06/07/2011

PORTUGAL...AIE...

DONC...LES BANQUES RECULENT A NOUVEAU!!....

L'agence de notation Moody's a abaissé mardi soir la note de la dette souveraine du Portugal de quatre crans, à Ba2, soit en catégorie spéculative, avec une perspective négative.

Pour Moody's, il est de plus en plus probable que le Portugal aura besoin d'un deuxième plan d'aide avant de pouvoir revenir sur les marchés des capitaux, et que la participation du secteur privé sera une condition préalable à l'octroi de ce financement.

L'agence craint également que le Portugal ne soit pas en mesure d'atteindre complètement les objectifs de réduction du déficit et de stabilisation de la dette fixés par l'accord de prêt conclu avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international.

Les contrats à terme de Wall Street s'inscrivent en progression mercredi. L'indice Dow Jones des valeurs industrielles a terminé mardi en léger repli, les investisseurs ayant hésité à prendre des positions importantes avant la publication de statistiques économiques clés cette semaine.

Les marchés d'actions asiatiques présentent un tableau contrasté mercredi, après une séance terne à Wall Street, et alors qu'émergent de nouvelles inquiétudes concernant les problèmes d'endettement de la zone euro.

 
 
OBLIGATIONS

Les contrats à terme sur les obligations britanniques et européennes pourraient poursuivre leur rebond correctif, estime Francis Bray, responsable de l'analyse technique chez Dow Jones pour l'Europe.

Le contrat de septembre sur le Bund vise 126,12 et pourrait progresser jusqu'à la zone des 126,30-126,39 avant de rencontrer une résistance majeure, tandis que le contrat de septembre sur le gilt teste la zone de résistance à 120,77-120,87, mais un rebond correctif est possible jusqu'à 127,27.

Les CDS sur la dette portugaise sont susceptibles de connaître une détérioration à l'ouverture des marchés mercredi, après l'abaissement lundi soir par Moody's de la note du Portugal en catégorie spéculative.

 
 
CHANGES

L'euro évolue dans une étroite fourchette face au dollar mercredi, après s'être affaibli mardi à la suite de la dégradation de la note du Portugal par Moody's Investors Service dans la catégorie spéculative, qui a accentué les craintes concernant la santé financière de la zone euro.

Les opérateurs attendent maintenant la décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne, jeudi, anticipant un relèvement des taux, et les chiffres de l'emploi non agricole vendredi aux Etats-Unis, explique Douglas Borthwick, de Faros Trading.

Le manque de vigueur de l'euro montre qu'un relèvement des taux par la BCE est entièrement pris en compte, constate Crédit Agricole dans une note à ses clients.

Boris Schlossberg, responsable des changes chez GFT, prévient que "même si la [Banque centrale européenne] va probablement relever ses taux de 25 points de base lors de sa réunion de jeudi, les derniers indicateurs de la région suggèrent que la croissance a considérablement ralenti et que cela pourrait obliger [le président de la BCE Jean-Claude] Trichet et ses collègues à réévaluer l'opportunité de nouveaux resserrements pendant le reste de l'année".

Les marchés attendent également la réunion mercredi de l'Institute of International Finance, lors de laquelle les banques discuteront de leur participation à un nouveau plan de sauvetage de la Grèce, selon des sources.

Le ministre grec des Finances, Evangelos Venizelos, rencontrera son homologue allemand Wolfgang Schaeuble pour tenter d'assouplir le calendrier relatif au programme de privatisations du pays, a expliqué un représentant au fait de la réunion.

L'euro avance face à la livre, après être tombé mardi soir à New York à son plus bas niveau en quatre séances par rapport à la devise britannique.

 
 
PETROLE

Les cours du pétrole brut s'inscrivent en hausse mercredi en Asie, sur fond de regain d'optimisme concernant la santé de l'économie des Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, indiquent les analystes.

A 06h00, le contrat d'août sur le Brent de la mer du Nord gagnait 27 cents, à 113,88 dollars le baril, tandis que vers 07h20, le contrat d'août sur le brut léger coté au Nymex progressait de 78 cents, à 97,67 dollars le baril, sur Globex.

