18/08/2011

10h....- 1.2%

 

DJIA             11.410,21 points +0,04%
Nasdaq            2.511,48 points -0,47%
S&P 500           1.193,89 points +0,09%
 
Nikkei 225        8.956,52 points -1,11% (en séance)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport à la clôture à New York
 
USD/JPY       76,65   +0,08%
EUR/USD      1,4385   -0,29%
EUR/JPY      110,26   -0,21%
 
ACTIONS

Les Bourses européennes devraient ouvrir en baisse jeudi, les investisseurs restant prudents dans un contexte d'incertitude après la rencontre entre la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy, et avant la publication d'indicateurs économiques aux Etats-Unis dans l'après-midi.

Selon IG Markets, le FTSE devrait céder 59 points à l'ouverture, à 5.273 points, tandis que le DAX reculerait de 83 points à 5.866 points, et le CAC de 42 points à 3.212 points.

Les valeurs financières devraient rester sur le devant de la scène, car les investisseurs vont sans doute continuer à surveiller les nouveaux développements sur le front de la taxe sur les transactions financières proposée par le tandem franco-allemand.

SABMiller PLC sera de nouveau sous le feu des projecteurs, Foster's Group ayant déclaré jeudi qu'il comptait recommander à ses actionnaires de rejeter l'offre hostile de 9,51 milliards de dollars australiens lancée par le brasseur britannique.

Les contrats à terme sur les valeurs américaines sont dans le rouge jeudi, après une clôture contrastée de Wall Street mercredi soir. Les investisseurs ont mis en balance les résultats publiés par de grands groupes de distribution avec les signes de hausse des coûts de production, et avec l'insatisfaction que continuent de susciter les efforts pour résoudre la crise de la dette en Europe.

La vigueur des valeurs du secteur des services aux collectivités montre que les investisseurs cherchent le rendement et la sécurité, note Russell Croft, cogérant du fonds Croft Value.

Les marchés d'actions asiatiques sont pour la plupart en territoire négatif jeudi, les investisseurs restant nerveux. L'activité de fusion-acquisition dans le secteur brassicole profite cependant à l'action Foster's Group cotée à Sidney, et au japonais Asahi Group.

 
 
OBLIGATIONS

Le contrat de septembre sur le gilt s'est approché mercredi de son plus haut niveau depuis deux décennies, en raison du ton accommodant des minutes de la dernière réunion de la Banque d'Angleterre, de l'annonce de la plus forte hausse en juillet du nombre d'inscriptions au chômage au Royaume-Uni depuis 2009, et d'une aversion au risque générale sur les marchés.

Les investisseurs seront attentifs jeudi aux statistiques sur les ventes de détail au Royaume-Uni pour le mois de juillet, ainsi qu'à l'adjudication par le pays de gilts à échéance 2017 pour un montant de 4,5 milliards de livres sterling.

Aucun indicateur économique n'est attendu jeudi dans la zone euro, tandis que du côté des Etats-Unis, les statistiques sur les demandes hebdomadaires d'allocation chômage et sur les prix à la consommation pour juillet paraîtront à 14h30.

La Banque centrale européenne a poursuivi ses rachats d'obligations d'Etat italiennes et espagnoles mercredi. Mais alors que la BCE semble vouloir empêcher les taux des titres à 10 ans de l'Espagne et de l'Italie de dépasser 5%, les analystes s'attendent à ce que les investisseurs sur le marché obligataire testent la détermination de la banque centrale.

"Il y a une tendance à la baisse des rendements", indique Marc Ostwald, stratégiste taux à Monument Securities. "On a déjà vu ça. Les intervenants vont observer de très, très près [l'ampleur des rachats d'obligations]".

D'après un opérateur, de nombreux investisseurs profitent de la hausse des prix engendrée par le recul des taux de rendement pour vendre leurs titres obligataires. Avant de recommencer à acheter, ils pourraient attendre que les mesures d'austérité adoptées par les gouvernements italien et espagnol soient mises en oeuvre, et que le niveau d'endettement de ces pays diminue.

Les contrats à terme sur les obligations du Trésor américain sont en recul jeudi. Les prix des titres du Trésor ont poursuivi leur remontée mercredi, malgré une hausse inattendue des prix à la production aux Etats-Unis en juillet, car les investisseurs croient de plus en plus que la Réserve fédérale va adopter de nouvelles mesures de relance monétaire pour soutenir l'économie.

