05/07/2011

RIEN NE SE PASSE...10H06

DE KEYTRADE/ DOW JONES..

 

ACTIONS

Les Bourses européennes devraient ouvrir de façon contrastée mardi, dans des fourchettes étroites, alors que la situation de la Grèce continue d'inciter les investisseurs à la prudence.

Selon IG Markets, le FTSE ouvrirait en hausse de 3 points à 6.021 points, tandis que le DAX et le CAC céderaient chacun 9 points, respectivement à 7.434 et à 3.994 points.

"L'humeur est globalement bonne, mais nous sommes prudents quant à la pérennité du rétablissement actuel de l'appétit pour le risque compte tenu des nombreuses inquiétudes et questions irrésolues qui demeurent, tant à propos de la Grèce que de l'économie mondiale", note Crédit Agricole dans une étude.

"Il y a encore peu de signes que le rebond [du second semestre] de l'économie mondiale prend forme, l'indice ISM américain du mois de juin ayant toutefois donné une lueur d'espoir la semaine dernière", souligne la banque.

"Je pense qu'il reste encore pas mal d'inquiétudes à propos de la Grèce. Nous allons probablement évoluer légèrement vers le bas ou bien osciller jusqu'à ce que démarre la saison des résultats", estime Justin Harris, responsable trading chez Guardian Stockbrokers à Londres.

Les efforts européens pour mettre sur pied un deuxième plan de sauvetage pour la Grèce impliquant les bailleurs de fonds privés se sont heurtés à un nouvel obstacle lundi, l'agence de notation S&P ayant averti que selon ses critères, la proposition des banques françaises de renouveler une partie des dettes grecques serait probablement considérée comme un défaut.

L'orientation des contrats à terme américains laisse attendre une progression modérée de l'indice Dow Jones des valeurs industrielles mardi à la réouverture de Wall Street, fermée lundi en raison de la fête nationale américaine.

Les marchés d'actions asiatiques évoluent en demi-teinte mardi. L'humeur des investisseurs reste positive, mais en l'absence d'orientation donnée par Wall Street, les acheteurs manquent de conviction. Les opérateurs semblent marquer une pause, après cinq séances consécutives de hausse, explique Ben Potter, stratégiste d'IG Markets.

La Bourse australienne est en léger repli, la presse chinoise ayant rapporté qu'un communiqué de la banque centrale du pays avait accru les anticipations d'un relèvement imminent des taux d'intérêt, peut-être dès ce week-end.

 

OBLIGATIONS

Les emprunts d'Etat britanniques et européens restent dans une phase de consolidation haussière mardi, opérant une correction après la forte tendance baissière qui avait fait reculer les contrats par rapport aux points hauts atteints fin juin, indique Francis Bray, responsable de l'analyse technique chez Dow Jones.

Les Bunds de septembre visent des objectifs dans la zone de 126,31-136,39 points, qui ne seront toutefois atteints qu'en cas de franchissement des niveaux de 125,77 et 126,12 points. Dans le cas contraire, le support de 125,42 points et le point bas de vendredi à 125,22 points seront sous pression.

Les gilts de septembre devraient opérer une remontée corrective vers la zone de 120,77-120,87 points avant qu'une nouvelle vague baissière apparaisse. Un enfoncement durable des 120,24 points devrait fragiliser le point bas de vendredi à 119,82 points, et créer un potentiel de repli vers 119,50 et 118,75 points.

Le Royaume-Uni procédera mardi à une adjudication de 3,25 milliards de livres de gilts à échéance 2021 assortis d'un taux de 3,75%, tandis que l'Autriche placera pour 1,65 milliard d'euros de titres arrivant à maturité en octobre 2013 et en avril 2022, avec des taux respectifs de 3,80% et 3,65%. Le marché surveillera par ailleurs la publication des indices PMI de plusieurs pays.

La Grèce reste sous le feu des projecteurs, S&P ayant annoncé lundi que le plan actuel concernant une participation des créanciers privés à un second plan de sauvetage du pays équivaudrait à un défaut.

Des discussions épineuses ont commencé avec les agences de notation, a indiqué Ewald Nowotny, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne.

