutive, les investisseurs ayant été rassurés par la promesse des banques centrales d'injecter des dollars dans le système bancaire européen. Les banques ont notamment tiré le marché vers le haut.

Selon une nouvelle enquête du Wall Street Journal, les économistes considèrent qu'il y a une chance sur trois pour que les Etats-Unis plongent dans la récession d'ici un an, et ils doutent que les mesures éventuelles que pourrait annoncer la Réserve fédérale la semaine prochaine puissent y changer quelque chose.

Les marchés d'actions asiatiques ont gagné du terrain vendredi, tirés par le secteur financier, grâce à l'apaisement des inquiétudes au sujet de la pénurie de liquidités en dollars des banques européennes.

 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient s'inscrire en baisse vendredi, dans la mesure où certains investisseurs se tournent vers des actifs plus risqués après l'injection de liquidités annoncée jeudi par les banques centrales.

L'enthousiasme suscitée par l'action concertée des grandes banques centrales mondiales a conduit le marché à ignorer une série de statistiques économiques moroses aux Etats-Unis jeudi. Les demandes d'allocation chômage ont augmenté lors de la semaine s'étant terminée le 10 septembre, comme les prix à la consommation au mois d'août. Parallèlement, des enquêtes distinctes ont fait état d'une stagnation du secteur manufacturier.

Ces statistiques incitent les investisseurs à centrer leur attention sur la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui aura lieu la semaine prochaine et à l'occasion de laquelle la plupart des analystes s'attend à ce que la banque centrale annonce de nouvelles mesures de soutien à l'économie américaine.

Les obligations du Trésor américain se replient légèrement vendredi, après avoir déjà cédé du terrain jeudi.

Le bond inattendu de l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis en août a pris le pas sur une série de statistiques très décevantes aux Etats-Unis. Cette accélération de l'inflation constitue un argument majeur contre l'adoption de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif, qui auraient des effets secondaires inflationnistes.

Les analystes estiment que ces statistiques font en effet planer plus de doutes que jamais sur l'introduction de nouvelles mesures de relance par la Fed à l'issue de sa réunion des 20 et 21 septembre.

 

CHANGES

L'euro se replie vendredi, après s'être fortement apprécié jeudi face au dollar et au yen, les opérateurs considérant que l'action coordonnée annoncée par les banques centrales ne résout qu'une petite partie des problèmes de la zone euro.

"Les liquidités ne sont qu'une partie du problème, les capitaux en sont une autre. Tant que les investisseurs seront inquiets au sujet de l'exposition à la dette souveraine de la zone euro, ils continueront de craindre que les banques ne soient pas suffisamment capitalisées [...] et l'euro va en pâtir", écrit UBS dans une note à ses clients.

Bien qu'une solution à long terme aux problèmes financiers de la Grèce semble encore hors d'atteinte, les investisseurs ont interprété l'initiative de la Banque centrale européenne comme un signe que les autorités commençaient à agir avec plus de détermination pour contenir la crise.

Les mesures de la BCE augmentent les liquidités en dollars actuellement en circulation dans le monde. A court terme, cela implique un affaiblissement du dollar, les banques ayant moins la nécessité de vendre la monnaie unique.

L'initiative de la BCE vise certainement à calmer le marché, selon Aroop Chatterjee, stratégiste devises chez Barclays Capital à New York. "Cela réduit les pressions sur le secteur bancaire et est positif pour l'euro."

 

PETROLE

Les prix des contrats pétroliers ont progressé vendredi pendant la séance en Asie, mais la faiblesse de l'économie américaine pèse sur le moral des investisseurs, au lendemain de l'action concertée des grandes banques centrales mondiales pour empêcher une nouvelle aggravation de la crise de la dette de la zone euro.

A 6h00, le contrat d'octobre sur le Brent de mer du Nord gagnait 14 cents, à 112,44 dollars le baril. Vers 7h20, le contrat d'octobre sur le brut léger doux du Nymex s'adjugeait 20 cents, à 89,60 dollars le baril.