La réunion des banquiers centraux à Jackson Hole, dans le Wyoming, qui démarrera le 26 août, pourrait être l'occasion pour la Fed de faire des annonces dans ce sens.

 
 
CHANGES

L'euro était sous pression jeudi matin pendant la séance asiatique, sous l'effet de prises de bénéfices après sa progression de mercredi.

La monnaie unique s'est repliée face au dollar et au yen, le recul de la Bourse de Tokyo ayant contribué à inciter les investisseurs à empocher des bénéfices, explique Yuzo Sakai, courtier chez Tokyo Forex et Ueda Harlow.

Une certaine prudence règne également en raison de la perspective d'une éventuelle intervention des autorités japonaises sur le marché des changes, le ministre des Finances Yoshihiko Noda ayant déclaré qu'il surveillait attentivement le marché, et le vice-ministre des Finances chargé des affaires internationales, Takehiko Nakao, s'étant entretenu de la récente vigueur du yen avec le gouverneur adjoint de la Banque du Japon, Hiroshi Nakaso.

T.Nakao a déclaré qu'il était d'accord avec le responsable de la banque centrale japonaise pour penser que des spéculateurs étaient probablement à l'origine des récentes hausses du yen. Il a indiqué qu'ils avaient tous deux discuté des mesures qui pourraient être envisagées face à la montée du yen près de niveaux records. Il n'a pas voulu préciser si la possibilité d'une intervention sur le marché des changes avait été évoquée.

L'euro conserve le terrain qu'il a regagné face au franc suisse, après avoir fléchi mercredi, malgré les mesures annoncées par la Banque nationale suisse pour contrer la vigueur de la devise helvétique.

Le franc suisse a bondi car la banque centrale n'a pas annoncé un ancrage à l'euro, alors qu'il y avait eu des spéculations autour d'une telle décision, note John Kyriakopoulos de National Australia Bank.

 
 
PETROLE

Les contrats sur le pétrole sont en légère baisse jeudi en Asie, sur fond de repli des marchés d'actions asiatiques et après l'annonce mercredi d'une augmentation inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis.

Le marché reste sensible à la baisse des actions, surtout si elle s'accompagne d'un raffermissement du dollar, explique Jim Ritterbusch, de Ritterbusch and Assoc.

"La volatilité pourrait être sensiblement augmentée" jeudi car les investisseurs attendent une série d'indicateurs économiques américains, parmi lesquels les demandes d'allocations chômage, l'indice des prix à la consommation, les ventes de logements anciens, l'indice de la Fed de Philadelphie et l'indicateur avancé du Conference Board, ajoute-t-il.

A 06h00, le contrat d'octobre sur le Brent cédait 0,19 dollar à 110,41 dollars le baril, tandis que vers 07h20, le contrat de septembre sur le brut coté au Nymex perdait 0,42 dollar, à 87,16 dollars le baril.

Jim Ritterbusch discerne un potentiel de hausse autour de 90 dollars le baril pour le brut coté au Nymex, et autour de 113,50 dollars le baril pour le Brent.

LibelléDernierVar.
EUR/USD 1.4405 -0.14%
Euribor 1 an 2.078 0%
Gold Index 1794.20 0.20%
Pétrole (New York) 86.98 -0.69%

 

INDICES à 10H02...

BEL 20 * 2,216.97 -37.74 -1.67 %  
AEX 25 * 289.12 -3.53 -1.21 %  
CAC 40 * 3,196.84 -57.50 -1.77 %  
Euronext 100 * 608.05 0.00 0.00 %  
Next 150 * 1,434.24 0.00 0.00 %  
DAX 30 5854.42 -94.52 -1.59 %  
MIB 30 15,697.77 -252.98 -1.59 %  
IBEX 35 8615.80 -112.40 -1.29 %  
SMI 5,362.45 -58.76 -1.08 %  
SLI 803.63 -9.81 -1.21 %  
SPI 4,886.59 -45.10 -0.91 %  
FTSE™ 100 5266.39 -65.21 -1.22 %  
Dow Jones * 11,410.21 4.28 0.04 %  
Nasdaq 100 2,181.62 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,511.48 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 854.58 -17.44 -2.00 %  
OMX Helsinki 25 1,954.65 -40.92 -2.05 %  
OMX Stockholm 30 937.52 -20.01 -2.09 %  
OMX Copenhagen 20 368.61 -1.41 -0.38 %

10:02 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.