18/04/2011

Bonjour , belle semaine à venir(météo :) ) le poinr avant ouverture...

de DOW JONES..

DJ BULLETIN DU MATIN: 18 avril 2011

 

 
Les actions devraient présenter un tableau contrasté à l'ouverture
 
 
 
DJ Eurostoxx 50   2.919,05 points +0,05%
CAC 40            3.974,48 points +0,10%
DAX 30            7.178,29 points +0,44%
FTSE 100          5.996,01 points +0,54%
SMI               6.400,26 points +0,68%
AEX                 359,00 points -0,13%
BEL 20            2.711,46 points +0,61%
IBEX 35          10.558,60 points -0,60%
 
DJIA             12.341,83 points +0,46%
Nasdaq            2.764,65 points +0,16%
S&P 500           1.319,68 points +0,39%
 
Nikkei 225        9.597,06 points +0,06% (en séance)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 23h50
 
USD/JPY     82,93   -0,40%
EUR/USD    1,4380   -0,28%
EUR/JPY    119,24   -0,63%
 
ACTIONS

 

Les valeurs européennes devraient ouvrir sur une note contrastée lundi, alors que les investisseurs évaluent la menace représentée par la dette de la zone euro, les risques d'inflation et l'impact des prix pétroliers sur la croissance de l'économie et des bénéfices.

 

IG Markets prévoit pour l'ouverture que le FTSE 100 s'adjugera 3 points, à 5.999 points, tandis que le DAX céderait 6 points, à 7.172 points. Le CAC est, lui, vu stable à 3.974 points.

 

Les problèmes de dette souveraine restent au centre de l'attention. L'agence de notation Moody's a abaissé de deux crans vendredi la note des obligations d'Etat irlandaises, en invoquant une nouvelle dégradation des finances publiques.

 

Cependant, Bernard McAlinden, stratégiste chez NCB Stockbrokers, souligne que le marché a peu réagi à cette annonce, déjà intégrée dans les cours. Il ajoute que les craintes à l'égard de l'Espagne semblent s'apaiser quelque peu.

 

En Finlande, les nationalistes ont réalisé une percée historique lors des élections législatives de dimanche en devenant la troisième force politique du pays, ce qui pourrait entraver l'approbation par le pays des plans de sauvetage destinés aux Etats en difficulté de l'Union européenne.

 

La Grèce a proposé à ses partenaires de la zone euro d'envisager un allongement de la période de remboursement de l'intégralité de sa dette d'environ 340 milliards d'euros, mais la Commission européenne et la Banque centrale européenne ont refusé de répondre à cette demande, ont indiqué dimanche deux personnes proches du dossier.

 

Les contrats à terme de Wall Street se replient lundi. Les marchés américains ont gagné du terrain vendredi, les investisseurs ayant été rassurés par la dernière série de statistiques économiques, malgré les résultats inférieurs aux attentes de Google, qui ont pesé sur le secteur technologique.

 

Plusieurs banques et sociétés d'investissement publieront leurs résultats du premier trimestre cette semaine, tout comme de grands noms des télécommunications comme AT&T Inc. (T) et Verizon Communications Inc. (VZ) et les groupes ferroviaires CSX Corp. (CSX) et Union Pacific Corp. (UNP).

 

 
 
OBLIGATIONS

 

Les Bunds pourraient entamer la séance sur une note contrastée lundi, alors que les investisseurs analysent les problèmes d'inflation, de dette et de politique monétaire.

 

Le contrat de juin sur le Bund a gagné 36 points de base vendredi, à 121,05, après un nouveau repli des emprunts des Etats périphériques de la zone euro, notamment grecs. Le prochain niveau de résistance s'établit à 121,12, puis à 121,44.

 

Les statistiques attendues cette semaine devraient indiquer un ralentissement de l'activité économique et une détérioration de la confiance des ménages dans la zone euro.

 

Par ailleurs, l'inflation dans la région ayant atteint 2,7% en mars, alors que l'objectif de la BCE est un taux proche de mais inférieur à 2%, il est très probable que la banque centrale relève de nouveau ses taux dans un avenir proche, estime Howard Archer, économiste chez IHS Global Insight.

 

Les prix des emprunts du trésor américain s'inscrivent en baisse lundi. Ils ont clôturé en hausse vendredi, soutenus par les dernières statistiques sur l'inflation aux Etats-Unis qui ont rassuré les investisseurs quant à la décision de la Réserve fédérale de ne pas relever ses taux d'intérêt.

