28/03/2011

TINA... AGAIN ...!....10H20..+0.2%

There Is No Alternative....

ACTIONS

Des opérateurs soulignent néanmoins que l'humeur du marché semble se stabiliser, après les fortes baisses provoquées par la crainte que les troubles au Moyen-Orient et le tremblement de terre au Japon fassent dérailler la reprise économique mondiale.

"Le fait que les marchés ne réagissent pas à la perspective probable d'un Portugal contraint de demander de l'aide montre à quel point ils sont résistants", note Frédéric Rozier, de Meeschaert Gestion Privée.

Cela montre aussi selon lui qu'il y a d'abondantes liquidités sur le marché, et guère d'autres possibilités pour les placer que d'acheter des actions.

Les contrats à terme américains évoluent de manière contrastée lundi. Les principaux indices actions ont gagné du terrain vendredi à Wall Street, dans de faibles volumes d'échanges, grâce à la publication de résultats d'entreprises favorables et de statistiques mettant en évidence une accélération de la croissance économique aux Etats-Unis au quatrième trimestre. La faiblesse des volumes vendredi suscite cependant des interrogations quant à la solidité de la progression du marché. "Le marché pourrait facilement se retourner", estime Edgar Peters, responsable des stratégies macroéconomiques mondiales chez First Quadrant.

Au Japon lundi, la centrale nucléaire de Fukushima a dû être évacuée à cause d'une hausse du niveau de radioactivité.

"Alors que la semaine dernière, les investisseurs ont surtout racheté des actions qui avaient chuté après le tremblement de terre, ils vont maintenant être plus attentifs aux conséquences spécifiques [pour chaque société] du séisme", a déclaré à Dow Jones Newswires Yutaka Miura, analyste technique à Mizuho Securities.

 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir sur une note contrastée lundi, alors que de nouvelles émissions d'emprunts d'Etat sont attendues cette semaine.

Dans la zone euro, les investisseurs surveilleront jeudi l'indice des prix à la consommation du mois de mars, avant la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne le 7 avril.

Selon les estimations du consensus, l'inflation devrait ressortir à 2,3%, un peu en deçà du taux record de 2,4% enregistré en février.

Les résultats des tests de résistance de plusieurs banques irlandaises seront par ailleurs publiés jeudi, et la Banque centrale d'Irlande espère qu'ils contribueront à atténuer le scepticisme du marché concernant le système bancaire du pays.

Au Royaume-Uni, le marché attendra les chiffres du produit intérieur brut pour le quatrième trimestre 2010, un indice de confiance des ménages et l'indice PMI du secteur manufacturier pour mars.

Les emprunts du Trésor américain s'inscrivent en baisse lundi après avoir reculé vendredi pour la septième séance consécutive, les déclarations du président de la Fed de Philadelphie, Charles Plosser, ayant suscité des craintes d'un resserrement monétaire dans les mois à venir.

Alors que les prix des emprunts du Trésor pourraient être affectés cette semaine par de nouvelles émissions à hauteur de 99 milliards de dollars, l'escalade de la violence en Afrique du Nord et au Moyen-Orient et une détérioration de la situation nucléaire au Japon pourraient aussi inciter les investisseurs à se tourner vers les actifs refuges.

 

CHANGES

L'euro tente un timide rebond face au dollar, mais reste sous pression en raison des inquiétudes au sujet des problèmes de dettes de la zone euro. En effet, le rejet la semaine dernière du plan d'austérité du gouvernement portugais par le Parlement national fait craindre que Lisbonne soit contrainte de demander une aide extérieure. L'annonce aux Etats-Unis d'une révision en hausse du taux de croissance au quatrième trimestre, à 3,1% au lieu de 2,8%, s'est conjuguée aux déclarations du Président de la Réserve fédérale de Philadelphie, Charles Plosser. Ce dernier a affirmé que la politique monétaire allait devoir être "normalisée" dans un futur "pas trop lointain", et a ajouté que l'économie s'était redressée depuis l'été dernier. C.Plosser a évoqué quand et de quelle manière la Fed pourrait commencer à réduire son bilan, et éventuellement à mettre fin à son programme d'achat d'obligations controversé d'un montant de 600 milliards de dollars, note David Watt, stratégiste devises chez RBC Capital Markets à Toronto. "Le marché cherchait une raison d'agir et il se trouve qu'il a fourni l'élément déclenchant".

La livre sterling est en légère hausse face au dollar et à peine en repli face à l'euro. Elle devrait perdre de l'élan face au billet vert, qui se renforce, mais rester ferme face à la monnaie unique.

 

PETROLE

Les cours du brut évoluent de manière contrastée lundi matin, sur fond d'escalade des violences en Libye et au Moyen-Orient, indiquent les analystes.