"Les liquidités injectées devraient empêcher la récession d'atteindre la zone euro, aussi les prix pétroliers sont-ils soutenus", note Victor Shum, analyste du cabinet de conseil spécialisé dans l'énergie Purvin and Gertz à Singapour.

Cependant, les statistiques économiques décevantes parues aux Etats-Unis, le premier consommateur de pétrole au monde, limitent la hausse des prix du brut, ajoute-t-il.

  • AFP le 16/09/2011 à 09:19

Les Bourses européennes gardent le moral et ouvrent en hausse :


Les Bourses européennes ont ouvert en hausse vendredi matin, conservant leur optimisme des derniers jours, au lendemain de l'action coordonnée des banques centrales et dans l'attente des conclusions d'une réunion européenne sur la crise de la dette.

La Bourse de Paris a ouvert sur une progression de 1,27%, Francfort 1,8%, Londres 0,91%, Milan 1,29% et Madrid 1,18%.

Le rebond de jeudi "semble pouvoir encore se poursuivre avant le week-end, comme l'a montré la hausse aux Etats-Unis et en Asie", souligne Cameron Peacock, analyste chez IG Markets.

La Bourse de Tokyo a terminé vendredi en forte hausse de 2,25%, également soulagée par l'annonce d'une action concertée des banques centrales pour apaiser la crise financière en zone euro.

Jeudi soir cette action de la Banque centrale européenne (BCE), la Réserve fédérale des Etats-Unis, la Banque d'Angleterre, la Banque du Japon et la Banque nationale suisse, a permis aux Bourses européennes et à Wall Street de progresser.

Les banques centrales se sont entendues pour soulager les banques européennes qui peinent à obtenir des liquidités en dollar, les prêteurs hésitant à leur faire confiance au vu de leur exposition aux dettes colossales de certains pays de la zone euro.

Dans un contexte toujours fébrile, la crise de la dette restera au centre de l'attention vendredi, alors qu'une réunion informelle de deux jours des ministres des Finances de la zone euro, puis de l'ensemble des pays de l'Union européenne, s'est ouverte jeudi soir en Pologne.

Cette réunion, à laquelle participe le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, doit permettre de surmonter les obstacles restants à la mise en oeuvre du second plan d'aide à la Grèce décidé par l'Union européenne le 21 juillet.

Toutefois, la ministre des Finances finlandaise a indiqué vendredi qu'il n'y avait pas de solution en vue dans la journée sur les garanties que Helsinki veut en échange de nouveaux prêts à la Grèce.

INDICES à 9H44..

BEL 20 * 2153.53 14.37 0.67 %  
AEX * 280.17 1.65 0.59 %  
CAC 40 * 3055.38 9.76 0.32 %  
Euronext 100 * 570.38 1.53 0.27 %  
Next 150 * 1355.95 11.72 0.87 %  
DAX 5583.05 74.81 1.36 %  
FTSE MIB 14866.39 223.67 1.53 %  
IBEX 35 11070.80 23.00 0.21 %  
SMI 5468.37 34.89 0.64 %  
SLI 825.99 7.54 0.92 %  
SPI 4987.38 30.11 0.61 %  
FTSE 100 5374.63 37.09 0.69 %  
Dow Jones * 11433.18 186.45 1.66 %  
Nasdaq 100 2286.56 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2607.07 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 845.59 7.05 0.84 %  
OMX Helsinki 25 1936.09 11.89 0.62 %  
OMX Stockholm 30 932.02 7.40 0.80 %  
OMX Copenhagen 20 351.13 1.81 0.52 %
LibelléDernierVar.
EUR/USD 1.3798 -0.61%
Euribor 1 an 2.066 0%
Gold Index 1769.30 -0.50%
Pétrole (New York) 89.27 -0.15%

09:44 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.