04/03/2011

PAS BON CETTE FIN DE SEMAINE..I HAUSSE REMARQUEE..L'EURO !

  • AFP le 04/03/2011 à 19:42

La Bourse de Paris cède 1,0%, de nouveau plombée par la flambée du pétrole :

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris
© AFP/Archives  Eric Piermont

Malgré un bon chiffre sur l'emploi américain, la Bourse de Paris a terminé en baisse vendredi (-1,0%), affectée par les tensions sur les prix du pétrole qui ont atteint un nouveau sommet depuis septembre 2008 à New York.

Après avoir ouvert dans le vert, l'indice vedette parisien CAC 40 est reparti à la baisse dans le sillage de la hausse de l'or noir, cédant à la clôture 40,55 points à 4.020,21 points.

"Les tensions géopolitiques qui perdurent voire s'accentuent et font flamber le pétrole, inquiètent", a souligné Xavier de Villepion, vendeur d'actions chez Global Equities.

La Libye a été de nouveau le théâtre vendredi de violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre notamment à Tripoli, et l'aviation libyenne a bombardé des positions des insurgés dans l'est du pays.

Face à ces événements, les prix du pétrole ont immédiatement réagi, évoluant à New York à leur plus haut niveau depuis septembre 2008, à 103,54 dollars le baril.

La facture pétrolière mondiale devrait exploser cette année et s'établir à un montant record (3.400 milliards de dollars), grippant la croissance économique des principaux pays importateurs, selon l'institut français Coe-Rexecode.

Comme de coutume dans ce contexte géopolitique agité, les indicateurs macroéconomiques sont passés au second plan.

Pourtant une bonne nouvelle est venue de l'emploi aux Etats-Unis. Le chômage a reculé pour le troisième mois d'affilée et s'est établi à 8,9% en février, grâce à une nette accélération des embauches du secteur privé.

"Ces chiffres avaient déjà été anticipés par le marché", a commenté un analyste parisien, "il n'y a pas eu de réelles bonnes surprises".

Le titre du groupe de distribution Carrefour a signé la plus forte baisse du CAC 40 (-4,37% à 32,26 euros), son projet de scission, qui est l'objet de désaccords au sein même de la direction, inquiétant les investisseurs.

  • AFP le 04/03/2011 à 20:09

L'euro repasse à plus de 1,40 dollar pour la première fois en quatre mois :


#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

L'euro a dépassé 1,40 vendredi pour la première fois en près de quatre mois, le marché des changes pariant sur une hausse de taux plus proche en zone euro qu'aux Etats-Unis, malgré de bons chiffres de l'emploi dans le pays.

Vers 19H00 GMT (20H00 à Paris), l'euro valait 1,3987 dollar, contre 1,3965 jeudi à 22H00 GMT.

L'euro se stabilisait face au yen à 115,12 yens contre 115,08 yens la veille, après être monté à 116,00 yens, un sommet depuis mi-mai 2010.

Le dollar se stabilisait aussi face à la devise nippone à 82,30 yens contre 82,41 yens jeudi.

La monnaie unique européenne, qui était passée sous 1,30 dollar à la mi-janvier, a atteint vendredi 1,4008 dollar, niveau inédit depuis le 9 novembre 2010.

"Ce qui est à retenir de cette semaine chargée pour le marché des changes, c'est le contraste entre la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et celle de la Réserve fédérale" américaine, ont estimé les analystes de la banque Wells Fargo.

"Alors que la BCE a émis un signal clair annonçant une hausse des taux, la Fed se montre peu pressée d'ajuster sa politique. Son opinion ne devrait pas être modifiée par les derniers chiffres de l'emploi américains", ont-ils poursuivi.

Le taux de chômage des Etats-Unis s'est établi à 8,9% en février, passant sous la barre des 9% pour la première fois depuis avril 2009, alors que les analystes s'attendaient à une légère hausse.

Ce recul s'explique par une accélération des créations d'emplois (+192.000), notamment dans le secteur privé.

Mais pour Samarjit Shankar, de BNY Mellon, ces chiffres "n'ont rien de spectaculaire", restant proches des attentes des économistes.

Ils ont par ailleurs montré que les salaires restaient stables, apaisant les craintes d'inflation, alors que certains s'interrogent sur la nécessité de la banque centrale à agir face à la hausse actuelle des prix, notamment de l'énergie.

"Il reste du chemin à parcourir avant qu'on puisse être confiant dans le fait que l'emploi est sur la bonne voie", et donc que la Fed commence à envisager sérieusement de rendre sa politique monétaire moins accomodante, a poursuivi M. Shankar.

"En Europe par contre, la BCE a pour seul mandat d'assurer la stabilité des prix, et vu la hausse des prix de l'alimentation et de l'énergie, (son président Jean-Claude) Trichet semble plus favorable à une hausse de taux que ses homologues de la Réserve fédérale", a ajouté l'analyste.

A l'issue de la réunion mensuelle de la BCE jeudi, M. Trichet s'est ému du niveau de l'inflation, qui dépasse 2% en zone euro, et a jugé possible une hausse de taux en avril, mouvement qui permet à la devise d'offrir de plus forts rendements, et soutient donc sa valeur.

Un resserrement monétaire en avril est "très probable, à moins d'événements négatifs d'ici là", a jugé Bill Witherell, chef économiste chez Cumberland Advisors.

Vers 19H00 GMT, la livre britannique baissait légèrement face à l'euro à 86,01 pence pour un euro, comme face au billet vert à 1,6261 dollar.

La monnaie helvétique gagnait du terrain face à la monnaie unique européenne à 1,2946 franc suisse pour un euro, comme face au billet vert à 0,9254 franc suisse pour un dollar.

La devise chinoise a terminé à 6,5680 yuans pour un dollar contre 6,5720 yuans la veille.

LES INDICES A 20H21..

BEL 20 * 2,701.50 9.48 0.35 %  
AEX 25 * 367.95 0.35 0.10 %  
CAC 40 * 4,020.21 -40.55 -1.00 %  
Euronext 100 * 721.25 -4.44 -0.61 %  
Next 150 * 1,725.98 -2.64 -0.15 %  
DAX 30 7,178.90 -47.06 -0.65 %  
MIB 30 22,138.44 -15.79 -0.07 %  
IBEX 35 11,070.80 23.00 0.21 %  
SMI 6,530.54 -68.67 -1.04 %  
SLI 1,048.84 -8.20 -0.78 %  
SPI 5,916.78 -47.34 -0.79 %  
FTSE™ 100 5,990.39 -14.70 -0.24 %  
Dow Jones * 12098.13 -160.07 -1.31 %  
Nasdaq 100 2349.37 -22.39 -0.94 %  
Nasdaq 2770.59 -28.15 -1.01 %  
OMX Nordic 40 1,078.06 -5.50 -0.51 %  
OMX Helsinki 25 2,568.40 -28.94 -1.11 %  
OMX Stockholm 30 1,112.38 1.58 0.14 %  
OMX Copenhagen 20 469.45 -1.34 -0.28 %

20:22 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.