"Les derniers indicateurs économiques en provenance des Etats-Unis sont encourageants. Les commandes aux usines ont progressé en mai, et les marchés pétroliers ont bien réagi", explique John Vautrain, analyste chez Purvin and Gertz à Singapour.

Les marchés attendront les chiffres de l'emploi vendredi pour obtenir davantage d'indications sur la vigueur de l'économie américaine.

 DE ING CE MATIN...

PORTUGAL: Downgraded to junk status by Moody’s

Yesterday after the close of the markets Moody’s cut the sovereign rating on Portugal by 4 notches from Baa1 to Ba2 and maintains a negative outlook. Moody’s initiated a ratings review on April 5, 2011.

Moody’s cites two main reasons for the decision: 1) growing risk that Portugal will require a new bailout package before returning to the private market (by 2H13) and that private sector participation will be required as a pre-condition (read-across to current discussions on Greece). 2) Heightened concern that Portugal will not be able to fully achieve targets (3% deficit by 2013 compared to 9.1% in 2010) as agreed with EU and IMF. Thus Moody’s sees risk that Portugal will not be able to stabilise its debt/GDP ratio. Insurers with largest exposure to Portugal are Ageas and Generali and of banks Dexia and Commerzbank.

We believe the downgrade announcement as such is not a major surprise and underlines that politics should move forward on Greece to prevent contagion. With rating agencies continuing to downgrade peripheral countries with now official junk bond status on Greece and now Portugal pressure on auditors is increasing to force companies to take provisions. Moody’s left in the middle in its recent report on Greece that the French proposal on roll-over of bonds would immediately result in an impairment as application of the principles-based IFRS rules on impairment losses by banks has proven inconsistent in the past .

Net exposures of EU insurers to Portugal are: €0.3bn Allianz (0.7% of shareholders’ funds), €0.5bn for AXA (1%), €0.5bn Ageas (6.6%), Generali €0.5bn (2.9%, gross €3.5bn), €0.3bn Zurich Fin (0.9%). AEGON, Delta Lloyd and SNS Reaal have no exposure.

Net exposures of banks to Portugal are: €1.2bn BNP (1.8%), €0.7bn Credit Agricole, €0.6bn Commerzbank (2.5%), €1.4bn Dexia (8.8%), €0.2bn KBC (1.8%), €0.4bn Soc Gen (0.9%).

Le 06/07/2011 à 09:34

La Bourse de Paris débute en légère baisse

 

PARIS (Reuters) - La Bourse de Paris débute en léger recul mercredi, poursuivant sa consolidation dans le sillage des marchés américains la veille, après la dégradation par Moody's de la dette du Portugal.

A 9h24, l'indice CAC 40 (PX1 3963.44 -0.39%) cède 0,28% à 3.967,52 points, au-dessous du seuil des 4.000 franchi vendredi dernier.

Les banques pèsent sur la cote, affectées par la décision de Moody's de dégrader à la catégorie spéculative la dette du Portugal, qui relance les craintes de contagion de la crise de la dette souveraine grecque. Crédit agricole (-1,9%), qui a par ailleurs confirmé le départ de son directeur financier, affiche la plus forte baisse.

Scor
18.79 | -3.89% | 06/07/2011 - 09h38
Cours - Actualités | Consensus | Société
 
 
Scor (SCR 18.79 -3.89%) recule de plus de 3%, plus forte baisse du SRD, après avoir annoncé que le coût exceptionnellement élevé des catastrophes naturelles au premier trimestre l'amenait à émettre à hauteur de 75 millions d'euros d'actions afin de renforcer ses capitaux propres.

Les autres grandes places européennes sont également en légère baisse : Londres perd 0,27% et Francfort 0,19%. Du côté des indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 cède 0,61% et l'EuroFirst 300 0,36%.

L'euro recule légèrement vis-à-vis du dollar et se traite autour de 1,44 dollar contre 1,4421 la veille au soir et le brut léger américain gagne 31 cts à 97,20 dollars/baril.

Juliette Rouillon, édité par Benjamin Mallet

© 2011 Reuters

BONNE JOURNEE QUAND MEME....CLAUDE.

09:56 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.