A 06h00, le contrat de mai sur le Brent de la mer du Nord progressait de 25 cents à 115,84 dollars le baril, tandis que vers 07h00, le contrat de mai sur le brut léger coté au Nymex cédait 32 cents à 105,08 dollars le baril.

Selon Jason Feer, analyste pour Argus Media à Singapour, les cours du brut réagissent à l'instabilité politique et à la détérioration de la situation en Syrie et au Yémen au cours du week-end.

En Libye, les insurgés ont réussi à progresser vers l'ouest et se rapprochaient lundi matin de Syrte, ville natale de Mouammar Kadhafi, qui se trouve à mi-chemin entre Benghazi et Tripoli.

  • AFP le 28/03/2011 à 10:00

La bourse de Paris en baisse, le risque nucléaire pèse à nouveau :

 


Le Palais Brongniart, siège historique de la Bourse de Paris
© AFP/Archives  Stéphane de Sakutin

La Bourse de Paris cédait légèrement du terrain lundi au cours des premiers échanges (-0,15%), dans un environnement morose avec le retour des inquiétudes sur la situation nucléaire au Japon et alors que les cours du pétrole progressent.

A 09H25 (07H25 GMT), l'indice vedette cédait 6,17 points à 3.966,23 points.

Le regain d'inquiétudes sur la situation de la centrale japonaise de Fukushima a pesé sur les marchés asiatiques ce lundi. Après avoir éludé le sujet la semaine passée, le thème du risque nucléaire semble donc faire son retour sur les marchés boursiers.

Dans une actualité pauvre en indicateurs macroéconomiques, il risque de prendre d'autant plus d'importance, notent les analystes.

La remontée du cours du pétrole avec l'instabilité politique qui se propage dans le monde arabe pesait également sur le moral des investisseurs.

Les cours du pétrole étaient de nouveau en hausse lundi dans les échanges électroniques en Asie: le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai, gagnait 15 cents à 105,55 dollars. Celui du Brent de la Mer du Nord pour livraison en mai gagnait 25 cents à 115,84 dollars.

Sur le front des valeurs, les titres automobiles continuaient, dans le sillage de la semaine dernière, à céder du terrain toujours pénalisés par des risques de problème d'approvisionnement venant du Japon: Peugeot (-1,29% à 27,25 euros) et Renault (-0,87% à 37,55 euros).

Atos Origin qui est autorisé à racheter la division IT du groupe allemand Siemens par la Commission Européenne, perdait 0,93% à 42,82 euros.

Le certificat d'investissement d'Areva abandonnait 0,48% à 31,40 euros. Selon la Tribune, le groupe nucléaire public va réunir lundi son Conseil de surveillance pour lancer la cotation de toutes ses actions.

Axa, qui a annoncé des pertes d'une centaine de millions d'euros pour couvrir les dégâts du séisme japonais, cédait 0,34% à 14,63 euros.

Maurel et Prom gagnait 2,10% à 13,13 euros. Le groupe pétrolier a annoncé qu'il allait devoir passer une charge de 211 millions d'euros dans ses comptes 2010, pour refléter le coût de ses campagnes d'exploration n'ayant pas débouché sur la découverte d'hydrocarbures.

Alcatel-Lucent dopé par un relèvement de sa notation par Goldman Sachs s'adjugeait 4,51% à 3,96 euros, signant de loin la plus forte hausse du CAC 40.

les INDICES A 10H20..

BEL 20 * 2667.58 10.81 0.41 %  
AEX 25 * 365.00 0.35 0.09 %  
CAC 40 * 3983.24 10.86 0.27 %  
Euronext 100 * 713.22 1.71 0.24 %  
Next 150 * 1728.05 3.69 0.21 %  
DAX 30 6969.52 23.16 0.33 %  
MIB 30 22,037.70 52.71 0.24 %  
IBEX 35 10745.90 35.50 0.33 %  
SMI 6,378.24 25.96 0.41 %  
SLI 1,016.32 3.15 0.31 %  
SPI 5,795.19 19.79 0.34 %  
FTSE™ 100 5916.77 16.01 0.27 %  
Dow Jones * 12,220.59 50.03 0.41 %  
Nasdaq 100 2,316.36 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,743.06 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,075.28 0.18 0.02 %  
OMX Helsinki 25 2,616.24 -1.01 -0.04 %  
OMX Stockholm 30 1,127.50 0.41 0.04 %  
OMX Copenhagen 20 458.99 -0.86 -0.19 %  

 

LibelléDernierVar.
EUR/USD 1.4074 -0.01%
Euribor 1 an 1.962 0%
Gold Index 1419.00 -1.18%
Pétrole (New York) 104.83 -0.54%

10:20 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.