06/04/2011

BONJOUR...12H12..MARCHES EQUILIBRES ..OR A SON TOP.

  • AFP le 06/04/2011 à 11:47

Nouveau record pour l'or, qui tutoie les 1.460 dollars l'once :

 


Des lingots d'or, le 26 novembre 2010 à Paris
© AFP/Archives  Thomas Samson

Le cours de l'or a enregistré mercredi un nouveau record historique, après avoir franchi la veille pour la première fois le seuil de 1.450 dollars l'once, à la faveur d'une baisse du dollar, et dans un marché toujours inquiet de la crise des dettes publiques européennes.

Vers 07H45 GMT (09H45 à Paris), le prix de l'once d'or s'est élevé jusqu'à 1.459,07 dollars sur le marché au comptant, du jamais vu, surpassant le sommet de 1.457,45 dollars enregistré mardi, et s'approchant des 1.460 dollars.

"L'or étincelle, il profite d'un regain d'inquiétudes sur les dettes souveraines des Etats périphériques (parmi les plus endettés, ndlr) de la zone euro, et les cours sont soutenus par un dollar plus faible", commentait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Le dollar reculait nettement mercredi face à l'euro, pâtissant de craintes sur la vigueur de la reprise aux Etats-Unis, alors que les minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), publiées mardi, ont balayé toute possibilité d'un resserrement anticipé de la politique monétaire de l'institution.

La poursuite d'une politique monétaire généreuse aux Etats-Unis continuerait de peser sur le billet vert, favorisant ainsi les achats de métaux précieux libellés en dollars, dont l'achat apparaît ainsi plus attractif pour les investisseurs munis d'autres devises.

Sur le front européen, les inquiétudes se concentraient sur le Portugal, en proie à une grave crise politique et dont la note a été abaissée mardi par l'agence de notation Moody's, faisant bondir les taux souverains portugais à de nouveaux records.

"Les remarques accommodantes de la Fed et le bond des taux portugais ont contribué à la forte hausse de l'or, alors que le marché n'attendait qu'un coup de pouce pour que la prévision d'un franchissement du seuil des 1.450 dollars ne se concrétise", observait M. Kryuchenkov.

Les tensions géopolitiques dans le monde arabe et l'enlisement du conflit libyen contribuaient par ailleurs à la nervosité des investisseurs, les incitant à se reporter vers les actifs jugés les plus sûrs.

La flambée des prix du pétrole, qui ont franchi mardi à Londres les 122 dollars le baril pour la première fois depuis août 2008, alimentent les tensions inflationnistes, et favorisent également les métaux précieux, considérés habituellement contre une bonne protection contre l'inflation.

Cependant, le possible relèvement, jeudi, des taux de la Banque centrale européenne (BCE), afin de lutter contre l'envolée des prix, pourrait générer quelques prises de bénéfices et entraîner un processus de consolidation, avertissait Andrey Kryuchenkov.

L'argent, de son côté, a atteint mercredi 39,50 dollars l'once vers 07H45 GMT, son plus haut niveau depuis février 1981.


 LibelléDernierVar.
EUR/USD 1.4305 0.60%
Euribor 1 an 2.025 0%
Gold Index 1457.70 0.08%
Pétrole (New York) 108.44 0.09%

12:13 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.