10/08/2011

LA GRECE ..DE RETOUR!..RECUL DES BANQUES ET ASSURANCES

  • AFP le 10/08/2011 à 16:05

La Bourse de Paris cède près de 3%, pénalisée par le secteur bancaire :



Un trader parisien, le 5 août 2011
© AFP  Miguel Medina

La Bourse de Paris, après avoir connu un bon début de séance, s'enfonçait dans le rouge mercredi après-midi, pénalisée par la chute du secteur bancaire et une ouverture en nette baisse de Wall Street, alors que les rumeurs les plus folles agitaient le marché.

A 15H52, le CAC 40 perdait 3,44% à 3.062,88 points.

L'ensemble des places boursières européennes subissaient le même sort. Francfort perdait 2,30%, Milan lâchait 4% et l'Eurostoxx 50 3,21%.

La Bourse de New York a ouvert en nette baisse, incapable de poursuivre le très fort rebond de la veille qui avait suivi les commentaires de la Réserve fédérale, que le marché continuait de digérer: le Dow Jones perdait 1,21% et le Nasdaq 2,53%.

A Paris, le secteur bancaire souffrait tout particulièrement alors que la Grèce envisage d'étendre son programme d'échanges d'obligations afin d'y inclure des titres à plus longue échéance, ce qui pénaliserait en premier lieu ses créanciers privés.

"Il y a aussi les rumeurs les plus folles, certains parlent même d'une éventuelle dégradation de la note française par une agence de notation", a indiqué un analyste parisien sous couvert d'anonymat, mais "on navigue dans la plus grande obscurité".

"Il est clair que des investisseurs jouent la carte de la peur car cette rumeur est largement infondée, à mes yeux. Les trois grandes agences de notation (Fitch, Moody's, Standard and Poor's) ont très récemment renouvelé leur confiance dans la note française", a tempéré un autre analyste.

Société Générale cédait 18,20% à 21,24 euros, BNP Paribas 11,43% à 34,82 euros, Crédit Agricole 9,98% à à 6,19 euros.

Les bancaires pénalisées par les CDS et la Grèce

DJ ECHO BOURSE: Les bancaires pénalisées par les CDS et la Grèce

PARIS (Dow Jones)--Les valeurs bancaires françaises perdent du terrain mercredi, pénalisées par des articles de presse rapportant que la maturité de la dette grecque pourrait être repoussée à 2014, indique un opérateur. Il ajoute que l´envolée des CDS français pèse également sur le secteur. L´extension des maturités pourrait se traduire par de nouvelles dépréciations d´actifs pour les banques françaises exposées à la dette grecque, déclare-t-il. 

 

(END) Dow Jones Newswires

August 10, 2011 06:55 ET (10:55 GM

SOC GENERALE  -20%

AXA -10%

KBC -10%

BNP  -12%

DEXIA -8%

ETC................

16:16 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.