08/07/2011

NYRSTAR..PRUDENCE...

CE DIMANCHE EN AUSTRALIE ON DOIT VOTER UNE NOUVELLE TAXE SUR LA POLLUTION,UNE TAXE/CARBONE...

CA PEUT COUTER BEAUCOUP D'ARGENT AUX GROSSES SOCIETES , A TEL POINT QUE LES ARTICLES DE PRESSE DISENT QUE C'EST IMPAYABLE....PRUDENCE QUAND MEME...

ACTIONS



Les marchés d'actions européens devraient ouvrir en légère hausse vendredi, alors que les investisseurs restent prudents avant la publication des chiffres clés sur l'emploi non agricole aux Etats-Unis.

Selon IG Markets, le FTSE pourrait gagner 12 points à l'ouverture, à 6.067 points, le DAX prendrait 20 points à 7.491 points, et le CAC progresserait de 2 points à 3.982 points.

"L'attention sera tournée vers les statistiques sur l'emploi non agricole aux Etats-Unis, le marché s'attendant à ce qu'ils confirment les solides données de l'enquête ADP", indique Mike Burrowes, stratégiste chez BNZ à Wellington. "Compte tenu de la décision prise jeudi par la Banque centrale européenne, les marchés seront attentifs au discours de [Lorenzo Bini] Smaghi, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, [en Grèce] pour y déceler des indications quant à un prochain relèvement des taux".

Les économistes ont relevé leurs prévisions pour les chiffres de l'emploi non agricole aux Etats-Unis, après les données meilleures que prévu de l'enquête ADP parue jeudi. Ils tablent en moyenne sur 125.000 créations de postes en juin, alors que leur précédente estimation était de 108.000.

La Grèce restera également sous le feu des projecteurs, le Fonds monétaire international devant approuver ce vendredi le versement de la prochaine tranche de l'aide financière au pays.

Les contrats à terme de Wall Street s'inscrivent en légère baisse vendredi. Les grands indices américains ont gagné du terrain jeudi, à la faveur de statistiques encourageantes, sur l'emploi et également sur les ventes de détail.

Les marchés d'actions asiatiques sont pour leur part globalement en hausse, tirés par les résultats de l'enquête ADP sur l'emploi aux Etats-Unis.

OBLIGATIONS

Les obligations sont susceptibles de rebondir légèrement avant de subir de nouvelles pressions baissières, prévoit Francis Bray, responsable de l'analyse technique pour l'Europe chez Dow Jones Newswires.

Le contrat de septembre sur le Bund a progressé depuis son support majeur à court terme situé aux alentours de 125,75, et cherchera à atteindre la zone de résistance entre 126,21 et 126,28. Le contrat de septembre sur le gilt tentera une stabilisation et testera la résistance à 121,16, précise F.Bray.

Les CDS sur la dette grecque, irlandaise et portugaise ont atteint des points hauts jeudi, dans un marché volatil, avant de baisser légèrement en fin de journée.

Le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, a déclaré jeudi que la BCE continuerait d'accepter les emprunts portugais en garantie, même en cas de relégation de la note du pays en catégorie spéculative par les trois principales agences de notation. Il a par ailleurs estimé que le Portugal était en avance dans la mise en oeuvre des mesures d'austérité prévues par le plan de soutien accordé au pays. Concernant l'Irlande, il a affirmé que la BCE ne prévoyait pas de passer d'un soutien à court terme pour les banques du pays à un programme d'aide à moyen terme.

Les obligations du Trésor américain évoluent sur une note contrastée vendredi. Leurs prix ont reculé jeudi en réaction à une enquête ADP sur l'emploi privé meilleure que prévu, et à des nouvelles relativement positives de la zone euro.

Vendredi, les investisseurs surveilleront de près les chiffres clés de l'emploi non agricole aux Etats-Unis, attendus à 14h30.

CHANGES



Le dollar reste stable vendredi pendant la séance asiatique, alors que les investisseurs attendent les données sur l'emploi non agricole aux Etats-Unis pour le mois de juin, étant à l'affût de nouvelles indications sur la santé de l'économie américaine.

Les commentaires du président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, qui a indiqué que la BCE lèverait les conditions minimum pour que la dette portugaise puisse être acceptée comme garantie dans le cadre de ses opérations de refinancement, ont apaisé certaines craintes concernant la crise de la dette dans la zone euro.

"Les propos de [J.-C.Trichet] sont dans l'ensemble positifs pour l'euro", explique Vassili Serebriakov, stratégiste changes chez Wells Fargo à New York.

Les déclarations du banquier central ont également atténué les inquiétudes au sujet de tensions dans le secteur bancaire européen que la dégradation de la note du Portugal par Moody's pourrait avoir provoquées, ajoutent les analystes.

Le gouverneur de la banque centrale de Belgique, Luc Coene, a indiqué que la décision jeudi de relever le taux directeur de la BCE de 1,25% à 1,50% avait été prise à l'unanimité.

PETROLE

Les cours du pétrole s'inscrivent en baisse vendredi.



A 06h00, le contrat d'août sur le Brent coté à l'ICE de Londres perdait 72 cents, à 117,87 dollars le baril.

Vers 07h20, le contrat d'août sur le brut léger doux du Nymex cédait 10 cents, à 98,57 dollars le baril.

Les statistiques du département de l'Energie sur les stocks pétroliers aux Etats-Unis, publiées jeudi après-midi, ont fait état d'une baisse de 900.000 barils des réserves de brut pour la semaine s'étant terminée le 1er juillet, alors que les analystes interrogés par Dow Jones Newswires tablaient sur un repli de 2,4 millions de barils.

 

09:48 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.