03/03/2011

BONJOUR....BIEN ORIENTE..11H44..+0.8%


Les contrats à terme américains sont orientés à la hausse jeudi. Wall Street a gagné un peu de terrain mercredi, alors que le cours du brut a dépassé la barre de 100 dollars le baril en raison des risques d'embrasement de la situation en Libye. Les prix de l'or ont quant à eux atteint un nouveau record.

La seule publication économique parue aux Etats-Unis a montré que le secteur privé avait créé 217.000 emplois le mois dernier, contre 170.000 attendus. Ces chiffres solides interviennent avant le rapport sur l'emploi très surveillé de vendredi. Par ailleurs, la Fed a indiqué dans son Livre beige que l'activité économique du pays "poursui[vait] son expansion à un rythme modéré".

Les marchés asiatiques progressent jeudi grâce à des achats à bon compte, mais la prudence est toujours de mise sur fond d'inquiétudes à l'égard des troubles au Moyen-Orient et du bond des cours pétroliers.

En Chine, la crainte d'un nouveau resserrement monétaire limite la hausse du marché. Les banques ont opéré un fort rebond en anticipation de chiffres annuels solides.

Les emprunts du Trésor américain s'inscrivent en baisse jeudi. Le marché obligataire s'est replié mercredi après la publication du Livre beige de la Fed, qui a signalé une modeste croissance de l'économie américaine début 2011 et a ravivé les craintes d'inflation.

L'emprunt à 30 ans a accusé le plus fort recul.

Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale, a déclaré mercredi que les anticipations d'inflation restaient contenues, mais a ajouté que la banque centrale continuait à surveiller de près l'évolution des prix des matières premières et du pétrole. Il a indiqué que la Fed poursuivrait jusqu'en juin son programme de rachat de titres du Trésor, qui se monte à 600 milliards de dollars, pour soutenir l'économie, et a estimé que le rythme de la croissance n'était pas assez soutenu pour justifier une modification de la politique monétaire américaine.

CHANGES

L'euro se déprécie légèrement face au dollar, tandis que l'attention se tourne vers la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne.

La monnaie unique a atteint mercredi un point haut en quatre mois face au dollar, en raison de l'anticipation d'un durcissement de ton de la BCE à l'égard de l'inflation, susceptible de creuser davantage l'écart entre la zone euro et les Etats-Unis en ce qui concerne les perspectives d'évolution de la politique monétaire.

La monnaie unique s'est approchée du seuil psychologique clé de 1,39 dollar, le marché s'attendant à ce que le président de la BCE Jean-Claude Trichet fasse allusion à un prochain relèvement des taux d'intérêt jeudi.

En revanche, le président de la Fed Ben Bernanke, lors de son audition devant le Congrès américain ces deux derniers jours, a répété l'engagement de la Fed à stimuler suffisamment l'économie afin d'aboutir à une croissance auto-alimentée.

 
 

PETROLE

Les cours du pétrole évoluent de manière contrastée jeudi, alors que les crises politiques au Moyen-Orient et en Afrique du Nord continuent à inquiéter les marchés, indiquent les analystes.

A 06h00, le contrat d'avril sur le Brent de la mer du Nord gagnait 35 cents à 116,70 dollars le baril, alors que vers 07h00, le contrat d'avril sur le brut léger coté au Nymex cédait 1,14 dollar à 101,09 dollars le baril.

"Les interruptions de la production dans des pays comme la Libye et la probabilité accrue d'une baisse des investissements étrangers devraient continuer à soutenir les prix sur le long terme", indique Barclays Capital dans un rapport.

Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.3867 0.02%
Euribor 1 an 1.775 0%
Gold Index 1431.80 0.03%
Pétrole (New York) 101.96 -0.26%

11:48 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.