La BCE a rappelé qu'elle n'accepterait aucun emprunt d'Etat grec classé dans une catégorie défaut comme collatéral dans le cadre de ses opérations de refinancement. Le Financial Times a toutefois cité lundi un responsable financier indiquant que la BCE continuerait à accepter la dette grecque en garantie à moins que chacune des trois grandes agences de notation - Standard & Poor's, Fitch et Moody's - déclare le pays comme étant en situation de défaut sur sa dette.

Le ministre grec des Finances, Evangelos Venizelos, a pour sa part déclaré à Reuters que le pays comptait revenir sur les marchés obligataires à la mi-2014.

Les emprunts du Trésor américain sont attendus en hausse mardi.

 

CHANGES

L'euro est en légère baisse face au dollar. La monnaie unique n'a pas réussi à se redresser après un bref mouvement de vente lundi en réaction à une déclaration de l'agence de notation Standard & Poor's, qui a averti que selon ses critères, le plan de renouvellement des prêts à la Grèce proposé par la Fédération bancaire française équivaudrait à un défaut.

L'orientation de l'euro est globalement haussière, mais il reste des inquiétudes au sujet du dossier grec, après l'avertissement de S&P lundi, note un opérateur dans une banque japonaise.

L'attention se tourne à présent vers la réunion du comité de politique monétaire de la Banque centrale européenne jeudi et la conférence de presse que donnera ensuite son président Jean-Claude Trichet. "Presque tout le monde s'attend à une augmentation des taux de 25 points de base, et ce qui sera surveillé, c'est si J.-C. Trichet indique qu'il y aura d'autres relèvements des taux cette année", note l'opérateur de la banque japonaise.

"Maintenant que certains des principaux obstacles du dossier grec ont été franchis, l'attention va se tourner vers le problème du plafond de la dette aux Etats-Unis", note Steve Butler, chez Scotia Capital à Toronto.

La livre sterling est en baisse face au dollar, mais elle progresse face à l'euro.

 

PETROLE

Les prix du pétrole sont en baisse mardi en Asie, sur fond de faibles volumes d'échanges en raison de la fermeture, lundi, de Wall Street pour un jour férié, indiquent les analystes.

A 06h00, le contrat d'août sur le Brent de la mer du Nord cédait 26 cents, à 111,13 dollars le baril. Vers 07h20, le contrat d'août sur le brut léger coté au New York Mercantile Exchange abandonnait 19 cents, à 94,75 dollars le baril, sur Globex.

Les opérateurs du marché pétrolier attendent les données sur les stocks aux Etats-Unis pour s'orienter, et notamment celles de l'American Petroleum Institute, qui paraîtront mercredi, note Ker Chung Yang, analyste chez Phillip Futures.

INDICES à 10H10..

BEL 20 * 2586.34 -13.53 -0.52 %  
AEX 25 * 343.19 -0.31 -0.09 %  
CAC 40 * 3990.33 -12.78 -0.32 %  
Euronext 100 * 708.89 -1.58 -0.22 %  
Next 150 * 1710.39 -5.89 -0.34 %  
DAX 30 7452.38 9.42 0.13 %  
MIB 30 20,365.30 -110.85 -0.54 %  
IBEX 35 10418.50 -49.50 -0.47 %  
SMI 6,258.22 12.44 0.20 %  
SLI 976.92 0.78 0.08 %  
SPI 5,754.41 7.66 0.13 %  
FTSE™ 100 6024.02 6.48 0.11 %  
Dow Jones * 12,582.77 0.00 0.00 %  
Nasdaq 100 2,361.39 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,816.03 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,040.80 2.15 0.21 %  
OMX Helsinki 25 2,416.97 1.48 0.06 %  
OMX Stockholm 30 1,126.88 0.96 0.09 %  
OMX Copenhagen 20 440.43 -0.38 -0.09 %  


LibelléDernierVar.
EUR/USD 1.4482 -0.41%
Euribor 1 an 2.180 0%
Gold Index 1494.10 -0.43%
Pétrole (New York) 94.54 -0.42%

10:10 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.