 

L'inflation de base, qui exclut les prix de l'énergie et de l'alimentation en raison de leur volatilité, n'a progressé que de 0,1% en mars sur un mois, alors que les économistes interrogés par Dow Jones Newswires s'attendaient à ce qu'elle augmente de 0,2%.

 

 
 
CHANGES

 

L'euro s'inscrit en baisse face aux autres grandes devises lundi, pénalisé par les doutes à l'égard de la zone euro, même si d'autres marchés d'actifs semblent avoir intégré ces problèmes de dettes.

 

Moody's a abaissé de deux crans la note de la dette souveraine de l'Irlande vendredi, en maintenant une perspective de notation négative.

 

Dans l'immédiat, les opérateurs ne savent pas avec certitude comment se positionner face à l'euro. Depuis que la monnaie unique a atteint le seuil psychologique de 1,45 dollar mardi, elle est restée bloquée dans cette zone et n'a plus progressé, notent plusieurs analystes.

 

"Il va y avoir un retournement de tendance, ou alors une nouvelle avancée" de l'euro, mais il est difficile de prévoir dans quel sens la devise va évoluer, le marché étant extrêmement indécis pour le moment, explique Greg Salvaggio, vice-président des marchés de capitaux chez Tempus Consulting à Washington.

 

La livre sterling est quasiment inchangée, mais la tendance est plutôt haussière, dans l'anticipation d'une hausse des taux de la Banque d'Angleterre.

 

 
 
PETROLE

 

Les cours pétroliers se sont repliés lundi en Asie, bien que le premier exportateur mondial, l'Arabie saoudite, ait annoncé une baisse de sa production.

 

Vers 7h00, le contrat sur le brut léger doux pour livraison en mai coté au Nymex perdait 63 cents, à 109,03 dollars le baril. A 6h00, le contrat sur le Brent de mer du Nord reculait de 32 cents, à 123,13 dollars le baril.

 

Selon la presse, le ministre du Pétrole saoudien a indiqué dimanche une baisse d'environ 800.000 dollars par jour de la production du pays en mars, pour cause d'offre jugée excessive. Ali al-Naimi a ajouté que la production de l'Arabie saoudite devrait légèrement augmenter en avril par rapport à mars.

  • AFP le 18/04/2011 à 08:39

La Bourse de Paris attendue en légère baisse :

 

La Bourse de Paris devrait ouvrir sur une légère baisse lundi, dans un climat attentiste avant de nombreuses publications trimestrielles, mais dominé par les inquiétudes sur l'avenir de la dette grecque.

Une quarantaine de minutes avant l'ouverture, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 cédait 0,08%.

Les interrogations sur une éventuelle restructuration de la dette grecque devraient continuer à peser sur le marché et notamment sur les valeurs bancaires, malgré les appels au calme du président du Conseil européen Herman Van Rompuy et du directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn.

Autre sujet de tension, l'annonce par la Chine pour la quatrième fois depuis le début de l'année, d'une augmentation des réserves de liquidités des banques. L'objectif est de réduire le crédit et de lutter contre l'inflation ce qui à terme risque de peser sur la consommation des Chinois.

Les investisseurs devraient toutefois se concentrer sur les résultats des entreprises avec des publications qui vont se multiplier cette semaine dont celles de Citigroup et Halliburton ce lundi.

Ils pourraient également se livrer à quelques "chasses aux bonnes affaires" après la perte de 2,15% de l'indice parisien la semaine dernière.

Aucun indicateur macroéconomique significatif n'est attendu ce lundi.

VALEURS A SUIVRE

FRANCE TELECOM et Deutsche Telekom vont annoncer "une nouvelle étape de leur coopération" en Europe, pour réaliser des économies, après la fusion de leurs réseaux mobiles en Grande-Bretagne et un partage de réseaux en Pologne.

Air France a été déficitaire durant l'exercice 2010/2011 (clos fin mars), écrit lundi Libération, citant des déclarations en interne du directeur général du groupe Pierre-Henri Gourgeon.

La compagnie KLM a été en revanche bénéficiaire, ce qui a permis au groupe AIR FRANCE-KLM de dégager "un résultat d'exploitation annuel légèrement positif", ajoute le journal.

LibelléDernierVar.
EUR/USD 1.4374 -0.36%
Euribor 1 an 2.104 0%
Gold Index 1486.30 -0.03%
Pétrole (New York) 108.97 -0.63%

09:01 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.